Le Père Noël a fugué

18/12/2005 02:35
2.115 lectures
http://www.3dcliparts.com/images/3d/traineau_pere_noel/CELEBRATIO...
Même le Père Noël n'aura pas eu le courage de rester à Strasbourg plus d'une semaine, il est parti aussi vite qu'il était venu avec cette défaite contre Marseille qui (re)plonge les strasbourgeois en Ligue 2.
On était prévenu que l'incandescence obtenue grâce à la première victoire de la saison à Nancy était fragile, on a eu la confirmation dans un laps de temps très court, dès ce soir la première rafale de vent en Alsace a été fatale aux strasbourgeois et c'est désormais une allumette noyée dans le chagrin qui peut être admirée du côté de la Meinau.

Pour le dernier match de l'année avant la trêve hivernale le stade strasbourgeois a affiché complet pour cette rencontre de gala ce qui est plutôt normal, effectivement ceux qui ont oubliés de jeter le « Onze Mondial » datant de 1993 viennent encore en masse chaque saison lors des Strasbourg-Marseille, car il faut se mettre à l'évidence que notre région n'est pas épargné par l'épidémie d'ohémobite dont des chercheurs s'activent jour et nuit afin de trouver un vaccin.

Même si Marseille était affaibli avec l'absence de Ribéry qui est la star montante du football français et dont une sélection pour la coupe du monde est envisageable, les strasbourgeois ont du faire face au forfait de Mickael Pagis qui ressent encore des douleurs à sa cheville après sa blessure en terre nancéeine. Par conséquent c'est donc le Diané-Gmandia qui était aligné en attaque avec comme soutien A. Farnerud.

Après une manifestation de joie des marseillais ayant fait le déplacement en s'inspirant d'un refrain d'une des chansons de Balavoine leur idole : « Je vaisssss tout casserrrrrrrrr », la rencontre pouvait débuter avec comme chef d'orchestre Monsieur Ledentu qui a déjà eu l'occasion d'arbitrer les strasbourgeois à 2 reprises cette saison avec 2 défaites au final (1-0 à Paris et 2-0 à Lille).

Première période.

Cinq minutes après l'entame les strasbourgeois se procurèrent une très belle occasion avec Alexander Farnerud le gaucher qui tente une frappe croisée du pied droit qui s'écrase sur le montant droit des buts à Fabichou. Le réveil du Racing n'aura pris que quelques instants, seul Gmandia avait oublié d'enlever son pyjama « Olive et Tom Champions de Foot », si seulement le tunisien pouvait marquer autant de buts... Idem pour le petit Farnerud, dans le rôle de Olive lui non plus il ne fait pas trembler les filets, non vraiment il n'y a rien à dire, Olive et Tom sont des vrais champions de foot. Si aujourd'hui Paco Rabanne annonce que ce duo est capable d'enclencher l'apocalypse sur Terre il aura sans doute raison pour la première fois de son existence.

« Vas-y Francky c'est bon Vas-y Francky c'est bon bon bon » Et bien figurez vous que ce soir ce n'est pas bon, Francky est absent et c'est la machine marseillaise qui a du mal à se mettre en route lors des 15 premières minutes, néanmoins à partir de ce moment les hommes à Fernandez commençaient à prendre leurs marques, par contre l'hypothèse la plus probable c'est que ce soudain équilibre au niveau des deux équipes est du aux onze moucherons bleus qui étaient déjà entrain d'agoniser après un début de match intense, même Desailly n'aurait pas été capable de tenir aussi longtemps, c'est pour dire.

Mais heureusement que le ciel aidera les strasbourgeois dans la douleur via un signe du Père Noël qui a eu la générosité de lancer des confettis blancs sur la Meinau.
Les frères Farnerud étaient enfin dans leur élément, eux qui aiment faire la fête et qui travaillent dans le milieu du cirque; dès la 16' les deux frangins se sont mis à l'oeuvre, le sucre d'orge fondant provoqua un corner et c'est l'exemple de la famille finira ce que Alex avait commencer, malheureusement son corner ne donnera rien. Vraiment ballot ça ...

Puis il ne se passe plus rien outre un petit show aussi ennuyant qu'un spectacle de perroquets à Europapark, sauf que là c'était Niang diminué qui avec sa puissance s'amusait à partir à la limite de l'hors-jeu. Sauf que du côté du Racing ce jeu n'amusait persone, on connaît tous le proverbe, ça va bien finir par passer, et on sait que Niang n'aime pas trop faire à "la Alex Farnerud", il préfère effectivement d'avoir cette sensation après avoir marqué un but lui.

C'est Boka qui se met à nouveau à l'évidence offensivement à la 33ième minute avec au final une passe à Gmandia (les supporters marseillais doivent se demander si Strasbourg n'a pas effectué un remplacement à l'instant même) qui arme une frappe que Barthez met en corner, le tunisien s'illustre ainsi l'une des premières fois de la partie. On dirait que le stage Léonard Specht lui aura fait du bien à Haykel, par contre pour le réveil il lui reste des progrès à accomplir.

A la 36' c'est une scène de ménage publique entre Barthez et Déhu qui s'offre devant nos yeux, ce dernier a failli tromper son propre gardien d'où l'explication un peu musclée. Celà est un comportement normal, si nos attaquants ne veulent pas marquer il faut bien trouver quelqu'un, et si on avait trouvé l'attaquant qu'il nous fallait ?

Lors de regagner les vestiaires les deux équipes se quittèrent sur un score nul et vierge de 0-0. Score plutôt logique même si Strasbourg s'est avéré être plus dangereux que Marseille.

Seconde période.

A la reprise de la seconde période, les deux équipes ont eu une occasion coup sur coup histoire, d'abord Diané qui s'illustre avec une reprise de volée dans la surface de réparation puis Ferreira en contre-attaque qui se butte sur un Puydebois qui est encore là quand il le faut alors que Cassard est en ce moment toujours là quand il ne le faut pas.

5minutes plus tard c'est Diané qui a l'opportunité d'ouvrir le score sur un centre de Lacour le capitaine strasbourgeois, mais sa tête passe au dessus.

A la 60ième minute le drame qui devait arriver arriva, alors qu'en première mi-temps il était hors-jeu à plusieurs reprises, parfois de très peu, cette fois-ci Mamadou Niang qui a laissé un excellent souvenir à Strasbourg a ouvert le score en faveur de Marseille. Notons que l'année dernière il avait inscrit un but en faveur de son ancienne équipe dans les toutes dernières secondes rendant Matthieu Dubrulle euphorique, voilà maintenant ce joueur qui fait sombrer un peu plus l'équipe dans les fins fonds du classement.

Après ce but ce fut le quasi-néant, plus rien à se mettre sous la dent du côté strasbourgeois qui était sonné comme si ils auraient reçu un coup de casserole sur la tête, sauf que là Adriana Kareumbeu était absente afin de motiver les troupes avec son charme hors du commun.

Cependant en toute fin de rencontre Alexander Farnerud gâche une énième occasion à quelques secondes du coup de sifflet final afin de terminer l'année 2005 sur une bonne note, assurément un futur grand joueur mondial. Finalement le Racing s'inclina une fois de plus sur le score de 1-0 et plonge encore un peu plus en Ligue 2.

Conclusion

Maintenant revenons à la réalité, car là il faut se mettre à l'évidence que Strasbourg est aussi mal au point qu'une souris qui n'a plus aucun trous par où se faufiler, le Racing est désormais à 10 points du premier non - reléguable, dans la même situation qu'il y a 2 semaines. Sauf que les journées défilent et on arrive désormais à la moitié de la saison, d'ailleurs la trêve hivernale arrive à point nommée, si on veut encore espérer sauver sa place en Ligue 1 il faudra recruter du lourd à ce mercato et pas nous ressortir ces « fameux espoirs » qui n'arrivent pas à s'adapter ou ces vieux briscards qui devrait plutôt songer à leur reconversion plutôt qu'à vouloir démolir le prestige qui leur reste.

« On vous souhaite tout le bonheur du monde, et que quelqu'un vous tende la main, que votre chemin évite les bombes, qu'il mène vers de calmes jardins. »

Maintenant place aux festivités, notamment Nouvel An où DJ FAFA nous fera l'honneur de venir animer la soirée... "Pose tes deux pieds en canard, C'est la chenille qui se prépare..."
Bizarre comme ça concorde entièrement avec la réalité l'histoire des pieds de canard, simple coïncidence sans doute...

Bonne année 2006 à tous, bienvenue en enfer...

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 122 lectures · Premier message par david · Dernier message par SERGE LAVIE

Commenter

Flux RSS Le stublog de tom67 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
tom671177185655.jpg

tom67 Responsable des sondages

Voir son profil complet

Archives

2009

2008

2007

2006

2005