Rubrique à brac : la casa de kibitz


Sexe à pile

20/09/2006 00:02
7.662 lectures
"Qu'est ce qu'une fleur ? Un sexe géant qui s'est mis sur son trente et un" (A. Nothomb)

Même si on s'en doutait, il semblerait que le mot « sexe » (sex, sexo) soit le plus recherché dans les moteurs de recherche. Les visites extérieures à partir de mots clés (google est mon ami) sur le stub semblent en forte progression. Petite expérience donc, issue d'un listing des mots (ou onomatopées ?) les plus recherchés (« top » tiré de deux sites différents choisis au hasard... d'une recherche google), pour voir si les sirènes du grand n'importe quoi attirent encore quelques matelots par ici, en espérant d'autres tranches de rire... Recherche soft, pas spécialement dédiée au sexe, histoire de respecter la morale du stub... Du taux de recherches débiles dépendra le succès de l'expérience, hautement scientifique, soit...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.04.06-013-8...

"1793 sexe 1511 tchat 1175 divx 1081 dvd 1004 chat 987 webcam 900 dragon ball z 820 tchat nrj 773 ruban 712 vente 706 charme 655 nrj 615 rencontre 601 shakira 575 loto 427 coursier 408 export 378 calcul 363 fred 324 julia 307 car 286 location appartement 276 relaxation massage paris 269 avocat 251 sex 245 music sale 243 recrutement informatique 242 robien 238 t shirts 234 dragon-ball-z 233 mutuelle 231 jobsens 230 lenticulaire 229 poker 225 portail 222 vacances discount 220 billeterie 219 conforama 219 internet 216 assurance 208 emploi informatique 206 emplois informatiques 194 t-shirts 193 chat nrj 193 jean 191 casino 189 location maison 189 briancon 181 adsl 179 votre voiture de location 171 2b calvi 167 tiercegagnant 163 sondage 156 tchat gratuit 153 remorque agricole 151 coursiers 145 service pro 142 khepralys 141 produits du terroir 137 chat gratuit 133 referencement 132 blog 128 annonce location appartement 128 liamssoft.net 128 net meeting 127 votre-voiture-de-location 127 liamssoft 126 voyage en corse 123 benne tp 118 eskapad 116 liamssoft.com 116 achat de chaussures 114 location-appartement 113 casinos 110 blog musique 108 utopia 108 fotolia 108 mp3 108 machine expresso 105 annonce location maison 104 utonagan 103 liens utiles pratiques 102 sziget 2006 102 offres d'emploi informatique 101 sonorisation bordeaux 99 drim 98 offres emploi informatique 98 lingerie 97 vacances 96 locations provence 96 blog-musique 96 vetements femme 95 annonces34 95 repassage 94 vetements homme 94 hans cronander 93 meubles bureau 93 pesticide 90 pesticides 90 tchatche 90 watch christian tv 89 mobilier de bureau 86 watch live christian tv 85 plv 85 location-maison 85 meubles de bureau 84 gambling 83 trokool 82 ogm 81 sziget festival 80 sexe gratuit 80 remorque agricole lambert 79 sziget hongrie 79 meuble informatique 78 annonce-location-appartement 78 cassagneau 78 mode 76 mobilier bureau 75 musique 74 desguaces 72 hauts revenus 70 creation de site internet 69 concours administratifs 69 annonce-location-maison 67 kit graphique 67 google 65 locations-provence 64 interhome 63 mode degriffee 63 desguace 63 corse 63 sexe webcam 62 macadamia 62 zeff 62 vols discount 62 vols pas cher 58 agriculture biologique 57 partir pas cher 57 creation site internet 57 porte engin 57 platanias,rooms,studios,apartments,rent,leonidas,chania,crete,greece,cars,moto,accomodation,hospitality 56 reggae 56 lingerie sexy 55 cam story 55 jean salive 55 sziget 55 location vacances 55 plateau paille 54 recrutement-informatique 54 vacance en corse 53 centrale vapeur 52 gites ardeche 52 messagerie 52 tee shirt 51 pos 51 service-pro 50 mawi 49 voyage-en-corse 48 cronander 48 2b-calvi 48 india 48 partir en corse 47 trinity college of biblical studies 47 agsa 47 vetements enfant 47 shopping 46 casinos online 46 rencontres 45 bureau 45 festival 44 watch newsboys music videos 44 expert maritime 43 voyages pas cher 43 t shirt 43 http://rpm.planetaclix.pt 43 sortir au theatre 42 pixel advertising 42 achats 41 partir en vacances 41 good shop 40 antoing 39 préparation aux concours 39 agsa asia 38 autograf 38 préparer les concours 37 niherne 37 offres-d'emploi-informatique 37 emploi-informatique 36 livre concours attaché 36 concours-administratifs 36 rupert sanderson 35 divx gratuit 35 tchatche tchat 35 calcul d'itinéraires 33 écologie 32 chaudière 32 offres d'emploi informatique 32 31 fast fredies casino 31 croisieres discount"

"1 : sexe (voir les résultats sur cette requète)2 : sex (voir les résultats sur cette requète)3 : divx (voir les résultats sur cette requète)4 : julie bachelor (voir les résultats sur cette requète)5 : charme (voir les résultats sur cette requète)6 : axil (voir les résultats sur cette requète)7 : entrez votre recherche ! (voir les résultats sur cette requète)8 : torrent (voir les résultats sur cette requète)9 : voyeur (voir les résultats sur cette requète)10 : porno (voir les résultats sur cette requète)11 : ogame (voir les résultats sur cette requète)12 : naruto (voir les résultats sur cette requète)13 : rpg (voir les résultats sur cette requète)14 : julie (voir les résultats sur cette requète)15 : sexy (voir les résultats sur cette requète)16 : upskirt (voir les résultats sur cette requète)17 : accouchement (voir les résultats sur cette requète)18 : julie nivon (voir les résultats sur cette requète)19 : hentai (voir les résultats sur cette requète)20 : célébrités (voir les résultats sur cette requète)21 : video (voir les résultats sur cette requète)22 : grabit (voir les résultats sur cette requète)23 : escort (voir les résultats sur cette requète)24 : harry potter (voir les résultats sur cette requète)25 : star wars (voir les résultats sur cette requète)26 : warez (voir les résultats sur cette requète)27 : poudlard (voir les résultats sur cette requète)28 : string (voir les résultats sur cette requète)29 : caps (voir les résultats sur cette requète)30 : celebrité (voir les résultats sur cette requète)31 : audrey sarrat (voir les résultats sur cette requète)32 : xxx (voir les résultats sur cette requète)33 : musique (voir les résultats sur cette requète)34 : lost (voir les résultats sur cette requète)35 : video accouchement (voir les résultats sur cette requète)36 : gay (voir les résultats sur cette requète)37 : tps (voir les résultats sur cette requète)38 : ftp (voir les résultats sur cette requète)39 : football (voir les résultats sur cette requète)40 : dxo (voir les résultats sur cette requète)41 : manga (voir les résultats sur cette requète)42 : bachelor (voir les résultats sur cette requète)43 : cecile de minibus (voir les résultats sur cette requète)44 : vpl (voir les résultats sur cette requète)45 : anne ladha (voir les résultats sur cette requète)46 : rencontre (voir les résultats sur cette requète)47 : nue (voir les résultats sur cette requète)48 : mp3 (voir les résultats sur cette requète)49 : nedrosat (voir les résultats sur cette requète)50 : cane corso (voir les résultats sur cette requète)51 : tapez vos mot-clés ici (voir les résultats sur cette requète)52 : mots-clés (voir les résultats sur cette requète)53 : escort girl (voir les résultats sur cette requète)54 : opj (voir les résultats sur cette requète)55 : eragon (voir les résultats sur cette requète)56 : crack (voir les résultats sur cette requète)57 : amateur (voir les résultats sur cette requète)58 : voissa (voir les résultats sur cette requète)59 : franck (voir les résultats sur cette requète)60 : emule (voir les résultats sur cette requète)"

Politik taklée

10/05/2007 00:01
3.404 lectures
takl, on t'a reconnu...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/08.05.2007-043...

"Allez patron encore un verre
Pour oublier une vie amère
Allez patron encore un coup
Juste de quoi tenir le coup !

Allez patron fais-moi confiance
On va boire à la déchéance
Allez patron sers mes amis
Même si ce sont des insoumis

Encore une bière
Encore une bière
Allez patron encore une bière ! {x2}

Allez patron sers-moi à boire
Pour oublier tous mes cauchemars
Allez patron soyons amis
Le monde n'est pas un paradis !

Allez patron buvons ensemble
Le dernier verre qui nous rassemble
Allez patron c'est ta tournée
Nous on est jeunes on n'a pas d'blé !

Encore une bière
Encore une bière
Allez patron encore une bière ! {x2}

Encore une bière
Encore une bière
Pour tous les miens pour tous mes frères

Encore une bière
Encore une bière
Allez patron encore, encore une bière ! {x2}" (source)

Les Sales Majestés, Encore une bière

Le livre dort

08/10/2006 10:35
2.785 lectures
"Les livres peuvent se diviser en deux groupes : les livres du moment et les livres de toujours". Peut-on vraiment en dire de même avec les gens ?

Encore beaucoup de pages cette semaine, qui s'est avérée plutôt bonne, même si le temps commence à se faire rare. C'est sans doute bon signe...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/rcs-centenaire...

"You are not an open book
I can't do nothing 'bout that
But I'm worried, I'm overdrawn
What am I doing up at the witching hour?
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o

Pick up a book, put down a book
Turn on the TV
It's 2 AM, there's nothing on
I just need something to focus on

Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o

Things are going to slide
Slide out of control
I hope that you come back
I can't eat, can't sleep
When I close my eyes
The thought of you denies
Me, the rest, and the air
That I need

The longer you are far from me
The more I drift away
I didn't see the warning signs
I was falling through the cracks

Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o

Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o
Oh-o-oh-o

You are not
An open book
I am worn and torn
I am overdrawn"

The Rakes, Open book

A boules, l'épine

06/12/2006 00:01
2.333 lectures
Et non pas... Non rien, épargnons les amis de la poésie...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-013-ae1da.jpg

"[...] Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... Oh ! Dieu !... bien des choses en somme...
En variant le ton, -par exemple, tenez :
Agressif : "Moi, monsieur, si j'avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse !"
Amical : "Mais il doit tremper dans votre tasse :
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap !"
Descriptif : "C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule !"
Curieux : "De quoi sert cette oblongue capsule ?
D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ?"
Gracieux : "Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?"
Truculent : "Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ?"
Prévenant : "Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol !"
Tendre : "Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane !"
Pédant : "L'animal seul, monsieur, qu'Aristophane
Appelle Hippocampelephantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os !"
Cavalier : "Quoi, l'ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c'est vraiment très commode !"
Emphatique : "Aucun vent ne peut, nez magistral,
T'enrhumer tout entier, excepté le mistral !"
Dramatique : "C'est la Mer Rouge quand il saigne !"
Admiratif : "Pour un parfumeur, quelle enseigne !"
Lyrique : "Est-ce une conque, êtes-vous un triton ?"
Naïf : "Ce monument, quand le visite-t-on ?"
Respectueux : "Souffrez, monsieur, qu'on vous salue,
C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue !"
Campagnard : "Hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain !
C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain !"
Militaire : "Pointez contre cavalerie !"
Pratique : "Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot !"
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
"Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître !" (source)

Cyrano de Bergerac, acte 1 scène 4


Sarko si ?

27/02/2007 00:01
1.919 lectures
Ou non ?
Hongrois que ce qu'on voit de toute façon...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/13.07.2006-039...

Extrait du meeting de Strasbourg du 21.02.2007

"Maintenant que la paix est assurée et le continent réunifié, c'est au regard de la mondialisation qu'il faut concevoir l'avenir de l'Europe. La mondialisation est un fait. Un fait aussi plein d'espoir que lourd de menaces.
C'est une partie de l'humanité qui s'arrache à la misère, une autre qui s'enfonce dans la pauvreté.
C'est la détresse au milieu de l'abondance. C'est la misère matérielle et morale de l'ouvrier du Tiers-Monde exploité jusqu'au bout de ses forces.
La mondialisation c'est la croissance économique mondiale plus forte que jamais. C'est aussi le réchauffement climatique et les émigrants qui s'entassent dans des pirogues pour traverser la mer.
La mondialisation c'est les droits de l'homme et la démocratie. C'est aussi le terrorisme et le fanatisme religieux.
La mondialisation c'est l'ouverture des frontières. C'est aussi les murs qui un peu partout s'élèvent pour séparer les peuples.
La mondialisation c'est l'avènement de la première civilisation mondiale. C'est aussi la plus grande menace qui ait jamais pesé sur la diversité culturelle.
La mondialisation c'est la raison trop sûre d'elle-même qui provoque le retour en force de l'irrationnel et de l'obscurantisme.
La mondialisation c'est l'occidentalisation du monde confrontée au rejet de l'Occident.
On ne peut pas continuer de répondre à la souffrance sociale et à des angoisses légitimes : « c'est triste mais on n'y peut rien ».
On ne peut pas continuer de répondre à l'angoissante question de l'avenir que « le marché est tout et la politique rien ».
Je n'accepte pas cette idée.
L'accepter ce serait faire le lit de tous les extrémismes.
Je n'accepte pas l'idée que le combat politique ne serve à rien.
Je n'accepte pas l'idée que la mondialisation soit le nouveau nom de la fatalité.
La politique est impuissante quand elle ne veut rien.
Quand on ne veut rien, on ne peut rien. Voilà ma conviction.
Seule la politique peut mettre la mondialisation au service de l'homme. Seule la politique peut prévenir la révolte de l'homme contre une mondialisation dont il a le sentiment qu'elle l'asservit au lieu de le libérer.
L'avenir n'est écrit nulle part.
Le pire serait de subir."

Spam est là... rose

18/10/2006 00:01
1.906 lectures
Robert dit :

"Spam : envoi d'un même message électronique, souvent de nature publicitaire, à un grand nombre d'internautes sans leur consentement ; ce type de messages"

"Quand j'avais 14 ans, je souhaitais un jour avoir une petite amie.
A 16 ans, j'ai eu une petite amie, mais la passion n'existait pas.
Je décidais alors de trouver une femme passionnée, qui puisse me donner l'envie de vivre.
A la fac je suis sorti avec une fille passionnée, mais trop émotionnelle. Tout était tranchant, c'était la reine des drames, elle pleurait tout le temps et menaçait de se suicider.
Alors j'ai décidé de trouver une femme stable. Quand j'ai eu 25 ans, j'ai trouvé une femme stable, mais lassante. Elle était totalement prédictible et rien ne l'excitait.
La vie fut si pénible que je décidais de chercher une femme exaltante. A 28 ans j'ai rencontré la femme exaltante, mais je n'ai pu suivre son rythme. Elle allait d'un côté à un autre sans jamais s'arrêter. Elle était impétueuse et flirtait avec n'importe qui, elle me rendit misérable autant qu'heureux. Au début c'était amusant et stimulant, mais sans aucun avenir.
Alors j'ai décidé de trouver une femme un peu plus ambitieuse. Quand j'ai eu mes 30 ans, j'ai trouvé une fille intelligente, ambitieuse, les pieds sur terre. Je décidais de me marier.
Elle était tellement ambitieuse qu'elle a demandé le divorce et pris tout ce que j'avais.
Aujourd'hui, à 40 ans, j'aime les connes avec de gros nichons..."

Bon, au moins on m'épargne les problèmes d'élection ou d'érrection... Merci les copains...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/16.06.2006-026...

"Elle mettait des slips tout bleus à ma fenêtre
Et des p'tits éclairs voyous au fond de ses yeux
Sa fermeture à glissière
Fonçait comme le chemin de fer
Elle passait comme Attila sur mon matelas

{Refrain:}
Paméla Paméla
C'est la môme que je préfère
Evidemment faut se la faire
Mais c'est une nana d'enfer

Elle m'a demandé le chemin qui va nulle part
Je lui ai dit ça tombe bien c'est là que je vais
Elle dit j'ai perdu Gaston un magnifique vieillard
Et je serais bien triste si je le retrouvais

{au Refrain}

Pour notre premier rembour ce p'tit chameau
Avait enfilé un pull trois tailles en dessous
Son futal était serré
Son slibar bien amarré
Fallait carrément que j'attaque au chalumeau

{au Refrain}

Elle est venue entre la poire et le chômage
Visiter mon somptueux huit mètres carrés
Elle entra dans mon boudoir
Bien en retard sur ses nibards
Elle me les braquait en plein dessus je me suis rendu

{au Refrain}

Elle me pose ses deux seins j'en retiens un
Je me dis j'aurais toujours l'autre pour demain
Puis elle me roule une saucisse
De quoi appeler la police
Le genre de petit truc qui laisse des cicatrices

{au Refrain}

Elle mettait des slips tout bleus à ma fenêtre
Et des p'tits éclairs voyous au fond de ses yeux
Sa fermeture à glissière
Fonçait comme le chemin de fer
Elle passait comme Attila sur mon matelas" (source)

Pierre Perret, Paméla

Mari, âge

04/06/2006 09:20
1.854 lectures
D'après Oscar Wilde, le mariage est la principale cause de divorce...

Un mariage est toujours un évènement à part, synonyme que le temps passe, qu'on vieillit en somme. Surtout lorsqu'il s'agit de gens de notre âge... Il y a à la fois cette légèreté dans l'air et tous ces visages rayonnants, malgré l'organisation et l'importance de l'engagement, et un questionnement personnel sur sa propre vie. La célébration à l'église en est le moment le plus propice : pendant lectures et chants des autres, on réfléchit à son quotidien, et surtout à l'avenir, se demandant par exemple si on vivra aussi ce genre de situations...

Quoi qu'il en soit, tout se déroule bien, c'est fait, vive les mariés !

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/mariage--1--d3...

"On vous souhaite tout le bonheur du monde
Et que quelqu'un vous tende la main
Que votre chemin évite les bombes
Qu'il mène vers de calmes jardins.

On vous souhaite tout le bonheur du monde
Pour aujourd'hui comme pour demain
Que votre soleil éclaircisse l'ombre
Qu'il brille d'amour au quotidien.

Puisque l'avenir vous appartient
Puisqu'on n'contrôle pas votre destin
Que votre envol est pour demain
Comme tout c'qu'on a à vous offrir
Ne saurait toujours vous suffir
Dans cette liberté à venir
Puisque on sera pas toujours là
Comme on le fut aux premiers pas.

{Refrain}

Toute une vie s'offre devant vous
Tant de rêves a vivre jusqu'au bout
Surement plein de joie au rendez-vous
Libre de faire vos propres choix
De choisir qu'elle sera votre voie
Et où celle-ci vous emmenera
J'espère juste que vous prendrez le temps
De profiter de chaque instant.

{Refrain}

Ché pas quel monde on vous laissera
On fait d'notre mieux, seulement parfois,
J'ose espérer que c'la suffira
Pas à sauver votre insoucience
Mais à apaiser notre conscience
Aurais-je le droit de vous faire confiance...

{Refrain}" (source)

Sinsémilia, Tout le bonheur du monde

Le petit Nico, las

31/03/2006 00:01
1.802 lectures
En farfouillant parmi les vieux cartons, on tombe sur des trésors. De celui-ci s'écoulent quelques livres, bibliothèque rose, verte... Et une série de petit Nicolas qui, même s'ils sentent le renfermé, n'en gardent pas moins un parfum de nostalgie particulier...

Extrait de Les vacances du petit Nicolas, "On a joué à la marchande" :

« Ce qu'il y a avec les filles, c'est que ça ne sait pas jouer, ça pleure tout le temps et ça fait des histoires. A l'hôtel, il y en a trois.
Les trois filles qu'il y a à l'hôtel s'appellent Isabelle, Micheline et Gisèle. Gisèle, c'est la soeur de mon copain Fabrice, et ils se battent tout le temps et Fabrice m'a expliqué que c'était très embêtant d'avoir une fille comme soeur et que si ça continuait, il allait quitter la maison.
Quand il fait très beau et que nous sommes à la plage, les filles ne nous gênent pas. Elles jouent à des jeux bêtes, elles font des tas de pâtés, elles se racontent des histoires et puis avec des crayons, elles se mettent du rouge sur les ongles. Nous, avec les copains, on fait des choses terribles. On fait des courses, des galipettes, du foot, on nage, on se bat. Des choses chouettes, quoi. »

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/11.10.05-004-0...

"Ella, se desliza y me atropella.
Y, aunque a veces no me importe
sé, que el día que la pierda,
volveré a sufrir por ...
Ella, que aparece y que se esconde;
que se marcha y que se queda ;
que es pregunta y es respuesta ;
que es mi oscuridad, mi estrella.

Ella, me peina el alma y me la enreda ;
va conmigo pero no sé donde va.
Mi rival, mi compañera ;
que está tan dentro de mi vida y,
a la vez está tan fuera sé que volveré a perderme,
y la encontraré de nuevo
pero con otro rostro y otro
nombre diferente y otro cuerpo.
Pero sigue siendo ella, que otra vez me lleva ;
nunca me responde si, al girar la rueda...

Ella, se hace fría y se hace eterna ;
un suspiro en la tormenta,
a la que tantas veces le cambió la voz.
Gente que va y que viene y, siempre es
ella, que me miente y me lo niega ;
que me olvida y me recuerda.
Pero, si mi boca se equivoca,
pero, si mi boca se equivoca y,
al llamarla nombro a otra,
a veces siente compasión por este loco,
ciego y loco corazón.

Sea lo que quiera Dios que sea.
Mi delito es la torpeza de ignorar
que hay quien no tiene corazón.
Y va quemando, va quemándome y me quema.
Y, ¿si fuera ella?

Ella me peina el alma y me la enreda ;
va conmigo ... digo yo,
Mi rival, mi compañera; esa es ella.
Pero me cuesta cuando otro adiós se ve tan cerca.
Y, la perderé de nuevo, y otra vez preguntaré,
mientras se va y, no habrá respuesta.
Y, si esa que se aleja...
la que estoy perdiendo...
Y, ¿si esa era?. Y, ¿si fuera ella?

Sea lo que quiera Dios que sea.
Mi delito es la torpeza de ignorar
que hay quien no tiene corazón
Y va quemando, va quemándome y me quema.
Y, ¿si fuera ella?

...a veces siente compasión
por este loco, ciego y loco corazón.
¿Era? ¿quién me dice, si era ella?
Y, si la vida es una rueda y va girando
y nadie sabe cuándo tiene que saltar.
Y la miro... y, ¿si fuera ella? ¿si fuera ella?" (source)

Alejandro Sanz, Y si fuera ella

La citation de la peur

06/02/2006 22:47
1.775 lectures
"L'amour c'est l'ennui d'être seul, la joie d'être à deux, la peur d'être à trois"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/colmar06.11.20...

"Simon : Bien joué Kara. Dire que je croyais que t'avais rien compris...
Bialles : Que se passe-t-il ici ?
Odile : Oh mon Dieu Kara, qu'est ce qui s'est passé ?
Kara : C'est Emile, c'est lui le tueur. Il s'est fait coincé par la tapette géante.
Odile : Ecoutez Kara, monsieur n'est pas une tapette : monsieur est commissaire de police. Mais alors Patrick vous êtes innocent ?
Bialles : Vous en aviez douté ?
Odile : Mais chez vous le marteau, la faucille, le costume du tueur, j'ai pensé que...
Bialles : Et qu'avez vous pensé Odile ? La vérité est beaucoup plus simple (musique) Je suis flic, juste un flic.
Odile : Oh mon dieu comme j'ai été sotte, j'ai cru...
Bialles : Chut... Nous avons été sottes toutes les deux.
Kara : Commissaire, le préfet pour vous sur la ligne directe.
Bialles : Oui, bonjour monsieur le préfet, non mais toutes les issues sont surveillées, Martoni ne pourra pas s'échapper, non je n'ai vu que le début du film, non, oui oui la première partie était très bien... C'est parce que j'ai fait un petit peu de danse classique...
Martoni : Bougez pas... Ou je la flingue.
Bialles : Ne quittez pas monsieur le préfet. Martoni !
Simon : Qui c'est ?
Bialles : Jean-paul Martoni ; petit politicien véreux, fleur d'écologiste qui veut transformer la plage en parking. Hum, n'ayez pas peur Odile, je m'occupe de ça.
Martoni : Stop n'avancez plus Bialles. Je veux un hélicoptère, je veux que vous donniez l'ordre à vos hommes de me laisser quitter le palais sans problème, sinon je la flingue ! Et ce coup-ci plus de tapette pour vous sauver.
Odile : Monsieur est commissaire de police.
Bialles : Tu bluffes Martoni, il bluffe.
Kara : Pas sûr.
Simon : Si si il bluffe là, ça se voit tout de suite.
Kara : Il a pas l'air de bluffer là quand même.
Bialles : Si il bluffe.
Simon: Moi je suis de l'avis de Bialles, il bluffe. On vote, on vote... Moi je vote et je dis il bluffe.
Martoni : Ca suffit vous essayez de gagner du temps !
Tous : Non.
Martoni : Vous l'aurez voulu, je la bute.
Bialles : Tu bluffes Martoni, ton arme n'est pas chargée... (il tire) Aia Aie.
Kara : Je vais voter il bluffe pas.
Odile : Peut-être qu'il bluffe, peut -être qu'il avait qu'une balle (il retire sur Bialles)
Bialles : Aie Aie, c'est à dire que là vous êtes lourd.
Préfet : Allo Allo ?
Kara : Allo monsieur le préfet, non c'est Serges Karamazov à l'appareil, je suis le responsable de la sécurité ici. Non, voilà on a une prise d'otage, le commissaire Bialles est salement blessé et une attachée de presse maquillée je vous dis pas c'est une horreur.
Martoni : Dites au préfet que je veux un hélico dans 10 minutes sinon je la bute.
Kara : Martoni dit qu'il veut un hélico sinon il la bute. Il dit que vous bluffez.
Bialles : Dites-lui que j'ai plus de genoux.
Kara : Il dit qu'il a plus de genoux... Il dit qu'il voit pas le rapport.
Martoni : Bon ça suffit, je compte 5,4,3,2,1 et à 0 paf, je lui explose la tête comme une pastèque.
Kara : Il dit 5 4 3 0 et après paf pastèque. Je sais c'est un peu décousu, mais je retranscris ça pêle-mêle aussi"

Source : Dialogues de La cité de la peur

La photo du soir, hips

29/12/2005 02:28
1.773 lectures
Misère humaine, qu'il fait froid en sortant du bar... Je titube dans la neige, m'accroche à un lampadaire salutaire, j'appuie sur le déclencheur, ouf celle-là semble plutôt nette...
Il fait nuit, il fait blanc, la neige recouvre toutes les rues, les passages sont immaculés, à 2h la nuit semble blanche et les traces de pas sont rares... J'avance dans la tempête de flocons, quelques irréductibles se livrent à une bataille de boules de neige, non loin.. Je dois être fou pour avoir regagné la rue dans cet état...
Pourquoi mes pensées semblent si embuées... ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.12.05-020-a...


L'heure hope

09/05/2007 00:01
1.746 lectures
"Vivre sans espoir, c'est cesser de vivre"

Le 9 mai, c'est la commémoration de la Déclaration Schuman et la Journée de l'Europe

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/rangersb-7fdd5.jpg

"La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.
La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. L'Europe n'a pas été faite, nous avons eu la guerre.

L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l'opposition séculaire de la France et de l'Allemagne soit éliminée. L'action entreprise doit toucher au premier chef la France et l'Allemagne.
Dans ce but, le gouvernement français propose immédiatement l'action sur un point limité mais décisif.

Le gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production franco-allemande de charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d'Europe.
La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin de ces régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes..." (source)

Faire aïe

10/09/2006 10:35
1.695 lectures
"J'ai une volonté de fer. Mais c'est toujours la même histoire, le fer... ça rouille"

Finalement, Mulhouse n'est pas si horrible que ça. Bien sûr, on est loin de la carte postale strasbourgeoise ou colmarienne, mais on sent que la ville mue, qu'elle s'aère, le petit centre piéton fait beaucoup de bien, ainsi que le tram coloré et les espaces verts l'accompagnant. Et en plus, les serveuses y sont sympathiques, bien qu'étrangement chaussées, hein mosto ;) Je fais donc un mea culpa officiel, même si ma visite fut rapide et ensoleillée et que cela mériterait d'être confirmé...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/01.09.2006-097...

D'après Wikipedia, plusieurs "entreprises réputées mondialement ont leurs origines à Mulhouse ou dans les environs :

BNP : Les origines de la BNP remontent à 1848, date de la création du Comptoir National d'Escompte de Paris et du Comptoir National d'Escompte de Mulhouse, et celles de Paribas à 1872 avec la création de la Banque de Paris et des Pays-Bas par la fusion de la Banque de Paris, fondée en 1869, avec la Banque de Crédit et de Dépôt des Pays-Bas, fondée en 1863 à Amsterdam. (site BNP)

DMC : Il y a de cela plus de 250 ans, en 1746, l'art et le commerce s'unissent à l'initiative de Jean-Henri Dollfus, qui fonde une co-entreprise avec deux autres jeunes entrepreneurs Jean-Jacques Schmalzer et Samuel Koechlin. Profitant de l'engouement de l'époque pour les tissus peints et du talent artistique de Jean-Henri, ils deviennent les pionniers en Europe de la fabrication industrielle des imprimés indiens peints à la main. (site DMC)

ALSTOM : André Koechlin ouvre un atelier de construction de locomotives à Mulhouse en 1839. Les affaires se développeront vite et Koechlin fusionne avec les Ateliers de Graffenstaden pour créer la Société Alsacienne de Construction Mécanique (SACM). L'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Allemagne, en 1871, entraîne le repli de la SACM à Belfort dans les années 1878-79. En 1893, la traction électrique ferroviaire commence à prendre un certain essor, l'Américain General Electric s'associe à la Compagnie française Thomson-Houston. Passée la première guerre mondiale, les électrifications prennent de l'ampleur. En 1928, Thomson-Houston fusionne avec une partie de la SACM pour former une nouvelle entreprise. Ce sera Als-Thom contraction d'ALSace-THOMson. ALSTHOM deviendra ALSTOM lors de l'introduction de son titre à la bourse de New York en 2001, le "th" étant plus difficile à prononcer pour les anglophones.

SCHLUMBERGER: Nicolas Schlumberger s'établit à Mulhouse en 1545, où il devient tanneur. C'est la naissance de l'une des plus grandes dynasties indutrielles françaises active dans le textile, la mécanique, l'électronique, le pétrole, la banque et la viticulture. (la famille Schlumberger ; le domaine Schlumberger ; François Conrad Schlumberger ; les puits de la fortune)

LOUIS DREYFUS : Les sociétés du Groupe Louis Dreyfus sont présentes dans plus de 53 pays. Leurs principales implantations se trouvent à Buenos Aires, Londres, Paris, São Paulo, Wilton (Connecticut) et Memphis (Tennessee). Depuis quelques années, le chiffre d'affaires annuel brut du Groupe est proche de 20 milliards de dollars. Créé il y a plus de 150 ans à Sierentz près de Mulhouse par Leopold Louis Dreyfus, le contrôle du Groupe est toujours resté entièrement entre les mains de la famille Louis Dreyfus. Neuf telecom est une filiale du groupe Dreyfus. (site Louis Dreyfus)

[...]

Le Crédit Mutuel : S'inspirant de l'expérience des caisses de crédit développées par F. G. Raiffeisen, le curé H. Cetty créa la première Caisse de Crédit Mutuel (Saint Joseph) en 1896 à Mulhouse. Il réussit à mettre en place un système de prévoyance, assurances contre la maladie, pensions pour les veuves. Mais surtout, la Caisse de Saint Joseph, sans subventions de l'État, permit la construction ou la rénovation de mille logements entre 1897 et 1909.

[...]

Mobilier Européen : Le Groupe Rapp, est issu de la menuiserie ébenisterie familiale fondée en 1925 dans le Sungau. Aujourd'hui, le Groupe Mobilier Européen est le premier franchiseur de l'ameublement et le troisième distributeur de meubles français avec les marques FLY, ATLAS et CROZATIER. (site Mobilier Européen)

Boeing : Un industriel allemand du nom de Wilhelm Boïng était le propriétaire de la filature de Dornach. Il émigra aux USA et "américanisa" son nom en Boeing, il devint le père de William Boeing créateur de la firme aéronautique Boeing." (source)


Faure de café !

16/02/2009 07:04
1.682 lectures
RIP, rest in pipe ?

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-224-1...

"Le 16 février 1899, Félix Faure téléphone à Marguerite et lui demande de passer le voir en fin d'après-midi. Quelques instants après son arrivée, les domestiques entendent un coup de sonnette éperdu et accourent : allongé sur un divan, le président râle tandis que Marguerite Steinheil réajuste ses vêtements en désordre. Félix Faure meurt quelques heures plus tard.

Il est en fait mort d'une congestion cérébrale. La rumeur veut que Faure soit mort dans les bras de sa maîtresse Marguerite Steinheil. Dès les jours qui suivent, le Journal du Peuple avance qu'il est mort d'avoir « trop sacrifié à Vénus », c'est-à-dire d'un effort excessif dans le cadre de l'acte sexuel. La plaisanterie populaire va jusqu'à préciser que c'est par une fellation, que la maîtresse provoqua l'orgasme qui lui fut fatal. En 1908, elle sera jugée et acquittée pour le meurtre de son mari et de sa mère commis à son domicile parisien, impasse Ronsin dans la nuit du 30 au 31 mai 1908. Ce double meurtre donnera lieu à bien des hypothèses. On parla d'un prince royal anglais ou d'un grand duc russe qui, surpris par le mari aurait pris celui-ci pour un cambrioleur. La mère s'étouffant de saisissement, en aurait avalé son dentier. En 1917 dans le journal pacifiste "Le Bonnet Rouge" Almereyda impliqua Clémenceau dans l'affaire. Alors président du Conseil et ministre de l'Intérieur, il aurait soupçonné Meg Steinheil d'avoir gardé un diamant donné par le tsar au président; Meg ayant refusé de le rendre, Clémenceau aurait ordonné une descente de policiers impasse ronsin. Ceux-ci, déguisés en cambrioleurs, auraient été surpris par les Steinheil qu'ils croyaient à la campagne. Ils auraient tué par mégarde M. Steinheil. sa belle mère serait morte d'une crise cardiaque. Affolés, ils auraient camouflé leur incursion par de faux indices.

On raconte que le curé qui arriva à son chevet aurait demandé : « Le Président a-t-il toujours sa connaissance ? ». Un domestique lui aurait répondu : « Non, Monsieur l'abbé, on l'a fait sortir par l'escalier de service ».

Marguerite Steinheil fut alors surnommée la « Pompe Funèbre ». Clemenceau aurait dit de lui (mot rapporté sous diverses formes) : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée », allusion au goût du président pour le faste dont les satiristes de l'époque avaient coutume de se moquer ou à la fellation qui prétendument provoqua sa mort. Georges Clemenceau, qui ne l'aimait guère, apparemment aurait aussi déclaré après sa mort « En entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui », et aussi « Ça ne fait pas un Français en moins, mais une place à prendre ». Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

On a dit aussi qu'il avait été empoisonné par des Dreyfusards thèse reprise par Edouard Drumont (1844-1917) dans son journal "La libre parole" où il affirmait qu'un cachet empoisonné avait été placé parmi les cachets que prenait le président." (source)

V pour Vent d'Etat...

29/10/2006 13:41
1.677 lectures
" - Qui êtes-vous ?

- Qui ? Qui n'est autre que la forme qui résulte de la fonction de « qu'est-ce que ? », mais ce que je suis, c'est un homme sous un masque.

- Ça, je le vois...

- De toute évidence. Je ne mets pas en doute ton sens de l'observation, je ne fais que mettre en exergue le paradoxe qui est de demander à un homme masqué qui il est.

- Oh... D'accord...

- Mais en cette nuit des plus favorables, daigne me permettre à défaut d'un banal sobriquet, de te présenter les caractéristiques de ce dramatis persona...
Voila ! Vois en moi l'image d'un humble vétéran de vaudeville distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage plus qu'un vil verni de vanité est un vestige de la vox populi aujourd'hui vacante, évanouie. Cependant cette vaillante visite d'une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait voeu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition.
Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilent et le vertueux.
Hi hi hi hi...
En vérité ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse moi simplement ajouter que c'est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi V.

- Etes-vous une sorte de malade mental ?"

V pour vendetta (V for vendetta), le site officiel...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/pto-os-v-03-53...

Robert dit :

Vengeance : action de se venger. Dédommagement moral de l'offensé par la punition de l'offenseur. Besoin, désir de se venger. Action de punir.

Vendetta : coutume corse, par laquelle les membres de deux familles ennemies poursuivent une vengeance réciproque jusqu'au crime.

Dirty Sexy Meinau

22/03/2010 00:01
1.620 lectures
Après le divorce entre Philippe et Gilbert et le déchirement de Léo, la Famille est en pleine déliquescence.
Tandis que Jacky hésite à reprendre la succession, Roman, réaliste, devient finalement l'actionnaire majoritaire. Grâce à lui, Julien prend le pouvoir mais un nouveau coup de théâtre survient : Roman réécrit l'histoire et vend à Alain, qui devient le nouveau boss, sans l'avoir roulée.

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/023/19.03.2010-006-2...

Les différents clans voient d'un mauvais oeil ce changement de direction et là mystère, Julien le perce et en fait vite les frais au profit du chanceux Luc. Mais Alain philosophe, il est prêt à sacrifier Luc à la main trop froide pour que Julien se taise, mais celui-ci neutralise Ralph, tapi comme une souris dans l'ombre. Christophe a crié, crié sur le personnel et gère tant bien que mal les affaires, mais Alain reçoit des menaces de Frédéric et doit appeler du renfort « Jafar, chuis coincé ». Après avoir joué à kashkash, il en profite pour faire disparaître Julien, trop clair, et nommer la sentinelle Luc à la tête de la Famille.
Mais nouveau coup de théâtre, Alain s'abat, sabre Luc au laser et nomme à deux heures moins le quart JC qui, aware, entend faire la paix avec les différents chefs de clans de la ville.

Quelle est la stratégie d'Alain, et de l'autre ?
Sans raison ni sentiment, peut-il avoir à faire un choix cornélie ?
JC sera-t-il crucifié comme Lulu et Juju ?
Quelle sera la chanson des Roland ?
Jacky va-t-il tuner son offre et Egon sortir des siens ?


Municieux...

25/03/2008 00:01
1.578 lectures
(Nouvelle minute Munich)

Minutieux : qui s'attache, s'arrête avec minutie aux détails.

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-113...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-495...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-065...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-493...

Pourquoi mon oeil s'arrête-t-il sur certains détails ? Et pourquoi ceux-là à Munich ?
Je paie une bière à celui/celle qui pourrait me l'expliquer, ça me coûtera sans doute moins cher qu'un psy...

Cas nullard

30/04/2007 12:21
1.572 lectures
Non, non, il ne s'agit pas de parler de l'arnaque médiatico-marketing de Bayrou (qui augure malgré tout une troisième voie acceptable à l'avenir, ce dont on ne peut que se réjouir) entre les deux tours...

"Un habitant de Sars-Poteries, près de Maubeuge (Nord), qui avait blessé une adolescente de 12 ans avec une croquette de chien propulsée à l'aide d'un lance-pierre, a été condamné jeudi à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Excédé par le bruit provoqué par un groupe d'enfants qui jouait en mai dernier au pied de son immeuble, l'homme avait utilisé sa fronde chargé de croquettes de chien et blessé la jeune fille à l'arcade sourcilière." (source)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/29.04.2007-021...

Non à l'insécurité au quotidien :o) Et à la connerie, aussi...

Faux con, vrai ment ?

07/03/2006 21:07
1.566 lectures
J'ai un problème avec le con. C'est viscéral, il est con. Mais au moins il faut lui reconnaître une forme de spontanéité, voire même parfois de sympathie. Chassez le naturel, il revient au galop...

Mais alors l'hypocrite, c'est pire ! Toujours à dire ce qu'il faut faire, tout en faisant le contraire. Le con a au moins l'excuse de sa connerie. Mais l'hypocrite ? Mensonge et turpitude prennent vite le pas sur les bons sentiments et les grands principes. Les vertus n'en sont pas, le tartufe n'assume ni sa tare ni son tort... La sympathie montre son vrai visage...

Mais alors l'hypocrite menaçant, ça c'est l'apotéose, le firmament de la comedia del arte des relations humaines, le paroxysme du bas les masques. L'hypocrite s'oublie, négligeant son jeu de faux-semblant, et dans un élan incroyable de franchise, se dévoile, enfin, dans un lyrisme presque hilarant. Mais il fait rire jaune, tant on est déçu...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/colmar06.11.20...

"Docteur, j'ai un con de classe mondiale ce soir, je vous en supplie, faites quelque chose, un calmant, des anti-inflammatoires, je ne veux pas le savoir, mais faites quelque chose"

[...]

"- Je suis tombé sur votre répondeur tout à l'heure, il est très amusant.
- Ah oui ? J'ai essayé de faire un message un peu original...
- Très réussi, j'en ris encore.
- Figurez-vous que tout le monde m'en parle, et j'ai même des amis qui me demandent de faire leur message.
- Ah mais ça ne m'étonne pas du tout !
- Je vois que vous avez un répondeur, si vous voulez je peux...
- Non, ce n'est pas la peine !
- J'en ai pour une minute hein...
- Non, non, vraiment il est très bien comme ça. Bon peut-être un peu classique pour vous mais..."

[...]

"- C'était votre soeur
- J'ai pas de soeur
- Vous n'avez pas de soeur ? Je lui ai dit "qui est à l'appareil ?"... et elle m'a dit "sa soeur"
- Il a appelé Marlène !
- C'est pas votre soeur ?
- C'est son nom, Sasseur, Marlène Sasseur !
- Oh je ne pouvais pas le savoir moi ! Elle me dit "c'est Marlène Sasseur", avouez que c'est confusant"

[...]

"- Il s'appelle Juste Leblanc
- Ah bon, il a pas de prénom ?
- Je viens de vous le dire : Juste Leblanc... Leblanc c'est son nom, et c'est Juste son prénom... Monsieur Pignon, votre prénom à vous c'est François, c'est juste ?
- Oui...
- Et bien lui c'est pareil, c'est Juste."

[...]

"- A demain M. Leblanc ! Et voilàààà on a les droits ! Ouhlalalalala... Eh, pour pas cher à mon avis il a marché. Il a marché à fond le gars !
- ... Et ma femme ??
- Quoi ?
- ... Il a oublié ma femme... Il fait le clown pendant 5 mn, et il oublie ma femme.
- Ah la boulette...
- ça dépasse tout ce que j'ai pu imaginer...
- Ah oui, j'ai fait la boulette.
- On a repoussé les limites là...
- Je le rappelle !
- Donnez-moi ce téléphone !"

[...]

"- Allo ? Allo ? Il a coupé !
- Mais non c'est moi, abruti !
- Comment ça, abruti ?
- Vous lui avez donné mon numéro de téléphone !
- Mais oui, il me demande où il peut me rappeler.
- Vous ne vous reposez jamais vous ?
- Excusez moi, j'avoue que je suis un peu perdu, j'essaie de comprendre mais...
- La classe mondiale... Peut-être même le champion du monde.
- ça sonne, hihihi
- Il est content, ça sonne et il est content !
- C'est lui qui rappelle, on répond pas ?"

[...]

"- Il serait pas un peu con, dis moi ?
- C'est pour ça que je l'ai invité.
- Ne me dis pas que c'est le type de...
- Si, c'est horrible, horrible !
- C'est pas vrai, c'est le con de ton dîner ?
- J'en peux plus Juste, j'en peux plus...
- Ouuuuiiii !
- (Mort de rire)
- C'est pas drôle...
- Excuse-moi mais je te vois avec ton tour de rein et ton chagrin d'amour entre les mains de ce... (mort de rire)... Oh nom de Dieu...
- Arrête s'il te plaît !
- Tu sais, quand elle m'a dit qu'elle te quittait, ça m'a pas vraiment réjoui. Mais t'imaginer toute la soirée avec ce con... (mort de rire)"

[...]

"- Qui avez-vous viré tout à l'heure, Pignon ?
- Marlène.
- Comment ?
- Elle est là, Marlène, devant vous. Qui avez-vous viré ??
- (mort de rire)
- Toi si c'est pour rigoler, tu peux rentrer chez toi !
- Excuse-moi (mort de rire)
- C'est une femme blonde avec un imper beige que vous avez foutue dehors ?
- Mais vous me dites heu "l'autre folle va rappliquer, l'autre folle va rappliquer", moi je vois arriver une femme, je me dis "c'est elle, c'est la folle-dingue".
- Mais de qui il parle là ?
- (mort de rire)
- Qu'est-ce que vous lui avez dit exactement ?
- A qui ?
- A MA FEMME !!
- Heu... rien...
- Elle revient à la maison, vous lui parlez 5 mn, et elle repart en courant... Qu'est-ce que vous lui avez dit ?!
- Je croyais que c'était l'autre hystérique, je vous dis ! J'ai pensé "elle a trouvé quelqu'un pour garder les chiens, et maintenant elle vient foutre la pagaille, cette nymphomane !
- De qui il parle là ?
- (mort de rire)"

Le dîner de cons

Et la guerre niqua...

26/04/2007 00:01
1.539 lectures
"C'est terrible, une guerre civile. Surtout quand c'est fait par des militaires"

La guerre ne rend pas les hommes plus nobles... Elle en fait des chiens... Elle empoisonne l'âme

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/26.08.2006-092...

"Le 26 avril 1937, pendant un jour de marché, la petite ville basque de Guernica est bombardée par des avions allemands et italiens.

C'est la première fois dans l'Histoire moderne qu'une population urbaine est sciemment massacrée. Ce massacre a été voulu par Hitler, allié du général Franco dans la guerre civile espagnole, pour terroriser la population civile.

[...]

Lorsque les franquistes dirigent leurs attaques sur le pays basque et les Asturies, au nord-ouest de l'Espagne, la Légion Condor va s'acquérir une sinistre notoriété en bombardant Guernica. Cette ville était connue pour son chêne sacré au pied duquel se réunissaient depuis le Moyen Âge les représentants du peuple basque. C'était aussi une cité industrielle pourvue de plusieurs usines d'armement.

Les bombardiers et les chasseurs de la Légion Condor, assistés de quelques avions italiens, attaquent la ville un jour de marché, de 16h30 à 18h, en employant pour la première fois des bombes incendiaires. Les deux tiers des maisons, la plupart en bois, sont incendiées et détruites. À la faveur du bombardement, les nazis mettent au point une stratégie de terreur qu'ils auront l'occasion de réemployer pendant la Seconde Guerre mondiale, avec par exemple le sinistre sifflement des Stukas en piqué." (source)

Et une photo du tableau de Picasso...



La rue est à nous !

29/12/2005 21:18
1.499 lectures
Comme une impression de solitude... Le calme dans sa beauté la plus froide... Robinson aurait pu être urbain, s'il avait été nocturne... Au moins le passant rapide marque-t-il de son empreinte éphémère ce tapis déroulé à ses pieds... Plaisir simple, mais on est tous encore des gosses finalement...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.12.05-041-1...


Dense avec moi ?

09/03/2007 00:01
1.444 lectures
"Vivre intensément ne signifie pas vivre chaque jour comme si c'était le dernier mais comme si c'était le premier"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/04.03.2007-001...

"The mind has so many pictures
Why can't I sleep with my eyes open
The mind has so many memories
Can you remember what it looks like when I cry

I'm Trying, trying to tell you
All that I can in a sweet and velvet tongue
But no words ever could sell you
Sell you on me after all that I have done

I'm only the one you love
Am I only the one you love ?
The Lady Gloom and her hornets circling round
Is now before us, the screaming's done without moving
One little move and for sure you will be stung

I'm singing "Oh, Jerusalem oh, Jerusalem
See what he's picked up in the park"
Let's f**k this awful art party
Want you to make love to me and only to me in the dark

I'm only the one you love
Am I only the one you love ?

We've traded in our snap shots
We're going through the motions
Into the view, I'm leaving you
Down Conduit Avenue into the early morning
Into the early morning
The one I love
Are you only the one I love ?" (source)


Leo parleur

19/07/2007 00:00
1.438 lectures
On dit que les statues parlent. C'est le cas du lion vénitien...

"Durant la Sérénissime République de Venise, le Lion a été représenté un peu partout : sous forme lapidaire (sculptures, hauts-reliefs, bas-reliefs), ou bien sur des fresques, des peintures, des enluminures, pour orner des colonnes, sur des monnaies, des drapeaux, des pavillons de navire... Il est omniprésent, il nous observe avec majesté :
- d'expression sereine, aimable ou sévère,
- il est dressé sur ses pattes, ou sortant des eaux,
- tête tournée vers la gauche, ou vers la droite,
- parfois auréolé, parfois couronné, parfois brandissant une épée,
- Il pose une noble patte sur la Bible, le livre est parfois fermé, parfois ouvert (mais il peut être absent),
- parfois avec un jumeau il accompagne Venise représentée comme la Justice..."

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

"Selon d 'autres [...] le Livre est tenu à gauche et il est fermé dans les représentations plus anciennes. C'est seulement dans la seconde moitié du 14ème siècle que le livre tend à s'ouvrir. On doit tenir pour infondée la théorie très répandue, selon laquelle le livre ouvert signifie la paix et le livre fermé la guerre. On dit aussi que la théorie du livre fermé est celle en usage dans les lieux frontaliers et en danger.
En réalité, le livre toujours fermé et parfois avec les fermoirs bien visibles était la norme jusqu'à la 2ème moitié du 14ème siècle, c'est-à-dire durant toute la période gothique.
A partir de la Renaissance, à l'inverse, le livre est plus souvent ouvert, portant la phrase consacrée "Pax Tibi Marce, Evangelista Meus" (ou d'autres inscriptions : Forteria leoni...).

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

Source : le lion de Saint Marc

Beaux dégâts...

De la Lanterne à La Grotte... Bouteilles, décibels et belles... Où est ma lumière ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/80-ans-036-2b6...

" Aie, bodeg', bodega
Chante nos joies et nos folies
Aie, bodeg', bodega
Tu es l'étoile de nos nuits

Si tu as la cucaracha
Sacrées bestioles, cancrelas
Fais un pactole, ligotes-la
Au gré du vent, du haut du mât
C'est un raz-de-marée que voilà
N'hésitons pas hissons-la

Elle se noiera, quel débarras
Car un vent d'fête nous fait savoir
Qu'une tempête va déferler
Sur la mer boire de Bodega
Tonnerre de Dieu c'est Dyonisos
Bénis ma chair, bénis mes os
Tonnerre de Dieu, toi Dyonisos
Bénis ma chair, bénis mes os

Aie bodeg', bodega
Chante nos joies et nos folies
Aie, bodeg', bodega
Tu es l'étoile de nos nuits
Aie, bodeg', bodega
Brûle mon coeur et mes soucis
Il sera toujours midi
Sous le soleil de bodega

Fou de bagou le plus beau des gars
Est à genoux au pastaga
J'entends hurler le mellino
Sans picador ni corrida
Lorsque tangua la sangria
Succomba l'capitaine Tracas

Aie, bodeg', bodega
Chante nos joies et nos folies
Aie, bodeg', bodega
Tu es l'étoile de nos nuits
Aie, bodeg's, bodega
Brûle mon coeur et mes soucis
Il sera toujours midi
Sous le soleil de bodega

A la bodega"

Les Négresses Vertes, Sous le soleil de bodega (Source)

10 kommandements stubistes parmi d'autres...

26/04/2008 10:11
1.427 lectures
(NDLR : cet artikle fait partie d'une série d'artikles au ton dékalé et résolument katrième degré élitiste. Achtung lire avec ultra prékaution et sans humour ultra)

Qu'on dénigre tes choix tu refuseras, mais des intérêts des autres tu t'amuseras.

La liberté d'expression tu revendiqueras, sauf quand contre toi elle s'appliquera.

Derrière l'ironie tu te réfugieras, quand des remarques tu récolteras.

Mais l'ironie des autres tu condamneras, car seule la tienne comptera.

Jamais de la majorité tu ne divergeras, sinon d'élitiste on te traitera.

L'équipe du site tu fustigeras, ceux qui travaillent pour les autres sont des scélérats.

Aucun article pour le stub tu n'écriras, des articles contre des stubistes tu rédigeras.

Avec plein de sourires aimer les autres tu diras, plus facilement sur eux tu cracheras.

Sur un autre site tu n'iras pas, il pourrait arriver qu'ici on ne te regrette pas.

Et sur le stub tu resteras, preuve qu'on n'y est pas si mal que ça.

;) :) :* :-B :-' :'> :-w :p :o) =; I-)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-118...

"A traffic jam when you're already late
A no-smoking sign on your cigarette break
It's like ten thousand spoons when all you need is a knife
It's meeting the man of my dreams
And then meeting his beautiful wife
And isn't it ironic... don't you think
A little too ironic... and yeah I really do think..."

Le nous vaut monde

20/02/2006 20:00
1.412 lectures
Intriguant film, que ce Nouveau Monde ! M'étant précipité au ciné pour recevoir une claque comme pour La ligne rouge, force est de confesser que ma première impression fut plutôt mitigée, pour ne pas dire plus...
Le temps est omniprésent. D'abord sur la durée, comme dans La ligne rouge : le film est lent ou long, selon les avis. Puis sur la météo, avec l'étrange impression qu'il fait toujours gris. Le terne l'emporterait donc ?
On retrouve certains éléments de La Ligne rouge (l'omniprésence de la nature, l'eau, le questionnement sur l'homme et son environnement, le choc des cultures avec en fond de toile l'immersion chaotique des arrivants opposée à l'harmonie du monde "sauvage"), certains clichés aussi, évidemment... Le scénario ? Pas une grande fresque historique, des critiques, quelques clins d'oeil, des invitations à la réflexion, une trame semblant se réduire à une banale (?) relation amoureuse... Un grand fourre-tout et à la fois une grande simplicité, voulue...
En effet, malgré une certaine frustration, on sent que tout est délibéré, pour n'attirer l'attention que sur elle. Incarnant la femme et la nature, la beauté, elle est le film et le résume en quelque sorte. Le nouveau monde est un prétexte, une métaphore, c'est un film d'amour, sur l'amour, avec en fond de toile quelques incantations humanistes. La ligne rouge insistait sur la violence et la saleté des hommes pour leur opposer la beauté de la nature, de la paix. Le Nouveau Monde rappelle ce lien à la terre, mais l'épure. De ce vide fait autour du personnage, renforcé par la rareté et la simplicité des dialogues, émerge la force des sentiments laissés à la contemplation. Ce n'est pas la psychologie des personnages qui importe, mais leur présence... Via la femme, c'est un film sur l'Homme...
Lisant ça et là quelques critiques, je suis un peu étonné : on reproche beaucoup au film sa longueur, en lui reconnaissant la beauté de ses images. Soupçonnant le génie du réalisateur quant au choix des paysages et des couleurs (La ligne rouge...), on ne peut que penser que cette beauté suggérée mais voilée est délibérée, tout comme le rythme du film... J'en attendais sans doute l'inverse, mais peut-être n'est-ce pas spécialement un beau film, mais un bon film ? Ou un beau film sur le fond, pas forcément sur la forme... D'où ce sentiment de perplexité teinté de frustration, mélangé à une impression de toucher la grâce et le génie...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/imgp0755-01fb0.jpg

"...cruzaron por primera vez el oceano y vieron el alba del nuevo mundo"
El descubrimiento... El otro... Un nuevo territorio, una nueva vida...


"These mist covered mountains
Are a home now for me
But my home is the lowlands
And always will be
Some day you'll return to
Your valleys and your farms
And you'll no longer burn
To be brothers in arms

Through these fields of destruction
Baptisms of fire
I've watched all your suffering
As the battles raged higher
And though they did hurt me so bad
In the fear and alarm
You did not desert me
My brothers in arms

There's so many different worlds
So many differents suns
And we have just one world
But we live in different ones

Now the sun's gone to hell
And the moon's riding high
Let me bid you farewell
Every man has to die
But it's written in the starlight
And every line on your palm
We're fools to make war
On our brothers in arms" (source)

Dire Straits, Brothers in arms

Champ' Pignon

31/08/2006 08:56
1.411 lectures
Laissons les cons de côté pour une fois...

"Les champignons ressemblent aux péchés : pour les déguster, il faut prendre des risques" (Hervé Bazin)

(Petit cours rapide de mycologie)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/26.08.2006-128...
(Suite des photos)

"Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi ! x2
C'est la chant du psylo qui supplie
Qui joue avec les âmes
Et ouvre les volets de la perception

Il pleuvait beaucoup ce jour là
Heureusement on avait des capuches
Et surtout des pochons solides
Là-bas des vaches nous regardaient
D'un air complice et détendu
Y'avait plus qu'à s'y mettre
Pour assurer la cueillette

[Refrain]

Est-ce que c'est un bon ?
Mais non c'est pas un bon
Car y'a pas de téton
Et puis il est trop plat
Il a pas la bonne couleur
Ne nous décourageons pas
Ouvrons les oreilles et écoutons

[Refrain]

O toi, tu marches comme un canard
Mais c'est mieux pour le voir
Oh, putain j'ai mal au dos
Y faudrait un détecteur
Tiens voilà un mégot d'pétard
Ca dois être un très bon champs
Ou alors y'en a qui sont passés déjà
Et sûrement qu'ils ont tous raflé

C'coin la c'est sûr il est connu
Putain franchement comment veux-tu
Maintenant il est trop tard
On est bien avancé
On a les pieds tout moillés

Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi ! x2

Plutôt que de m'écraser
Pourquoi ne pas me manger

[Répétition 1]

[Refrain]

Gare à la descente x3
Down down
Down down
Bonne chance." (source)

Billy Ze Kick, Mangez moi

Après l'Avent

26/12/2006 00:01
1.379 lectures
« Traditionnellement, les chrétiens allument une bougie le premier dimanche, puis une de plus chaque dimanche suivant, symboles de la lumière qui va renaître le soir de Noël. »
Les bougies sont soufflées... :)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/24.12.2006-012...

Le 25 décembre au matin, deux gamins déboulent sous l'arbre de Noël. Et là, oh surprise le garçon a un tas énorme de jouets et la fille n'a qu'un seul jouet.
Le garçon regarde le jouet de sa soeur et commence à se moquer :
- Eh bien moi, j'ai eu plus de jouets que toi, na...
- Eh bien moi je m'en fous, j'ai pas de maladie incurable, na...

C'est la caca, c'est la cata, c'est la... catacombe

07/02/2009 12:29
1.371 lectures
Désolé, ce n'est pas ici qu'on enterre le Racing...

Même s'il ne fait plus trop sourire...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-247-4...

Les catacombes, c'est comme dans Indiana Jones, mais en miniature, fallait bien s'occuper !

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-250-4...

En vous souhaitant un agréable séjour dans notre tombeau...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-252-4...

Et puis c'est le puits :

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-253-4...

L'éclairage est d'époque. Dit-on.

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-260-4...

Ah ouais, quand même :|s

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-262-5...

Pour des carrières en vie, Thiroux démission !

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-264-5...

Amen... les ossements ?

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-001-5...

Il faut respecter Maître Tombeau :

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-002-5...

Y a un os qui dépasse, va falloir tout reranger...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-003-5...

Que les immortels parlent, ou se taisent à jamais...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-005-a...

Parce que quand l'os ment...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-012-a...

L'OL, mdr

03/10/2007 00:01
1.338 lectures
LOL : Laughing out loud
L'OL : Laughing of Lyon ?

Personnellement, cette jubilation liée au malheur des guignols m'apparaît puérile et me navre au plus haut point... [-(

Donc autant en profiter à outrance et de manière caricaturale :'>

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/04.03.2007-007...

Toutes ces émotions valent bien une blague Carambar (même si la vodka les a tous dissous et que je n'en ai plus)(attention, c'est un appel du pied caché)

"Que fait un supporter lyonnais quand il gagne la Champions League 2007-2008 ?
Il éteint sa Playstation..."








Je précise au fan lyonnais (il y en a toujours un dans la salle, seul, caché au fond) que je me contrecarre du résultat, victoire ou défaite, et que je n'ai même pas vu le match

Sous rire

26/03/2006 10:16
1.333 lectures
Le vide...
Halètement inutile...
Assourdissant silence...

J'arpente à nouveau la ville à la recherche de ses petits détails. Ici une déclaration amoureuse à la craie sur un mur anodin. Là un vieil autocollant déchiré sur une gouttière sale. Là-bas une petite sculpture discrète contemplant les passants. Prendre la peine de s'arrêter et de regarder...

Malgré l'alcool, la trajectoire du ballon me crucifie. Coup de massue... Dépit et rage reprennent le dessus. Nous hurlons notre frustration...
"Ce soir nous serons vainqueurs
Malgré toutes nos souffrances
Les meilleurs dans la violence
Dans le sang et la démence"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/25.03.06-002-6...

Si tu veux que les rêves sortent
comme un bateau s'inonde
détruis les ombres, détruis les ombres
et répands-toi
comme un éclair sur les rancoeurs
des âmes pudibondes
elles auront toujours de quoi suffoquer, crois-moi

Si tu veux battre le coeur
comme un tonnerre gronde
n'obstine que l'âme, cette seule denrée,
puis défends-toi
contre la vertu de ceux pour qui l'amour
n'est qu'un mouvement que l'on fait de haut en bas

{Refrain: x2}
Oublie le reste du monde
oublie le reste du monde
oublie le reste du monde
car le monde t'oubliera

Ne rate pas cette danse que l'on te propose
que toutes tes nuits vomissent les jours sans lendemains
soit nébuleuse, comète ou albatros
mort au malin {x3}

{Refrain, x2}
Oublie cette vie sous la chaleur des cellophanes
oublie l'esquive des dos courbés, sois matador !
"Pour les impures, pour les profanes"
Merde à la mort (x3)

{Refrain, x4}
Oublie le reste du monde
car le monde t'oublie toujours..

Luke, Le reste du monde

Toi, let it be

16/03/2007 00:01
1.329 lectures
"Si les roses ont des épines, sous les épines se cachent les roses"

Un mec va aux toilettes dans un bar. Installé sur la cuvette, il entend :
- Salut ! Comment ça va ?
- Euh... ça va, dit-il embarrassé.
- Qu'est-ce que tu fais de beau ?
- Ben, je fais comme toi... caca...
- Ecoute, je te rappelle plus tard, il y a un con à côté qui répond à toutes mes questions !

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/07.03.2007-004...

Vu sur Yahoo Insolite :

"SAO PAULO (AFP) - Le club de Santos (1re division brésilienne) a accepté, sur demande de la police, d'enlever les toilettes de son stade Vila Belmiro, par mesure de sécurité.
La police de Sao Paulo a effectué cette singulière demande après qu'une cuvette eut été utilisée comme projectile lors d'un affrontement dans les tribunes entre supporteurs de Santos et du Sao Paulo FC, dimanche dernier en marge du derby (1-1). L'objet sanitaire qui a été lancé du haut d'une tribune, apparemment par un supporter de la ville portuaire (Santos), n'a blessé personne.

Au total, 60 cuvettes, réparties dans les 20 lieux d'aisance du stade Vila Belmiro, seront remplacées par des toilettes "à la turque", a indiqué un porte-parole du club.

Santos, où a joué pendant 18 ans la légende brésilienne du football Pelé, est actuellement leader du Championnat pauliste (de l'Etat de Sao Paulo)."

Le petit Nicolas au Bioscope

17/06/2006 07:09
1.313 lectures
Hier avec les copains, on a fait une sortie de classe. C'est drôlement amusant quand on sort tous ensemble, comme ça. C'est dommage qu'on le fasse pas plus souvent, mais la maîtresse, elle dit qu'il faut aussi travailler un peu dans la vie. On a pas très bien compris, parce que nous, ce qu'on préfère, c'est s'amuser avec les copains, mais on a rien dit. Pour aller au Bioscope, on a pris le bus et tout, c'était chouette. On a commencé par se promener un peu, mais les filles, elles avaient chaud. Les filles, elles ont toujours froid ou chaud, je sais pas comment elles font. Alors on est allé regarder un peu la télé, mais Eudes il a dit que la télé, elle était plus grande chez lui, et qu'en plus il avait plus de chaînes, alors on est partis. Là on a fait de la balançoire et du trampoline, c'était terrible ! Avec les copains, on s'est dit que ça serait chouette d'avoir un trampoline, mais Camille elle a dit que c'était dangereux. Camille, elle est rigolote, mais elle veut jamais rien faire. Alors on est allé au spectacle. Bon on n'a pas très bien compris pourquoi la fille elle se roulait par terre en bas au lieu de regarder les images comme nous, mais le surveillant, il a dit que c'était son métier, à la fille, de danser. Avec Eudes on s'est dit qu'on aimait bien ce qu'elle faisait, la fille, même si on comprenait pas trop. Eudes, il a dit qu'en plus elle était jolie, et ça a fait rire les copains, mais pas les copines. Les filles, c'est compliqué et c'est jamais content de toute façon.

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/16.06.2006-077...

Ensuite on s'est dit que ça serait chouette d'aller voir l'expo crado. Sophie, elle a dit qu'ils expliquaient le caca et les pets, alors avec les copains on a trouvé ça terrible et on n'a pas regretté. Y avaient plein de machines bizarres et on pouvait faire plein de jeux sur le nez qui coule, le vomi, etc. On pouvait même sentir les fesses ou les pieds, mais là c'était beaucoup moins chouette, et Sophie elle a dit que c'était dégoûtant et qu'elle voulait rentrer. Nous on s'est quand même beaucoup amusé, et avec les copains on a dit que c'était plus intéressant que le reste. Ensuite on est allé à un autre spectacle, et là y avait plus personne. Camille elle a dit que les autres préféraient boire des cocas ou rentrer parce qu'ils s'ennuyaient, mais de toute façon le bus était pas encore là. Nous on a bien fait d'aller voir, parce qu'il y avait du feu partout et de l'eau qui coulait sur la terre, c'était chouette. Enfin moi je m'en souviens pas très bien, je jouais avec mon appareil de photo. Je crois qu'on n'a pas tout compris, mais Sophie, elle a dit que c'était de l'art, et que l'art, c'était une question d'interprétation. Avec Eudes, on a rigolé et on s'est dit qu'elle disait ça parce qu'elle avait rien compris, alors elle est devenue toute rouge, c'était rigolo, mais on est vite allé faire autre chose.

En sortant, on a reçu des invitations pour revenir, mais Eudes il a dit que comme c'était nul et que personne ne venait, ils voulaient qu'on revienne. Avec les copains, on a vachement rigolé, mais la maîtresse est devenue tout rouge et de la façon dont elle a dit de monter dans le bus, on a compris que c'était pas le moment de rigoler. On a vite obéi. Ensuite la maîtresse elle a demandé si on avait aimé, et là toute la classe a rigolé, et la maîtresse elle est devenue encore plus rouge. Alors on a compris que c'était pas le moment de rigoler et on a expliqué qu'il y avait des trucs chouette quand même. Là un monsieur a dit que c'était quand même cher et loin pour ce que c'était, mais nous on a trouvé que c'était chouette, de partir tous ensemble comme ça... La maîtresse elle a dit que de toute façon on était un peu vieux et que c'était pour les plus petits, alors nous on était vachement fiers...

On Paris combien tu m'aimes ?

28/06/2006 19:27
1.307 lectures
De Notre-Dame à Notre-Dame...
Décollage pour la capitale pour un déplacement pas du tout capital...
Paris, pas ri ? Sourire et promenade dans le Ve au moins...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/strasbourgg-63...
(Notre-Dame de Strasbourg)

"Belle
C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle
Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel
Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler
Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds

J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
A quoi me sert encore de prier Notre-Dame ?
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre ?
Celui-là ne mérite pas d'être sur terre

Ô Lucifer !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux d'Esmeralda


Belle
Est-ce le diable qui s'est incarné en elle
Pour détourner mes yeux du Dieu éternel ?
Qui a mis dans mon être ce désir charnel
Pour m'empêcher de regarder vers le Ciel ?

Elle porte en elle le péché originel
La désirer fait-il de moi un criminel ?
Celle
Qu'on prenait pour une fille de joie, une fille de rien
Semble soudain porter la croix du genre humain

Ô Notre-Dame !
Oh ! laisse-moi rien qu'une fois
Pousser la porte du jardin d'Esmeralda


Belle
Malgré ses grands yeux noirs qui vous ensorcellent
La demoiselle serait-elle encore pucelle ?
Quand ses mouvements me font voir monts et merveilles
Sous son jupon aux couleurs de l'arc-en-ciel

Ma dulcinée laissez-moi vous être infidèle
Avant de vous avoir mené jusqu'à l'autel
Quel
Est l'homme qui détournerait son regard d'elle
Sous peine d'être changé en statue de sel

Ô Fleur-de-Lys
Je ne suis pas homme de foi
J'irai cueillir la fleur d'amour d'Esmeralda


J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
À quoi me sert encore de prier Notre-Dame
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre
Celui-là ne mérite pas d'être sur terre

Ô Lucifer !
Oh ! laisse-moi rien qu'une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux d'Esmeralda
Esmeralda" (source)

Notre-Dame de Paris, Belle


L'orange rit

21/05/2006 11:58
1.269 lectures
Le retour des beaux jours... Dans la rue, dans les parcs, dans l'air du moins...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/27.10.2005-035...

"Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

On m'a décrit jadis, quand j'étais un enfant
Ce qu'avait l'air le monde il y a très très longtemps
Quand vivaient les parents de mon arrière grand-père
Et qu'il tombait encore de la neige en hiver

En ces temps on vivait au rythme des saisons
Et la fin des étés apportait la moisson
Une eau pure et limpide coulait dans les ruisseaux
Où venaient s'abreuver chevreuils et orignaux

Mais moi je n'ai vu qu'une planète désolante
Paysages lunaires et chaleur suffocante
Et tous mes amis mourir par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y ait plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

Tout ça a commencé il y a plusieurs années
Alors que mes ancêtres étaient obnubilés
Par des bouts de papier que l'on appelait argent
Qui rendaient certains hommes vraiment riches et puissants

Et ces nouveaux dieux ne reculant devant rien
Étaient prêts à tout pour arriver à leur fins
Pour s'enrichir encore ils ont rasé la terre
Pollué l'air ambiant et tari les rivières

Mais au bout de cent ans des gens se sont levés
Et les ont avertis qu'il fallait tout stopper
Mais ils n'ont pas compris cette sage prophétie
Ces hommes là ne parlaient qu'en termes de profits

C'est des années plus tard qu'ils ont vu le non-sens
Dans la panique ont déclaré l'état d'urgence
Quand tous les océans ont englouti les îles
Et que les innondations ont frappé les grandes villes

Et par la suite pendant toute une décennie
Ce fut les ouragans et puis les incendies
Les tremblements de terre et la grande sécheresse
Partout sur les visages on lisait la détresse

Les gens ont dû se battre contre les pandémies
Décimés par millions par d'atroces maladies
Puis les autres sont morts par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y air plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre
Au font l'intelligence qu'on nous avait donnée
N'aura été qu'un beau cadeau empoisonné

Car il ne reste que quelques minutes à la vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Je ne peux plus marcher, j'ai peine à respirer
Adieu l'humanité...
Adieu l'humanité..." (source)

Les Cowboys Fringants, Plus rien

Tour Effet

08/07/2006 13:38
1.263 lectures
Tour Eiffel, tour est fait ?
Encore une illusion...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-075...

"Je suis l'dauphin d'la place Dauphine
Et la place Blanche a mauvaise mine
Les camions sont pleins de lait
Les balayeurs sont pleins d'balais

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les travestis vont se raser
Les stripteaseuses sont rhabillées
Les traversins sont écrasés
Les amoureux sont fatigués

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Le café est dans les tasses
Les cafés nettoient leurs glaces
Et sur le boulevard Montparnasse
La gare n'est plus qu'une carcasse

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

La tour Eiffel a froid aux pieds
L'Arc de Triomphe est ranimé
Et l'Obélisque est bien dressé
Entre la nuit et la journée

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les banlieusards sont dans les gares
A la Villette on tranche le lard
Paris by night, regagne les cars
Les boulangers font des bâtards

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les journaux sont imprimés
Les ouvriers sont déprimés
Les gens se lèvent, ils sont brimés
C'est l'heure où je vais me coucher

Il est cinq heures
Paris se lève
Il est cinq heures
Je n'ai pas sommeil" (source)

Jacques Dutronc, Il est 5 heures, Paris s'éveille

Roucool

27/06/2006 07:11
1.261 lectures
Cette fois ça y est, on y est... La fête de la musique est passée, celle du cinéma est en cours, les vacances scolaires approchent, la chaleur ne fléchit plus, on sent une certaine légèreté dans l'air (grumpf !)... Même les pigeons roucoulent allègrement...

D'ailleurs si tu pouvais aller lui faire des bisous dans le cou ailleurs que sous ma fenêtre et aller forniquer joyeusement dans une autre gouttière, je t'en serais reconnaissant. Merci.

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/25.06.2006-025...

"Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Mais je suis seul dans l'univers
J'ai peur du ciel et de l'hiver
J'ai peur des fous et de la guerre
J'ai peur du temps qui passe, dis
Comment peut on vivre aujourd'hui
Dans la fureur et dans le bruit
Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu

Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Mais l'amour dont on m'a parlé
Cet amour que l'on m'a chanté
Ce sauveur de l'humanité
Je n'en vois pas la trace, dis
Comment peut on vivre sans lui ?
Sous quelle étoile, dans quel pays ?
Je n'y crois pas, je n'y crois plus, je suis perdu

Fais comme loiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Mais j'en ai marre d'être roulé
Par des marchands de liberté
Et d'écouter se lamenter
Ma gueule dans la glace, dis
Est-ce que je dois montrer les dents ?
Est-ce que je dois baisser les bras ?
Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu

Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut" (source)

Michel Fugain, Fais comme l'oiseau

Aime et nems

28/03/2006 00:08
1.259 lectures
Dans un bus rempli de petits vieux en tournée spéciale pour le troisième âge à Lourdes, une mamie tapote l'épaule du chauffeur et lui tend une bonne poignée de cacahuètes.

Le chauffeur un peu étonné la remercie et avale d'un trait les arachides. Ca tombe bien, il avait justement un petit creux.

Cinq minutes plus tard, la mamie remet ça.

Le chauffeur la remercie à nouveau et gobe les cacahuètes.

Cinq minutes plus tard, le même cirque recommence.

Au bout de dix poignées, le chauffeur en a plein les ratiches et demande à la mémère :
- Dites donc, Mamie, c'est bien gentil de me gaver de cacahuètes, mais vos quarante collègues, ils n'en veulent pas un peu ?
- Bah non.. Voyez-vous, avec nos dents, on ne peut pas les mâcher. Y'a que le chocolat autour qu'on aime...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/colmar06.11.20...

"Les femmes c'est du chinois
Le comprenez-vous ? Moi pas

Celle-ci est une gamine
Qui tient tellement à sa peau
Qu'elle baisse ses yeux encre de Chine
Mais jamais son kimono

Celle-là est une acrobate
Qui la nuit fait du jiu-jit-su
Il faut vous accrocher à ses nattes
Sinon c'est elle qui prend le dessus

Celle-ci est une fillette
Qu'on ne mange pas avec les doigts
Il faut la prendre avec des baguettes
Sinon elle ne veut pas

Telle autre quand elle se couche
Est avide de sensations
Vous riez jaune, la fine mouche
Comptent les autres au plafond

Celle-là quand elle perd la bataille
Pour ne pas se donner à l'ennemi
De votre sabre de samouraï
Elle se fait hara-kiri

A genoux vous demandez grâce
Mais celle-ci rien ne l'attendrit
Il vous faut mourir par contumace
Au treizième coup de minuit

Les femmes c'est du chinois
Le comprenez-vous? Moi pas." (source)

Serge Gainsbourg, Les femmes c'est du chinois

Course, Forrest, course !

13/05/2007 13:25
1.254 lectures
Courses de Strasbourg du 13 mai 2007...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/13.05.2007-002...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/13.05.2007-011...

"Vos chaussures doivent être confortables, j'aimerais avoir des chaussures comme les vôtres ! Maman disait toujours qu'on peut savoir beaucoup de choses sur les gens simplement en regardant leurs chaussures ; où ils vont, d'où ils viennent. J'ai eu des milliers de chaussures... Je crois qu'en réfléchissant très fort je pourrais me souvenir de ma première paire de chaussures.."

Loulouvre y es-tu ?

03/08/2006 19:13
1.250 lectures
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-136...

"T'as vu Lolita,
Ta pote Marylou,
Qu'a un an de moins qu'toi,
Qu'j'ai connue bout de chou,
T'as vu comme elle a
changé tout d'un coup ?
Eh ben, ma doudou,
Elle a vu le loup.

J'vais pas lui r'procher,
Eh, c'est pas un crime,
A peine un pêché,
Et des plus minimes.
D'après sa copine,
Qui l'a balancée,
C'est à la mi-août
Qu'elle a vu le loup.

C'est plus pour la frime
Que pour le frisson
Qu'un soir de déprime
Un gentil couillon
A eu le grand bonheur
De gagner l'pompon,
De cueillir sa fleur
Avant la saison.

Hormis la jouissance
D'emmerder ses vieux,
Y avait pas urgence,
Y avait pas le feu,
D'autant qu'la romance
A duré bien peu.
Elle a vu le loup
Deux minutes en tout.

Pour la performance,
Et puis pour l'extase,
La pauvre est, malchance,
Tombée sur un naze,
Vilain comme un pou,
Maladroit comme tout.
Elle a vu le loup,
Il vaut pas un clou.

Elle a vu le loup,
Tant mieux ou tant pis,
C'était pas un bon coup,
Ni un bon parti.
J'lui jette pas la pierre,
J'crée pas une émeute.
Y paraît qu'sa mère
A vu toute la meute.

Quant à toi, ma douce,
Ma jolie pucelle,
Suce encore ton pouce,
Joue à la marelle.
C'qu'a fait Marylou,
Eh ben, tu t'en fous.
Elle a vu le loup,
C'était un voyou !

Mais j'espère, ma douce,
Que quand viendra l'heure
De prendre cette Bastille
Sous ta robe à fleurs,
Le loup aura l'heur
De te plaire autant
Pour son joli coeur
Que pour ses talents.

S'il est, ce beau jour,
Doux comme un agneau,
Donne lui ton amour
En paquet-cadeau,
En plus du diamant
Que tu gardes encore,
Mais combien de temps ?
Au creux de ton corps." (source)

Renaud, Elle a vu le loup

Corps... deux...

Asphyxie...

"Je suis pendu à votre cou dans les plus beaux de mes rêves mais je ne me réveille jamais près de vous et j'en crève" (Cali)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.04.06-077-1...

"Hold on to me love
you know I can't stay long
all I wanted to say was I love you and I'm not afraid, Oh!
can you hear me?
can you feel me in your arms?

Holding my last breath
safe inside myself
are all my thoughts of you
sweet raptured light it ends here tonight

I'll miss the winter
a world of fragile things
look for me in the white forest
hiding in a hollow tree(come find me)
I know you hear me
I can taste it in your tears

Holding my last breath
safe inside myself
are all my thoughts of you
sweet raptured light it ends here tonight

Closing your eyes to disappear
you pray your dreams will leave you here
but still you wake and know the truth
no one's there

Say goodnight
don't be afraid
calling me calling me as you fade to black

(Say goodnight...)
Holding my last breath
(don't be afraid...)
safe inside myself
(calling me calling me as you fade to black)
are all my thoughts of you
(sweet raptured light) it ends here tonight

Holding my last breath...
safe inside myself...
are all my thoughts of you...
sweet raptured light it ends here tonight...

Holding my last breath..." (source)

Evanescence, My last breath

Meinaunobstant

25/09/2006 00:01
1.249 lectures
Il y a donc toujours un mais...
« Les obstacles ne sont que ce qu'il faut surmonter », paraît-il...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/rcs---hac-2006...

Non aux matchs ? Oui aux matchs ! Et au reste...

"aujourd'hui je sens la bonne humeur
courir dans mon sang toucher mon coeur
je serai ta balle mon joueur de football
quand il f'ra beau temps c'est décidé
sur un stade j'apprendrai à dribler
je serai ton goal mon joueur de football

shot shoot shoot shoot dans l'ballon d'foot
mets leur un péno à ces idiots
vas-y marque des buts
un toutes les minutes

elle avait raison la boulangère
quand on aime un champion il faut lui plaire
je serai ta balle mon joueur de football
j'ai vu des garçons mais rassure toi
je n'ai pas de pulsions pour ces gars là
de toi je suis folle mon joueur de football

shot shoot shoot shoot dans l'ballon d'foot
mets leur un péno à ces idiots
vas-y marque des buts
un toutes les minutes

mon p'tit nom à moi c'est Mauricette
ton p'tit nom à toi c'est Roberto
on ira au bal mon joueur de football
quand tous les ballons seront épuisés
je me pos'rai là juste à tes pieds
je serai ta balle mon joueur de football
pour que tu me frôles mon joueur de football

shot shoot shoot shoot dans l'ballon d'foot
mets leur un péno à ces idiots
vas-y marque des buts
un toutes les minutes" (source)

La Grande Sophie, Shoot dans l'ballon d'foot