la saison comme vous ne l'aviez pas imaginée (1)

08/08/2015 12:12
417 lectures
Journée 1 : à Dunkerque. Stupeur au Krimmeri, Jérémy Blayac se foule le poignet en serrant la main de Massiré Kanté. Stéphane Bahoken est aligné d'entrée. Sur un krumschuss, la balle ricoche sur une mouette et marque le but vainqueur. Les équipiers de Racingstub créent une fiche pour la mouette, qui est morte sur le coup.

Journée 2 : contre Orléans. les visiteurs ouvrent la marque, puis le Racing égalise et reprend l'avantage. En deuxième mi-temps, l'USO passe devant avant que Pouye ne marque un doublé. A la dernière seconde, les Orléanais égalisent sur un pénalty litigieux. Après tant d'émotions contradictoires, uso45 prend la route de Brumath.

Journée 3 : à Béziers. La municipalité prend un arrêté interdisant la venue de personnes de couleur entre 19h et 23h le jour du match. Titulaire, Lilian North se révèle en national en partant de son camp et après avoir dribblé 9 joueurs, marque dans le but vide, comme à son époque Pascal Baills.

Journée 4 : contre les Herbiers. Toujours à la pointe du marketing, Marc Keller fait demi tarif pour les végétariens, un "nouveau public". Les jeunes spectateurs de la Meinau comprennent mal le message et des odeurs typiques de marijuana émanent des tribunes de la Meinau. Les yeux complètement explosés, Ernest Seka arrive à marquer de la tête dans le brouillard.

Journée 5 : à Sedan. Le match est arrêté suite à l'envahissement du terrain par un troupeau de sangliers. Les stadiers troquent leur tenue fluo pour celui de chasseurs. Les sangliers sont abattus à même la pelouse, devant les caméras de MCS. Brigitte Bardot et Delphine Wespiser appellent au boycott du National.

Journée 6 : contre Fréjus Saint-Raphaël. Les Strasbourgeois l'emportent 6 à 0 en échange de tourtes au Riesling.

Journée 7 : à Epinal. Ironie de l'histoire, le président d'Epinal - qui a le bras long - décide de délocaliser le match… à Raon, la colombière étant réservé à une fête de famille. Les fourgons de CRS se succèdent autour de Paul Gasser et ne laissent pas pénétrer de supporters strasbourgeois dans le stade. Jean-Philippe Séchet est le speaker du match et prend du plaisir à écorcher le nom des joueurs. Finalement, le Racing préserve le 0-0.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter

Flux RSS description
serpa.png

mediasoc

  • 35 ans
  • Compte désactivé
  • Inscrit(e) le 18/02/2008
  • DTC

Voir son profil complet

Archives

2015

2014

2013

2000

Tags