Les automobiles chinoises

11/09/2007 20:52
552 lectures
Je suis testeur d'automobiles chinoises.
Dans un plan quinquennal, l'Etat chinois souhaite faire de son secteur automobile une vitrine de son savoir-faire technologique. L'empire du Milieu veut montrer qu'elle n'est plus l'atelier du monde, mais aussi la terre promise de l'innovation, du talent et du génie. Le gouvernement mise tout sur les petits bolides bridés pour envahir le monde et vite, car la concurrence des indiens lui colle au train. C'est pourquoi les chinois vont directement se positionner sur le milieu de gamme de type laguna. Les marques seront Brilliance, Geely, Chery, Roewe et Landwind avec lequel vos oreilles devront s'habituer aux douces mélodies six-cylindres et publicitaires. Roewe reprend la plate-forme Rover. Les observateurs ont noté que ce n'est pas du côté du prix qu'il y aura une révolution, car les coûts de transport ne permettent pas de rivaliser avec l'europe de l'est.

En Chine, la notion de propriété intellectuelle est problématique, ce n'est pas "intellectuel" qui dérange, non, je ne me permettra pas, mais propriété. Sur certains marchés, à côté des étals de viande, des fiats avec des logos de porche rutilent. La qualité, donc, laisse à désirer. Le très sérieux et rigoureux (on ne le serait pas moins quand on est autrichien) automobile-club autrichien, l'OAMTC, s'amuse à passer les autos chinoises au crash test.




En version française, des explications

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 132 lectures · Premier message par arbo · Dernier message par arbo

Commenter