La mentalité suédoise

15/06/2007 23:50
2.906 lectures
Pour avoir habité rue d'Oslo, dans une colocation qui comptait une finlandaise, je peux m'autoproclamer un des "plus vieux spécialistes strasbourgeois de la Scandinavie". De cela, je nourris une aversion à l'égard des suédois, un quasi-racisme. Serais-je un monstre? Je l'ignore.
Les suédois considèrent avec mépris leurs voisins norvégiens et finlandais. Toutes les plaisanteries sur les personnes un tant soit peu bête visent les norvégiens, que l'on enferme dans un cliché de bucheron grossier, descendant de sa montagne en moonboots crottés. Ils riraient grassement et ne comprendraient rien au fameux esprit suédois, qui il faut bien le reconnaître reste largement inconnu hors des frontières. Serait-ce parce qu'ils ont une haute idée d'eux-mêmes, qu'ils le gardent pour eux? Le norvégien est au suédois, ce que le haut-rhinois est au bas-rhinois, un type, qui d'après Mme Trautmann (que je salue), se reconnaît parce qu'il vient en chausson au bureau et les montre aux collègues en disant que c'est du Dior, ("c'est du Dioeuur!"). Les finnois sont eux considérés comme des russes dégénérés par les suédois. Ils prennent très mal l'obligation d'apprendre une langue aussi inutile (et moche) que le suédois. Ces derniers trouvent bien normal que l'on leur mette dans leur tête pâle l'idiome de Nobel, Lagerlöf et des Farnerud Brothers.
Ces rivalités, qui va jusqu'au ressentiment, trouvent leur paroxysme dans les rencontres*internationales de hochey-sur-glace.

http://photofile.ru/photo/fishki_net/2781104/54499006.jpg

Néanmoins, un domaine oú les suédois pourraient mettre leur supériorité sous l'éteignoir est l'éthylisme et le taux de suicide. Mais concentrons nous sur l'éthylisme sidérant des fêtards suédois (bouh, l'oxymore). Une camarade qui a passé une année là-bas le reconnaît, les suédois sont méconnaissables tellement ils sont ivres. D'une part, une tradition veut que tu amènes ta bouteille que tu boiras et que tu ne partageras pas (la courtoisie à la suédoise), puis le suédois devient vite aspackad, il n'est pas rare de voir des mères de famille rouler sur le trottoir.


Le mépris suédois

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 1.953 lectures · Premier message par hyrka · Dernier message par hyrka

Commenter