Souvenir/anecdote


Ma Coupe du Monde 98

25/01/2004 18:16
1.689 lectures
La Coupe du Monde vécue de l'intérieur..
A jamais, un grand souvenir!

1998, année de la Coupe du Monde en France, restera une année incontournable à mes yeux. A cette époque, le hasard, qui souvent fait bien les choses, fait que je termine mon DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle.
Comme pour chaque DUT, les études sont sanctionnées par un stage en entreprise.
Je me souviendrai donc toujours de ce fameux soir de janvier 1998 lorsqu'un collègue de promo lança négligemment : "Ceux qui sont intéressés pour effectuer leur stage pendant la Coupe du Monde n'ont que jusqu'à demain pour se faire connaitre".

"Quoi????? Qu'est ce qu'il a dit, lui???? C'est quoi cette histoire?".Il est des phrases banales comme celle-ci capables de sortir un homme de sa torpeur estudiantine!
Après prise de renseignements auprès du corps enseignant, ma décision était évidemment prise, l'occasion était trop belle pour la laisser passer : je serai acteur de ce rendez-vous international.
En fait, le radiodiffuseur-hôte de la Coupe du Monde,TVRS98, censé distribuer le signal international télévisé à tous les organismes de radio-télévision ayant acquis les droits pour diffuser l'événement, avait prévu d'intégrer dans ses équipes de jeunes stagiaires afin de prêter main forte aux équipes déjà en place.

TVRS98 était en fait un regroupement de sociétés professionnelles de l'audiovisuel français..TF1, France 2 et France 3 collaboraient pour injecter dans la société les moyens techniques et humains nécessaires à la couverture de la oupe du Monde. D'autres sociétés prenaient aussi part à l'aventure, telles que TDF, RFI, et Radio France.
La mission des stagiaires était bien ciblée.C'est aux équipes de Radio France qu'ils allaient être intégrés.

Je me tirais de mes rêves sachant pertinemment que la partie était loin d'être gagnée, un éminent personnage de Radio France devant faire passer un véritable entretien afin de cibler les réelles motivations de chacun.Il fallait, pour prendre part à l'aventure, séduire, se vendre....
Mes craintes se sont vite dissipées, j'ai été choisi sans problême pour participer à l'aventure.C'était incroyable.Quelques jours auparavant je ne savais dans quelle boite plus ou moins aproximative j'allais faire ce stage, et du jour au lendemain, je me retrouve pris dans une fabuleuse entreprise, une aventure qui me semblait sincèrement inaccessible!

Quelques mois plus tard, je suis accrédité, je foule la pelouse du Stade Vélodrôme.Le stade est bien sûr vide, mais quelle émotion d'être là, de pouvoir parcourir n'importe quel recoin de ce stade flambant neuf, dans lequel, on le sent déjà, de grandes choses vont se jouer. Mon travail de stagiaire? Je suis en tribunes commentateurs, chargé d'assister techniquement les commentateurs de tele et de radio arrivant du monde entier.
Ceci provoque d'ailleurs des situations assez cocasses, des quiproquos incroyables (avez vous essayé de communiquer avec un israelien qui baragouine quelques mots d'anglais ou avec un centrafricain qui parle un français avec un accent africain si prononcé qu'on n'y comprend rien?), mais le métissage est une chose exceptionnelle..je me rappelle de l'avant match Italie-Norvège. Les techniciens norvégiens débarquent, très méthodiques, tirent leurs câblent avec précision, visages fermés....arrivent les Italiens.....klaxons italiens, chants, cris....le cliché....les norvégiens qui les regardent avec des yeux incroyables, se demandant de quelle planètent ils débarquent..un journaliste italien se met en situation pour enregistrer un plateau...derrière lui, ses techniciens ont sorti un ballon de foot, le ballon passe dans le champ de la caméra pendant l'enregistrement....tous le monde se met à rire, norvégiens, français, italiens....et tout ça se finit autours d'un gigantesque plat de spaghettis, partagés par tous présents ce soir là!
Je me rappelle la langue de Dugarry sortie sur son but lors de France-Afrique du Sud, je me souviens de la ville en état de siège lorsque les anglais ont débarqué pour Angleterre-Tunisie....et tous ces autres matchs....Pays-Bas-Corée, avec le Vélodrôme peint en orange, Brésil-Norvège avec ce but Norvégien qui élimine le Maroc, et ce commentateur Norvégien qui me saute dans les bras.....je me souviens de l'échange de quelques mots avec nos deux footix Larqué et Rolland, si franchouillards mais véritablement si attachants et sympathiques.
D'autres images me traversent l'esprit.....Yannick Noah pied nu avec sont joint, Michel Platini tiré à 4 épingles, Ruud Gullit d'une anthipathie extrème, Guy Roux qui ne distribuait les autographes qu'aux jeunes filles.....l'arrivée de Maradonna qui a créé un vent de folie parmis la presse.....la présence du Roi Pelé, et l'impression d'avoir devant soi une légende.....et ces deux matchs.....Argentine-Pays-Bas et Brésil-Pays Bas......du spectacle comme on voudrait en voir plus souvent.....non, vraiment, tout ça, je ne l'oublierai jamais!
  • 1 (current)
Flux RSS Vos gueules les mouettes, la mer est basse...vague ou bleus à l'âme, mer belle à agitée ou à agiter...au choix...bienvenue chez moi....

nino

Voir son profil complet

Archives

2007

2006

2004