December 2006


Lis tes ratures...

08/12/2006 21:31
2.304 lectures
Z'allez m'faire chier longtemps avec Céline ? Ce grand écrivain parmi les grands ? Tocard oui, académiste (oui denp, je maintiens !). De la démonstration syntaxique, de la nullité émotionnelle. Du descriptif écoeurant, du détail insignifiant. Et pourquoi pas Robert Merle aussi, lui qui maîtrise bien mieux l' Egypte que moi (n'est-ce pas messieurs flirt et takl?)

Il sait écrire ça, l'autre tarlouze anti-sémite au nom de fille ?

" Encore un fruit de la passion ? Qui va se farcir le quadrichromique opéra de la vie ? L'optimisme amoureux a une fois de plus plaisanté avec le néant ? Ca va tomber du rien dans le pire ? Un fruit tout nu précipité dans les mâchoires du monde ? Au nom de l'amour ! la belle amour ? Et le reste du temps, ça va chercher à comprendre ? Ca va se construire ? Une charpente d'illusions sur les fondations du doute, les murs de la métaphysique, le mobilier périssable des convictions, le tapis volant des sentiments ? Ca va s'enraciner dans son île déserte en envoyant des signaux pathétiques aux bateaux qui passent ? Oui... Et ça va passer soi-même au large des autres îles. Ca va manger, ça va boire, ça va fumer, ça va aimer, et puis ça va décider de manger mieux, de boire moins, de ne plus fumer, d'éviter les idées, de reléguer le sentiment. Ca va devenir réaliste..." (Daniel Pennac, "La petite marchande de prose")

Tiens rachma, ce soir je chie sur le réalisme !

Manquerait plus que j'achète un appart et que je prenne des Sicav...

http://www.agathegaillard.com/im.guibert/Guib2.jpg

Et au milieu coule une rivière...

03/12/2006 10:36
514 lectures
Les chansons de Prévert me reviennent
De tous les souffleurs de vers...laine
Du vieux Ferré les cris la tempête
Boris Vian s'écrit à la trompette
Rive Gauche à Paris
Adieu mon pays
De musique et de poésie
Les marchands de malappris
Qui d'ailleurs ont déjà tout pris
Viennent vendre leurs habits en librairie
En librairie en librairie
Si tendre soit la nuit
Elle passe
Oh ma Zelda c'est fini Montparnasse
Miles Davis qui sonne sa Greco
Tous les monts y sonnent leur Nico
Rive Gauche à Paris
Oh mon île Oh mon pays
De musique et de poésie
D'art et de liberté éprise
Elle s'est fait prendre, elle est prise
Elle va mourir quoi qu'on en dise
Et ma chanson la mélancolise
La vie c'est du théâtre et des souvenirs
Et nous sommes opiniâtres à ne pas mourir
A traîner sur les berges venez voir
On dirait Jane et Serge sur le pont des Arts
Rive Gauche à Paris
Adieu mon pays
Adieu le jazz adieu la nuit
Un état dans l'état d'esprit
Traité par le mépris
Comme le Québec par les Etats-Unis
Comme nous aussi
Ah ! le mépris ah ! le mépris

Alain Souchon, "Rive gauche"

http://thumbs.photo.net/photo/4259183-sm.jpg
  • 1 (current)
Flux RSS Le stublog de playlikebeckham : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
playlikebeckham1399669215.jpg

playlikebeckham

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006