Les heures heureuses ...

28/11/2006 18:52
2.883 lectures
Ou les Happy hours !!

http://www.american-store.nl/JC1002_happy_hours_clock.jpg

Lundi soir, dans mon sommeil agité, entre 2 rêves de chutes de bières vertigineuses et d'hommes torses nus (sic), me vient une idée que je qualifierais de génialement dantesque :
faire un billet sur les Happy hours.
Génialissime sur le coup, cette idée a perdu pas mal de son caractère mythique en passant l'épreuve du retour brusquement matinal à la réalité.
C'est un peu creu comme concept les Happy hours à Strasbourg. L'idée de faire le tour des bars se livrant à cet exercice périlleux, pour consigner scrupuleusement les horaires et particularités de chacun, m'avait tout d'abord traverser l'esprit. Mais je m'en rendis vite compte de la tâche titanesque à accomplir.
Ainsi il ne me restait plus que de cette géniale idée noctambule que le titre (soit en dit en passant terriblement descartien) et un ou deux jeux de mots foireux à placer dans le corps de texte :
Assez pour écrire un billet me direz vous !
Et bien oui.

Néanmoins je m'armais de mon seul courage et mon strassbuch (guide des bonnes adresses de Strasbourg édité et distribué gratos pour les étudiants d'une école supérieur houblonnique), et accéssoirement ça me fait penser que je dois mettre ma bière de noel au frais.

Ainsi j'apprenais qu'à l'Academie de la bière, on votait pour éliminer les verres vides entre 18 et 20h.
18-20 H c'est également l'heure à laquelle on scalpe les indiens au chariot, un troquet de l'arizona.
18-20H et je me retrouve au Berthom, chez les frères qui du dimanche au jeudi métamorphosent mon 25 en pinte: Faro, Maredsous et Cuvée des trolls enfin accessibles au commun des mortels.
Autre confrérie les Brasseurs proposent un happy hours culinaire et alcoolisé jusqu'à 19H30, là au moins on mange des Flams.
Enfin avant de remonter la pente, retrouvons nous au fond du Trou, le lundi pour expérimenter quelques bières originales, qui voient elles aussi multiplier leur contenance par 2. Notamment la fameuses Bête des Vosges (non rien à voir avec roos3)
Même les Kfet des facs, s'y mettent ! Comment oublier de citer l'akropole du PEGE (Pole Européen de Gestion Economique) qui au long de ma scolarité fleuve, n'a jamais tari et m'a toujours proposé ses 4 Kro pour 3 euros de 17H30 à 19H voir plus quand c'était le bon vieux temps. Quel meilleur réconfort pour sortir d'un cours de marketing en allemand ou pour arriver frais et dispo au cours d'environmental law un peu tardif mais ne s'apparantant en rien à une leçon de vendanges.

Monday, Tuesday, wednesday ... Happy Day
Comment finir sans parler de la Lanterne, et de son Happy Day qui prolonge l'excquis plaisir de savourer sa boisson favorite à prix réduits tout au long d'une sainte jounrée : le mercredi.
Là ou les autres débiteurs de houblon ferme les portes du paradis aprés 2 petites heures d'extase pétillant, créant ainsi une honteuse dépendance et un tout aussi honteux sevrage jusqu'au lendemain; la Lanterne ouvre une fois par semaine ses portes à une cohorte d'assoifés sans le sous, mais buvant comme des trous.

http://www.harpercollins.com/harperimages/isbn/large/6/9780060192...

Ainsi va la vie qui va, demain c'est mercredi !

Commentaires (8)

Flux RSS 8 messages · Premier message par jiminho · Dernier message par guigues

Commenter

Chargement... Chargement...