Histoire d'O

21/06/2006 07:02
327 lectures
"J'ai d'abord cherché EAU dans mon Dictionnaire des symboles: il y en a pour huit pages bien tassées. Dans toutes les religions, dans toutes les civilisations, dans tous les mythes, l'eau est source de vie, moyen de purification ou de régénérescence, promesse de développement. Elle représente l'infini des possibles. Elle est un symbole universel de fécondité et de fertilité; symbole de pureté, de sagesse, de grâce et de vertu. Elle est l'origine et le véhicule de toute vie, souffle vital: la sève est de l'eau. Avant de naître, on baigne dans l'eau amniotique. Si on veut changer de vie, on dit qu'on veut "retourner aux sources". Quand on retourne aux études ou qu'on entreprend une nouvelle formation, on dit qu'on va se "ressourcer".

Où est l'eau? Comme le dieu du petit catéchisme gris de notre enfance, l'eau est partout, même dans les déserts, sous forme d'oasis, dans nos yeux, sous forme de larmes, sur nos corps, sous forme de sueur. L'eau est libre et sans attaches. Elle se laisse couler en suivant la pente du terrain ou en suivant le courant. L'eau s'abandonne. La force de l'eau est une force Yin, dite féminine. (C'est peut-être pour ça qu'on veut tant l'asservir...!) Elle a aussi ses côtés sombres. La force de l'eau, on l'a vue au Saguenay, à l'été 1997, on l'a vue à Winnipeg, dans le Midwest des États-Unis, en Chine. Elle s'insinue partout, elle va dans tous les sens. Lors d'un incendie, c'est souvent l'eau qui détruit tout, davantage que le feu.

Dans bien des pays, l'eau est une bénédiction. Dans bien des religions, le coeur des sages est une maison où loge l'eau. On compare le coeur d'un sage à un puits, à une source. Et la parole du sage à la puissance d'un torrent. L'eau est aussi le symbole de la vie spirituelle: eaux du baptême, eaux de Pâques. À moins que les humains l'aient salie, l'eau est une matière parfaite, pure, féconde, totalement transparente. Le philosophe chinois Wen Tsu dit que la nature de l'eau la porte à la pureté; elle possède une vertu purificatrice et pour cette raison, est considérée comme sacrée.

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/11.06.2006-023...

[...]

Dans bien des mythes, il faut traverser un cours d'eau pour se purifier ou accéder à la connaissance. L'eau fait partie de tous les rites initiatiques. Tout lieu de pèlerinage a son point d'eau, sa source sacrée ou sa fontaine, telle l'eau de Ste-Anne à Ste-Anne-de-Beaupré. L'eau guérit.

Eaux de pluie, eaux de mer, eaux tranquilles des lacs, eaux tumultueuses des rivières du nord. Les eaux calmes symbolisent la paix et l'ordre. L'eau est aussi la substance de la glace. L'eau est solidaire de la lune pour ses marées, deux fois par jour. L'eau c'est la vie, l'origine du monde. La notion d'eaux primordiales, d'océan des origines, est quasi universelle. L'eau, c'est le sang, c'est la sueur, c'est l'humidité. Elle correspond à l'inconscient: l'eau est la parole des songes, celle dont les humains ne sont pas maîtres. Elle est le symbole des énergies inconscientes, des puissances informes de l'âme, des motivations secrètes et inconnues. L'eau éteint le feu jusqu'à le faire disparaître, et le feu fait bouillir l'eau jusqu'à l'évaporer, la faire disparaître en entier. L'eau est féminine, sensuelle et maternelle. Tout passe par l'eau. Même l'alcool a été surnommée "eau de vie" par les Blancs et "eau de feu" par les Amérindiens. L'eau est Mère et matrice, source de toutes choses.

On peut avoir soif de vérité, soif d'amour, soif de rêves, soif de connaissances, toutes soifs vitales pour une destinée humaine. Mais la soif principale avec laquelle nous naissons et sans laquelle nous ne pourrions pas vivre, c'est la soif de l'eau, cette chose évidente, toute simple, qu'on prend pour acquise, là où nous habitons, parce que nous avons la chance de posséder l'une des plus grandes réserves d'eau douce au monde. Parce que l'eau tombe du ciel, parce qu'elle sort de la terre en source jaillissante, parce qu'elle coule et s'infiltre partout, portée par son courant, parce qu'elle s'étale sur notre terre en grandes surfaces, on la prend pour acquise." (source)

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter