Zeitgeist


Commentaires (12)

Flux RSS 12 messages · 221 lectures · Premier message par nathan oil · Dernier message par nathan oil

  • Ca y est !
    Avec ça t'as la NSA sur le râble.
  • Même pas peur !

    On aurait bien besoin d'une mata-hari sur ce coup-là, tu crois que je peux ?
  • un peu long, mais tu y crois vraiment? on y parle sur la fin, que les US vont tenter de faire dégager Chavez ou aller en Iran, franchement j'y crois pas, de plus on n'y parle même pas de la crise financière actuelle... Mais peut-être est-ce un plan B de ces personnes voulant "conquérir le monde"!
  • Oui j'y crois.

    La démonstration est implacable, et la crise que l'on traverse n'est qu'un avant-goût de ce qui nous attend.

    Ils ne nous font qu'un remake de 1929, en asséchant les banques et asservissant les Etats.

    Ce film doit servir à faire prendre conscience MASSIVEMENT que l'on nous prend pour des cons. Et que la plupart des gens ont cessé de réfléchir.

    La télévision est un outil diabolique qui endort les populations...
  • C'est (a) totalement spéculatif, pas d'éléments à réfuter/valider : il faut y croire ou pas (b) il faut être expert en génie civil et aéronautique pour suivre les 36 millions d'articles sur le 9/11.

    On peut par contre remarquer à quel point ce regard est biaisé américain, ce qui module l'envie d'y croire.

    1) le rapport de méfiance et de fascination pour la religion. De la même façon que dans la Grèce de J. de Romilly, même les croyants occidentaux ne croient pas ou plus réellement. La science expérimentale notamment a sapé les bases de la foi. Or le monde antique occidental - où le sens de la vie était un sujet d'étude - a été balayé par la foi moyen-orientale. Il y a dans la vie du croyant (le kamikaze de Gaza par exemple) un sens, c'est à dire quelque chose de rassurant, que n'aura jamais celle du trader de Wall Street.

    2) Une obsession de l'Etat et de la liberté qui traverse toute la société américaine, des néolibéraux à Chomsky. C'était le ressort principal du combat idéologique contre l'URSS, qui tourne à vide depuis. Par exemple, le recul scolaire est interprêté comme un "trop d'Etat": en France, c'est exactement le contraire. Vu d'ici, l'idéal politique est plutôt celle de la république égalitaire et plébicitaire (le fantasme de juillet 1998), et non l'expansion des libertés individuelles.

    3) le fantasme de la puissance américaine, avec notamment l'incapacité à penser le poids du vague "bloc Asie", voire de l'europe, face à l'union USA-sombrero-caribous. Alors que les manifestations concrètes de la puissance américaine deviennent rares et pour cause, "on" a besoin d'imaginer une puissance occulte inouïe.
  • Il se trouve que si l'on transpose ce contexte en France, on n'en est pas si loin finalement...
  • Etrangement, pour etre réceptif au message de cette vidéo, il se faut se mettre dans le mode "j'y crois parcequ'on me le dit"...
    Les élucubrations sur Horus et le tintouin mystico-religieux du début m'ont donné un apriori défavorable sur la suite...J'ai beau etre un fan d'égyptologie et un ex mystique de la première heure, je n'ai jamais vu de source qui corroborrait les fablioles racontées dés le départ de la vidéo (horus né d'une vierge ? elle est bonne celle la..un 25 decembre en plus...mouarf)...
    Bref, si la suite est du meme tonneau, cela augure de l'objectivité du message...
    Mais bon c'est ca qui est beau dans la création de fables et de mythes, c'est que sur une base existante, on peut construire tout un univers farfelu...
  • De l'avis du réalisateur lui-même, ce film a pour principal objectif d'"inviter à la réflexion, au doute, à la recherche de la vérité."

    "J'ai l'espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit dans ce film comme la vérité, mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n'est pas dite, elle est réalisée."

    Le débat sur la Religion est le plus ancien que l'on connaisse, et il ne met pas en doute l'existence divine, mais la personnification d'un Dieu (quelles que soient les confessions religieuses.)
  • 'tain je viens de percuter, j'ai posté ce billet le 9/11...

    même pas fait exprès...
  • Puisqu'il s'agit de ne pas croire ce qu'on nous raconte, pourquoi croire la thèse de ce film en particulier ?
  • La vraie question est là : qui est "on"...
  • Ce qui est particulièrement intéressant dans ces remarques, ce n'est pas l'homme.

    C'est sa capacité à élaborer (ou pas) et à se mentir en temps que mouton.

Commenter

Flux RSS Le stublog de playlikebeckham : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
playlikebeckham1399669215.jpg

playlikebeckham

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006