February 2007


Sarko si ?

27/02/2007 00:01
1.918 lectures
Ou non ?
Hongrois que ce qu'on voit de toute façon...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/13.07.2006-039...

Extrait du meeting de Strasbourg du 21.02.2007

"Maintenant que la paix est assurée et le continent réunifié, c'est au regard de la mondialisation qu'il faut concevoir l'avenir de l'Europe. La mondialisation est un fait. Un fait aussi plein d'espoir que lourd de menaces.
C'est une partie de l'humanité qui s'arrache à la misère, une autre qui s'enfonce dans la pauvreté.
C'est la détresse au milieu de l'abondance. C'est la misère matérielle et morale de l'ouvrier du Tiers-Monde exploité jusqu'au bout de ses forces.
La mondialisation c'est la croissance économique mondiale plus forte que jamais. C'est aussi le réchauffement climatique et les émigrants qui s'entassent dans des pirogues pour traverser la mer.
La mondialisation c'est les droits de l'homme et la démocratie. C'est aussi le terrorisme et le fanatisme religieux.
La mondialisation c'est l'ouverture des frontières. C'est aussi les murs qui un peu partout s'élèvent pour séparer les peuples.
La mondialisation c'est l'avènement de la première civilisation mondiale. C'est aussi la plus grande menace qui ait jamais pesé sur la diversité culturelle.
La mondialisation c'est la raison trop sûre d'elle-même qui provoque le retour en force de l'irrationnel et de l'obscurantisme.
La mondialisation c'est l'occidentalisation du monde confrontée au rejet de l'Occident.
On ne peut pas continuer de répondre à la souffrance sociale et à des angoisses légitimes : « c'est triste mais on n'y peut rien ».
On ne peut pas continuer de répondre à l'angoissante question de l'avenir que « le marché est tout et la politique rien ».
Je n'accepte pas cette idée.
L'accepter ce serait faire le lit de tous les extrémismes.
Je n'accepte pas l'idée que le combat politique ne serve à rien.
Je n'accepte pas l'idée que la mondialisation soit le nouveau nom de la fatalité.
La politique est impuissante quand elle ne veut rien.
Quand on ne veut rien, on ne peut rien. Voilà ma conviction.
Seule la politique peut mettre la mondialisation au service de l'homme. Seule la politique peut prévenir la révolte de l'homme contre une mondialisation dont il a le sentiment qu'elle l'asservit au lieu de le libérer.
L'avenir n'est écrit nulle part.
Le pire serait de subir."

Clip... clap

23/02/2007 00:01
393 lectures
Clope ?

"Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres."

Clopin-clopant... Surtout le clip d'ailleurs...



"Si je m'arrête un instant
Pour te parler de ma vie
Juste comme ça tranquillement
Dans un bar rue St-Denis
J'te raconterai les souv'nirs
Bien gravés dans ma mémoire
De cette époque où vieillir
Était encore bien illusoire
Quand j'agaçais des p'tites filles
Pas loin des balançoires
Et que mon sac de billes
Devenait un vrai trésor
Ces hivers enneigés
A construire des igloos
Et rentrer les pieds g'lés
Juste à temps pour Passe-Partout
Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
De la p'tit'école et d'la cour de récré ?
Quand les avions en papier ne partent plus au vent
On se dit que l'bon temps passe final'ment
Comme une étoile filante

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de la vie
Je constate que bien souvent
On choisit pas mais on subit
Et que les rêves des ti-culs
S'évanouissent ou se refoulent
Dans cette réalité crue
Qui nous embarque dans le moule
La trentaine, la bedaine
Les morveux, l'hypothèque
Les bonheurs et les peines
Les bons coups et les échecs
Travailler, faire d'son mieux
N'arracher, s'en sortir ("n'arracher" c'est une contraction de "en arracher", avoir de la difficulté)
Et espérer être heureux
Un peu avant de mourir
Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
De not' p'tit passage dans ce monde effréné
Après avoir existé pour gagner du temps
On s'dira que l'on était final'ment
Des étoiles filantes

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de la vie
Juste comme ça, tranquillement
Pas loin du Carré Saint Louis
C'est qu'avec toi je suis bien
Et qu'j'ai pu l'goût d'm'en faire
Parce que tsé voir trop loin
C'pas mieux qu'd'regarder en arrière
Malgré les vieilles amertumes
Et les amours qui passent
Les chums qu'on perd dans brume
Et les idéaux qui se cassent
La vie s'accroche et renaît
Comme les printemps reviennent
Dans une bouffée d'air frais
Qui apaise les coeurs en peine
Ça fait que si à soir t'as envie de rester
Avec moi la nuit est douce on peut marcher
Et même si on sait ben que tout dure rien qu'un temps
J'aimerais çà que tu sois pour un moment
Mon étoile filante

Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester

Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester

Que des étoiles filantes" (source)

Les Cowboys Fringants, Les étoiles filantes

Club med, aïe

22/02/2007 00:01
401 lectures
« Nous savons que, tout au long des siècles, des hommes et des femmes ont été injustement traités. M. Papon est l'un d'eux. Il a trouvé un soutien et une lumière dans l'exemple du Christ, condamné injustement.»
Puisque le prêtre le dit...

De Papin à Papon, pas peu pimpant...
Un peu moins de médaille, et plus de légèreté, donc...

"- Azur,
Nos bêtes sont bondées d'un cri.
Je m'éveille songeant au fruit noir de l'anibe dans sa cupule véruqueuse en tronquée. Saint John Perse.
- Tu te mets toujours les fesses à l'air pour citer Saint John Perse ?"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/strasbourg-003...

"Bienvenue à Galaswinda
darla dirladada
Y'a du soleil et des nanas
darla dirladada
va s'en fourrer jusque là
darla dirladada
Pousse la banane et mouds l'kawa
darla dirladada

Tous les soirs on f'ra la java
darla dirladada
En chantant à Galaswinda
darla dirladada
Y'a du soleil et des nanas
darla dirladada
On va s'doucher sur la playa
darla dirladada

Bip bip
Bip Bip..."


Pas laid (2)

19/02/2007 00:01
430 lectures
"Dans le palais des émotions il y a beaucoup de chambres"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/imgp0598-a8f9f.jpg

"En rhétorique, une anadiplose est une figure de style consistant à la reprise d'un même mot en fin de phrase et en début de phrase suivante.

Exemples :

* Il est bête. Bête il restera.
* Le néant a produit le vide, le vide a produit le creux, le creux a produit le souffle, le souffle a produit soufflet et le soufflet a produit le soufflé.
* La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine... mène à la souffrance. (Yoda, dans Star Wars : épisode I - La Menace fantôme)
* Pas de pierre, pas de construction ; pas de construction, pas de palais ; pas de palais... pas de palais. (Amonbofis, dans Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre)" (source)

Dream her

17/02/2007 00:01
476 lectures
Nan mais franchement, une enseigne comme ça avec un nom et un slogan comme ça à deux pas de chez moi, ils auraient voulu le faire exprès qu'ils n'auraient pas réussi, si ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/23.04.06--2--c...

"On vous souhaite tout le bonheur du monde
Et que quelqu'un vous tende la main
Que votre chemin évite les bombes
Qu'il mène vers de calmes jardins.

On vous souhaite tout le bonheur du monde
Pour aujourd'hui comme pour demain
Que votre soleil éclaircisse l'ombre
Qu'il brille d'amour au quotidien.

Puisque l'avenir vous appartient
Puisqu'on n'contrôle pas votre destin
Que votre envol est pour demain
Comme tout c'qu'on a à vous offrir
Ne saurait toujours vous suffir
Dans cette liberté à venir
Puisque on sera pas toujours là
Comme on le fut aux premiers pas.

{Refrain}

Toute une vie s'offre devant vous
Tant de rêves a vivre jusqu'au bout
Surement plein de joie au rendez-vous
Libre de faire vos propres choix
De choisir qu'elle sera votre voie
Et où celle-ci vous emmenera
J'espère juste que vous prendrez le temps
De profiter de chaque instant.

{Refrain}

Ché pas quel monde on vous laissera
On fait d'notre mieux, seulement parfois,
J'ose espérer que c'la suffira
Pas à sauver votre insoucience
Mais à apaiser notre conscience
Aurais-je le droit de vous faire confiance...

{Refrain}" (source)

Petit clin d'oeil pour chris, entres autres...


Ah muse... toi...

14/02/2007 00:01
921 lectures
Muse, m'user ?
Muse, muser
Muse, hic ?
Sa muse, s'amuse...

Robert dit :
"Muse : chacun des neuf déesses qui, dans la mythologie antique, présidaient aux arts libéraux. Inspiratrice d'un poète, d'un écrivrain"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/strasbourgg-59...

"Bluet aux regards d'améthyste,
Bluet aux yeux de ciel, dis-nous
Ce qui te fait être si triste ?
- J'ai vu ses yeux, j'en suis jaloux.

Et toi, simple églantine rose,
Payse aux lèvres de carmin,
Pourquoi sembles-tu si morose ?
- Je suis jalouse de son teint.

Toi, beau lys, qu'en dis-tu ? - Que n'ai-je
Le fin velouté, la blancheur,
La fraîcheur d'aurore et de neige
De sa diaphane blondeur !

Je comprends votre jalousie,
Ô fleurs, c'est qu'hier, en ces lieux,
Dans sa robe de fantaisie
La Muse a passé sous vos yeux" (source)

Tours niqué

11/02/2007 12:06
299 lectures
Ou ce à quoi vous avez échappé...

Tours nan, merci
2-1 : à double Tours
Un petit Tours et puis s'en va
Tours nage... clap
Tours noyé... glouglou !
Tour de rein, Tours de rien
A chacun son Tours
A Tours de drôle

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/11.06.2006-009...

"J'ai pas un rond, pis à vrai dire, chu pomal paumé
C'est vrai qu'j'ai pas travaillé bin bin fort c't'année
J'fais d'la musique a'ec des chums dans un vieux logement
Pis entre tout ça, j'pense à toi d'temps en temps

Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
On s'gèle le cul, mais c'pas grave, on s'collera en d'ssous des couvertes
Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
Pis si d'main tu m'aimes encore j'frai p't'être réparer la chauffrette

Chez nous c'pas propre: c't'à limite du taudis
Les murs sont en cartons a'ec d'la vieille tapisserie
Fait attention en entrant pour pas faire de bruit
Parce que mon coloc travaille sul chiffre de nuit

Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
On s'gèle le cul, mais c'pas grave, on s'collera en d'ssous des couvertes
Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
Pis si d'main tu m'aimes encore j'frai p't'être réparer la chauffrette

Si dans soirée tu t'es pas déjà poussée
Y me reste du pain, j'te f'rai des toats pis du café
C'est tout c'que j'peux t'offrir, y a rien dans le garde-manger
J'espère qu'un de ces quatre que j'puisse te redemander

Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
On s'gèle le cul, mais c'pas grave, on s'collera en d'ssous des couvertes
Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
Pis si d'main tu m'aimes encore j'frai p't'être réparer la chauffrette

Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
On s'gèle le cul, mais c'pas grave, on s'collera en d'ssous des couvertes
Viens donc faire un p'tit tour dans mon appartement frette
Pis si d'main tu m'aimes encore j'frai p't'être réparer la chauffrette" (source)

Les Cowboys Fringants, "un p'tit tour"

Tourangeau... ne

10/02/2007 10:06
496 lectures
En l'espèce ils doivent être plutôt verts, limite rouge cramoisi......
Le Tours de la souf-france strasbourgeoise...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/01.07.2006-003...

"Une des figures marquantes de l'histoire de la ville fut saint Martin, deuxième évêque (Gatien est un évêque mythique) qui partagea son manteau avec un démuni à Amiens. Cette histoire et l'importance de Martin dans l'Occident chrétien médiéval firent de Tours une ville de pèlerinage majeur au Moyen Âge, et notamment une étape vers Saint-Jacques de Compostelle."

Voilà, à trop partager, on se prend une veste...

Tu rêves Herbert !

09/02/2007 00:01
310 lectures
"Soyons raisonnable, demandons l'impossible"

Oui bah prendre une jolie photo c'est possible...
Regarder les flocons danser sur la lumière dans la nuit aussi...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/p1040876-35b73.jpg

"Sans en attendre rien
Mais pour le plaisir
Regarder une fille dans la rue et se dire
Qu'elle est belle
Sans même aller plus loin
Mais pour le plaisir
En passant simplement lui sourire

Pour le plaisir
Il faut savoir prendre le temps
De refaire d'un homme un enfant
Et s'éblouir

Pour le plaisir
S'offrir ce qui n'a pas de prix
Un peu de rêve à notre vie
Et faire plaisir
Pour le plaisir

Ne plus courber le dos
Même pour réussir
Préférer être bien dans sa peau que sourire
Sur commande
Avoir pendant des mois
Trimé comme un fou
Et un soir tout claquer d'un seul coup ...

Pour le plaisir ne plus courir, ne plus compter
Prendre la vie du bon cote
Pour le plaisir

Pour le plaisir
On peut aussi tout foutre en l'air
Faire souffrir comme on a souffert
Et revenir

Pour le plaisir
Oublier qu'on a dit un jour
Ça sert à rien les mots d'amour
Et te les dire
Pour le plaisir" (source)

Herbert Léonard, Pour le plaisir

Smile, eh !

08/02/2007 00:01
337 lectures
"Un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup ; il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/p1040854-2809b.jpg

"When you're smilin'....keep on smilin'
The whole world smiles with you
And when you're laughin'....keep on laughin'
The sun comes shinin' through

But when you're cryin'.... you bring on the rain
So stop your frownin'....be happy again
Cause when you're smilin'....keep on smilin'
The whole world smiles with you

(instrumental break)
Oh when you're smilin'....keep on smilin'
The whole world smiles with you
Ah when you're laughin'....keep on laughin'
The sun comes shinin' through

Now when you're cryin'.... you bring on the rain
So stop that sighin'....be happy again
Cause when you're smilin'....just keep on smilin'
And the whole world gonna smile with

The great big world will smile with

The whole wide world will smile with you" (source)

Louis Armstrong, When your smiling

Snow bord

05/02/2007 00:01
419 lectures
Y paraît que plus on a de toits, plus on a de neige...
Boah...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/p1040865-c734b.jpg

"Marilou repose sous la neige
Et je me dis et je me redis
De tous ces dessins d'enfant que n'ai-je
Pu préserver la fraîcheur de l'inédit

De ma Lou en bandes dessinées je
Parcourais les bulles arrondies
Lorsque je me vis exclu de ses jeux
Erotiques j'en fis une maladie

Marilou se sentait pris au piège
Tous droits d'reproduction interdits
Moi naïf j'pensais que me protégeaient
Les droits du copyright opéra mundi

Oh ma Lou il fallait que j'abrège
Ton existence c'est ainsi
Que Marilou s'endort sous la neige
Carbonique de l'extincteur d'incendie" (source)

Serge Gainsbourg, Marilou sous la neige

Fée d'hiver

02/02/2007 00:01
303 lectures
"Fées répandez partout la rosée sacrée des champs..."

"LOS ANGELES (AFP) - Cinq personnes arrêtées en flagrant délit de cambriolage en Californie (ouest) risquent en outre des poursuites pour cruauté envers animal, le chihuahua de la maison dans laquelle ils s'étaient introduits ayant été retrouvé dans un congélateur, a annoncé jeudi la police.
L'incident s'est produit à Lancaster, à 80 km au nord de Los Angeles. Appelée mercredi matin sur les lieux d'un cambriolage, la police a arrêté un adulte et quatre adolescents, pris sur le fait.

Mais l'occupante de la maison a signalé que son petit chien avait disparu. L'animal a finalement été retrouvé dans un congélateur. Il devrait survivre, selon le vétérinaire qui l'a examiné.

Le code pénal californien prévoit un an de prison et jusqu'à 20.000 dollars d'amende pour les personnes reconnues coupables de cruauté envers animal."

Oh, chiwawa !

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/p1040952-ad581.jpg

"... Chiwawa here
Chiwawa there
Everybody wants it
everywhere
Sing it loud
And life can be so easy

What can make you
move, Chiwawa
Can you feel the groove Chiwawa
What can make you dance
Chiwawa
Oh Chiwawa!
What can make you sing Chiwawa
Take it and you win
Chiwawa
What can bring you joy Chiwawa
Oh Chihuahua !"

Terre... horizon...

01/02/2007 00:01
295 lectures
Terrorisons ? Un peu visiblement...
Terreur ? Taire, heurt, oui...
Petite mise au point, réglage des objectifs et... clic. Claque, work goes on

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/p1040936-b7ea1.jpg

"Dans les ténèbres j'ai contre-plongé,
J'ai du mal viser ou bien mal cadrer
J'ai pourtant le bonheur dans l'objectif,
J'ai brûlé tous les négatifs,

Malgré les mises au point,
Je suis floue.
Malgré les mises au point,
Je suis floue.

Le temps des rêves passe comme un bolide,
Dans l'instantané d'un polaroïd,
J'ai l'impression d'une vie de cliché,
Montrant mon coeur surexposé.

Malgré les mises au point,
Je suis floue.
Malgré les mises au point,
Je suis floue." (source)

Pauline Croze, Je suis floue
  • 1 (current)