Arbitrage, quelles solutions ?

Flux RSS 2238 messages · 132.984 lectures · Premier message par nicofanrcs68 · Dernier message par pepito

  • reparlons coherence

    pourquoi le defenseur danois n'a pas été directement expulsé pour sa faute sur le penalty au lieu du pauvre jaune : il n'y a plus fragrant comme dernier defenseur anhilant une occasion de but?
    j'ai mal vu?
    souhait de l'arbitre de pas faire double peine?
    autre?

    perso tant qu'il y a pas un minimum de coherence dans les decisions arbitrales (si flagrante surtout) je pense que ca sera compliqué pour eux
  • Et on peut également reparler de la faute sur Mandzukic en première période!
  • Modifié par sigur ·
    sigur
    pepito a écrit, le 02/07/2018 10:02 :
    reparlons coherence

    pourquoi le defenseur danois n'a pas été directement expulsé pour sa faute sur le penalty au lieu du pauvre jaune : il n'y a plus fragrant comme dernier defenseur anhilant une occasion de but?
    j'ai mal vu?
    souhait de l'arbitre de pas faire double peine?
    autre?

    perso tant qu'il y a pas un minimum de coherence dans les decisions arbitrales (si flagrante surtout) je pense que ca sera compliqué pour eux


    Comme d'habitude, la réponse est dans les lois du jeu, disponible ici

    Pour vous épargner de chercher dans la fameuse loi 12, voici le texte :

    " Empêcher de marquer un but ou annihiler une occasion de but manifeste

    Si un joueur empêche l’équipe adverse de marquer ou annihile une occasion de
    but manifeste en touchant délibérément le ballon de la main, le joueur doit être
    exclu où qu’ait été commise la faute.

    Si un joueur commet une faute contre un adversaire pour annihiler une
    occasion de but manifeste et que l’arbitre accorde un penalty, le joueur fautif
    est averti si le joueur a tenté de jouer le ballon ; dans toutes les autres
    circonstances (ex. : tenir, tirer ou pousser, aucune possibilité de jouer le ballon,
    etc.), le joueur fautif doit être exclu.
    "

    Donc depuis 2016, faire une faute annihilant une occasion de but manifeste ne vaut pas forcément rouge si il y a péno (en revanche, si cette faute est commise en dehors de la surface = ROUGE).
    Le reste est une histoire d'interprétation de l'arbitre (est-ce que le joueur fautif a tenté de jouer le ballon? pour moi, oui, donc jaune).

    Si tous les commentateurs pouvais relire ce passage des lois, ce serait bien...

    Sinon, j'en parle ici :
    https://racingstub.com/blogs/sigur/17760-arbitrage-la-double-peine-analysee-a-travers-les-lois-du-jeu
  • tomifan1217533464.jpg
    Modifié par tomifan ·
    tomifan • 49 ans
    C'est complètement paradoxal et illogique. Une même faute, n'est pas sanctionnée de la même manière selon l'endroit sur le terrain où elle est commise !

    C'est comme si une faute donnée donnait droit à un coup franc direct en dehors de la surface et un coup franc indirect à l'intérieur.
  • Au final, vidéo ou pas, ça reste souvent une question d'interprétation (humaine) pour l'arbitre et ses collègues.
  • bowie-1-tt-width-300-height-384-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF.png
    Modifié par matteo ·
    matteo • 44 ans
    En l'occurrence, et au-delà de la loi 12, l'objectif était me semble-t-il de supprimer la "double peine" (terme particulièrement mal choisi) systématique.

    Dans ce cas précis, dans l'esprit, la faute du Danois me paraît mériter bien plus le carton rouge que la main du Colombien. Il annihile non pas une occasion de but manifeste mais un but tout fait, et il n'a aucune chance de jouer le ballon lorsqu'il lance son tacle. Il faut également signaler la maladresse et la naïveté de l'attaquant croate qui n'est pas parvenu à mettre le ballon dans la cage alors qu'il avait fait le plus dur en éliminant le gardien.

    Pour cette fois, la "double peine", elle a failli être pour la Croatie.
  • tomifan a écrit, le 02/07/2018 14:00 :
    C'est complètement paradoxal et illogique. Une même faute, n'est pas sanctionnée de la même manière selon l'endroit sur le terrain où elle est commise !


    C'est déjà la cas : faute dans la surface = penalty, faute à l'extérieur de la surface = CF...

    Cette histoire de double peine est une connerie sans nom.
  • Non, certaines fautes dans la surface entrainent un simple coup franc.
  • collina.jpg
    Modifié par elgat67 ·
    elgat67
    Coup franc indirect :-B

    Oui exact, et si on prend l'exemple d'une passe en retrait d'un défenseur touchée par les mains par le gardien, la sanction n'est pas forcément la même si on est dans la surface ou pas (coup franc + carton pour le gardien ou pas)...
  • Pardon, je n'avait pas vu la faute sur le pénalty danois. L'arbitre doit être intelligent et mettre rouge. S'il considère que le joueur ne cherche pas à jouer le ballon, personne ne lui en tiendra rigueur. J'ai la rage pour les danois.

    Mais en effet, une même faute n'est pas sanctionnée de la même manière selon l'endroit où l'on se trouve sur le terrain. Vous remarquerez que les fautes sifflés en faveur de la défense ont un curseur bien moins haut que celles sifflées en faveur de l'attaque. Autrement dit, une poussette d'un attaquant sur un défenseur est très souvent sifflée et n’entraîne aucune réaction chez les spectateurs. Imaginons qu'un arbitre sifflé pénoche pour la même faute dans la surface en faveur de l'attaque et là c'est scandale national.

    Et pis tant qu'on y est, le curseur de la "faute sifflée ou non" oscille également avec la durée de la rencontre. Les arbitres adoooorent sécuriser leurs matchs, ne prendre aucun risque et tout donner à la défense dans les 5 dernières minutes.

    On peut trouver la modélisation de la loi 12 stupide, elle n'en est que l'effet d'une politique de sécurisation des matches croissantes face aux enjeux croissants également. D'ailleurs, ce qui me frappe dans cette compétition, c'est la faiblesse du nombre de carton rouge. On en est à combien? deux sur l'ensemble de la compétition? (je n'ai pas compté). Alors qu'en L1 on doit en être à 2-3 par journée...
  • captainflirt1306402755.jpg
    Modifié par captainflirt ·
    captainflirt • 37 ans
    Il y a quand même un paradoxe (au minimum) avec l'utilisation de ce Var.

    On prétend combattre l'injustice et dans le même temps on creuse les écarts et le sectarisme : cahier des charges d'organisation d'une compétition que seuls les riches peuvent organiser avec des stades équipés en version "secret story" ; focus sur les fautes dans la surface et donc différenciation entre attaquant et défenseurs ; les éléments de différences entre superstars et inconnus semblent accrus ; fossé encore creusé entre foot spectacle et compétition sportive, entre monde pro et amateur...
  • C'est tout de même assez paradoxal de brandir les principes d'égalité et d'ouverture dans ce cas là.
    Tu as sans doute sauté de joie lorsque l’Afrique du sud a claqué des millions pour construire des stades et non des hôpitaux ou des écoles ?

    Cette autoflagelation intellectuelle nous fait tellement de mal.
  • elgat67 a écrit, le 02/07/2018 15:13 :
    tomifan a écrit, le 02/07/2018 14:00 :
    C'est complètement paradoxal et illogique. Une même faute, n'est pas sanctionnée de la même manière selon l'endroit sur le terrain où elle est commise !


    C'est déjà la cas : faute dans la surface = penalty, faute à l'extérieur de la surface = CF...


    Non, c'est la même chose. Un coup franc direct se transforme en pénalty dans la surface. Alors qu'un coup franc indirect reste un coup franc indirect.
  • La naïveté fait également beaucoup de mal. Comme si ces millions étaient en balance entre l’école et le stade.
    Il y a toujours eu des inégalités en dehors des stades et le fosse se creuse "sans pouvoir y faire grand chose". Mais le fait qu'il se creuse sur le jeu (par un arbitrage a 2 visages) me dérange beaucoup plus.
  • tomifan a écrit, le 03/07/2018 12:57 :
    elgat67 a écrit, le 02/07/2018 15:13 :
    tomifan a écrit, le 02/07/2018 14:00 :
    C'est complètement paradoxal et illogique. Une même faute, n'est pas sanctionnée de la même manière selon l'endroit sur le terrain où elle est commise !


    C'est déjà la cas : faute dans la surface = penalty, faute à l'extérieur de la surface = CF...


    Non, c'est la même chose. Un coup franc direct se transforme en pénalty dans la surface. Alors qu'un coup franc indirect reste un coup franc indirect.


    #-o
  • Oui mais subtilité supplémentaire : le coup-franc indirect dans la surface de but se joue sur la ligne de la surface de but parallèle à la ligne de but au point le plus proche où la faute a été commise.
    Tant qu'on y est dans le règlement tordu, un corner inscrit directement contre son camp = but refusé, reprise du jeu par corner pour l'équipe adverse. Je vous laisse imaginer cette situation belle et bien écrite dans les lois du jeu.

    Le débat sur les inégalités dans le foot me semble trop complexe pour le moment.:)
  • Ze
    mitchtornado a écrit, le 03/07/2018 13:13 :
    La naïveté fait également beaucoup de mal. Comme si ces millions étaient en balance entre l’école et le stade.
    Il y a toujours eu des inégalités en dehors des stades et le fosse se creuse "sans pouvoir y faire grand chose". Mais le fait qu'il se creuse sur le jeu (par un arbitrage a 2 visages) me dérange beaucoup plus.


    Ben le sans pouvoir y faire grand chose, ça se discute mais ça serait carrement hors topic.

    Pour le jeu un des arguments contre le Var est aussi de constater qu'il le dénature. Les filous continuent de se rouler par terre à la moindre chatouille et ça aboutie à des cartons pour les autres...
    Quant au nombre de penaltys sifflés, je suis persuadé que ça va influencer encore plus certaines écoles de football artistiques.

    Enfin, je suis particulièrement inquiet de l'impact éducatif. Que dire à des minots quand leur idoles se permettent de critiquer une décision de l'arbitre en lui réclament la vidéo. Il n'y a pas si longtemps le geste de montrer à l'arbitre d'aller s'acheter des lunettes était sanctionné. Là, il devient la nouvelle règle d'un sport dont les valeurs sont déjà en perdition.
  • "Ben le sans pouvoir y faire grand chose, ça se discute mais ça serait carrement hors topic"
    Oui c'est pour cela que je l'ai mis entre guillemets, on ne peut en discuter ici.
    Sinon je suis d'accord avec toi @captainflirt, j'adore la phrase "Il n'y a pas si longtemps le geste de montrer à l'arbitre d'aller s'acheter des lunettes était sanctionné. Là, il devient la nouvelle règle d'un sport dont les valeurs sont déjà en perdition." C'est la chose qui m'a le plus sauté aux yeux, cette tendance nouvelle a systématiquement demander la VAR. Mais a-t-on seulement bien expliqué aux joueurs que ce n'est pas l'arbitre qui demande la VAR mais la VAR qui vient a l'arbitre si besoin?
    Ou bien c'est moi qui me trompe?
    Hier il n'y a pas eu besoin de la VAR (COL-ANG), par contre l'arbitrage était très laborieux. Je sentais l'arbitre plutôt fébrile sur certaines situations. La VAR n'a signale aucune "erreur de jugement" a l'arbitre central/principal mais pourtant il a été déstabilisé par les joueurs (notamment Colombiens) par la possibilité de l'utiliser. Et c'est toute sa prestation qui a été moyenne.
    Voila un exemple (et non une généralité) ou la VAR, même sans son utilisation a desservi le bon déroulement ou disons le fair-play du match.
    La ou je veux en venir, c'est qu'avant l'utilisation de la vidéo ou de toutes aides extérieures, je voudrais que "d'kirich im's dorf bliiwe" et que l'arbitre soit le vrai patron, incontestable et qu'il retrouve sa légitimité sur le bon déroulement de la partie et que le plus gros du travail sur l'arbitrage soit fait sur l'Homme-arbitre tout simplement.
  • Question pour les experts de la stub:aurait-il été scandaleux de refuser le but de l'égalisation de la Croatie pour jeu dangereux?
    Je trouve que l'arbitre a bien senti le coup(il a même fait un excellent match selon moi),mais j'ai déjà vu des coups de sifflet pour moins que ça.
  • C'est limite en effet. Refuser ce but était justifiable. Maintenant, devant l'enjeux et la faiblesse des réactions anglaises, la décision de refuser le but semblait quand même osée.
    A savoir que quand le joueur qui baisse la tête trop bas face à un pied pas forcément très haut, c'est lui qui est sanctionné car il joue dangereusement... pour lui même.
  • En même temps l'attaquant était en avance sur le défenseur et il n'y a pas eu contact. De plus le défenseur n'a pas eu peur du geste (ne l'a pas vu venir) et a défendu "normalement"
  • C'est un cas intéressant c'est clair. Je suis persuadé que si l'arbitre demande la VAR, il refuse le but en voyant la hauteur du pied de Perisic. Alors que dans la loi qui concerne le jeu dangereux on peut notamment lire ceci :
    - "Par jeu dangereux on entend toute action d'un joueur qui, en essayant de jouer le ballon, risque de blesser quelqu'un (y compris lui-même)"
    - "Le jeu dangereux se commet à proximité d’un adversaire et empêche celui-ci de jouer le ballon par crainte d’être blessé."

    On peut donc dire que le défenseur anglais n'a pas été empêché de toucher le ballon par crainte d'être blessé. Et que Perisic a bien évité le défenseur anglais pour ne pas le blesser.

    Par contre, dans la loi 12 sur le jeu dangereux, je trouve qu'il y a une incohérence :
    - "L'action ne devient une faute que si un adversaire est touché"
    - "Le jeu dangereux n'implique pas un contact physique entre les joueurs"

    Si quelqu'un peut m'expliquer #-o
  • @zvain
    Je pense que c'est simplement mal écrit :
    - un joueur joue dangereusement + contact = CFD
    - un joueur joue dangereusement sans contact = CFI
  • Tony Chapron va devenir consultant sur Canal
  • c'est pas plus mal que tous les corps de metiers soient representés pour enrichir les commentaires
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.