Katzo's Bazar.


Comment ça marche...Un contrat de joueur Pro?

03/01/2007 08:06
1.071 lectures
Un contrat professionnel recèle une multitude d'informations et de clauses particulières. Mais que stipule-t-il exactement? Eléménts de réponse.

Que mentionne le contrat?

Tous les contrats de joueurs respectent un modèle imposé par la Ligue de Football Professionnel. On y trouve l'état civil du joueur, son historique sportif, son club précédent, son salaire et le montant du transfert (qui doivent rester confidentiel), la durée et la date de prise d'effet du contrat, la date et le lieu de la signature et si un agent est intervenu pour le compte du joueur ou celui du club. Les parties signent ensuite des avenants contenant la totalité de leurs accords contractuels.

A quel âge le joueur peut-il signer un contrat Pro?

Entre 15 et 18 ans, les joueurs signent des contrats d'Aspirant. Entre 18 et 20 ans, ils deviennent Stagiaires Pros. Dès l'âge de 20 ans, ils peuvent signer leur premier contrat Pro d'une durée fixe de trois ans. Les clubs dotés d'un Centre de Formation ont la possibilité de faire signer un contrat Pro à des joueurs de moins de vingt ans (15 ans minimum), car ils sont considérés en formation. Ceci dans le but d'inciter les clubs français à s'équiper d'un centre de formation.

Un jeune formé dans un club a-t-il le droit de signer dans un autre club s'il le désire?

Le signataire d'un contrat de joueur en formation (Aspirant ou Stagiaire) concède à son club formateur la possibilité de se voir imposer la signature d'un premier contrat professionnel pour une durée de trois saisons minimum. Le club doit lui faire une proposition, mentionnant au moins la durée et le salaire, avant le 30 Avril précédant l'entrée en vigueur du contrat professionnel. Si le club ne respècte pas ce délai, le joueur devient libre de signer dans le club de son choix.

Quelles sont les clauses spécifiques d'un contrat?

On y trouve par exemple, les primes individuelles; les primes collectives, elles apparaissent dans le règlement intérieur. La Charte du Football Professionnel, qui a valeur de convention collective, prévoit également que les clubs ont la faculté de diminuer le salaire d'un joueur en cas de relégation. Elle mentionne aussi que "plusieurs joueurs sous contrat peuvent être amenés, pour des raisons sportives, à s'entraîner parallèlement au groupe professionnel". Enfin aucune clause de rupture anticipée d'un contrat n'est acceptée: un joueur ne peut pas démissionner et un club ne peut licencier un joueur qu'en cas de faute grave.

Source: Onze Mondial

A qui profite le mercato d'hiver?

03/01/2007 07:23
287 lectures
Repères.

Depuis la saison 1998-1999 et l'instauration du mercato d'hiver, le nombre de transferts a régulièrement augmenté, pour concerner, l'an passé, près de 80 joueurs, L1 et L2 confondues.

Relégables à l'hiver 2005-2006, Metz, Strasbourg et Ajaccio ont recruté: un seul joueur pour le club corse; quatre pour chacun des deux autres formations (avec Monaco et l'OM, ils étaient les seuls à compter autant d'arrivées)...Tous trois disputent le championnat de L2 cette saison.

L'an passé, quatre clubs de L1 (Auxerre, Lille, PSG et Nancy) n'ont recruté aucun joueur.

Source:Onze Mondial.



Lordi.

30/12/2006 10:06
204 lectures
Deux petits clip sympas de la révélation musicale 2006.

Impossible d'afficher la vidéo Youtube p6VzdtmrP6Y via l'API




5 choses que vous ne savez pas sur moi.

29/12/2006 06:45
270 lectures
En 1983, j'ai passé un brevet de parachutiste lors de mon service militaire à Montigny-les-Metz (Eh oui, dans la même caserne qu'ultra84)

J'ai conduit la première fois, à l'âge de douze ans, une 2 cv6 à l'époque.

J'ai joué deux ans au Foot en Allemagne au SV Nordweil.

J'ai été pompier volontaire pendant une durée de dix ans.

Je visite chaque année les hippodromes parisiens, eh oui, je suis un grand amateur des courses hippiques.








Nouvelle espèce d'animal.

20/12/2006 07:33
257 lectures
https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/grenouillewwf-vigne...

Vous n'avez jamais vu cette grenouille? C'est normal. Elle fait partie des 52 nouvelles espèces animales et végétales découvertes cette année sur l'île de Bornéo.

Photo tirée du quotidien 20 Minutes.








Peut-on changer de nom?

30/11/2006 07:20
1.602 lectures
une fois son patronyme légué par ses parents, on vit avec toute une vie. Sauf en deux exceptions. Tout d'abord, il est possible d'obtenir une rectification d'état civil, quand par exemple une erreur s'est glissée dans un acte. Il s'agit alors de reprendre un nom en usage autrefois. Ensuite depuis une loi de 1803, remplacée par une nouvelle loi en 1993, on peut changer totalement de patronyme mais dans des circonstances bien précises. Cette demande de changement doit dans tous les cas répondre à "un intérêt légitime". Concrètement, cela n'a aucune chance d'aboutir si la motivation est purement estéthique, ou si l'on estime qu'une particule ferait plus chic, mais c'est envisageable lorsque ce patronyme est particulièrement lourd à porter: sa consonnance étrangère le rend imprononçable en français(une loi adoptée en 1950 permet d'ailleurs la francisation des noms des personnes étrangères naturalisées), une nouvelle connotation l'a rendue ridicule (le cas le plus fréquent est Cocu), ou encore un précédent porteur du nom l'à déshonoré (c'est le cas par exemple pour Landru). Il est aussi possible de reprendre le nom d'un ascendant ou collatéral menacé d'extinction ou un pseudonyme lié à la famille: ainsi, l'ancien maire de Bordeaux Jacques Delmas a rajouté officiellement à son patronyme le nom Chaban, qu'il portait pendant la période de la Résistance. La procédure n'est pas coûteuse (environ 200 euros) mais reste longue. Ces demandes de changement de nom sont de plus en plus fréquentes. Quand elles aboutissent, elles font l'objet (à l'exception des francisations) de la publication d'un décret au Journal Officiel

Source: L'Histoire des patronymes.


Theo Walcott (Arsenal FC) vu par Thierry Henry.

29/11/2006 07:15
527 lectures
Nationalité: Anglaise
Né le 16 mars 1989 à Middlesex
Taille: 1,76m - Poids: 68 kg
Poste: Attaquant
Club Précédent: Southampton FC (Angleterre)
Palmarès: Néant
Sélection: A (1)

"On lui demande le monde alors qu'il ne l'a pas encore découvert". Lorsque Thierry Henry parle de Théo Walcott, il préfère rester mesuré. Partenaire du petit prodige à Arsenal depuis près d'un an, le français a conscience du long chemin que le jeune Britanique doit encore parcourir pour s'imposer durablement. Et passer ainsi du rang de grand espoir à celui de classe internationale. Car, pour l'ancien joueur de Southampton, tout s'est enchaîné très vite. Quand Arsène Wenger le recrute en janvier 2006 pour près de 18 millions d'euros, Walcott n'a disputé que quelques rencontres de Division One, l'équivalent de notre Ligue2. Il n'a que seize ans, mais une réputation d'attaquant vif et technique l'accompagne déjà. Le coach alsacien voit en lui un élément d'avenir capable de former un duo de choc avec Henry. Six mois plus tard, et alors qu'il n'a pas joué le moindre match en Premier League, Sven-Goran Eriksson, l'entraîneur de l'équipe d'Angleterre, le retient pour participer à la Coupe du Monde... durant laquelle il ne quittera pas le banc de touche. En match de préparation face à la Hongrie, le 30 mai, il devient néanmoins, à 17 ans et soixante quinze jours, le plus jeune joueur à avoir porté le maillot anglais, battant ainsi de quelques jours un record jusqu'alors détenu par Wayne Rooney. De retour chez les Gunners, Walcott sait qu'il doit franchir un cap. "Il a du talent, mais il n'a que 17 ans. Il faut le laisser grandir. Théo n'a pas fini sa formation. Il a encore des tonnes de choses à apprendre", insiste Henry. Il intègre définitivement le groupe professionnel cette saison, et Arsène Wenger lui offre sa première titularisation face à Watford. Une première sortie reussie avec une prestation consistante et une victoire probante (3-0) au bout du compte. Il lui reste maintenant à ouvrir son compteur buts pour lancer sa carrière pour de bon. "Son point fort, c'est l'inconscience de sa jeunesse", résume Thierry Henry. Théo Walcott n'a plus qu'à suivre les conseils du maître.

Source: Onze Mondial.

Onze d'Or 2006.

28/11/2006 16:53
751 lectures
Gardiens.

Gianluigi Buffon 76%
Gregory Coupet 18%
Jens Lehmann 3%
Ricardo 2%
Petr Cech 1%

Un véritable raz de marée! Avec 76% des votants, Gianluigi Buffon bat le record de vote. Normal, le gardien italien a reussi une année extraordinaire. Le gardien de la Juventus est notamment l'un des artisants du triomphe transalpin en Coupe du Monde. A noter la belle place d'honneur de Gregory Coupet.

Arrières droit.

Willy Sagnol 74%
Gianlucca Zambrotta 13%
Cicinho 8%
Emmanuel Eboué 4%
Presas Oleguer 1%

Comme en 2005, Willy Sagnol ecrase la concurrence. Même le champion du monde Gianlucca Zambrotta est obligé de baisser pavillon. Rigueur défensive, passeur exceptionnel, influence sur et en dehors du terrain, le joueur du Bayern est tout simplement devenu l'un des tauliers de l'Equipe de France.

Arrières Centraux.

Lilian Thuram 30%
Fabio Cannavaro 26%
Cris 12%
William Gallas 12%
John Terry 9%
Carles Puyol 6%
Rio Ferdinand 2%
Habib Kolo Touré 1%
Lucio 1%
Rafael Marquez 1%

Le poste ou la concurrence est la plus vive. Victoire au finish de Lilian Thuram qui profite à plein de son retour en Equipe de France. A 34 ans, le défenseur de Barcelone à réalisé une Coupe du Monde parfaite. Juste derrière, Fabio Cannavaro, auteur d'une saison constellée de succès, aurait peut être mérité la victoire. Mais le néo-madrilène, pilier de la Juventus et de la Squadra Azzura championne du Monde, paie une seconde partie d'année délicate avec le Réal Madrid, avec, en point d'orgue, son match ncauchemardesque à Gerland face à l'OL. Aquelques longueurs le couple William Gallas-Cris résiste bien. Le vainqueur de l'an dernier, John Terry, dévisse. Le défenseur et capitaine de Chelsea subit le contrecoup d'un Mondial mitigé.

Arrières gauche.

Eric Abidal 38%
Philipp Lahm 29%
Gabriel Heinze 15%
Fabio Grosso 14%
Giovanni Van Bronckhorst 4%

La hiérarchie au poste d'arrière gauche est complètement chamboulée. Les quatre premiers n'apparaissent même pas l'an dernier. Gloire à Eric Abidal, victorieux devant l'Alleman Lahm et l'Argentin Heinze. Solide défensivement, généreux dans l'effort, le Lyonnais est toujours régulier au plus haut niveau.

Milieux Défensifs.

Patrick Vieira 34%
Andrea Pirlo 27%
Claude Makelele 20%
Gennaro Gattuso 13%
Cesc Fabregas 6%

A un poste ou la concurrence fait rage, Patrick Vieira est récompensé grâce à ses incroyables performances en Coupe du Monde. Nos lecteurs ont d'ailleurs privilégié un entrejeu franco-italien. Le duo Pirlo-Makelele recueille de nombreux suffrages. Quant au pitbull Gattuso, il n'est pas oublié.

Milieux Offensifs.

Ronaldinho 36%
Zinedine Zidane 23%
Franck Ribéry 15%
Kaka 8%
Steven Gerrard 4%
Juninho 4%
Michael Ballack 3%
Cristiano Ronaldo 3%
Deco 2%
Frank Lampard 2%

Sans une Coupe du Monde ratée, Ronaldinho aurait sans doute raflé le Onze d'Or 2006. Le magicien du Barça se contentera de la victoire au poste de milieu offensif. L'artiste brésilien devance assez nettement Zinedine Zidane et Franck Ribéry. Le premier à illuminé la Coupe du Monde avant de partir à la retraite sur un coup de tête en finale du Mondial. Le second est la révélation de l'OM et les Bleus. Espérons que son ascension météorique soit loin d'être terminée et qu'il sera, dans les années à venir, un candidat sérieux au Onze d'Or. Derrière ce trio, l'excellent Kaka résiste tant bien que mal. En dépit d'une saison sans grand succès avec Liverpool et la sélection anglaise, Steven Gerrard est lui aussi plutôt bien classé.

Attaquants.

Thierry Henry 43%
Samuel Eto'o 33%
Didier Drogba 9%
Miroslav Klose 5%
Andriy Shevchenko 3%
Ronaldo 2%
Luca Toni 2%
Wayne Rooney 1%
Ruud Van Nistelrooy 1%
David Villa 1%

Deuxième l'an dernier derrière Eto'o, Thierry Henry prend sa revanche cette année en devançant le Camérounais. Dans ce duel au sommet, la star de Barcelone, vainqueur avec son club de la Liga et de la Champion's League, était handicapée par son absence à la Coupe du Monde. Cela n'enlève rien au mérite d'un Henry, toujours aussi régulier au plus haut niveau et qui a pris une part prépondérante aux belles performances de son club et des Bleus. Comme l'an dernier, Didier Drogba finit sur le podium.

Entraîneurs.

Frank Rijkaard 34%
Gérard Houillier 21%
Raymond Domenech 19%
Marcello Lippi 13%
José Mourinho 9%
Jurgen Klinsmann 4%

A tout seigneur, tout honneur, Frank Rijkaard récolte les fruits de la saison exceptionnelle du Barça, champion d'Espagne et d'Europe. Le champion du Monde Marcello Lippi n'est que quatrième, et c'est une surprise. Cela permet au duo français Houillier-Domenech de monter sur le podium.

Résultats du Onze d'Or 2006.

Thierry Henry 32%
Ronaldinho 25%
Franck Ribéry 21%
Gianluigi Buffon 4%
Samuel Eto'o 4%
Willy Sagnol 3%
Patrick Vieira 3%
Fabio Cannavaro 2%
Kaka 2%
Miroslav klose 1%
Divers 3%






Ces internationaux.

12/11/2006 16:59
299 lectures
Mouloungui, une renaissance alsacienne.

A Strasbourg, l'homme providentiel a pour nom, ces derniers temps, Eric Mouloungui. A vingt deux ans, le jeune international gabonais vit actuellement une période faste, qui épouse le parcours de son club en championnat. Auteur de cinq buts en neuf rencontres, dont quatre de la tête, l'ancien joueur de Mbilinga et du Mangasport de Moanda savoure naturellement ce doux automne. "Ce qui a changé par rapport aux saisons précédentes, c'est que je suis bien physiquement. J'arrive à enchaîner les matches, et depuis peu, je suis souvent titulaire". Il y a trois ans, le jeune homme faisait ses débuts en L1. Attaquant gaucher, il semblait parti pour faire des étincelles parmi l'élite. Sauf que, après une première saison encourageante, les pépins physiques se sont accumulés. Le temps de jeu s'est amenuisé, la confiance l'a déserté. "La saison dernière, comme j'avais besoin de jouer, j'ai été prêté à Gueugnon" Il zappe rapidement sur son passage chez les Forgerons (8 matches), qui ne restera pas dans les anales. Cet été, rebrelote. Il n'entre manifestement pas dans les plans du club. Du moins, le croit-il. "Le club souhaitait me prêter, et j'avoue que j'étais très réticent à cette idée. "A la mi-aout, alors qu'il est mis à la disposition de la réserve, Alain Giresse le convoque en sélection gabonaise pour affronter amicalement l'Algérie, à Aix-en-Provence (2-0), et il marque. "Ce match de reprise lui a fait énormément de bien, témoigne le sélectionneur français du Gabon. Il y a eu un travail de remise en confiance au sain du groupe, et puis il a enchaîné par une belle prestation contre Madagascar (5-0), en éliminatoires de la CAN 2008." Dopé par son passage en équipe nationale, Mouloungui retrouve la Meinau gon flé à bloc. Entre temps "Gigi" et "JPP" qui se connaissent plutôt bien, ont eu le loisir de confronter leurs analyses à son sujet. Papin, qui n'a jamais cessé de s'intéresser à son cas, décide de le relancer à l'occasion d'un match de Coupe de la Ligue à Châteauroux (4-2). "Je suis entré, et j'ai marqué. C'est vrai, la sélection a eu un effet bénéfique. Et puis, je n'ai pas oublié les paroles du coach en début de saison, qui m'avait expliqué que la balle était d'abord dans mon camp." La roue tourne, et vite. Remplaçant de luxe, Mouloungui se retape le moral, au grand bonheur de Giresse mais aussi de Strasbourg. Repositionné milieu offensif dans le couloir gauche, l'ancien attaquant de pointe accepte désormais mieux "la concurrence, et le fait de se reettre en question". Alain Giresse note aussi avec satisfaction, "l'exemple d'une sélection qui a aidé un joueur à retrouver ses sensations pour aller se bagarrer pour une place". Parce qu'il connaît la fragilité de sa situation et la difficulté de se maintenir à un niveau d'excellence, Eric Mouloungui ne s'enflamme pas. Une saison, c'est long. "Marquer, c'est bien, et j'aimerais continuer. Mais ce que je souhaite avant tout, c'est aider Strasbourg à regagner sa place en L1", conclu-t-il modestement. Mardi dernier, lors de la journée de championnat programmée en semaine, l'enfant de Port-Gentil a croisé avec plaisir son pote et compatriote Shiva Star Nzigou (Reims): "C'était la première fois que nous nous affrontions en Championnat." Et c'est l'équipe du Rémois qui a eu le dernier mot.

Source: France Football

Ivan Hasek

07/11/2006 08:16
352 lectures
Le Onze idéal de ses anciens joueurs.

Gardien:

Chilavert. "Il était le plus fort pour son jeu au pied. Une personnalité forte et assez spéciale."

Défenseurs:

Beye. "On s'est parfois engueulés car il a du caractère, mais j'aime ce genre de joueurs. C'est un gagneur, un leader dans un groupe.

Nowotny. "Quand je suis arrivé au Sparta, j'ai commencé par l'ecarter, alors que nous avions joué ensemble. Je le trouvais un peu vieux. Mais il a été exemplaire à l'entraînement et a vite retrouvé sa place".

Grygera. "Il a accompli énormément de progrès et, a vingt et un an, il jouait en Ligue des Champions. C'est quelqu'un de toujours positif".

Milieux:

Martins. "Un des plus grands pros dont j'aie eu à m'occuper. Il donnait toujours le maximum".

Jarusik. "Il a commencé attaquant avant de reculer comme milieu défensif. Très fort, même s'il a peu joué lorsque j'étais entraineur".

Rosicky. "J'ai tout de suite vu le grand joueur. On s'inquiétait de le voir si jeune dans le groupe, mais je l'ai soutenu parce qu'avec un tel talent il ne pouvait que s'imposer, surtout qu'il a un état d'esprit extraordinaire".

Nedved. "Il a la tête dure, mais c'est ce qui lui a permis de reussir. Une formidable machine de travail".

Smicer ( derrière les attaquants) " Il suffit de lui parler et de le regarder jouer pour se dire que le football, c'est facile".

Attaquants:

Ljuboja."Il a un pied gauche exceptionnel et est capable de gestes techniques extraordinaires".

Luyindula. " Je ne l'ai pas eu longtemps, mais il est très fort. Il pourrait marquer d'avantage, mais il est très présent dans le jeu".

Source: France Football

Etude de la Bière.

31/10/2006 16:23
344 lectures
Attention, une nouvelle qui va faire peur a plus d'un:

Il y a quelques jours, on discutait tranquillement quand un de mes copains s'est exclamé:
HE! les gars, j'ai lu quelque part qu'il y avait des hormones féminines dans la bière!!!! Comme on aime bien les expériences, on a décidé de tous boire une dizaine de bières pour verifier ses dires...
Au bout de dix bières:

a) Nous avions tous pris du poids.
b)Nous parlions beaucoup pour ne rien dire
c) nous racontions de plus en plus de conneries,
d) nous ne pouvions plus conduire correctement
e)il nous etait iompossible de tenir un raisonnement simple
f)nous refusions obstinément de reconnaître que nous avions tort même lorsque cela était évident
g)et pour couronner le tout, on allait pisser toutes les cinq minutes. Nous pensons qu'il est inutile de pousser les tests plus loin...Il y a bien des hormones femelles dans la bière!



Fabien Barthez

16/10/2006 07:04
895 lectures
Barthez, l'as des as.

Fabien Barthez. 87 Sélections de 1994 à 2006. Les clubs qu'il a marqués: Marseille (1992-1995 et 2004-2006) et Monaco (1995-2000). Sa marque de fabrique, qui l'aura accompagné tout au long de sa carrière? Une formidable présence dans les duels et dans la surface qui offrait toujours un minimum de solutions à l'attaquant adverse, une qualité de prise de balle, une explosivité, une lecture des trajectoires aériennes et une vitesse de relance exceptionnelles, un jeu au pied ultra efficace, une capacité de concentration incroyable dans les instants décisifs, un redoutable esprit de compétiteur et, par dessus tout, une force mentale incomparable qui le rendait imperméable à la pression et transmettait de la confiance à tout le reste de l'équipe. Un vrai monstre, en somme, au palmarès inégalé.

Source: France Football du 03 Octobre 2006.




La resquille des contribuables locaux.

28/08/2006 15:03
863 lectures
SIX GRANDS CLASSIQUES POUR ALLEGER LA TAXE FONCIERE ET LA TAXE D'HABITATION.

Reunir plusieurs chambres de bonnes.

Faire de chambres sans comfort un appartement avec WC, salle de bains et cuisine devrait augmenter les imôts locaux. Mais certains oublient de déclarer l'opération au fisc.

Transformer en douce le garage en salon.

Toute augmentation de la surface habitable fait grimper l'addition. Des petits malins n'hésitent donc pas de transformer en douce leur garage en salon, en construisant un mur derrière la porte et en ouvrant les fenêtres côté jardin.

Aménager des chambres dans le grenier.

Fréquente à la campagne, cette tricherie consiste a aménager les combles en chambres sans le déclarer, ce qui permet d'économiser jusqu'a la moitié des taxes normalement dues. A condition d'installer les vélux côté jardin, bien entendu.

Construire une piscine sans permis.

Pourquoi les piscines sont-elles plus souvent au fond du jardin que devant la maison? Pour gruger le fisc, bien sûr. Dans certaines communes, cet équipement peut en effet renchérir de plusieurs centaines d'euros la factures des taxes locales.

Installer discrètement une véranda.

Tout comme les piscines, les vérandas doivent être déclarées au fisc, car elles sont imposables. Mais si les travaux sont faits au noir, sans permis, et à l'arrière de la maison, les contrevenants ont peu de risques de se faire prendre.

Minimiser la surface de son appartement.

Parmi les techniques régulièrement utilisées: regrouper plusieurs appartements et oublier au passage de déclarer quelques mètres carrés, ou bien racheter des mètres carrés sur les parties communes sans en informer le fisc.

Source: Capital Février 2005.

Les combines des travailleurs indépendants.

28/08/2006 14:36
846 lectures
PSYCHANALYSTES.

Taux de fraude : 35%

Pour que la thérapie soit efficace, il faut (c'est Freud qui l'a écrit) que les patients paient en espèces. Du pain béni pour les praticiens.

GARAGISTES.

Taux de fraude : 30%

Une des techniques consiste à acheter des pièce au noir dans une casse et à les monter sur les autos en échange d'espèces.

BOULANGERS.

Taux de fraude : 25%

Certains déclarent de faux dégâts: sacs éventrés ou gâtés par l'humidité. Et avec la farine supposée perdue, ils font des baguettes au noir.

RESTAURATEURS.

Taux de fraude : 20%

Les fraudeurs ne déclarent pas tous les repas servis et, pour que les ventes cadrent avec les achats, trichent sur le contenu des assiettes.

DENTISTES.

Taux de fraude : 15%

Les moins scrupuleux achètent a des ateliers clandestins des prothèses (souvent de mauvaise qualité), puis se les font payer en liquide.

Source: Capital Février 2005.

Ligue1: Les Records a Battre.

07/08/2006 20:16
882 lectures
32 matches consécutifs sans défaite pour Nantes (1994-1995).

26 Victoires en une saison pour Reims (1959-1960), Monaco (1960-1961), Nantes (1965-1966,1979-1980) (Championnat à 20 clubs).
*25 pour Saint-Etienne (1969-1970) (18 clubs).

1 défaite dans la saison pour Nantes (1994-1995).

44 Buts en une saison pour Josip Skoblar (1970-1971)

15 points d'écarts entre le Champion (Lyon) et son dauphin (Bordeaux) (2005-2006).

21 buts seulement encaissés en une saison par Marseille (1991-1992).

12-1, le score de la plus large victoire en faveur de Sochaux face à Valenciennes (1935-1936).

Source: Onze Mondial.

Statistiques Mondial 2006.

15/07/2006 21:01
1.640 lectures
A LA LOUPE:

Meilleure attaque: L'Allemagne, avec 14 buts. L'Espagne possède cependant la meilleure moyenne (2,25) avec 9 réalisations en 4 rencontres. A l'inverse, Trinité-et-Tobago fut la seule équipe du Mondial à n'avoir inscrit aucun but. Suffisant pour faire trembler l'Angleterre et la Suède.

Meilleure défense: L'Italie, qui n'a encaissée que deux buts. La meilleure moyenne revient à la Suisse: 0 but pris en 4 matches. Avec 10 buts concédés en trois matches, la Serbie-Monténégro, elle remporte la palme de la plus mauvaise défense.

Et de sept: Sept joueurs participaient à leur quatrième mondial cette année: Cafu et Ronaldo (Brésil), Mohammed al-Deayea et Sami al-Jaber (Arabie Saoudite), Oliver Kahn (Allemagne), Claudio Reyna et Kasey Keller (Etats-Unis). Ce dernier a disputé l'edition Italienne de 1990, mais était absent en 1994.

Un Suédois dans l'Histoire: Marcus Allbäck (Suède) a inscrit face à l'Angleterre, le 2000e but de l'histoire de coupe du monde..

LES CHIFFRES DU MONDIAL:

Buts: 147 (soit 2,30 par match) contre 161 en 2002 (soit 2,52 par match).

Cartons jaunes: 339 (soit 5,30 cartons par match) contre 270 en 2002 (moyenne de 4,22 par match).

Cartons rouges: 27 (soit 0,42 par match) contre 17 en 2002 (soit 0,26 par match).

Statistiques Mondial 2006

15/07/2006 20:52
317 lectures
COTE JOUEURS

Le plus jeune: Theo Walcott (17 ans et 3 mois, Angleterre)

Le plus vieux: Ali Boumnijel (40 ans et 2 mois, Tunisie). Il est le cinquième plus vieux joueur à participer à une coupe du monde après Roger Milla, Pat Jennings, Peter Shilton, et Dino Zoff.

Le plus petit: Christian Lara (1,62m Equateur)

Les plus grands: Jan Koller République Tchèque), Zeljko Kalac (Australie), et Nikola Zigic (Serbie Montenegro) mesurent 2,02 mètres.

Le plus lourd: Jan Koller pèse 101 kilos.

Le plus léger: Mohammad Al Shhoub (Arabie Saoudite) pèse 59 kilos.

Impossible n'est pas Football!

07/06/2006 07:27
553 lectures
Voici les 25 résultats les plus incroyables de l'histoire de la Coupe du Monde.

1938
Cuba - Roumanie 2-1
Suisse - Allemagne 4-2

1950
Etats-Unis - Angleterre 1-0

1966
Corée du Nord - Italie 1-0
Portugal - Brésil 3-1

1974
RDA - RFA 1-0
Pologne - Brésil 1-0

1978
Ecosse - Pays-Bas 3-2
Autriche - RFA 3-2

1982
Algérie- RFA 2-1
Irlande du Nord - Espagne 1-0

1986

Danemark - Uruguay 6-1
Maroc - Portugal 3-1

1990

Cameroun - Argentine 1-0
Costa rica - Suède 2-1

1994

Eire - Italie 1-0
Arabie Saoudite - Belgique 1-0
Roumanie - Argentine 3-2
Bulgarie - Allemagne 2-1

1998

Nigéria - Espagne 3-2
Norvège - Brésil 2-1
Roumanie - Angleterre 2-1

2002

Sénégal - France 1-0
Etats-Unis - Portugal 3-2
Corée du Sud - Italie 2-1 a.p.

Source: Onze Mondial Juin 2006.

La nouvelle voie de Mathieu Dubrulle.

01/06/2006 06:23
1.573 lectures
Après sept ans de commentaires enflammés, la "voix du Racing" sur France Bleu Alsace a décidé de rejoindre sa Picardie natale à l'intersaison. Avec un gros pincement au coeur.

J'espère simplement ne pas avoir à commenter un Amiens-Racing dès le début de la saison en Ligue2. Sinon, les supporters picards risquent d'être surpris de m'entendre crier: "Buuut de Strasbourg!" A 34 ans, Mathieu Dubrulle a décidé de tourner une grande page de sa carrière. Toute l'Alsace du foot connaît sa voix, qui commentait depuis sept ans les matches du Racing en direct, mais aussi de la SIG en basket, lorsque celle-ci ne jouait pas en même temps que Strasbourg. Et pour cause: France Bleu Alsace réalise sa meilleure audience les soirs de foot. "En fin de saison, Marc Keller, avant de rejoindre Monaco, disait que le Racing était à la fin d'un cycle. C'est bizarre, mais j'avais la même impression quand j'ai décidé de rejoindre France Bleu Picardie. Je suis a la fin d'un cycle", estime non sans une pointe de tristesse le toujours jeune homme de 34 ans. Les raisons de ce changement sont simples: Papa d'une petite Vanille depuis huit mois, Mathieu Dubrulle s'est vu proposer un poste quasiment équivalent à celui qu'il occupait à Strasbourg. "Ma copine travaille également à France Bleu Picardie, mais le rapprochement familial n'est pas la seule raison. Si je n'avais pas pu travailler au sport, je n'aurais pas accepté. Le direct m'aurait trop manqué", insiste le journaliste, qui a grandi l'oreille collée au poste, nourri de "tours des stades" du samedi soir.

"J'ai souvent taillé le Racing"

"J'ai toujours été un passionné de foot", reconnaît le désormais ex milieu offensif des vétérans d'Ernolsheim, qui a trouvé en Alsace une région à la hauteur de sa passion: "Je suis toujours étonné de voir l'ampleur que prend le sport dans cette région, le foot en particulier. Ernolsheim a un terrain synthétique dernier cri qui ferait envie à Amiens, en Ligue2! Et j'ai toujours été surpris de l'enguement que provoque le Racing, et par la-même l'impact que peut avoir un commentateur radio sur les gens qui suivent cette équipe. Je ne veux pas paraître prétentieux, mais un jour, mon père a assisté à un match à la Meinau, et il était halluciné de me voire signer des autographes et poser avec des gens pour une photo. Je ne sais pas si l'on voit ça ailleurs..."Mathieu Dubrulle ne le cache pas, cette popularité confère aussi des responsabilités. "Dans un commentaire, même si je m'enflamme, j'essaye toujours de respecter ce que je vois. Parfois les gens me reprochent d'enjoliver, mais quand la balle passe 15 mètres au-dessus, je ne fais pas comme si elle frisait la barre. Et quand l'équipe joue mal, je n'hésite pas a le dire. Cette année j'ai souvent taillé le Racing...Dernière chose très importante pour moi: quand on commente, j'essaye de ne pas faire de fautes de français. C'est très dur, parce qu'on travaille sans filet. Quand on est en direct, on a pas de seconde chance". A l'issue de Roland-Garros, le quotidien radiophonique de Mathieu Dubrulle sera fait de foot, avec Amiens en Ligue2, mais aussi de hockey, le sport phare de la ville, ou encore de basket (Saint-Quentin en proB, n'est qu'a 40 km). Le Racing, lui, ne restera pas longtemps sans voix. "Officiellement, je crois que rien n'est encore fait, mais il semblerait que le prochain commentateur soit une commentatrice. Je lui souhaite bonne chance en tout cas, parce que ce n'est pas évident comme exercice. Mais c'est tellement passionnant!"

Source: L'Alsace du 1er juin 2006.

Sagnol a trouvé sa place.

31/05/2006 09:33
390 lectures
J'ai remarqué qu'une demi-finale des Bleus à Munich était possible. Je rêve de vivre ça.

Qui est le meilleur latéral droit du monde? Cafu? Pas sûr. Le Brésilien n'a plus ses jambes de vingt ans. Javier Zanetti? C'est également loin d'être une certitude en raison des ennuis physiques dont l'Argentin de l'Inter souffre ces derniers mois. Phil Neville? Non, vu les lacunes affichées par l'Anglais avec Manchester United. Alors qui? Eh bien, pourquoi pas Willy Sagnol? En proposant le nom du Français, on ne risque pas d'être taxé de chauvinisme par les plus prestigieuses écuries européennes. Celles-ci étaient en effet prêtes a lui octroyer une faramineuse prime à la signature, en décembre dernier, pour le compter dans leur prochain effectif en sachant, à ce moment-là, que son contrat au Bayern expirait en juin. Mais en Janvier, au grand dam du Milan AC et surtout de la Juventus, le défenseur des Bleus a choisi de prolonger son contrat à Munich jusqu'en 2010. Une décision qui a soulagé le président du club allemand, le Kaiser Franz Beckenbauer en personne, conscient que Sagnol est peut-être devenu la référence mondiale à la place de latéral droit.

Après la Saint Valentin...

11/05/2006 07:25
926 lectures
Chaque 14 février, les hommes ont la chance de prouver leur amour à leur tendre moitié en leur offrant des fleurs, du chocolat, des soupers aux chandelles, des spectacles, des films d'amour ou tout ce qu'une femme peut trouver romantique.

Pour nous les gars...RIEN!!!!

Il faut bien l'admettre, il n'y a aucune Journée spéciale ou les femmes peuvent nous démontrer leur appréciation. C'est pourquoi une nouvelle fête vient d'être crée.

Le 22 Avril est maintenant officiellement la journée STEAK & PIPE.

Simple, efficace et explicite...Cette journée a été crée pour que vous, mesdames, puissiez démontrer l'amour pour l'homme de votre vie. Pas de carte, pas de fleurs,; pas de soirée spéciale en ville...tout ce qu'il y a de plus simple, un gros steack et une bonne pipe. C'est tout!

Ces deux journées combinées, la St Valentin et la journée Steak & Pipe vont nous mener vers une nouvelle ère d'&amour ou tous les hommes vont travailler fort pour une belle Saint-Valentin afin de s'assurer en retour un beau 22 Avril...

C'est comme une machine perpétuelle de l'Amour. L'idée est lancée et comme toute nouvelle idée, il faut la faire circuler pour créer l'effet boule de neige. Donc, transmettez ce message et participez à faire croître l'amour et la paix dans ce monde de fous.

VIVE LE 22 AVRIL!!!!

José Cobos.

27/04/2006 22:57
1.144 lectures
Nationalité: Française
Né le 23 Avril 1968 à Strasbourg
Taille: 1,80 - Poids: 76kg
Poste: Défenseur
Clubs successifs: FC Neuhof, RC Strasbourg, Paris SG,
Espanyol Barcelone, Toulouse FC, OGC Nice.
Palmarès: Champion de France en 1994, vainqueur de la coupe de France en 1995 (Paris SG)

"Je sais la chance que j'ai d'evoluer dans le foot tous les jours et, là, j'ai le sentiment d'avoir 20 ans".Plaisir,
jeu, solidarité: telles sont les recettes d'un joueur de 34 ans que le poids des ans ne semble pas effleurer. Né de parents originaires du Sud de l'Espagne, José Javier Cobos Castillo fait ses premières armes de footballeur au FC Neuhof, dans les quartiers chauds de Strasbourg. Son quotidien est rythmé par les entraînements et....les messes, chaque matin à 7h30! José fréquente en effet un collège épiscopal au sein duquel l'enseignement religieux occupe une place de choix. De ces deux univers, Il tire rigueur et force de caractère. Après avoir fréquenté le centre de formation du RC Strasbourg, José intègre l'équipe première à vingt ans. Défenseur polyvalent, il fait admirer son sens du placement, son très bon jeu de tête et son tempérament très offensif. Pour sa première saison de D1, en 1992-93, José inscrit 8 buts. Transféré au PSG, il remporte des titres, et découvre l'Europe. Ses tribulations de joueur professionnel le conduisent en Espagne, sa terre d'origine, puis à Toulouse, et enfin à Nice. Il y devient "le capitaine courage" d'une équipe au formidable état d'esprit. Symbole d'une formation, surprenant leader de L1 après six journées, José savoure simplement le plaisir de jouer. Comme au temps de ses vingt ans...

Portrait de José Cobos tiré de Onze Mondial Octobre 2002.

Le départ de Zizou.

27/04/2006 21:34
1.157 lectures
Voici quelques réactions au départ de Zinédine Zidane

Thierry Henry (Arsenal): " On va maintenant essayer que Zizou arrête sur une boone note en Coupe du Monde. C'est le minimum qu'on puisse faire pour un joueur comme lui. Ce n'est pas seulement la France du football qui doit pleurer, mais tout le football. Penser qu'un tel joueur ne nous régalera plus, c'est dommage, c'est même triste".

Robert Pirès (Arsenal): "Un grand joueur et un grand bonhomme nous quittent. quand on a eu la chance de jouer avec lui, on mesure encore mieux combien il va manquer sur les terrains, c'est une évidence, mais aussi dehors. Ce jour-là devait arriver. Cela n'a pas dû être facile pour lui de prendre cette décision. Je lui tire un très grand coup de chapeau.

Fernando Martin (Président du Réal Madrid): "Par son honnêteté et son talent, il est et il sera a jamais un exemple pour ceux qui aiment le sport. Son attitude montre qu'il est une personne honorable. Je sais qu'il veut rester lié au club et nous ferons tout pour que cela soit possible. La meilleure chose que nous puissions faire pour lui est d'assurer la deuxième place en championnat. Je suis certain que Bernabeu fera le plein de supporters pour le dernier match à domicile, face à Villaréal. Ce match lui sera dédié".

Marcello Lippi (Sélectionneur de l'Equipe d'Italie, ancien entraîneur de Zidane à la Juventus): "Je pense que c'est le plus gros talent du football de ces 20 dernières années. Il a toujours renoncé a jouer les prima donna, il a toujours voulu se mettre à la disposition de l'Equipe. Je me souviens d'un garçon humble, arrivant à la Juve, portant le poids de son illustre prédecesseur, Michel Platini. Il était clair que tous allaient faire la comparaison entre les performances de Platini et de Zidane. Au début, il a eu quelques difficultés. Je me rappelle lui avoir toujours dit, pour l'encourager, d'être tranquille, de jouer comme il savait le faire. Je suis honoré d'avoir été l'entraîneur de Zidane. Je suis heureux d'avoir quelque peu l'aider a exprimer ses qualités. Je suis convaincu qu'il m'a donné bien plus que ce que j'ai pu lui donner".

Source: L'Equipe.
https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/-41746580-zidane-ap...
Voici quelques réactions au départ de Zinédine Zidane

Thierry Henry (Arsenal): " On va maintenant essayer que Zizou arrête sur une boone note en Coupe du Monde. C'est le minimum qu'on puisse faire pour un joueur comme lui. Ce n'est pas seulement la France du football qui doit pleurer, mais tout le football. Penser qu'un tel joueur ne nous régalera plus, c'est dommage, c'est même triste".

Robert Pirès (Arsenal): "Un grand joueur et un grand bonhomme nous quittent. quand on a eu la chance de jouer avec lui, on mesure encore mieux combien il va manquer sur les terrains, c'est une évidence, mais aussi dehors. Ce jour-là devait arriver. Cela n'a pas dû être facile pour lui de prendre cette décision. Je lui tire un très grand coup de chapeau.

Fernando Martin (Président du Réal Madrid): "Par son honnêteté et son talent, il est et il sera a jamais un exemple pour ceux qui aiment le sport. Son attitude montre qu'il est une personne honorable. Je sais qu'il veut rester lié au club et nous ferons tout pour que cela soit possible. La meilleure chose que nous puissions faire pour lui est d'assurer la deuxième place en championnat. Je suis certain que Bernabeu fera le plein de supporters pour le dernier match à domicile, face à Villaréal. Ce match lui sera dédié".

Marcello Lippi (Sélectionneur de l'Equipe d'Italie, ancien entraîneur de Zidane à la Juventus): "Je pense que c'est le plus gros talent du football de ces 20 dernières années. Il a toujours renoncé a jouer les prima donna, il a toujours voulu se mettre à la disposition de l'Equipe. Je me souviens d'un garçon humble, arrivant à la Juve, portant le poids de son illustre prédecesseur, Michel Platini. Il était clair que tous allaient faire la comparaison entre les performances de Platini et de Zidane. Au début, il a eu quelques difficultés. Je me rappelle lui avoir toujours dit, pour l'encourager, d'être tranquille, de jouer comme il savait le faire. Je suis honoré d'avoir été l'entraîneur de Zidane. Je suis heureux d'avoir quelque peu l'aider a exprimer ses qualités. Je suis convaincu qu'il m'a donné bien plus que ce que j'ai pu lui donner".

Source: L'Equipe.
Flux RSS Le stublog de katzo68 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
Bayern.jpg

katzo68

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006