Disputes mais pas de buts

Depuis quelques temps, on ne marque plus de buts. Nous, on sait que c'est pas bien. Mais Monsieur Furlan, avec ses techniques psychologiques, il nous répète que c'est pas grave. A tous les entrainements, il répète : " Il ne faut pas jeter la bière aux attaquants sinon ils vont ganverger !" Pour faire simple (et c'est ce que j'ai expliqué à Abou qui ne comprenait rien), les attaquants sont nuls en ce moment, mais faut pas le dire pour pas être méchants. Du coup, l'ambiance est moins détendue pendant les séances. Le petit Kevin est de plus en plus obsédé par le but. Il fait des heures sup', il travaille plus pour marquer plus ! Enfin, y parait, parce que nous on est déjà sous la douche en général. C'est Alex Vencel qui nous a raconté qu'il l'a surpris un soir sur le "si 'tit stade" à côté du terrain d'entrainement, en train de courir en répétant " Marque ! Marque ! Marque !", la bave aux lèvres, les yeux à gare ! Il commence à nous faire un peu peur le petit Kevin...

Quant à Wason, il est plus tendu. Il passe son temps à hurler "Putaaaaaa" après chaque frappe ratée. Stéph' a beau lui faire des ptites tapes pour lui donner un peu de son Energie, La Ric-Rac est aux abonnées absentes. Les abonnés étaient aussi absents mercredi soir, pour la Coupe de la ligue. On a joué contre Amiens et on a perdu, le stade était presque complètement vide. Manu Dos Santos, ça lui a rappelé Monaco, mais il a pas joué de toute façon. Nous, ça nous a rappelé la L2. Alors on a vite retrouvé les automatismes comme avec JPP, interdit de faire du beau jeu ! Sauf qu'avec JPP on gagnait. A la place de Dos Santos, Monsieur Furlan a été obligé de faire jouer Abou. Depuis l'an dernier, il a appris à choisir les bons crampons, mais il n'a toujours pas compris la règle du carton rouge.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/dispute2-76f63.jpg

Pourtant on a bien essayé de lui expliquer le truc dans le bus, en allant au stade après la mise au vert pour préparer Amiens. Avec Habib et Elvis, on a même fait des mimes pour faire des exemples, mais dans un couloir de bus, c'est pas facile. Et puis on a été interrompus parce qu'il y avait une dispute à l'avant du bus. C'était Grovaro et Pagalou. Grovaro Santos s'était assis devant parce que Grovaro, il est nouveau. Alors il a pas encore d'amis, donc Monsieur Furlan a demandé à Pagalou de le prendre sous sa croupe. On a réussi à les séparer au moment où ils commençaient à se tirer les cheveux. "Eh oh on se calme !!" a crié Monsieur Furlan. Pagalou et Grovaro ont parlé tous les deux en même temps pour expliquer la dispute, du coup on a rien compris. Monsieur Furlan a fait les gros yeux et tout le monde s'est calmé. "C'est pas moi ! C'est Grovaro qui n'arrête pas de dépasser la limite avec mon siège, il a pas le droit !" C'est vrai que Grovaro est un peu large et qu'il ne tient pas sur un siège. Du coup Monsieur Furlan lui a trouvé une place tout seul. " Pagalou a regardé Grovaro et lui a dit : "Et toc !". Monsieur Furlan a tapé du poig sur la coudoire et il a dit qu'il fallait arrêter ces disputes pour des broutilles, que tout le monde devait tirer l'équipe vers le haut. Là j'ai tout de suite pensé à Coco, lors du match contre Le Mans où il avait vachement tiré vers le haut. Il est au taupe, Coco !

Commentaires (4)

Flux RSS 4 messages · 72 lectures · Premier message par jess · Dernier message par rachmaninov

Commenter