les démons du métabolisme: Le charme des effets secondaires

19/07/2006 15:09
543 lectures
Je perds mes cheveux, indiscutablement, encore une fois lors d'une énième défaite au spider solitaire, je secoue ma tête de dépit et un amas de cheveux morts se déploie sur la table. Je ne m'en fais pas trop, à vrai dire, j'aurais l'air peut-être plus sexy, même, avec mes tempes dégagées, car je ne mesure pas encore combien mes coupes de cheveux avaient quelques décennies de retard sur la norme et la bienséance et que j'ai l'air "ringard-victim" depuis toujours. Ces petits follicules d'acides gras, donc, qui se mêlent aux miettes de mes brioches choky doky (1,39 euros les 8 briochettes au lidl), rejoignant la poussière, me rendaient presque euphorique. J'ai lu, par ailleurs, qu'Amgen allait solliciter trois mille huit cents personnes pour une étude clinique, j'espère que cela va marcher, car on a besoin de nouveaux médicaments, je le sens. Les médecins sont incapables de diagnostiquer mes maladies, parce qu'ils ne connaissent pas les molécules qui vont les guérir. Vivement que les visiteurs médicaux viennent refaire leur éducation à ces trous duc'. Ces petits ignares ne connaissent pas le génie des commerciaux qui sont capable de faire rapporter des milliards pour des médicaments rien qu'en réécrivant l'indication, comme pour le viagra, de panne sexuelle (pas vraiment médicale) à "trouble de l'érection" (nettement plus sérieux pour les disciples d'Hippocrate). J'en ai consommé une fois, de la pilule bleue, non pas pour un problème d'ordre érectile, au contraire, -c'est désagréable ces effets primaires que je ne désirais pas vraiment-, mais pour les accélérations du rythme cardiaque, je dois avouer, j'ai honte, que j'y ai pris du plaisir, c'était intense et doux à la fois. Cet été, je somnole dans mon une-pièce. Ma mononucléose prolongée et mes doigts gourds ne me permettent pas de travailler, ni même de chercher un travail, mon frère et ma mère m'aident financièrement ainsi que quelques études cliniques qui me font rencontrer quelques personnes muy simpatico et mettent du beurre dans mes épinards toxiques.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter