Belghazouani, le bourlingueur.

19/09/2008 08:29
553 lectures
Porto-Vecchio, Toulon, Grenoble, le Dynamo Kiev et maintenant Strasbourg, le nouveau milieu offensif corse, prêté par le club ukrainien pour la saison, a déjà bien voyagé à 21 ans. En Alsace, il espère reussir, forcément.

"J'ai l'impression d'avoir 26 ans mais j'en ai que 21." D'habitude lorsqu'un joueur dit cela, c'est qu'il a déjà pas mal bourlingué, et généralement, ce n'est que rarement positif. Chahir Belghazouani, né en Corse, passé par Toulon, installé ensuite à Grenoble avant de rejoindre l'Ukraine sans réel succès, est de ceux-là. Aujourd'hui à Strasbourg sous la forme d'un prêt avec option d'achat, le Corse de Porto-Vecchio d'origine marocaine espère y poser ses valises. Seulement voilà, le discours paraît un tantinet usé parce que déjà répété maintes fois par d'autres. Les "pourquoi pas reuusir et remonter en Ligue 1 avec Strasbourg" n'ont pas été inventé par Belghazouani.

Chemins biscornus.

Son parcours? On l'a dit, il est passé par de chemins biscornus. Pas toujours intéressé par le football sur son île de Beauté, l'adolescent de Porto-Vecchio rejoint toutefois le centre de formation de Toulon à 16 ans. Il n'y restera qu'un an, en moins de 15 ans, avant de se faire repérer par Grenoble. Première étape. "La première saison je joue en 18 ans, la seconde, signe stagiaire puis professionnel à 17 ans et quelques mois. Il doit son premier bail de trois ans à, Thierry Goudet (entraîneur de Grenoble de juin 2004 à mars 2006) qui n'hésite pas à le faire jouer en Ligue 2.

Tottenham échaudé par la visite médicale.

En juin 2006, il dispute le Festival de Toulon avec l'équipe de France. Tottenham le repère, décide de l'enrôler mais la visite médicale n'est pas concluante et les Spurs abandonnent. "J'ai été recalé à la visite médicale", dit-il sans donner plus d'explications. Le projet était de signer dans le club anglais et d'être immédiatement prêté à Troyes..ou officiait Jean Marc Furlan.

De retour à Grenoble, Belghazouani entame une deuxième saison en L2 cette fois sous la férule d'Yvon Pouliquen. Les débuts sont bons, mais très vite le Breton ne lui fait plus confiance. "C'etait bizarre, j'avais l'impression d'être pris pour un con. Et puis c'était le bordel." Mehmet Bazdarevic remplace l'ancien capitaine strasbourgeois parti à Metz en fin de saison, mais le départ du jeune joueur semble inéluctable.

Kiev comme une surprise.

Dans le noir à Grenoble, la lumière viendra d'Ukraine. Du Dynamo Kiev. Gérard Houllier qui doit prendre l'équipe en main, pilote le recrutement et pense à Chahir Belghazouani. Ce dernier signe un contrat de quatre ans, mais l'ancien sélectionneur des Bleus ne viendra jamais à Kiev. Les problèmes réapparaissent. "Du moment que l'entraîneur en place ne me connaissait pas, même si le président (Grigoris Surkis) m'appréciait, cela devenait compliqué", explique le nouveau numéro 10 alsacien qui se blessera également au genou droit en début de saison. "La saison passée reste comme l'un des passages les plus durs de ma carrière."

"Un projet intéressant"

Suivi par Jean-Marc Furlan depuis l'épisode londonien, mais aussi par Jacky Canosi qui connaissait le joueur corse, le milieu offensif à rejoint Strasbourg pour la saison, voire plus si affinités. Homme de percussion, vif et dribbleur, son profil à séduit les dirigeants alsaciens. Il a inscrit quatre buts en matches amicaux. "Le projet Strasbourgeois est intéressant. L'équipe est jeune et l'entraîneur prône le beau jeu. Je veux jouer le plus possible, vivre une belle saison, et pourquoi pas, remonter avec Strasbourg en Ligue 1". On s'en doutait.

Article tiré de l'Alsace Foot daté du 6 août 2008.

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 195 lectures · Premier message par belghazouani · Dernier message par katzo68

Commenter

Flux RSS Le stublog de katzo68 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
Bayern.jpg

katzo68

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006