Humeur



Y a des coup de pied au cul qui se perdent...

28/08/2013 22:46
8.356 lectures
Imaginez, vous avez 20 ans, vous gagnez 40 000 euros par mois et vous décidez de faire grève.
Imaginez encore, vous avez un employé dont vous souhaitez vous séparer vous décidez de le payer à rien faire alors que vous manquez de personnel pour faire sa tâche.
Imaginez toujours, vous souhaitez quitter votre employeur avant la fin de votre CDD, vous lui dites "fuck off" (oui oui, en anglais dans le texte) et ne venez plus bosser en espérant que tout se terminera bien.

Lire la suite...


Que la bête meure !

11/07/2011 21:19
1.110 lectures
L'agonie fut longue : on a d'ailleurs des doutes sur la date exacte des premiers symptômes.
L'agonie fut pénible : de nouveaux symptômes en rémission miraculeuse, l'humeur des supporters variait plus que le timbre de voix d'Alexandre Delpérier lors d'un match de coupe du monde féminine sur Direct8.
Mais le virus a finalement eu le dernier mot. La bête est morte. Souhaitons que le Racing soit plus du type phénix, prêt à renaître du néant, que du ténia, phagocytant ceux qui l'entourent et dont il suce la substantielle moelle.

Lire la suite...



Par ici la sortie...

14/01/2006 19:47
938 lectures
Alors comme ça le PSG ne suit plus son rythme pour aller en ligue des champions ? Ca doit être la faute à l'entraîneur... virons-le.
Alors comme ça Ajaccio suit le rythme pour rallier la L2 avec 2 autres amis d'infortunes de l'Est ? Ca doit êre la faute à l'entraîneur... virons le.

2 entraîneurs distincts avec des objectifs hauts dans deux clubs différents se retrouvent liés par le même destin. Regardons de plus près...

La surprise :
Depuis plusieurs semaines, l'AC Ajaccio est dans le peloton de queue de notre championnat. Après une énième défaite, l'éviction de Roland Courbis est annoncée. Pourquoi, avoir attendu aussi longtemps ? Mystère. Est ce que cela sera bénéfique et sauvera le club ? J'en doute. (une étude allemande avait d'ailleurs démontré que le limogeage d'entraîneur n'empêchait que rarement la descente de l'équipe, mais c'est un détail)
Oscillant entre le bon et le moins bon, bref faisant un championnat comme à son accoutumée, le PSG semblait se satisfaire de son destin, et surtout les joueurs semblaient avoir retrouvés un interlocuteur du côté de leur entraîneur. Mais le président du club, qui parait plus extrémiste que le supporter basique de base (c'est pour dire s'il est basique), ne comprends pas que son club ne soit pas second à une longueur de Lyon. Alors hop, virons Laurent Fournier, et retrouvons un entraîneur de meilleure renommée (ou du moins plus connu) pour le club de la capitale. Pourquoi avoir fait cela ? j'en sais rien. Est-ce que cela sera bénéfique ? Cela l'a été pour les toulousains en tout cas.

Le disjoncteur
L'entraîneur est le disjoncteur des équipes de football actuelle. Mais n'importe quel éléctricien vous expliquera, que c'est pas votre disjoncteur qui empêche votre installation de fonctionner correctement.
Roland Courbis, est un entraîneur que je n'aime guère (mais je suis pas journaliste, ceci expliquant cela peut-être). Plus à même de trouver des bons mots ou à critiquer l'arbitre pour expliquer une défaite, il vient d'être pris à son propre jeu par son président qui pense à tort que le problème vient de lui, alors qu'il vient de l'équipe. 11 chèvres avec le meilleur berger du monde, ça reste 11 chèvres.
Laurent Fournier ne parle pas trop dans les médias, il ne vocifère pas sur le bord du terrain, et à Paris, club dont la démesure et la recherche d'un passé glorieux occulte les principes simples (des bons joueurs, du temps, de la durée en toute chose), ça a du mal à passer.
Paris et Ajaccio font le championnat qu'ils peuvent. Alors certes les ambitions des uns et la peur de l'oubli en L2 des autres, ont des conséquences qui leur porteront préjudice à plus ou moins long terme.

L'exemple (?) strasbourgeois
Très mal en point en championnat, le racing ne s'est pas séparé de son entraîneur. Ce qui doit sembler incroyable à Blayaut. Le racing pense t'il que le mal profond qui le hante cette saison est autre que le technicien à la tête de l'équipe ou déchiré par des (énièmes, comme quoi on change pas une équipe dirigeante qui perd) luttes intestines, personne n'a eu l'idée de virer l'entraineur ? Personne ne le sait, mais je préfére cent fois descendre en gardant un entraîneur qui connait la maison, que decendre en engageant un "nom".

Post coïtum, omni animal triste...

04/08/2006 17:27
876 lectures
Les préliminaires avaient été douloureux, laborieux et beaucoup s'attendait à un orgasme rapide. Seulement voila, magie de plusieurs nuit d'été, vaporeuses sensations d'une légère brise germanique, la volupté dura plus longtemps...
Merci à toi Patrick de t'être réveillé, d'avoir couru et mis de la sueur partout sur ton corps musclé. Merci à toi Zinédine, d'être rentré, puis sorti, puis re-rentré, puis re-sorti encore de la surface d'excitation. Merci à toi jeune Franck, ton activité a fait oublier ton physique peu avantageux et donne à tes dribbles chaloupés l'érotisme du séant de beaucoup d'actrices qui ne peuvent rivaliser avec ton envie. Merci à tous les autres d'avoir été là jusqu'au bout...
L'apothéose ne fut pas aussi grandiose qu'on l'eut tous souhaités, mais j'ai entendu de longs râles de klaxons qui me laisse croire que je ne fus pas le seul à avoir eu un peu de bonheur durant cette croisade germanique... La brouette espagnole, le tirlipinpon brésilien, le dromadaire espagnol n'ont été qu'une longue montée vers l'anaconda italien, position impossible à tenir longtemps sans en perdre la raison si ce n'est la boule...

Mais maintenant que vais je faire ? M'endormir, comme le mâle basique ? Fumer, comme le drogué chronique ? Non, rien de tout ça... Je vais juste attendre, me reposer avec JPP et sa douzaine d'éphèbes, qui, s'ils n'ont pas le sex appeal de l'élite du pays, pourraient bien me surprendre et me faire encore hurler... au moins une fois j'espère...

Post coïtum, omni animal triste... Post coupe du monde omni homo attend de recommencer...



La réflexion à 2 balles ...

13/03/2009 20:52
745 lectures
... après Barcelone - Lyon en ligue des champions (5-2)

Jean II Makoun démontre vraiment que les suites sont souvent moins bonnes que l'épisode originel...
Peut-être que Jean III Makoun-La-Revanche sera plus crédible.

... après Werder de Breme - Saint-Etienne en coupe UEFA (1-0)

Les 2 commentateurs du match sur Direct 8 ont offert une démonstration de commentaires chauvins et inutiles. Ils ont quasiment fait passer Jean-Marc Ferreri pour un chantre de la neutralité.

... après Marseille - Ajax en coupe UEFA (2-1)

Faudrait expliquer aux marseillais qu'il est pas nécessaire de maintenir le suspense pour le match retour juste pour être diffusé sur M6 plutôt que W9.

... après Strasbourg - Clermont en L2 (2-0)

En fait, le Racing joue pas si mal que ça à 10... C'est peut être pas la peine de refaire jouer Paisley du coup, non ?

Le cimetière des éléphants

10/08/2009 23:34
729 lectures
Marseille de l'Est
Ce qualificatif élogieux, si l'on ne s'en tenait qu'au point de vue du palmarès, est un doux euphémisme lorsqu'on regarde l'agitation régnant en coulisses. Le départ de Gérets pour de troubles raisons de je-t-aime-moi-non-plus avec l'ancien président Diouf, lui-même débarqué par la suite par feu l'actionnaire principal, pour des raisons plus intestines (voire intestinales), s'est réglé d'une façon quasi-miraculeuse avec l'arrivée de Deschamps et Dassier, mettant un bémol à l'agitation journalistique et populaire, du moins tant que les résultats sportifs suivront.
Mais les pérégrinations qui ont mené au come-back quasi improbable de deux monuments (les pigeons et la plaque en bronze en moins) du Racing vont semble-t-il connaître un épilogue funeste ces prochains jours.
Léonard Specht, qui, à l'instar d'Herbert, a pris la succession de Philippe Ginestet "pour le plaisir", a osé le pari de sortir d'un bouteille de formol, l'entraîneur chéri de tout un peuple, ou du moins de ceux qui ont connu Giscard président, pour redresser la barre d'un club encore une fois à la dérive.
Seulement Gilbert Gress a oublié les raisons qui lui ont coûté sa place lors des épisodes précédents et, à tort ou à raison, seul lui le sait, a expliqué que les magnifiques prestations istréennes et castelroussines était dues à l'actionnaire majoritaire, à l'ancien président, et à Philippe Ginestet.
Les trois coupables n'en faisant qu'un, un conseil d'administration extraordinaire se réunira à son initiative afin de faire profiter la France du football d'une de ces tranches de rigolade dont notre club préféré à le secret. Les rumeurs journalistiques annoncent en vrac :
- licenciement de Gress
- démission de Specht
- élection (sic) de Ginestet comme nouveau président
- retour de Jean Pierre Papin comme entraîneur
Au vu de ces événements extra-sportifs, il serait temps de modifier un adage du foot français et de rebaptiser Marseille en "Racing du sud" lors des prochaines crises qui le hanteront.

C'est la même chanson...
Du côté des supporters, il existe plusieurs groupes :
- ceux qui soutiennent le ticket Gress/Specht, autant par régionalisme exacerbé que par déception légitime au vu du bilan de l'ère Ginestet
- ceux qui soutiennent l'arrivée d'un entraîneur plus jeune et plus "médiatique" (Giresse, Fernandez, ou Tigana sont cités), afin de sauver ce qui peut encore l'être de cette saison où il ne reste que 37 matches à disputer
- ceux qui pensent que foutu pour foutu, le Racing est un club mythique et il mérite donc un aller retour en CFA2, histoire de se purger les bronches.
Une seule chose unit tous ces groupes de supporters, le ras-le-bol face aux incompréhensibles méli-mélo qui se jouent en coulisses depuis maintenant quasiment 30 ans, entrecoupé de courts moments de trèves.
Le titre glané en 1979 semble être un héritage difficile à gérer par les différents dirigeants qui se sont succédés à la tête du club. Mais y aurait-il autre chose qui pourrait expliquer ces luttes de pouvoir ? Devenir président du Racing permet il de vivre plus longtemps, d'avoir de super pouvoirs ou un sexe de plus grande taille ? Au vu des batailles pour obtenir le poste on pourrait le croire.
La refonte, la renaissance, le renouveau et tous les qualificatifs qui ponctuent le début de chaque saison, donnent aux supporters du Racing, des raisons de comprendre et de partager la peine de leurs compères de Saint-Etienne, de Reims, et bientôt de Nantes.
Si chaque année ressemble à un nouveau départ, son issue mène invariablement à la même arrivée. Et le pire c'est que tel un drogué ou un sadomaso, je n'arrive pas à décrocher de ce club...

Coupe de la ligue, coupe à la c.. le retour

27/09/2006 13:58
729 lectures
J'osais pas le rêver et la ligue l'a fait... Non seulement elle continue de proposer cette coupe infâme et élitiste dans un calendrier qu'elle dit pourtant vouloir alléger à tout prix, mais en plus cette année elle innove...

L'exemption Aulas.
Alors attention, top : "je suis un président de club de foot français, je suis réputé pour mes prises de positions libérales sur le milieu, je suis le premier à me plaindre quand mon équipe "subit" ce que je pense être des injustices, je suis je suis ?? Jean Michel Aulas... 2 points pour le jeune homme au fond avec le maillot de foot blanc..."
Souvenez-vous l'ami Jean-Michel s'est plaint que son équipe reprenait le championnat trop tôt et se retrouvait privée de ses internationaux, partis prendre d'injustes vacances au lieu de trimer pour leur seul vrai employeur après avoir participé à cette tournée débile en Allemagne que certains appellent "Coupe du monde".
Par contre, qui a entendu ce même personnage se plaindre que la nouvelle formule de la coupe de la Ligue exemptait les deux clubs premiers du championnat de France l'année précédente de plusieurs tours de coupe de la ligue ?
Vous me direz il n'est pas honteux de ne faire rentrer les clubs en fonction de leur classement qu'à certains niveaux d'une coupe. Certes mais intéressons nous maintenant aux conséquences de cette décision pour des clubs d'un même niveau hierarchique.

Moins de fatigue ? Faites moins de matches
Bordeaux et Lyon étaient exempté du tour de coupe de la ligue. Etonnament ces deux équipes ont gagné leur matches de championnat contre deux équipes qui avaient elles par contre jouées en milieu de semaine.
Plus étonnant encore, ni les girondins ni les lyonnais ne menaient à la mi-temps, mais comme par hasard la baisse de régime physique ressentie en seconde mi-temps s'est révélée plus forte chez leurs adversaires avec pour conséquences la perte de la rencontre.

Décidément j'ai dû mal à apprécier cette coupe de la ligue et à comprendre qu'on puisse la laisser dans un championnat où l'on se retrouve obligé de faire une trêve hivernale raccourcie pour caser tous les matches du championnat. Enfin bon, ça donne toujours un espoir à certains de qualifier leur équipe pour l'Europe c'est bien là l'essentiel... Comment on dit déjà ? Ah oui, de la confiture pour les cochons...

Remarques à deux balles

29/01/2010 22:50
710 lectures

De la relativité des mains


Lors du dernier match de championnat de Montpellier à domicile (Montpellier-Nice / 1-0), on a assisté à un fait de jeu très important mais qui n'a pas bénéficié de l'écho qu'il méritait. L'attaquant colombien de la Paillade Montano a marqué un but de la main. Manque de bol, il s'est fait prendre par l'arbitre qui lui a mis un carton jaune pour ce magnifique geste.
Ce qui est étonnant c'est que cette main est à rapprocher de celle de Thierry Henry qui a fait couler tellement d'encre que ça en est devenu ridicule. Ici, quasiment rien. Trente secondes de discussions dans le Canal Football Club pour se demander si on aurait pas pu mettre un carton rouge au joueur pour ce geste. Pas plus.
On ose à peine imaginer l'exécution médiatique de l'arbitre, oui de l'arbitre, s'il n'avait pas vu la tricherie. Par contre, quid de la jurisprudence Fiorèse ? Pourquoi ne sanctionne t on pas à posteriori ce joueur de façon plus dure afin de dissuader ses collègues de retenter une telle expérience lors de futurs matchs ? Pourquoi n'entend on pas les pourfendeurs habituels des arbitres sur ce sujet ? Mystère...

A mort la coupe de ligue


Pierre Ménes, élu tête à claque préférée du PAF, a dit tout son désamour de la coupe de la ligue, pour notamment les conséquences qu'elle engendrait sur le calendrier, lors du dernier Danal Football Club. Il est remonté d'un coup dans mon estime cette homme là.
Bon après, il lui est plus facile de critiquer la Coupe de la Ligue dont le diffuseur est France Télévision que de demander le retour à 18 clubs de la L1, dont son employeur est le principal fournisseur d'oseille. Mais tout de même le geste est à saluer...

A mort l'amateurisme


Faire jouer le 16e de Finale de Coupe de France, 3 jours après un 32e qui a duré jusqu'au bout des tirs aux buts, au des amateurs de CFA de Colmar... Bravo bel esprit la FFF...
Organiser ce qui aurait dû être une grande fête pour toute une ville, un mercredi et non pas un samedi, à l'horaire de 18 h (pour que les pros de Boulogne puisse reprendre l'avion rapidement)... Bravo bel esprit la FFF...
Et sinon Colmar rejoue ce week end en CFA, à nouveau 3 jours après son élimination en coupe de France... Alors, pour les problèmes de calendrier, voir le point précédent...





Après Zidane, le déluge

29/04/2006 12:01
559 lectures
Zinédine Zidane arrêtera sa carrière après la coupe du monde. L'idole de tout un peuple, celui qui a donné à la France sa première coupe du monde, celui qui semblerait t il lui a permis de se qualifier pour celle de 2006, celui qui nous a régaler va s'arrêter de jouer... Au delà, de la tristesse qu'ont eu les amateurs de football et de la retraite bien méritée de ce joueur, on se retrouve nez à nez avec un problème Platinien...

Zidane, Zidane ou Zidane ?
Pour n'avoir pas su prendre ses responsabilité et pour contenter une masse qui pense que depuis 1998 la France se doit d'être championne du monde au mépris de la difficulté d'y arriver, le foot français va se retrouver dans le même état que lors de l'arrêt de la carrière de Platini.
Incapable d'avoir su préparer son avenir, l'équipe de France, les médias, le peuple tout entier a vécu avec les ornières du "Zidane ou rien". Un précepte qui a fait que seul Zidane est indispensable.
Si la qualification pour la coupe du monde a permis a tout le monde de croire que leur avis était le bon, la période post-Allemagne, risque de nous emmener dans un cul-de-sac qui ressemble fort à celui qu'on traversé nos voisins d'outre-rhin il y a une quinzaine d'année.
En 1990, l'équipe d'Allemagne est championne du monde et aucun sélectionneur n'osera dès lors proposer une place de titulaire à un jeune joueur dans la Manschafft. Trustés par une vieille garde, l'équipe d'Allemagne, va rencontrer en 1994 et 1998 des revers que le monde entier leur rabbattra en pleine figure. Ne sommes nous pas dans la même logique ?
2002 fut un exemple extrême même s'il fut plus la conséquence d'un trop plein de confiance, qu'une arrivée au bout du rouleau des membres de l'équipe de France. Mais le championnat d'Europe en 2004, même s'il a montré la fatigue de tous les grands joueurs européens, a aussi été un fantastique déni sur les capacités de notre équipe nationale a jouer une grande compétition.

Remplacer Zidane
Voyant peut être une fin de règne proche, Zinédine avait décidé d'en rester là au soir d'un pathétique France-Grêce. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Orphelin de son meneur de jeu, la France découvrait qu'elle n'avait jamais offert à d'autres joueurs la capacité de s'exprimer au poste du Dieu local du football. Meryem, Micoud, Dhorasso montraient qu'ils leur manquaient un petit quelque chose... De l'expérience certainement, mais surtout de ne pas être Zidane, et ça aux yeux d'un public gavé des ralentis de TF1 sur des contrôles que parfois des pupilles sont capables de réaliser, c'est impardonnable.
Son frère, ses sponsors, l'au-delà, on ne sait pas trop on donné à Zidane l'envie de revenir pour aider la France à se qualifier. La noblesse de ce geste ne pourra plus se réitérer. Et des équipes comme l'Ialie ou l'Ukraine pourrait se régaler de l'absence de notre meneur lors des prochaines échéances.
Il faudra donc emmener et faire jouer à la coupe du monde un joueur qui pourra le remplacer. Car ne nous leurrons pas, l'absence de Zidane sur la pelouse se traduit, en ce moment, par la descente en dessous de zéro du jeu de l'équipe nationale, alors qu'il n'est pas bien haut comparé à d'autres pointures mondiales.

Les solutions de rechange
Petit tour d'horizon des solutions qui existent :

Micoud : Un tempérament peu enclin aux compromis, ce qui lui donne un point commun avec le sélectionneur, mais surtout ce qui lui barre la route vers la sélection. Les prestations en équipe de France on souvent été celle d'un joueur évoluant dans l'ombre (à moins que ce ne soit ébloui par la classe) de Zidane. Son âge n'en fait pas un joueur d'avenir.

Dhorasso : Assez emprunté en sélection comme en club, Vikash ne semble plus en mesure de retrouver
le niveau qui était le sien à Lyon. Ces accélérations sont encore percutantes mais son volume de jeu a tendance à baisser le match avançant. Il semble pourtant apprécié par le sélectionneur ce qui lui donne une chance, mais ne solutionne pas le problème.

Meryem : une saison blanche en championnat barre, à celui à qui ont faisait porté la lourde charge de successeur de Zidane en équipe espoir, une sélection pour le rendez vous de juin. Cependant, il faudrait que Kamel retrouve un niveau de jeu qui pourrait en fare un successeur avec des qualités différentes mais réelles.

Pires : ahahah... autant espérer le retour de Platini. En plus, Robert se positionne plus comme un ailier que comme un véritable meneur de jeu.

Malouda : Même remarque que pour Pirès sur le positionnement sur le terrain, mais sa chance de selection dépasse largement celle du gunner.

Qui d'autre ?

Ribery bien sûr !
Ne nous leurrons pas, Franck Ribery doit aller à la coupe du monde. Il est actuellement le meilleur meneur de jeu français du championnat. Sans être un fan de Marseille, on ne peut démentir son impact sur le jeu de l'OM, et ses qualités naturelles de joueur.
Dôté d'une bonne technique, d'une jeunesse qui lui offre la fougue et un brin de folie dans ses gestes, il reste l'alternative à Zidane. Une plongée en coupe du monde pourrait lui donner l'occasion de montrer aux sceptiques l'étendu d'un talent qu'aucun autre joueur à ce poste ne possède en France.
Alors M. Domenech, je me pose comme un des 60 millions de sélectionneurs français : préparons l'avenir post-Zidane avec Ribery, emmenez-le en Allemagne !


Nouvelle saison = Pronostics à la con

16/08/2013 20:54
522 lectures
Alors voilà pour fêter le retour au moyen haut niveau de notre Racing favori et en ce début de saison je me lance dans une série de pronostics à faire pâlir un Pierre Ménes de jalousie.
Alors j'annonce froidement:

- Monaco champion de France (je mise sur le fait qu'ils n'ont pas la League des champions alors que le PSG est oune équipe qui é tayé poure la Champions Ligueuh ((c) Leonardo - 2012)

- Rennes équipe surprise du championnat : Le Nice ou Saint Etienne de cette saison. Ce prono est plutôt couillu mais je crois beaucoup en Montanier et en sa capacité à sublimer une équipe (cf ses précédentes saisons)

- Benzema sera le buteur décisif pour la qualification à la coupe du monde au Brésil. Alors là je crois surtout à la capacité d'Ancelotti a sublimer les joueurs. Et Karim, il a du talent (plus que son coiffeur en tout cas, WTF pour sa coupe actuelle !!!) mais il a besoin d'un climat bien moins tendu dans le vestiaire que celui de la dernière saison de Mourinho.

- Gourcuff fera une bonne saison (une moitié avec Lyon, une autre avec Arsenal). Je sais c'est un peu l'arlésienne du foot l'ami Yohann (Yohan ? Yohannnn ? pourquoi tant de n ?) mais j'y crois toujours, c'est mon côté naïf. Il sera vendu au mercato car Lyon, qui ne se sera pas qualifié pour la Champions League, aura toujours besoin de dégraisser. Ce pronostic sera celui qu'on pourra le plus rapidement vérifier....



Coupe de la ligue, coupe à la c...

12/02/2006 00:40
448 lectures
Le racing vient de recevoir une amende car il n'a pas réussi à maintenir son terrain en état d'être jouable pour un match de championnat... et pendant ce temps là on continue de nous offrir la coupe de la ligue... Un peu comme disait Sartre : "Elections, piège à cons", "coupe de la ligue coupe à la con" (je sais, ça rime pas...)

Une coupe plus vieille que ce que l'on pense
Demandez à n'importe quel supporter, la coupe de la ligue existe depuis à peine une dizaine d'années... et bien c'est faux... qui se souvient qu'en 1982, Laval battait Nancy 3 buts à 2 en finale de cette coupe ? Personne évidemment, car à l'époque la CdL (coupe de la Ligue pour ceux qui suive pas)était jouée par les équipes 2 (au mieux) et n'avait aucun intérêt (sportif et surtout financier).
Au plus, 3 lignes de résumé dans l'Equipe, aucune gloire, ni aucune retombée particulière pour le club qui la remportait...

Un jour, il eu une idée de génie
Et puis, un jour le président de la Ligue de foot professionnel (Le Graët si je me souviens bien...) s'est dit que cette coupe méritait un meilleur sort... Alors là branle-bas de combat, on multiplie les primes à chaque match, on oblige les clubs à aligner des équipes proches de leur meilleures formations, et surtout récompense suprême on offre un sésame pour la coupe d'Europe à son vainqueur !
En voilà, une idée de génie, non ? On refile la diffusion des matches à la télévision publique qui saute sur l'occasion pour rappatrier un peu d'audience footbalistique sur ses ondes et le tour est joué...
Les clubs trouvent ça sympa et y voit un accesit plus évident (tu m'étonnes !) pour atteindre l'objectif d'être européen qu'ils ont vendu en même temps que leur abonnement et leur saucisses aux supporters...

RCS, 2 coupes à lui tout-seul, quel talent...
Le racing fait partie de ces clubs... La coupe de la ligue lui a permis d'atteindre l'objectif d'être européen par deux fois, presque facilement, répondant à l'objectif d'être européen fixé en début de saison... Les supporters sont contents, ça rajoute des lignes à un maigre palmarès, et ça assure une coupe d'europe et des matches que d'habitude "on les voit à la télé avec les autres"...

Cette coupe est une arnaque
Oui une arnaque. D'une part, parce qu'elle n'intégre que les clubs professionnels (plus facile de battre Caen en finale que Lyon la duchère), d'autre part car elle offre littéralement de façon très peu mérité un accesit en coupe d'europe (au contraire de la coupe de France, car faut aller battre Colmar sur terrain gelé pour espérer en voir la couleur, et du championnat bien sûr...).
En plus les stades sont quasiment désert lors des rencontres et on sent bien que c'est les seules occasions pour les seconds gardiens de voir le ballon officiel au cours de la saison...
Et puis surtout, elle rajoute des matches dans un calendrier surchargé...
Alors on est obligé de jouer en hiver en France, et si Ajaccio descend rarement en dessous de 5°C, en Alsace (au hasard je choisis cette région) on voit limite des pingouins sur les bords des terrains ces derniers temps... Alors quand on est obligé de déplacer un match, dans un calendrier surchargé, les génie qui ont inventé le problème nous demande pourquoi il existe...
En plus, il paraitrait que la coupe de la ligue, elle troue la couche d'ozone... na !

A BAS LA COUPE DE LA LIGUE !

P.S. : Si la coupe de la ligue n'est pas la seule à incriminer comme je le fais de façon outrancière dans les problèmes de calendrier, sa qualité ne serais ce que sportive (j'étais au bord du suicide lors de Bordeaux-Nice), justifie à elle seule sa suppression :-)
On a qu'à bien jouer en championnat pour être européen... non aux coupes au rabais ! (même hors des salons de coiffure)

  • 1 (current)
Flux RSS Que du sexe, des femmes nues, des hommes nus, des animaux nus, bref le blog le plus intéressant du monde... et un poil de football et d'informatique aussi... mais nus évidemment.
teuh1308510950.jpg

teuh

Voir son profil complet

Archives

2014

2013

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005