Le pli de la jeunesse française

29/03/2007 07:36
1.082 lectures
Pays, que fais-tu de ta jeunesse (et de tes polytechniciens)?
Côté pile, le V.I.E (volontariat international en entreprise, pour les employés de l'ANPE qui l'ignorait) est une expérience professionnelle privilégiée pour les jeunes dans le cadre d'une grande entreprise sous les cocotiers, les tropiques et toutes les latitudes où nos fleurons conquièrent avec vous fièrement des parts de marché. Côté face, c'est un HEC pour mille euros , votre Cv (curriculum vitae pour les employés de l'ANPE) parmi quarante deux mille (42264), des offres pourvues avant d'être publiées et quelque chose d'insidieux qui vous dit que si vous ne maîtrisez pas le chinois, l'anglais et le suédois en même temps, vous devriez avoir honte de vous présenter sur le marché un travail. Pour preuve, cette petite annonce qui ne craint pas le scandale :

Citation:
HONGRIE du 1 Octobre 2007 au 1 Avril 2009 (pour 18 mois)
ANALYSE DU MARCHE DU CAPITAL RISQUE, IDENTIFICATION DE NOUVELLES OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT et analyses sectorielles.

Sofinnova Partners est une des sociétés pionnières du capital risque en France, et l'un des plus gros acteurs européens. Nous gérons actuellement 900 millions d'euros qui nous ont été confiés par des investisseurs institutionnels internationaux.

Nous investissons en fonds propres dans de jeunes sociétés en phase de création ou de développement en France, en Europe et aux Etats-Unis, et les accompagnons dans leur croissance.
Sofinnova Partners est actif dans deux domaines, les technologies de l'information et les sciences de la vie.

Dans le domaine des technologies de l'information, nous avons ainsi contribué au succès de sociétés comme Parrot www.parrot.biz coté sur Eurolist, Esmertec, www.esmertec.com coté sur le Swiss Stock Exchange ou Vistaprint, www.vistaprint.com coté au NASDAQ. Nous sommes au capital de sociétés très prometteuses comme Varioptic, www.varioptic.com, Sensitive Object www.sensitive-object.com, Upek www.upek.com ou Streamezzo www.streamezzo.com . Plus de détails sur www.sofinnova.fr

Dans le cadre de nos activités, nous sommes en permanence à la recherche de nouveaux projets pour alimenter notre deal flow (700 dossiers reçus par an dans le domaine des technologies de l'information), en particulier dans des marchés en forte croissance du capital risque comme l'Espagne ou les pays de l'Est. L'objet du VIE sera donc d'identifier de nouvelles opportunités d'investissement dans le pays européen concerné (Espagne, Pologne, République Tchèque), et d'initier un premier contact avec les entrepreneurs afin de leur présenter Sofinnova Partners, et d'évaluer leurs besoins de financement.

Le candidat sera en contact régulier avec l'équipe des technologies de l'information, et sera également chargé d'études sectorielles.

Qualités requises : esprit d'initiative et forte autonomie, curiosité à l'égard des nouvelles technologies, et goût pour la lecture, qualités relationnelles et sens du contact.
Maîtrise de l'anglais écrit et oral nécessaire.

Profil : école d'ingénieur généraliste (bac+5) du groupe 1 : Polytechnique, Centrale, Supélec, ENST, ENSTA..., des cours suivis sur la création d'entreprise ou l'entrepreneurship seraient un plus.

Poste basé à Budapest.

Rémunération mensuelle (à titre indicatif, susceptible d'évoluer tous les mois) : 1512,42 €

Niveau d'exigence : parler le hongrois


Un polytechnicien qui parle hongrois, ingénieur et businessman pour dix mille francs. On comprend mieux pourquoi ils s'expatrient plus sauvagement à la city londonienne pour des rémunérations, des responsabilités et une confiance bien supérieures à toutes celles qu'on accorde du tout bout des lèvres, à notre jeunesse. Puis, à longueur d'éditoriaux surpayés, on se lamente parce que nos jeunes ne rêvent que d'être fonctionnaire....Alors que la seule façon d'être considéré est d'être un lofteur ou un footballeur black, blanc, beur.

http://almendralejo.racingstub.com/blogs/a/almendralejo/photos/so...

Commentaires (7)

Flux RSS 7 messages · 131 lectures · Premier message par takl · Dernier message par matteo

  • je parle 5 langues et je suis au smic, moi aussi ça me donne envie de bouriner un photomaton desfois...
  • idem
  • En plus à tous les coups c'est du brut, ce qui est absolument pas grand chose.
    Cela dit je crois que les salaires en VIE sont indexés sur le coût de la vie du pays de destination. Si ça se trouve en Hongrie, c'est une sacrée somme.

    Je suis d'accord avec l'aspect scandaleux des postes pourvus avant que l'annonce paraisse. J'ai un pote qui a passé deux entretiens avant qu'on lui dise que le poste était attribué en promotion interne, finalement.
  • J'aimerais bien savoir qui sont ces "investisseurs institutionnels internationaux" qui confient 900 millions d'€ à une société qui ne manque pas d'exploiter le marché des ressources humaines.

    On nous prend vraiment pour des cons...
  • "Qualités requises : goût pour la lecture"
    c'est la première fois que je vois ça...

    comme le dit anaconda, le salaire en VIE dépend du pays d'accueil, en Hongrie le salaire moyen est de l'ordre de 600 euros.
    De toute façon, comme tu résumes l'annonce "polytechnicien qui parle hongrois, ingénieur et businessman", c'est de la branlette, je doute qu'ils trouvent un candidat qui réponde à leur critère.
  • A moins qu'il y a vodka, femme et coco à volonté inclus dans le contrat, comme le dit mon pote en VIE en Chine :-D
  • Je connais un ancien ministre de l'Intérieur qui parle hongrois. Ca peut faire l'affaire ?

Commenter