La raison des nations

14/07/2006 11:44
930 lectures
J'avais émis la volonté de parler plus longuement d'un livre qui me semblait des plus intéressants. Je peux vous en livrer enfin quelques pistes de lectures. La raison des nations –réflexion sur la démocratie en Europe de Pierre Manent ouvre des pistes intéressantes que j'eus aimé voir explorées, du moins évoquées, lors de mes études. Mais peut-être était-ce le but involontaire d'un "institut d'élite" de nous montrer le monde que dans son ravissement pour être en phase avec lui et de s'y conformer avec talent.
Avec la construction européenne se déroule sous nos yeux presque en silence "l'effacement, peut-être le démantèlement, de la forme politique qui, depuis tant de siècles, a abrité les progrès de l'homme européen, à savoir la nation". Pour lui, La version européenne qui se trame, "son pivot central n'est pas une nation centrale mais ce que j'appellerais une agence humaine centrale, occupée à étendre toujours plus l'aire de la pure démocratie, d'une démocratie sans peuple, d'une gouvernance démocratique très respectueuse des droits de l'homme mais détachée de toute délibération collective". Ce spécialiste de Tocqueville explique que la démocratie dans sa continuation tocquevillienne justement, est passée du " sentiment du semblable " à "la passion de la ressemblance". C'est dans la logique en effet où la perpétuelle quête d'égalité des conditions, qui a favorisé en son temps l'émergence de l'Etat-nation, permettant aux peuples souverains de confier sa souveraineté à un gouvernement issu de la démocratie représentative d'où il sortait de la féodalité. Or celui-ci devient fruste et inutile lorsqu'il se met en travers de la quête de droits dans la mesure où "il n'y a plus de différences de "condition" quand tous les citoyens, en plus d'avoir des droits civils et politiques égaux, sont devenus des "ayant droit" de l'Etat,[de l'Etat-providence], "qui leur montre une sollicitude au moins égale dans leurs "besoins sociaux".En conséquence, nous sommes passés du gouvernement à la gouvernance.("La nation démocratique fut la médiation des médiations, car elle liait la communion au consentement")// (Se construire la classe moyenne mondiale qui se caractérise par la maîtrise des instruments de la communication et l'aptitude à se plier avec alacrité aux règles de la bonne gouvernance).

En cours...

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter