OMer... on a encore perdu.

20/12/2005 21:58
528 lectures
Nouvelle défaite du racing, la L2 plus que jamais l'avenir proche du club.
On pourrait s'arrêter là tant cette analyse succinte correspond depuis plusieurs mois à la situation du RCS. Mais poussons un peu plus loin l'analyse.

L'adversaire :
Un OM sur une pente ascendante, seule équipe à présenter un bilan sur les derniers matches comparable à celui de Lyon. Privé de leur star Ribeiry, il se présentait selon tout les observateurs pour chercher quelque chose chez l'avant-dernier de Ligue 1.
Disons le clairement, les lacunes de cet OM sont flagrantes, mais il bénéficie d'une chance ou d'une solidité (selon le camp de supporter auquel on appartient) qui lui permet de s'en sortir.
Fernandez fait (bien) ce qu'il peut avec ce qu'il a, mais généralement l'addition fini par arriver et elle est souvent salée. Il peut compter sur un appui de taille sur le terrain : Fabien Barthez. Ce dernier montre qu'il n'a rien perdu suite à sa suspension et ça n'arrangera pas les affaires d'un certain sélectionneur national au moment du mois de Juin, mais c'est un autre problème.
L'OM peut donc compter sur un Barthez pour tenir la maison derrière quand sa défense centrale plus que douteuse se retrouve dépassée, et sur un Niang qui semble retrouver le chemin du but. Sans être flamboyant le match de l'Om a été suffisant pour empocher les trois points, l'ouverture du score permettant par la suite les boulevards et les déboulés de Nasri et consorts.

Le Racing :
On pourrait prendre un commentaire type et le mettre en copier-coller pour chaque analyse du jeu du racing. De l'envie, du jeu et même du bon jeu par moment, mais une maladresse - malchance - manque de réussite (barrez les mentions non utilisées) qui ne lui permet pas de prendre les points qui lui faudrait.
Un racing beaucoup plus timoré en championnat qu'en coupe d'europe et qui finit toujours fatalement par commetre l'erreur qui permet à son adversaire de le dépasser au score.

Que faire ?
Je ne sais pas, et d'après moi personne ne le sais vraiment. Duguépéroux doit triturer son PES5 et son Football Manager dans tous les sens, rien n'explique pourquoi ça ne fonctionne pas. Et nous sommes comme lui, tristes spectateur d'un ascenseur annoncé vers la L2.

Que reste-t-il à sauver ?
Il reste l'Europe et les jeunes.
L'UEFA ! Le racing n'est pas une équipe suffisament habitué aux rencontres européennes ces dernières années pour ne pas donner tout ce quelle peut pour aller le plus loin possible dans cette compétition.
Gameiro, Schneider, Krebs, Faty, autant de noms qui viennent régulièrement peuplé la feuille de match cette saison et qui pourrait devenir encore plus présent l'année prochaine à l'étage inférieur. Beaucoup de bons joueurs du racing étaient issus de son centre de formation.

Prochain match et pronostic.
Lyon. 0-12 (ce n'est pas une faute de frappe)

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter

Flux RSS Que du sexe, des femmes nues, des hommes nus, des animaux nus, bref le blog le plus intéressant du monde... et un poil de football et d'informatique aussi... mais nus évidemment.
teuh1308510950.jpg

teuh

Voir son profil complet

Archives

2014

2013

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005