Le chemin des filets

Hier après un entrainement léger, Monsieur Furlan nous a dit qu'on aurait deux séances aujourd'hui, une le matin et une l'aprem'. Forcément on a un peu râlé (surtout ceux du fond en fait), mais surtout pour la forme, parce que de toute façon, quand on joue pas au foot, d'habitude on s'ennuie ou on dort. Y'en a même qui cumulent les deux. C'est parce que les boites de nuit n'ouvrent que la nuit, sinon on saurait quoi faire de nos aprem'. Mais faut bien qu'Edgare ait un peu le temps de dormir...

Bref ce matin le coach il nous a fait une nanalyse technique du match de samedi à Chochaux. Ca veut dire qu'il nous passait le dvd du match en l'arrêtant toutes les 30 secondes pour nous expliquer des trucs, puis qu'il faisait des avances rapides avant de nous montrer 30 autres secondes puis de couper de nouveau pour nous expliquer d'autres trucs. Au final on a plus rien compris au match. Il était très content du secteur défensif, parce qu'on a pas pris de buts, et un peu moins du secteur offensif, parce qu'on a été innoffensifs. Mais c'est pas grave il nous a dit, qu'un point pris à l'extérieur c'est bien, mais qu'il faudra confirmer lors du prochain match. Romain a levé le doigt et a demandé s'il pourrait jouer vu que lui il l'a faite il a pas longtemps sa confirmation. Monsieur Furlan lui a dit que c'était bien, mais qu'il s'en fichait. Romain il aurait juste préféré savoir s'il pouvait jouer, mais avec le coach, on a compris que quand il commence à s'en ficher, c'est pas bon signe, alors on insiste pas. Là, on a reçu nos plateau-repas Herbalife et on est rentré les donner à nos femmes qui font des régimes, elles aiment beaucoup.

Quand on est revenu pour jouer au foot l'après midi, on a remarqué les jeunes dans un coin, tous autour du portable de Kévin. C'était Ali Mathlouthi qui appelait de Chateau roux. On a tous voulu lui parler, mais comme c'était pas possible, c'est Kévin qui lui demandait les questions et nous répétait les réponses. On voulait savoir si ça lui plaisait là-bas mais apparement pas, il s'ennuie à fond parce qu'il a pas encore beaucoup de copains, à part Eugène Ekobo qu'on y a prêté en même temps que lui, mais que sinon il s'ennuyait. On lui a dit de sortir un peu, mais le problème c'est que c'est tellement perdu que même des boites il n'y en pas. Par contre il était tout content parce qu'il avait marqué un but ce week-end, un vrai, qui compte et tout! "Il fallait quand même qu'un gars du Racing en mette un pour changer" il a dit, et là, il a rigolé, et nous aussi, sauf Kévin.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/kevin-b80ec_th...

Après sur l'herbe, on a bien vu qu'il faisait des efforts en s'entrainant aux tirs, il essayait de faire comme on avait appris avec Monsieur Papin, en visant la barre. Mais il avait la tête ailleurs, il arrivait pas à l'envoyer ailleurs que sur Nico Puitdeboa. Faut dire que pour lui c'est devenu plus compliqué. Au début c'était cool, il n'y avait presque pas d'attaquants, du coup il était peinard. Encore l'arrivée de Wason, c'était sympa, ça a mis de l'ambiance, ils faisaient des concours de danses et tout. Mais comme ça nous a pas empéché de gagner, Philippe il s'est dit que tant qu'à faire, fallait renforcer l'équipe et faire venir des nouveaux, alors il a échangé Ali contre Jacob Mulenga, mais seulement pour une saison. Il vient d'un pays qu'on connait pas et qui s'appelle la Zambie, et ils ont jamais rien gagné. J'ai toujours pas compris s'il est gaucher ou droitier mais il est gentil. Puis après Philippe il a encore fait venir un gars de Chochaux, Alvaro Santos, un Brésilien. Il paie pas de mine parce qu'il est un peu gros, mais Ronaldo aussi et ça l'a pas empêché de marquer des buts. Là c'était Wason qui était content, parce qu'ils parlent la même langue, du coup il trainent tout le temps ensemble avec Rodrigo et Manu dos Santos, on les appelle le gang des lusitanos, je sais pas pourquoi, mais ça sonne bien.

On a essayé de le consoler un peu Kévin, en lui disant qu'il jouerait quand même de temps en temps, plus qu'Emile en tout cas. "Ouais mais le coach il met tout le temps un seul attaquant, on est quand même quatre pour une place!" Coco il dit que si on comptait Haykel ça faisait même cinq, et là même Kévin il a rigolé. Puis Guillaume a dit que si Monsieur Furlan le lui demandait, il voulait bien faire avant-centre aussi, que ça le dérangeait pas et tout. Là aussi on s'est marré, mais Guillaume il a dit que c'était pas une blague et qu'il allait s'entrainer très dur pour être près au cas ou. On a pas demandé au cas ou quoi, mais il est clair que lui aussi se fait du souci pour sa place, même si personne ne sait réellement laquelle c'est.

Commentaires (6)

Flux RSS 6 messages · 141 lectures · Premier message par takl · Dernier message par rachmaninov

Commenter