Vignette Papini #11 : Chahir Belghazouani

08/11/2008 00:02
2.566 lectures
Porto-Vecchio-Grenoble-Kiev-Strasbourg : c'est le curieux itinéraire de Chahir Belghazouani. De la Corse orientale à l'Alsace en passant par le Dauphiné et la Ruthénie, ce joueur n'aura jamais laissé indifférent – aussi talentueux qu'irritant, jusqu'au clash final qu'on connaît. Son style de jeu romantico-portnawak ainsi que les conditions rocambolesques de son départ resteront dans les mémoires. Passé tel une étoile filante (sur le point de s'éteindre ?) dans le ciel ménauvien, Chahir mérite, lui aussi, d'être papinisé et de rejoindre les légendes du RCS ayant déjà subi ce traitement. Dont acte.


Qualités : adepte des chevauchées waddliennes, habitué aux « nuits bleues », technique de velours.

Défauts : pratique un marquage individuel strict sur le ballon, capable de tout pour passer dans M6 Music Hits, perd facilement ses clés de voiture, licencié en histoire (pas claire).

Signe particulier : a été engagé pour assurer le quota réglementaire de joueur corse, diminué de 100% après le départ de Camadini. Son départ entraînera de facto le recrutement d'un nouveau joueur de nationalité insulaire (Camadini ?).

Geste technique maîtrisé : le dribble la tête baissée de la ligne médiane jusqu'au panneaux publicitaires nichés le long de la tribune est.

Autre geste technique maîtrisé : dodeliner nonchalamment de la tête au son des ghetto-blasta de Neuhof-City en souriant à la caméra.

Geste technique non maîtrisé : l'une de ces trois définitions du mot « passe » n'est pas connue de Chahir, sauras-tu retrouver laquelle ?
- action de passer le ballon à un coéquipier dans un sport collectif
- passage étroit pour les navires
- (trivialement) transaction tarifée avec une dame de vertu douteuse

Autre geste technique non maîtrisé : donner des explications intelligibles.

Son match référence : face à Châteauroux (2-1), il ridiculise son adversaire direct pendant toute la première mi-temps, marque un but décisif sur une inspiration géniale et parvient dans un coup de folie à dribbler la tribune est (seul le Krimmeri parviendra à stopper sa folle échappée).

Son match catastrophe : face à Troyes (0-0), Chahir s'emmêle les pinceaux, et sort la tête basse après 71 minutes de jeu en laissant la place à un autre intermittent du spectacle, Emil Gargorov. Personne ne sait alors que c'est son dernier match sous le maillot strasbourgeois.

Surnoms ridicules : FLNC ("File La Nous Cette balle") canaille historique, Ukraine de vaurien, Belgazou-gazou

Expressions idiotes :
- Chahira mieux demain
- Fumer des Belga, za nouit à la zanté (ne pas confondre avec « Belghazouani à la Santé »)
- Chahir, zut ! (ne pas confondre avec "matou ébouriffé")

Occupation favorite : regarder des films d'animation de Disney dans un célèbre lieu de perdition de la nuit strasbourgeoise (d'où la chanson : « Ah Chahir voit, Chahir voit, Chahir voit les Aristochats à la Lanterne »).

L'anecdote : son licenciement faisant suite au départ de Johansen quelques semaines plus tôt, Vivelle Dop annonce une chute de 50% de la vente de ses produits dans le Bas-Rhin.

La citation du Troyen Jean-Marc Furlan : « Je l'ai trop aimé pour ne point le Chahir ».

Son remix des Beastie Boys : « Licencié To Ill ».

Sur l'album de la comtesse : ce Chahir avec sa tête dans le clip, quel son !

Avenir possible : licencié par le RCS, il rejoint l'AS Elsau qu'il quitte rapidement pour l'AS Fresnes puis le FC Baumettes où sa technique d'évitement fait merveille. Ses qualités lui valent de rejoindre l'Allemagne (FC Spandau) puis l'Italie (Scampia Calcio, FC Mess(r)ine) où il évoluera avec Lionel Cappone et Antonio Ferrara. Mais c'est en rejoignant les Red Devils de Strangeways United qu'il se révèle aux yeux du monde, avant de finir sa carrière sous le beau maillot rayé de la Juventus de Turin.

Avenir probable : après avoir écumé tous les clubs glauques de France, d'outre-Rhin et d'outre-Quiévrain (Strasbourg, Metz, Troyes, Istres, Amiens, Wasquehal, Kickers Stuttgart, Waldhof Mannheim, Chemnitzer FC, Sporting Charleroi, Tubize, Roulers, Union Royale Namur, Zulte-Waregem), Chahir finit comme il se doit à Bolton où il compose une attaque de feu avec Matt Moussilou et Toifilou Maoulida. Chelsea le recrute alors pour son équipe 6, mais il finira licencié pour avoir participé à un clip d'Elton John.

Avenir certain : futur champion d'Evad'Sport.

Exclusif ! Les lyrics non retenus pour le morceau du Cartel 67 :

J'veux ta Cayenne-yenne-yenne
Dans mon clip-clip-clip
Chahir quand j'vois ta caisse
Ca m'rend dingue-dingue-dingue
Chahir t'es gentil, viens voir Neuhof-City
On fait un clip dans la ville de Strôssburi
Dribble dribble et move ton body...

Commentaires (7)

Flux RSS 7 messages · 297 lectures · Premier message par kibitz · Dernier message par iuliu68

Commenter

Flux RSS Le stublog de matteo : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
bowie-1-tt-width-300-height-384-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF.png

matteo

Voir son profil complet

Archives

2014

2010

2009

2008

2007

2006