Par ici la sortie...

14/01/2006 19:47
1.025 lectures
Alors comme ça le PSG ne suit plus son rythme pour aller en ligue des champions ? Ca doit être la faute à l'entraîneur... virons-le.
Alors comme ça Ajaccio suit le rythme pour rallier la L2 avec 2 autres amis d'infortunes de l'Est ? Ca doit êre la faute à l'entraîneur... virons le.

2 entraîneurs distincts avec des objectifs hauts dans deux clubs différents se retrouvent liés par le même destin. Regardons de plus près...

La surprise :
Depuis plusieurs semaines, l'AC Ajaccio est dans le peloton de queue de notre championnat. Après une énième défaite, l'éviction de Roland Courbis est annoncée. Pourquoi, avoir attendu aussi longtemps ? Mystère. Est ce que cela sera bénéfique et sauvera le club ? J'en doute. (une étude allemande avait d'ailleurs démontré que le limogeage d'entraîneur n'empêchait que rarement la descente de l'équipe, mais c'est un détail)
Oscillant entre le bon et le moins bon, bref faisant un championnat comme à son accoutumée, le PSG semblait se satisfaire de son destin, et surtout les joueurs semblaient avoir retrouvés un interlocuteur du côté de leur entraîneur. Mais le président du club, qui parait plus extrémiste que le supporter basique de base (c'est pour dire s'il est basique), ne comprends pas que son club ne soit pas second à une longueur de Lyon. Alors hop, virons Laurent Fournier, et retrouvons un entraîneur de meilleure renommée (ou du moins plus connu) pour le club de la capitale. Pourquoi avoir fait cela ? j'en sais rien. Est-ce que cela sera bénéfique ? Cela l'a été pour les toulousains en tout cas.

Le disjoncteur
L'entraîneur est le disjoncteur des équipes de football actuelle. Mais n'importe quel éléctricien vous expliquera, que c'est pas votre disjoncteur qui empêche votre installation de fonctionner correctement.
Roland Courbis, est un entraîneur que je n'aime guère (mais je suis pas journaliste, ceci expliquant cela peut-être). Plus à même de trouver des bons mots ou à critiquer l'arbitre pour expliquer une défaite, il vient d'être pris à son propre jeu par son président qui pense à tort que le problème vient de lui, alors qu'il vient de l'équipe. 11 chèvres avec le meilleur berger du monde, ça reste 11 chèvres.
Laurent Fournier ne parle pas trop dans les médias, il ne vocifère pas sur le bord du terrain, et à Paris, club dont la démesure et la recherche d'un passé glorieux occulte les principes simples (des bons joueurs, du temps, de la durée en toute chose), ça a du mal à passer.
Paris et Ajaccio font le championnat qu'ils peuvent. Alors certes les ambitions des uns et la peur de l'oubli en L2 des autres, ont des conséquences qui leur porteront préjudice à plus ou moins long terme.

L'exemple (?) strasbourgeois
Très mal en point en championnat, le racing ne s'est pas séparé de son entraîneur. Ce qui doit sembler incroyable à Blayaut. Le racing pense t'il que le mal profond qui le hante cette saison est autre que le technicien à la tête de l'équipe ou déchiré par des (énièmes, comme quoi on change pas une équipe dirigeante qui perd) luttes intestines, personne n'a eu l'idée de virer l'entraineur ? Personne ne le sait, mais je préfére cent fois descendre en gardant un entraîneur qui connait la maison, que decendre en engageant un "nom".

Commentaires (4)

Vous avez constaté du contenu inapproprié sur cette page ? Remplissez le formulaire suivant. Votre message sera transmis aux équipiers chargés de la modération. Laissez vos coordonnées si vous souhaitez éventuellement être recontacté(e). Merci !

Signaler du contenu inapproprié

Indiquez votre adresse email pour que l'on puisse vous recontacter.

Annuler
Flux RSS Que du sexe, des femmes nues, des hommes nus, des animaux nus, bref le blog le plus intéressant du monde... et un poil de football et d'informatique aussi... mais nus évidemment.
teuh1308510950.jpg

teuh

Voir son profil complet

Chargement... Chargement...