"À part la droite, il n'y a rien au monde que je méprise autant que la gauche"

30/04/2007 20:21
1.521 lectures
...comme disait l'autre.
Le premier tour passé, on s'épargnera la revue fastidieuse des 167 candidats, dont les trognes scandaleuses envahissent nos rues depuis des semaines.
Je ne parlerai pas du désopilant Sarkozy, pour ne pas me joindre malgré moi à la campagne grotesque et contre-productive dont parle Conan dans son billet.
Je songe davantage à toutes mes connaissances qui pleureront des larmes de sang quand il arrivera au pouvoir, eux qui avaient déjà voulu me forcer au Votutile sous la menace des pires mutilations. Citation :

"Ce qu'on appelle la 'Gauche', de nos jours, et en France, n'est donc en réalité que le produit d'un compromis historique particulièrement instable, négocié lors de l'affaire Dreyfus, entre le socialisme ouvrier [expression philosophique des luttes ouvrières] [...] et le camp républicain, c'est à dire celui des héritiers de la philosophie des Lumières...

[...]

Que pouvait devenir cette configuration idéologique instable une fois que les principales puissances de l'Ancien Régime [i.e. propriété foncière, église,...] auraient été historiquement éliminées (c'est chose faite depuis la Libération), et quand, au prétexte des lois d'airain de l'économie, elle aurait définitivement renoncé à maintenir dans ses programmes officiels l'utopie d'une critique radicale du capitalisme moderne (c'est chose faite depuis le début des années 80) ?

[La Gauche] ne pouvait devenir que ce qu'elle est devenue : à savoir une simple machine politique destinée à légitimer culturellement, au nom du 'Progrès' et de la 'modernisation', toutes les fuites en avant de la civilisation libérale.
Or il est clair que dans cette fonction, la Gauche est infiniment mieux armée intellectuellement que toutes les droites de l'univers. Car s'il s'agit seulement, comme c'est désormais le cas, de fonder l'infrastructure psychologique et imaginaire d'un monde entièrement 'libre' et modernisé (c'est à dire composé d'atomes perpétuellement mobiles et sans autres programmes métaphysiques que celui de 'vivre sans temps mort et jouir sans entraves'), alors les héritiers de Sade et de l'égoïsme stirnérien seront toujours plus compétitifs et plus efficaces que les 'conservateurs' de tout acabit.
Il n'y a donc pas lieu de s'étonner (maintenant que toute idée de rupture avec la logique destructice du capitalisme est partout présentée comme 'utopique', 'totalitaire', voire -crime de pensée suprême- 'populiste'), si cette Gauche moderne, ou 'libérale-libertaire' qui contrôle à elle seule désormais [i]l'industrie de la bonne conscience (et domine à ce titre, presque tous les secteurs du Spectacle et de la 'culture jeune' qui en est le principe d'unification), constitue d'ores et déjà la forme idéologique la plus efficace et la plus appropriée pour préparer, accompagner, et célébrer, les terribles développements à venir de l'Economie se déployant pour elle-même.

[...]

[La Gauche, toujours] s'est trouvé, pour ainsi dire, rendue à elle-même et à sa propre vérité. Dégagée, en somme de la pesante obligation électorale d'invoquer sans cesse les travailleurs de Lip ou les paysans du Larzac (devenus depuis, grâce à l'intelligentsia éclairée, une improbable coalition de 'beaufs' ou de 'Deschiens') et libre, enfin, de consacrer l'essentiel de son temps aux états d'âme autrement distrayants, des différents émules de Jean-Paul Gaultier, Emmanuelle Béart, ou Pierre Arditi."

(Jean Claude Michéa, L'impasse Adam Smith, auquel on doit aussi Les intellectuels, le peuple et le ballon rond, et donc de ne plus passer pour des demeurés auprès de nos éventuels amis golfeurs)

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 226 lectures · Premier message par Le dit nabot Dresden · Dernier message par zottel

Commenter

Flux RSS Le stublog de zottel : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
zottel1349117014.jpg

zottel

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006