Le mystérieux sort des juifs

27/02/2007 14:37
286 lectures
En lisant la page 131 du livre d'A.Schnitzler,
Vienne au crépuscule, (der Weg ins Freie, en réalité, que je laisse au bon soin des amoureux de la version une traduction et de m'en faire part) me reviennent en écho les quelques pages d'un livre contemporain, la discorde, conversation entre Rony Brauman et Alain Finkielkraut que j'ai pu parcourir grâce à l'indulgence d'un grand libraire de la place Kléber.
Cent après, la discussion se poursuit, les mêmes divergences subsistent. Troublant, une phrase du livre de 1908 pourrait être en exergue du livre de 2006.

p.131: Ils discutèrent encore longtemps avec violence, puis se calmèrent dans le désir sincère de se convaincre l'un l'autre, étonnés parfois de voir leurs points de vue converger pour retomber l'instant suivant dans une nouvelle contradiction.

Le roman de Schnitzler précède l'holocauste, il montre l'antisémitisme dans la haute société autrichienne et les premiers pas du sionisme (les échos du Congrès de Bâle), tandis que le dialogue entre les deux juifs antagonsites se place après la création d'Israël et le changement de statut de ce pays devenu une puissance conquérante.

C'est étonnant de voir qu'il y a plusieurs façons d'être viscéalement juif et que même pour ceux qui veulent s'en détacher, l'oublier ou se fondre ailleurs, ils y sont sans cesse ramenés. Et si c'était cela être élu?
(mais ici je tombe dans des considérations qui me dépassent bien largement)
Citation:

Une intuition du mystérieux sort de ce peuple se fit jour dans son esprit, sort qui se manifestait chez chacun de ses membres, pas moins chez ceux qui aspiraient à échapper à cette origine comme à une honte, une souffrance ou une fable qui ne les concernait plus en rien, que chez ceux qui, obstinément, se référaient à lui comme un destin, un honneur ou une donnée intangible de l'histoire.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter