August 2006


La resquille des contribuables locaux.

28/08/2006 15:03
887 lectures
SIX GRANDS CLASSIQUES POUR ALLEGER LA TAXE FONCIERE ET LA TAXE D'HABITATION.

Reunir plusieurs chambres de bonnes.

Faire de chambres sans comfort un appartement avec WC, salle de bains et cuisine devrait augmenter les imôts locaux. Mais certains oublient de déclarer l'opération au fisc.

Transformer en douce le garage en salon.

Toute augmentation de la surface habitable fait grimper l'addition. Des petits malins n'hésitent donc pas de transformer en douce leur garage en salon, en construisant un mur derrière la porte et en ouvrant les fenêtres côté jardin.

Aménager des chambres dans le grenier.

Fréquente à la campagne, cette tricherie consiste a aménager les combles en chambres sans le déclarer, ce qui permet d'économiser jusqu'a la moitié des taxes normalement dues. A condition d'installer les vélux côté jardin, bien entendu.

Construire une piscine sans permis.

Pourquoi les piscines sont-elles plus souvent au fond du jardin que devant la maison? Pour gruger le fisc, bien sûr. Dans certaines communes, cet équipement peut en effet renchérir de plusieurs centaines d'euros la factures des taxes locales.

Installer discrètement une véranda.

Tout comme les piscines, les vérandas doivent être déclarées au fisc, car elles sont imposables. Mais si les travaux sont faits au noir, sans permis, et à l'arrière de la maison, les contrevenants ont peu de risques de se faire prendre.

Minimiser la surface de son appartement.

Parmi les techniques régulièrement utilisées: regrouper plusieurs appartements et oublier au passage de déclarer quelques mètres carrés, ou bien racheter des mètres carrés sur les parties communes sans en informer le fisc.

Source: Capital Février 2005.

Les combines des travailleurs indépendants.

28/08/2006 14:36
858 lectures
PSYCHANALYSTES.

Taux de fraude : 35%

Pour que la thérapie soit efficace, il faut (c'est Freud qui l'a écrit) que les patients paient en espèces. Du pain béni pour les praticiens.

GARAGISTES.

Taux de fraude : 30%

Une des techniques consiste à acheter des pièce au noir dans une casse et à les monter sur les autos en échange d'espèces.

BOULANGERS.

Taux de fraude : 25%

Certains déclarent de faux dégâts: sacs éventrés ou gâtés par l'humidité. Et avec la farine supposée perdue, ils font des baguettes au noir.

RESTAURATEURS.

Taux de fraude : 20%

Les fraudeurs ne déclarent pas tous les repas servis et, pour que les ventes cadrent avec les achats, trichent sur le contenu des assiettes.

DENTISTES.

Taux de fraude : 15%

Les moins scrupuleux achètent a des ateliers clandestins des prothèses (souvent de mauvaise qualité), puis se les font payer en liquide.

Source: Capital Février 2005.

Ligue1: Les Records a Battre.

07/08/2006 20:16
891 lectures
32 matches consécutifs sans défaite pour Nantes (1994-1995).

26 Victoires en une saison pour Reims (1959-1960), Monaco (1960-1961), Nantes (1965-1966,1979-1980) (Championnat à 20 clubs).
*25 pour Saint-Etienne (1969-1970) (18 clubs).

1 défaite dans la saison pour Nantes (1994-1995).

44 Buts en une saison pour Josip Skoblar (1970-1971)

15 points d'écarts entre le Champion (Lyon) et son dauphin (Bordeaux) (2005-2006).

21 buts seulement encaissés en une saison par Marseille (1991-1992).

12-1, le score de la plus large victoire en faveur de Sochaux face à Valenciennes (1935-1936).

Source: Onze Mondial.
  • 1 (current)
Flux RSS Le stublog de katzo68 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
Bayern.jpg

katzo68

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006