Fontenla, the End.

09/04/2010 10:47
3.408 lectures
This is the end. My only friend, the end.
The doors. August 1966


Avril 2012. " Alain Fontenla via Alberto Cardoso, porte parole de KAMATE INVESTEMENT, filiale Finance à 72 % de CAROUSEL FINANCE, annonce son désengagement partiel de la holding contrôlant le Racing à 58 %. " Derrière la brève publiée par [login=Katzo68 ] à 1h59 se cache en réalité le retrait de l'homme aux affaires londoniennes.

Quelques jours plus tard, ce dernier se confessera sur RMC comme à son habitude. « Microcosme, cadavres dans le placard et manque de synergie évidente avec son projet » seront les causes officielles de ce retrait qui s'apparente plus à une fuite à Varennes.
Un énième volte face qui laisse le Racing sur le carreau financièrement et surtout humainement. Le club a perdu certains de ses plus anciens collaborateurs, remplacés par une jeune garde plus efficiente et compétitive mais surtout complètement désintéressée du club.


http://2.bp.blogspot.com/_OvnCtKGr6bE/S4yBCnCVC2I/AAAAAAAABDA/hdc...

La chute.



http://4.bp.blogspot.com/_OvnCtKGr6bE/S4yBkt1TI7I/AAAAAAAABDw/G1e...
Avec un déficit prévisionnel de 3,254 millions d'euros pour la saison 2011/2012, le Racing est immédiatement rétrogradé avec effet conservatoire par la DNCG. Le club était pourtant 7ème mais le podium trop loin pour espérer monter, malgré les investissements consentis et les quelques perles Sud américaines dégotées par Ralph Issenger.

Ce dernier a refait surface, par enchantement, après l'échec du président Plessis en Mai 2011. Une cinquième place méritoire obtenue grâce à l'arrivée de Francis Gillot en remplacement de Pascal Janin et son début de saison mi figue-mi raisin. Sérieusement renforcée au mercato d'hiver par des baroudeurs de D2, le RCS fait la seconde partie de saison parfaite mais échoue à quelques points du podium.

Il faut dire que le désordre qui règne en coulisse n'a pas facilité la saison sportive. Les réorganisations se sont succédées. Et même Plessis concédait, après quelques bières du Racing, qu'il ne savait pas toujours à qui s'adresser pour assurer la mise au vert des joueurs ou pour trouver un superviseur à la veille d'un choc face à Evian. Parlons du déplacement à Evian ou l'équipe n'arrivera qu'au stade vers 18h45, la faute à un simple malentendu avec la compagnie de car sensée conduire les joueurs à bon port. Un simple point de détail mais la signature de Christophe Cornélie manquant, il avait été impossible d'utiliser le mode d'acheminent habituel.

Cette saison se solde donc par un échec sportif, correctement budgété. La DNCG autorise le Racing a poursuivre l'aventure moyennant le paiement des 2,765 millions d'euros de déficit prévisionnel et effectif. La mauvaise nouvelle vient de l'affaire Chilavert et de 894 K€ non budgété que CARROUSSEL FINANCE doit avancer via sa société CARDIGAN CORPORATE basée à Jersey. La transaction est blanche pour le Racing mais agace sérieusement André Filipussi le remplaçant de Jaffar Hillali à la tête de CAROUSSEL. Ce dernier a préféré revendre ses parts et créer sa propre société G8 TRADING basée à Lucerne. Alain Fontenla reste actionnaire minoritaire à 28 % de cette structure mais Hillali se dégage ainsi complètement de la prise de participation dans le Racing club de Strasbourg.

Retour vers le futur IV.



http://1.bp.blogspot.com/_OvnCtKGr6bE/S4yBkHIWMII/AAAAAAAABDg/6ah...

La saison 2011 part sur les chapeaux de roues, malgré le maillot bleu ciel qui a le don d'irriter la frange la plus dure des supporteurs. Plessis déclare que pendant ce temps au moins, il le laisse en paix sur les autres points. La sérénité il va la retrouver en Décembre quand il démissionne avec pertes et fracas de ses fonctions, revendant ses 4.47 % de part de la HOLDING INTERINVESTMENT qui chapote maintenant le Racing. Plessis déclare qu'il préfère partir car il n'a plus rien à apporter en club. En off, il se murmure que c'est le coup de mou d'Octobre - Novembre qui aura eu raison du vieux singe. Après 2 ans de relative discrétion Ralph Isenngger revient sur le devant de la scène accompagner du technicien suisse Daniel Jeandupeux et quelques trouvailles dans les valises. Il avait déjà dirigé dans les coulisses le dernier mercato mais il s'impose à ce moment là comme le réel boss du sportif.

Fontenla quant à lui se fait de plus en plus discret à la Meinau. A vrai dire personne ne l'a réellement vu en public depuis l'échec de la remontée et quelques déconvenues d'ordre personnel dans les négociations avec les sponsors. Le RCS évolue depuis maintenant 2 ans avec un maillot floqué GIFI pour un contrat low cost. Certains murmurent que le Racing lui coûte trop en temps et en argent. L'euro 2016 est encore loin et le RCS s'enlise dans une D2 avec peu de visibilité médiatique et de surface financière. Fontenla voit grand mais plus au Racing.

Son départ en Avril n'est alors qu'une demi surprise. Surtout que l'affaire RCS contre Gress est en instance et qu'une rallonge immédiate de 350 K€ est nécessaire. Quelque peu lâché par son grand argentier et ami – Hillali -, FONTENLA en appelle aux anciens acheteurs et promet des révélations dans la presse sur certains moments flous et fous du club. Il annonce également la cessation de payement de la HOLDING INTERINVESTMENT, si les minoritaires ne mettent pas la main à la poche. Cette cessation entrainerait de facto la mise en faillite du club et l'arrêt du professionnalisme à Strasbourg.

Le 17 Juin la DNCG rend son verdict. Malgré l'apport de liquidité de Roland Weller et des garanties apportées par la ville de Strasbourg. Le club est rétrogradé en CFA avec perte du statut pro. Une conciliation est néanmoins ouverte avec le SR Colmar qui peine depuis 2 ans en nationale. Après 3 semaines de tractations le SRCS voir le jour et est inscrit en troisième division. Le Racing efface ainsi une partie de son passif, tout en conservant une partie de son histoire. La décision apparaît clémente et la patte de Frédéric Thiriez s'est fait sentir. En effet Strasbourg est toujours en lice pour l'euro 2016 et la mairie a posé ses conditions pour l'achèvement des travaux du stade.

six feet under : épilogue.



http://i.indiewire.com/images/uploads/i/american_psycho_xl_01--fi...

6 Juin 2016.03h59 Katzo68 « Le corps d'Alain Fontenla est retrouvé nu et sans vie dans sa combinaison de cuir à son domicile Genévois ». La tribune évoque une partie fine qui aurait mal tourné, l'enquête fait ressortir des difficultés financières importantes et des retards dans le remboursement de certains clients importants.

Ralph Isenngger est quant à lui injoignable, ses bureaux ayant déménagés à Singapour à une date indéterminée.

Le Sport Racing Colmar Strasbourg vient de fêter son retour dans l'élite alors que la Meinau s'apprête à accueillir Allemagne – Pologne pour la première phase de l'euro français.

My only friend, the end.


Cet article est totalement fictif. Toutes ressemblances avec des situations existantes ou ayant existés seraient totalement fortuites. Les auteurs déclinent toutes responsabilités en cas de Poursuite.

Commentaires (11)

Flux RSS 11 messages · Premier message par matteo · Dernier message par EllgymnKC

Commenter

Chargement... Chargement...