Baudelaire du jour...

16/10/2006 17:31
390 lectures
Aujourd'hui, mon boss m'a dit « bosse, Matteo ! ».
Mais comme il n'a pas dit Jacadi, j'ai décidé de ne pas obéir à son injonction et de revenir vous casser les... pieds avec Baudelaire.

Don't worry, je serai bref.
J'avais juste envie de faire partager le bonheur que me procure le petit texte suivant, tiré des Petits Poèmes en Prose.
Ou comment, avec une économie de mots et un style épuré, atteindre au sublime.



L'Etranger


Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? Ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?
– Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
– Tes amis?
– Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
– Ta patrie?
– J'ignore sous quelle latitude elle est située.
– La beauté?
– Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.
– L'or?
– Je le hais comme vous haïssez Dieu.
– Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
– J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !



C'est pas la classe mondiale, ça ?


Sinon, j'ai relu un article d'une mauvaise foi drôlissime de Houellebecq intitulé Jacques Prévert est un con. Il me fera toujours marrer, celui-là !
Baudelaire, Houellebecq et Prévert, les trois plus grands poètes français ?
(cette nouille de Michaux est belge)

Promis, mon prochain billet, c'est une Vignette Papini, et pas n'importe laquelle : JPP himself !


http://www.nazeman.org/images-mini/nuages/nuages-012.jpg

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 108 lectures · Premier message par aragon · Dernier message par aragon

Commenter

Flux RSS Le stublog de matteo : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
bowie-1-tt-width-300-height-384-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF.png

matteo

Voir son profil complet

Archives

2014

2010

2009

2008

2007

2006