lacour


Foot grave : un automne à la Meinau

C'est rigolo le racing ! Tu le quittes pendant plusieurs mois et rien n'a changé quand tu reviens. Bon, ok, les maillots c'est plus les mêmes. Maintenant, on a un joli bleu roi, y paraît que c'est pour faire plaisir aux supporters. Mais rien n'a changé sinon ! Enfin, presque parce qu'il y a des nouveaux copains à l'entraînement, y paraît que c'est les nouveaux joueurs. Au début, j'étais un peu perdu avec tous ces nouveaux ! Alors j'ai demandé à Guigui Lacour : « dis, copain, c'est qui le méchant crâne rasé qui fait semblant de défendre ? ». Guigui a répondu : « ah, lui c'est Milou Sikimiche, il vient de monté Negro ». J'ai pas tout compris mais bon, c'est ça le racing... Bizarre ce Sikimiche, d'après Guigui, il est encore moins bon qu'Elvis Paisley. Là, j'ai bien rigolé mais apparemment c'est pas une blague.

L'entraînement, ça a pas changé. Ca court dans tous les sens, y a toujours des exercices technico-taquetiques qui veulent rien dire, et surtout, on s'amuse toujours autant. Sauf quand y faut courir sans le ballon. Là, ça rigole moins, « Ca nous rappelle Amfion » m'a expliqué Stéph'. J'ai essayé de comprendre cette histoire d'Amfion mais apparemment c'est interdit d'en discuter.

Le premier jour où je suis retourné à l'entraînement, j'ai pas trop compris qui c'est qui était le coach. « Il est où Monsieur Furlan ? ». Stéph' m'a expliqué que Jean-Marc était parti pour jouer au journaliste sportif sur son skyblog avec sa copine de travers. J'ai demandé à Stéph' : « Mais alors c'est qui le coach ?! ». Il a montré un pépé moustachu et il est reparti faire un 180 avec Régis Gurtner. Le pépé, j'ai cru que c'était un mec à la retraite qui vient voir les entraînements avec ses copains. Sauf qu'il parle pas Alsacien et qu'il râle jamais donc ça doit être vraiment lui le coach. C'est comme ça que j'ai découvert Pépé Janine. C'est rigolo le racing quand même !

Hier matin, je suis arrivé au retard au rendez vous avec Philippe. Tout ça parce que je voulais acheter les croissants à la boulangerie dans le quartier. Et y avait trop trop de monde rassemblé autour d'un vieux pépé qui disait toujours la même chose. J'ai réussi à doubler les gens, j'ai juste entendu le pépé qui disait « Moi, en 1979... ». Quand je lui ai raconté ça, Philippe, il a pas rigolé du tout et a changé sa tête de déprimé en tête en colère. Pas compris pourquoi mais bon, c'est toujours comme ça avec le racing...

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/001/gress-berl...
Le papy de la boulangerie qui raconte ses exploits d'y a super longtemps

Lacour des miracles.

31/08/2007 13:50
796 lectures
En rentrant de Saint-Etienne, l'ambiance était un peu plombée par la défaite. Monsieur Furlan il tentait de sourire malgré tout, en nous disant que c'était pas de nôtre faute qu'on avait perdu, mais que c'était un concours de cire-constance. En même temps il nous avait pas dit avant le match qu'on s'était inscrits à un concours, donc on pouvait pas savoir! Monsieur Poncherello il a quand même été vachement sévère avec Guillaume, qui du coup était tout triste. C'est Pagalou qui s'est assis à côté de lui pour le consoler en lui racontant toutes ses histoires de cartons, et comment il faut râler sur l'arbitre pour que ce soit bien fait.

L'autre qui boudait, c'était Yacine, surtout que Coco arrêtait pas de le charrier. Coco c'est le surnom qu'on donne à Renaud Cohade, parce que Renaud c'est déjà des voitures et un chanteur, comme ça on est sûrs de qui on parle. Bref Coco il a pris deux allumettes et les a croisé sous le nez de Yacine en faisant avec une grosse voix : "Deroff, sors de ce corps!". On s'est bien marré quand même, sauf Yacine qui était vexé, et qui a dit que plus jamais il jouerait arrière droit. Ce que lui a confirmé Monsieur Furlan, en rigolant pas. C'est parce qu'il y a un nouveau qui devrait jouer samedi contre Lorient, c'est un Hongrois avec un nom amusant, mais je sais pas le dire, alors on l'appelle "Le Hongrois". Puis après on s'est tous couchés pour dormir, personne n'avait le coeur de sortir rejoindre Edgare en ville. On a fermé les yeux et on a arreté de penser.

https://racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/lacour-biker2-d7ba8-...

Le lendemain on était tous assis dans le vestiaire pour nous regarder à la télé avec le coach qui arrêtait toute les deux minutes la vidéos, en nous expliquant des trucs qu'on avait raté. On s'inquiétait quand même un peu, parce que Guillaume était en retard et que c'est vraiment pas son genre, d'habitude il est même en avance et il ramène les petits pains. C'est alors qu'on a entendu un gros bruit sur le parking, comme un avion. On est sortit pour voir, et on a vu Guillaume tout habillé en cuir sur une grosse moto. Il nous a regardé et il a dit "Ouais les mecs, maintenant je suis un badeboy!" puis il a froncé les sourcils pour faire méchant et là on a pas pu se retenir de rigoler, parce que ça lui faisait une tête bizarre. Monsieur Furlan il a levé les yeux au ciel puis les bras, puis il s'est mis a hurler qu'on avait intérêt a retourner nous assoir en vitesse sinon ça allait mal se passer. Quand Guillaume est entré, il l'a fusillé du regard, et Guillaume est devenu tout rouge, puis il a demandé pardon d'une petite voix avec des sanglots dans la gorge et est allé s'asseoir.

Après quand on est allé jouer sur l'herbe, y'en avait un qui faisait des sauts de cabris tellement il était content, c'était Elvis, parce que son meilleur copain allait venir pour jouer avec nous. Il s'appelle Ducros, comme les légumes, son copain, et ils ont grandi ensemble au PSG. Forcément ça rapproche. Habib il lui a dit qu'il préfèrerait que son copain nous regarde juste jouer, comme Emile. Elvis lui a répondu "C'est pas parce que t'es le meilleur qu'il faut te croire le plus fort!", et Habib il a commencé a regarder méchant. Lui c'est pas comme Guillaume, il fait vraiment peur quand il fait ça, le petit Romain s'est d'ailleurs directement caché les yeux avec les mains pour pas voir, mais Steph' est venu les calmer. De toute façon c'est Steph' le plus fort, c'est même écrit dans le journal tellement c'est vrai.

Bon anniv' Guillaume !

02/08/2007 12:10
643 lectures
Ce matin, on avait entraînement à 9h30. Surprise, Edgare est arrivé avant tout le monde, il a fait le pied de grue devant le stade pendant 2 heures. Monsieur Furlan, il a bien aimé cette attitude. Il a loué le comportement d'Edgare pendant sa causette matinale, il a dit qu'à deux jours de la reprise, tout le monde devait être volontaristes comme Edgare ! Volontariste, un mot compliqué que n'a pas compris Abou, alors Stéphane, le plus intelligent de l'équipe lui a expliqué ce que ça voulait dire, avec les mains. Faut dire qu'il est vachement fort avec les mains Stéph' ! Monsieur Furlan a aussi expliqué que, comme Edgare, tous les joueurs devaient faire preuve d'abnégation. Là, même Stéphane il a pas compris ! Edgare a rougi sous le compliment.

On était tous super étonnés de voir Edgare félicité par le coach. D'habitude, c'est Guillaume le bon élève. Jeff disait tout le temps que Guillaume faisait Lacour de Monsieur Furlan. Bref, Guillaume était vexé. Il est allé voir Edgare, pour essayer de comprendre. Edgare, il a expliqué qu'il avait fait la bringue au Nils toute la nuit, et qu'il n'avait pas eu le temps de rentrer chez lui avant l'entrainement. Kevin, qui passait par là, a voulu aller rapporter à Monsieur Furlan, mais Guillaume lui a dit que c'était pas bien de rapporter. Kevin est parti en râlant et en se frottant la crète...

A la fin de l'entrainement, on est tous restés pour fêter l'anniversaire de Guillaume, qui a 27 ans ! On est tous restés, parce que Guillaume il est quand même super gentil. L'autre jour, il se balladait pieds nus dans le vestiaire à côté d'Elvis Paisley. Elvis avait ses crampons de 16 mm, il s'amusait à les faire claquer en chantant en même temps, comme "Fred à s'taire". Ca faisait rigoler tout le monde. Elvis a dit qu'il allait tenter un "backbrush", une figure compliquée. Il a écrasé le pied droit de Guillaume, qui n'a pas bronché. Il est gentil, Guillaume...Il a même tendu son autre pied pour qu'Elvis lui marche dessus. Monsieur Furlan a gueulé qu'il en avait marre de ces conneries, Elvis a rangé ses claquettes et Guillaume est parti à la douche en boitillant.

A la sortie des vestiaires, Edgare a proposé à Guillaume et aux autres d'aller fêter l'anniversaire ce soir au "Zouk club" où l'on peut apprendre le Coupet-décalé. Guillaume a répondu qu'il ne se couchait jamais après 21h30 avant un match et qu'il préférait rester chez lui pour lire des Boule et Bill. Chacun lui a alors apporté un petit cadeau. Emile avait fait expédier des yaourts de chez lui, qui fortifient les os et les muscles. Habib a balancé qu'il aurait dû en manger plus l'an dernier et tout le monde a éclaté de rire. Les bras chargés de cadeaux, Guillaume est reparti, avec ses joues roses, pendant qu'on chantait une dernière fois "joyeux anniversaire". Abou a alors éclaté de rire. Stéph' venait de lui expliquer la vanne du yaourt.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/ouioui-a7ce1.jpg
  • 1 (current)