Le konard sakré

13/01/2006 18:05
251 lectures
C'est dur d'être un salaud ! Non, non, sans déconner, ce n'est pas donné à tout le monde. Bien sûr, chez certains, c'est naturel, à la limite du don même, mais pour d'autres ce n'est pas si évident. A se demander s'il ne faudrait pas un minimum d'entraînement pour y arriver sans culpabiliser ! On en viendrait presque à envier tous ces enfoirés qui jouent avec les autres sans trembler. Ah l'insouciance...

Bref, on est très loin de cette insoutenable légèreté de l'être... Pourtant, parfois, on rencontre des gens, les regards se croisent, mais chacun continue dans sa direction... On s'en éloigne, mais au fond on sait qu'on va très bientôt les retrouver, même si on les voit disparaître... Une espèce d'intime conviction, une certitude évidente mais qu'à l'évidence on ne peut expliquer... Parfois aussi, on se trompe, et ce visage sorti de l'obscurité repart dans la nuit, comme il s'en était venu, sans recroiser nos pas...


http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/27.12.05-019-d...

Stendhal disait qu'on ne ne console pas des chagrins, on s'en distrait. Eh ben, y risque d'y avoir du sport...

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter