December 2009


Nounours boude !

18/12/2009 15:12
2.315 lectures
De plus en plus rigolo, le racing ! A l'entrainement, c'est de plus en plus cool. Bah oui, personne ne sait qui est le dirlo, alors c'est le bazar. L'autre jour, y avait Jean Alain Fashion et bulldoZenke qui faisaient le chahut. Ils s'amusaient à traiter Guigui de Oui-Oui. Guigui, il est gentil mais ça le faisait pas rire. Il a dit : "Mais arrêtez maintenant, c'est même plus drôle, je vais le dire à Papy Janine". Mais ils ont continué. Alors Papy Janine a froncé la moustache et il a dit qu'il fallait arrêter ou alors il allait les envoyer chez le dirlo. Là, tout le monde a éclaté de rire : "même pas possible, y a plus de chef !".
Là, papy a soupiré et a répondu que c'était même pas vrai car le chef, c'était Fontainela. "Qui ça ?". "Mais vous savez, le monsieur en costume qui a l'air aussi gentil que Guigui et aussi capricieux et enfant gâté que Johansen !". Là, ça a rigolé encore plus fort.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/001/nounours-l...
Fontainela avec son nouveau jouet, déjà triste...

Pourtant, Fontainela, c'est lui le patron. Apparemment, il en a marre de jouer avec les fonds de passion à la bourse de Londres. Marre de jouer avec la titisation toxique et de faire l'ingénieur financier. Bah oui, quand c'est trop facile de remplir sa tirelire, c'est plus rigolo. Alors il a décidé de prendre un nouveau jouet. C'est un copain à lui, un gars de l'Est, Rayban Logan, qui lui a revendu. Rayban l'avait lui même acheté à Philippe mais en fait c'était pour du rire !

L'autre bonhomme qui est un peu bizarre, c'est l'avocat Suisse, Iznogoud. Il fait un peu peur. L'autre jour, il est allé à l'entrainement. Il a regardé chaque joueur de près, il a mis un code barre sur leur maillot et il a fait des calculs sur sa Ti-Galaxy40. Il a expliqué que même si l'équipe était nulle en foot, en pièce détachée, elle pouvait se revendre à bon prix. Il est malin, Iznogoud. Là, y a Julien Fournier qui a dit que sportivement, c'était pas forcément une bonne affaire. "Arrête Julien, si tu veux jouer au foot, va au petit Contades, là je parle tirelire, c'est plus important !"

http://taxilondonien.blog.lemonde.fr/files/2009/01/iznogoud.12333...

Du coup, on pensait que beaucoup de joueurs allaient partir. Mais d'après le Journal, Fontainela, il en a marre de son nouveau jouet. En fait, faut changer souvent les piles et ses nouveaux camarades n'arrêtent pas de se moquer de lui et de dire qu'il est nul en foot. Bref, si quelqu'un veut casser sa tirelire, c'est maintenant ! Tiens, ça pourrait intéresser mon ami Philippe, ça !

A la recherche du boss !

07/12/2009 15:47
982 lectures
Et voilà, les négociations avec Big Moustache ont abouti. Philippe, il m'a envoyé un message sur facebook pour me dire qu'il avait vendu le racing. J'ai répondu : « Super, tu as plein de pièces dans ta tirelire, tu vas pouvoir acheter plein de trucs chouettes, je sais pas moi, des gaufres au marché de Noël, avec plein de baguettes flambées ! » Mais Philippe n'avait pas l'air très content. Il a répondu avec plein de smiley tristes comme quoi il serait jamais champion de France, que c'était la faute à Gilbert Gress, à Jipépé, à Monsieur Furlan, à son frère, au ouèbemaster et aussi au président ah bin non car c'était lui le président en fait...

Pas la grande forme, Philippe. J'ai rangé mon Aïe-Phone 3GS et je suis allé au racing. Bah oui, j'ai envie de rester au racing, c'est rigolo de travailler ici, il se passe toujours plein de trucs, comme dans ma série préférée, Desperate. Bon, la copine à Tony Parquet en moins mais si tu la remplaces par Cécile Traverse, c'est tout à fait ça ! Donc hier, je suis allé au racing, histoire de parler au nouveau patron pour voir si je peux rester.

J'arrive rue de l'EricWoerth et je croise Guigui Lacour, en train de terminer son happy meal, il sortait de l'entrainement. « Dis, guigui, c'est qui le nouveau boss, il faut que je lui parle... ». Il me répond que c'est Monsieur Julien, un ancien Marseillais. Hop, je vais à son bureau. Moi : « Bonjour monsieur Julien, c'est vous le nouveau Philippe ? » Là, Monsieur Julien, il me regarde en écarquillant les yeux tout grand, comme s'il avait vu Simon zenke réussir un débordement... « Ah non, c'est pas moi le boss, moi je m'occupe juste des sources humaines » qu'il me répond. Et puis il me dit que le patron, c'est Rayban Logan, que c'est un jeunôt et que pour le joindre, faut aller sur touitteure, le téléphone, c'est trop old school pour lui.

http://baddminton.com/wp-content/uploads/2008/09/jafar_parrot.jpg
Monsieur Jafar avec Rayban Logan
Le Rayban, il n'est pas français, alors j'ai écrit en anglais : « Hi Rayban, u are the boss of the racing, isn't it ?! xx ». Il a répondu hyper vite : « No, the boss is Monsieur Jafar, sorry ». Et puis il m'a donné son numéro de téléphone. Allez, je téléphone, boite vocale : « vous êtes bien sur le téléphone de monsieur Hilami  blablabla ». Hilami ? Zut, j'ai un mauvais numéro. Alors j'appelle Monsieur Julien qui me dit de tenter ma chance chez un certain monsieur Fontainela. « Ah, c'est lui le patron alors ? ». Monsieur Julien me répond qu'il est pas sûr mais que c'est possible puis que c'est un Français et qu'il est fan du racing depuis longtemps. Moi, ça m'a fait rigoler, je savais pas qu'y avait des fans du racing en dehors de l'Alsace. Alors Monsieur Julien il m'a expliqué que c'était compliqué, que Fontainela, il avait chopé une étudiante au Gala Droit 1994 au Palais U, ce que du coup il était allé au racing voir des matches tout en faisant des bisous derrière son écharpe bleue et blanche à son amoureuse. J'ai remercié monsieur Julien et j'ai essayé d'appeler le Fontainela mais ça répondait pas. C'est rigolo le racing, faut vraiment être amoureux pour tomber dedans !

Rencontre avec « Big moustache »

02/12/2009 17:24
1.582 lectures
Bon, c'est vrai qu'on n'est pas super forts au foot en ce moment, le racing. Philippe, ça le rend triste. Le pire, c'était après quand on a perdu à Montpellier. Philippe, il s'est fâché et il s'est enfermé dans sa chambre pendant 2 jours. Avec monsieur Herzog, on a tout essayé : «  c'est pas grave Philippe ! 4Ème, c'est déjà pas mal... Et puis, le foot, c'est qu'un jeu ! ». En vin ! Il a fini par ressortir, en marmonnant qu'il en avait marre de perdre toujours et que d'abord, c'était de la triche si le racing perdait : « Si c'est comme ça, j'arrête tout, je veux bien laisser quelqu'un d'autre jouer avec. Ce club, il est tout pourri ! »

Monsieur Herzog, il a passé des coups de fil pour savoir qui avait envie de jouer un peu avec le racing, en expliquant que Philippe en avait marre. Mais bon, personne ne voulait. Enfin, presque. Finalement, y a Léonard Chpechte qui a accepté. Apparemment, il voulait pas trop s'occuper du racing, Léonard. Mais il a signé un papier en fin de soirée, il avait un peu trop bu de bière du racing (ah non, ça existait pas encore... je sais plus alors) et il a pas fait attention. Bref, au début, Philippe était content car il pouvait à nouveau s'amuser avec d'autres jouets qui ne sont pas cassés, eux au moins. Mais Léonard a demandé à Gress de venir. Et Philippe et Gress, ils sont pas vraiment copains d'après ce qu'on raconte. A l'époque, Philippe a fait du foot avec le fils à Gilbert et ils se faisaient jamais de passe alors depuis, les Gress et les Ginestet, c'est pas tip-top...

Au bout de quelques semaines, ça n'allait plus du tout. Gress a dit que Philippe ne faisait rien que lui mettre des planches savonnées dans les roues. Philippe a répondu «  ouh, Gilberte la menteuse, elle est amoureuse !! ». Et Léonard Chpechte, il se bouchait les oreilles en pleurant, il déteste quand les gens se disputent. Philippe, il est devenu tout rouge et a dit à Gilbert que c'était fini. Apparemment, c'est pour ça que Papy Janine est entraineur aujourd'hui.

Mais le racing est toujours aussi pas fort. Alors Philippe, il a dit « ça suffit maintenant, je vends pour du vrai ! ». Hier, il m'a appelé pour aller rencontrer un candidat et il a dit que je ne devais rien dire à personne, car c'était secret. J'adore les secrets ! On a joué aux espions pour aller rencontrer l'acheteur, un anglais. Pour être discrets, Philippe avait donné rendez-vous à Big Moustache (son petit nom) aux bains romains (aucun rapport avec Gasmi y parait) à la piscine de la Victoire. Avec Philippe, on a sifflé la chanson des Gospel Kids, c'était le signal pour retrouver Big Moustache. Quand on l'a trouvé, Philippe m'a demandé de faire le gay pour vérifier que personne ne nous avait suivi. J'ai pas entendu ce qu'ils disaient, mais ils faisaient plein de nombres sur leurs doigts, ouh la la, ça rigolait pas ! Au bout d'un moment, Big Moustache a disparu comme il était arrivé et Philippe m'a rejoint : « C'est bon ! ». Content, Philippe... Moi aussi, mais est-ce que je vais devoir partir maintenant ?!

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/001/big-mousta...
Avec Philippe, à la Victoire, à la recherche de Big Moustache
  • 1 (current)