Nicolas de Staël, les footballeurs

Très cher René,
Merci de ton mot. Tu es un ange comme les gars qui jouent au Parc des Princes la nuit. (...)
Quand tu reviendras, on ira voir des matchs ensemble. C'est absolument merveilleux. Personne là-bas ne joue pour gagner, si ce n'est à de rares moments de nerfs, où l'on se blesse.
Entre ciel et terre sur l'herbe rouge ou bleue, une tonne de muscles voltige en plein oubli de soi avec toute la présence que cela requiert en toute invraisemblance.
Quelle joie ! René, quelle joie ! Alors j'ai mis en chantier toute l'équipe de France, de Suède et cela commence à se mouvoir un temps [sic] soit peu, si je trouvais un local grand comme la rue Gauchet, je mettrai 200 petits tableaux en route pour que la couleur sonne comme les affiches sur la nationale au départ de Paris...

Lettre à René Char, Paris, le 10 avril 1952

http://www.musees-bourgogne.org/pics_bdd/museesgallerie_visuel/10...


http://www.adpf.asso.fr/adpf-publi/folio/foot/pics3/stael.gif

Les footballeurs, 1952. Photo RMN © Musée des Beaux-Arts de Dijon

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 1.786 lectures · Premier message par mosto · Dernier message par mosto

Commenter