Meetkerke polderzicht

11/03/2007 20:46
572 lectures
http://farm1.static.flickr.com/36/86442499_5527ca6f8a.jpg?v=0
Hier, j'ai pédalé un peu. Entre Bruges et Ostende. J'ai mis beaucoup de temps pour sortir de la ville par la bonne voie. Hésitation, arrêt, demi-tour, puis finalement, je me suis engagé sur la nationale 9. Sans surprise, la nationale 9. Le plat pays battu par le vent, j'ai serré les dents. Des fermes de-ci de-là, au bord de longues lignes droites décourageantes. D'un côté, le grand bâtiment Sant-Jan A.Z, de l'autre les habitations côtières de Knokke. Des policiers s'installaient sur la bordure de route, une course professionnelle devait rouler sur mes pas, plus tard, de driedaagse van West-vlaanderen. Je croisais même des caravanes d'équipes, dont les conducteurs attendaient en somnolant pour distribuer les collations. Je ne jetterais pas le vélo devant eux.

http://farm1.static.flickr.com/22/26283255_255e82c087.jpg?v=0

Ostende vous accueille avec un tas de sable. Les villes portuaires ne soignent pas la présentation, tout traîne, sauf bien sûr les devantures qui font face à la mer, comme des décors de façade. On pense à Amsterdam, pour la gare, à Bruxelles pour l'hétérogénéité de l'architecture, à Cadix, à Bristol, à Genève. En se promenant sur le bord de mer, on lit sur une pancarte que 2500 espagnols ses ont ici noyés. Il y a beaucoup de monde qui se promènent, des grands-mères accompagnées de leur fils d'une vingtaine d'années boivent un café, des couples à la retraite balladent leur chien devant le basque, le chamonix ou le bristol, des enfants courent sur le sable froid. C'est Berck-plage avec l'affluence de la côte d'Azur.

http://farm1.static.flickr.com/85/243189441_6cce153f84.jpg?v=0

Dans le sens du vent, le retour est plus facile, je me demande même comment j'ai bien pu peiner autant.

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 178 lectures · Premier message par anaconda · Dernier message par anaconda

  • Ostende, j'en ai gardé un souvenir incroyable.
    12° en juillet, une ville d'une laideur rare, une plage triste à se suicider dans une flaque de mazout.
    Heureusement, après je suis allé à Bruges.

Commenter