Et là-haut, que devient le National?

18/03/2012 12:57
471 lectures
Certains s'en souviennent peut-être, mais l'année dernière, le Racing évoluait en National. Aujourd'hui, c'est le CFA 2 et certains ont un peu décroché de la troisième division. Interview d'un observateur cristolien, qui garde toujours un oeil sur le RCS

Strologoff, que nous avions déjà interrogé en tant que supporter cristolien l'année dernière, revient sur le championnat que le Racing a fréquenté l'année dernière : constance et évolution du National, vu par un spécialiste.

- Pour commencer, Strologoff, depuis quand suis-tu activement le National, et pour toi, quelles sont les équipes qui font l'essence du championnat de National?

(Strologoff) Le premier match de National auquel j'ai assisté était un Sannois Saint-Gratien – Reims lors de la saison 2003-2004. Cette saison-là, le club val-d'oisien était promu en National et le Stade de Reims, qui a finalement terminé champion, s'était imposé 3-0. J'assiste principalement aux matches à domicile des équipes franciliennes que sont cette année le Paris FC, l'US Créteil et un grand club historique du football français : le Red Star. Sur le plan national, il n'y a pas vraiment d' « équipe » de référence puisque les meilleures équipes sont censées monter en Ligue 2. On s'était malgré tout habitué à voir des équipes comme Cannes ou Louhans-Cuiseaux dans cette division pendant plusieurs années.

- L'année dernière, les médias parlaient d'une édition haut-de-gamme du National. Cela était-il effectif en réalité? Vois-tu cette différence de qualité par rapport à la saison 2011-2012?

Le championnat 2010-2011 était une saison d'une qualité incomparable et au moins 6 ou 7 équipes auraient pu monter. Le précédent avait été très bonne également avec des équipes comme Troyes ou Evian-Thonon-Gaillard. L'été dernier, l'avant-saison a été particulièrement agitée avec la rétrogradation de certains clubs et la promotion de certains autres de CFA qui n'y étaient pas forcément préparés. Avec huit équipes promues (soit 40% du championnat), cela a entraîné une baisse qualitative. J'ai assisté à 26 matches de National cette saison (6 à Créteil, 8 au Red Star et 12 au Paris FC) et aucune équipe ne m'a véritablement emballé, même s'il y a des bons éléments comme Asbabou d'Epinal ou Malfleury du Red Star. Sans dénigrer les forces en présence, une équipe 3ème cette saison aurait très probablement été 8ème ou 9ème l'année dernière et cela accroit la frustration de tout le monde car les supporters des équipes bien classées n'admettent pas cette critique (car cela revient à remettre en cause la légitimité du classement de leur équipe) et ceux des équipes mal classées se disent qu'il y avait vraiment moyen de faire quelque chose cette saison. Ce n'est pas la faute des équipes promues (dont certaines n'ont fait que de profiter du règlement en leur faveur, comme n'importe quelle personne normale l'aurait fait) mais il faut un temps d'adaptation pour se mettre au niveau lorsque l'on arrive dans un nouveau championnat. La nature hybride du championnat, qui n'est pas professionnel mais pas vraiment totalement amateur non plus, n'aide pas à cette adaptation car lorsque l'on vient du CFA, les trajets sont plus longs, les exigences plus grandes avec un budget pas forcément beaucoup plus élevé.

- Strasbourg figurait-elle sur ton podium de pronostic de l'année passée ? A ton avis, qu'est ce qui a fait échouer cette formation ?

Comme pour toute équipe reléguée de Ligue 2, on attendait du RCS une remontée immédiate. Le fait de voir arriver un entraîneur connu (Laurent Fournier) et un président très apprécié dans le football français (Jean-Claude Plessis) pouvait légitimement laisser imaginer un projet intéressant à long terme. Je pense que son échec peut s'expliquer par plusieurs raisons : tout d'abord, une avant-saison compliquée avec le vrai-faux suspense concernant la division dans lequel le club allait évoluer puis un début de saison difficile sur le plan sportif qui lui a fait perdre des points précieux dans la course à la montée. Enfin, il ne faut pas oublier la concurrence des autres équipes, notamment Bastia, qui proposait un jeu agréable et porté vers l'avant, bien meilleur qualitativement que celui proposé les autres années en National. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si cette équipe se trouve actuellement à la lutte pour la montée en Ligue 1. Le SC Amiens, monté la même année en proposant un jeu beaucoup plus fermé est, quant à lui, relégable.

- Comment as-tu vécu les "pitreries présidentielles" de M. Hilali ?

En tant que supporter d'une équipe adverse, on se disait en apprenant tous ces faits « Ah oui, quand même... ». Même si certaines choses nous faisaient rire, on plaignait ceux qui aimaient le club et qui devaient subir ça.

En tant qu'observateur, c'est grave car cela réflète une certaine dérive du football moderne depuis de nombreuses années : n'importe qui peut arriver à la tête d'un grand club sans être compétent en matière de football ni être entouré de personnes compétentes, du moment qu'il en a les moyens financiers.

- Tu as vu jouer le Racing version 2012 lors du match de coupe face à Drancy. Certains affirment dans la presse que cette équipe est de la qualité d'une écurie de National. Es-tu d'accord avec ces critiques?

Difficile de juger une équipe sur un seul match, qui plus est sur un match de Coupe. L'équipe m'a fait une impression correcte sur ce match, même si elle a dû son salut en partie à ses individualités comme David Ledy. Il y a un réel fossé sportif entre le CFA et le CFA 2 et si l'équipe monte en CFA, elle devra bien évidemment se renforcer car c'est un championnat où pour terminer à la première place (la seule assurant une montée d'office), il faut être bons ET réguliers.

- De nombreux joueurs de National sont descendus en CFA 2 pour aider le Racing. A ton avis, qu'est ce qui les a motivé ?

La signature de certains joueurs comme Ludovic Golliard, pièce maîtresse de la défense cristolienne la saison dernière a constitué une certaine incompréhension car, même si l'on connait et que l'on respecte le RCS pour son histoire, ce n'est généralement pas un argument auquel sont sensibles les joueurs, surtout lorsque l'on connait les aléas et le caractère éphémère d'une carrière de footballeur. Nous ne sommes pas dupes : ces joueurs ont très probablement signé un juteux contrat fédéral. Ce n'est pas bienpensant pour certains supporters ont une vision très « pure » du football mais c'est ainsi.

- En National, il ne reste que Colmar comme équipe alsacienne. Est-ce que Colmar remplit bien son rôle de porte-drapeau pour cette région? Quelle différence vois-tu entre les supporters strasbourgeois et colmariens?

Colmar est une équipe qui, vue de l'extérieur, semble suivre une trajectoire ascendante. J'ai vu certains de ses matches en CFA en 2009-2010 puisque qu'elle était dans un groupe en partie composé d'équipes franciliennes et est finalement montée avec l'UJA Alfortville. Cette équipe a également recruté Rémi Souyeux, un ancien avant-centre du Paris FC qui se distinguait par sa maladresse devant le but... C'est une équipe qui a par ailleurs fait parler d'elle grâce à la Coupe de France en atteignant les 1/16 de finale de la compétition il y a deux ans. L'image véhiculée par les SR de Colmar se rapproche plus de celle d'un club « à taille humaine » que le RC Strasbourg, qui remportait des trophées nationaux et jouait la Coupe UEFA il y encore peu de temps. Je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer des supporters colmariens mais dans les deux cas, je pense que toute initiative est bonne et qu'un club qui se reconstruit a besoin d'un public fidèle.

- Enfin, le Racing reste sur une série de trois nuls consécutifs. Penses-tu retrouver le RCS en National un jour ?

Depuis quelques années, il y a une grande redistribution des cartes dans le football français et nul ne sait si les clubs historiques retrouveront leur gloire passée. C'est la glorieuse incertitude du sport et je ne suis pas Madame Soleil...


De grands remerciements à Strologoff pour ses réponses, qui nous permettent d'obtenir des éclaicissements sur l'état actuel du championnat National, et un avis extérieur et objectif sur le Racing.

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 191 lectures · Premier message par thespecialone · Dernier message par thespecialone

Commenter

Flux RSS Le stublog de dimonou : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
dimonou1325258984.jpg

dimonou

Voir son profil complet

Archives

2013

2012