Frédéric Sitterlé

Flux RSS 7364 messages · 343.499 lectures · Premier message par samh · Dernier message par guigues

  • Les deux pourraient entraîner en tandem mais un des deux aura forcément occupé par ailleurs
  • 7 nouvelle(s) photo(s) et/ou vidéo(s) sur racingstub.com :
    /uploads/cache/small/uploads/media/53a933940d8f4.jpeg /uploads/cache/small/http://img.youtube.com/vi/0uP5IojTSxg/0.jpg /uploads/cache/small/http://s1.dmcdn.net/G6P/x240-NK_.jpg /uploads/cache/small/http://s2.dmcdn.net/Ao6IE/x240-tWH.jpg /uploads/cache/small/http://s1.dmcdn.net/9SgL/x240-D5P.jpg /uploads/cache/small/http://s2.dmcdn.net/AhI8D/x240-o9Q.jpg /uploads/cache/small/http://img.youtube.com/vi/dkCmkVVu5oU/0.jpg
  • Ecran noir pour MySkreen



    Par Emmanuel Paquette publié le 03/03/2015 à 12:22, mis à jour à 12:22

    Le site Internet de guide et de recommandation de programmes vidéo vient d'être placé en liquidation judiciaire, faute d'avoir trouvé de nouveaux investisseurs. Soutenu en 2010 par la ministre du numérique de l'époque, Nathalie Kosciusko-Morizet, MySkreen aurait dû être financé par l'Institut National de l'Audiovisuel.

    En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/ecran-noir-pour-myskreen_1657338.html#t8UVAyF5rehGi0fX.99
  • Suite logique, les pionniers sont souvent voués à disparaitre lorsque les poids lourds entre en jeu. Curieux de voir ce que sera la prochaine étape Pour FS, on ne réussit pas à chaque coup.
  • C'est cocasse qu'à chaque fois, pour lui, ça coince quand il faut poser de l'argent sur la table.
  • Mentalité alsacienne ?
  • Extrait : "En 2010, l'établissement public l'Institut National de l'Audiovisuel (Ina) devait investir une dizaine de millions d'euros dans la start-up pour l'aider à mettre sur pied une plateforme d'agrégation de toute l'offre légale des contenus vidéos en France."
    A l'époque déjà, il avait pour modèle économique de faire financer son propre businnes par de l'argent public. :O
  • Il faut remettre cela dans le contexte de l'époque. My Skreen est l'un des premiers entrants sur le marché et pour grossir et ensuite affronter les poids lourds - les opérateurs traditionnels type canal, Youtube, Netflix tout ça - il faut des fonds. C'est aussi l'époque du grand emprunt de l'autre d'avant, grosso modo du pognon public à récupérer pour ceux qui sauront se placer. Sitterlé flaire le gros coups, le but a surement tjs été de revendre MySkreen à un poids lourds et d'empocher le pactole.

    La suite c'est que le deal ne se fait pas, Myskreen est donc short en liquidité, développement freiné et les poids lourds arrivent en force avec des offres replays intégrées aux offres classiques.

    Comme de par hasard c'est au même moment que Sitterlé se retrouve opportunément harcelé par la cinquième colonne et donc dans l'impossibilité de mettre les sommes promises.

    A le hasard :)
  • Sitterlé semble s'être reconverti dans la production de film notamment ce dernier qui sort aujourd'hui

    https://www.youtube.com/watch?v=90Xt2FwVbfA
  • Il me semble que personne ici ou dans la presse n'a mentionné le rôle de Sitterlé dans l'entreprise de résurrection du Racing, au point que Le Monde attribue aujourd'hui la reprise en 2011 à Marc Keller, que la Ville a en réalité dû aller chercher par le bras un an après lors de l'imbroglio que l'on sait. Certes, l'épilogue de sa présence au club en 2012 a révélé une supercherie financière, mais n'empêche que sans Sitterlé, il n'y aurait plus eu de Racing du tout. Et pour une fois, je suis d'accord avec ce qu'écrivait @paolo il y a cinq ans et demi :)
    paolo a écrit, le 03/10/2012 11:27 :
    Il a été le seul candidat à la reprise, il a relancé l'enthousiasme autour du RCS, permis qu'on puisse s'inscrire en CFA2, créé les conditions pour que la montée soit possible, tenter d'impulser un nouveau modèle, etc. Et puis la bière au stade, merde !

    Il y a eu beaucoup de babillage de la part de gens mal intentionnés. Maintenant, on a Marc Keller.

    Rendre à César ... Donc merci à Sitterlé aussi, malgré tout !
  • Pourquoi tu remets une pièce dans la machine ? :((

    Oui enfin à ce compte-là on peut aussi remercier Hilali, Ginestet...
    Pour moi Sitterlé ne compte pas comme le premier président de la résurrection mais comme le dernier fossoyeur du club, un peu comme Ledus à Sochaux qui pompe l'argent qui restait dans les caisses en priant que ça passe.

    Si ça se trouve on a perdu 6 mois avant de contacter Keller.
  • guigues1380610440.jpg
    Modifié par guigues ·
    guigues • 36 ans
    Vous oubliez Thomas Fritz, candidat pouce malheureux. FS a été celui qui a, avec François Keller & le staff, rallumé la flamme. Tout est allé très vite mais si il ne s'était pas déclaré candidat, les collectivités qui l'ont soutenu, auraient trouver un autre champion pour défendre le Racing.

    Par la suite, son départ peu glorieux incite à ne pas s'étaler sur ces derniers rebondissements d'un Racing qui vogue depuis sur des eaux calmes.
  • Mais hors Sitterlé, les collectivités avaient elles un plan B?
  • Elles ont sorti un plan B quand Sitterlé a commencé à dérailler. Un plan K. Évidemment le timing aurait été encore plus serré.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.