Sólo le pido a Dios (Seulement je prie à Dieu) — León Gieco Pour la paix, contre la guerre!

01/01/2009 18:34
6.511 lectures
"C'est un cri de liberté, paix et union écrit par le chanteur argentin León Gieco en 1978, quand deux dictatures étaient près de commencer une guerre entre le Chili et l'Argentine”.
Une chose est certaine est que sólo le pido a dios fut composée par Gieco peu avant qu'il partit à l'exile. La dictadure l'avait interdite en 1978.
Lorsque l'on parle d'une chanson pour la Paix, on ne peut omettre l'oeuvre de León Gieco — Sólo le pido a Dios (Seulement je prie à Dieu) qui impressionne tant par ses paroles que par sa musique et son noble message.
Intutilée la Chanson Universelle de la Paix, la chanson du rock argentin Sólo le pido a Dios est un hymne à la tolérance, à la résistance, à la liberté, à la justice.

“C'est un cri de liberté, paix et union écrit par le chanteur argentin León Gieco en 1978, quand deux dictatures étaient près de commencer une guerre entre le Chili et l'Argentine”. Une chose est certaine est que sólo le pido a dios fut composée par Gieco peu avant qu'il partit à l'exile. La dictadure l'avait interdite en 1978.


Certes, elle était interprétée à la fin des années 70 afin de protester contre les dictatures, mais aussi contre l'invasion de l'Iraq, comme elle peut être chantée pour la paix en Palestine, contre la guerre au Liban, ...





Sólo le pido a Dios
Que el dolor no me sea indiferente
Que la reseca muerte no me encuentre
Vacío y solo sin haber hecho lo suficiente

Sólo le pido a Dios
Que el injusto no me sea indiferente
Que no me abofeteen la otra mejilla
Después de que una garra me araño esta suerte
Sólo le pido a Dios
Que la guerra no me sea indiferente
Es un monstruo grande y pisa fuerte
Toda la pobre inocencia de la gente
Es un monstruo grande y pisa fuerte
Toda la pobre inocencia de la gente

Sólo le pido a Dios
Que el engaño no me sea indiferente
Si un traidor puede más que unos cuantos
Que esos cuantos no lo olviden fácilmente

Sólo le pido a Dios
Que el futuro no me sea indiferente
Deshauciado está el que tiene que marchar
A vivir una cultura diferente

Sólo le pido a Dios
Que la guerra no me sea indiferente
Es un monstruo grande y pisa fuerte
Toda la pobre inocencia de la gente
Es un monstruo grande y pisa fuerte
Toda la pobre inocencia de la gente



Solo le pido à Dios chanté par Mercedes Sosa.
Une émotion, un cri!



Seulement je prie à Dieu
Que la douleur ne me soit pas indifférente
Que la mort sèche ne me trouve pas
Vide et seul sans avoir fait le suffisant

Seulement je prie à Dieu
Que l'injuste ne me soit pas indifférent
Que l'on ne me giffle pas l'autre joue
Après qu'une griffe m'a blessé cette chance

Seulement je prie à Dieu
Que la guerre ne me soit pas indifférente
C'est un grand monstre et écrase fortement
Toute la pauvre innocence des gens
C'est un grand monstre et écrase fortement
Toute la pauvre innocence des gens

Seulement je prie à Dieu
Que la trahison ne me soit pas indifférente
Si un traitre a un pouvoir sur quelques uns
Que ces quelques uns ne l'oublient pas facilement

Seulement je prie à Dieu
Que le futur ne me soit pas indifférent
Désespéré est celui qui doit s'en aller
Pour vivre une culture différente

Seulement je prie à Dieu
Que la guerre ne me soit pas indifférente
C'est un grand monstre et écrase fortement
Toute la pauvre innocence des gens
C'est un grand monstre et écrase fortement
Toute la pauvre innocence des gens


Merci !

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter