[2019-2020] RCS 1-1 Metz | Après-match

Flux RSS 131 messages · 13.042 lectures · Premier message par benjaminh68 · Dernier message par lepatron

  • Bonne 1ère mi-temps, la deuxième un peu moins.
    Un peu décevant de faire un partout.
  • On a été mauvais c’est tout
    Pas d’effet de surprise pas de jeu en profondeur que des passes transversales par 3-4 stations c’est facile à défendre
  • On a joué 30 minutes et puis on s’est endormis.
    Le but messin ne nous a pas réveillés.
    Cela dit conditions de jeu abominables.

    Jonas Martin ne va pas pouvoir enchaîner 90 minutes tous les trois jours il va falloir le faire souffler (quand il aura resigné ?). Il était cuit les 20 dernières minutes au moins.

    Lala match de reprise mais match horrible.
    C’était pas le match des arrières droits parce que le Messin a aussi fait un match tout pourri. Dommage qu’on ait pas appuyé de son côté en deuxième.
    Lienard j’ai bien aimé son activité et son entente avec Thomasson. Ajorque match très compliqué pour lui.
    Pas compris le coaching de Laurey (Bellegarde WTF ?).

    Très étonné du faible impact physique de l’équipe. Déjà l’effet fatigue Europa League ?
  • ÉNORME déception
    Une 1ere mtps tout en maîtrise où on les bouffe tout cru mais comme en coupe d'Europe à Haifa ou Plovdiv on ne creuse pas l'écart
    Au vu de la blessure de Fofana l'arbitre se doit après sa sortie de mettre le rouge
    Et que dire de cette 2e mtps où on évite qd même la défaite
    Très déçu
    Ajorque qui n'a quasiment pas touché un ballon
  • Je retiendrai de ce match, à l'image de nos premières sorties, un manque de concentration et beaucoup de suffisance. J'espère que cela sera rapidement recadré, ne nous prenons pas pour ce que nous ne sommes pas.
    Ce soir : 2 points de perdus ou 1 offert aux voisins.
    Et nous aurions pu tout perdre...
    Il y avait de la place pour autre chose
  • androsz1348569107.jpg
    Modifié par androsz ·
    androsz • 31 ans
    Eh ben tu es bien gentil.

    Par où commencer ?

    Ah oui quand Thomasson dit qu'il faut continuer comme ça et en planter un deuxième et un troisième. Ça explique peut être le début de seconde mi temps en tongs.

    Soit c'est un manque de respect soit on est cramé, en tout cas c'est pas bon signe.

    23 : le but notre dernière action.
    66 : c'est la minute qu'il a fallu attendre pour voir un centre et une tête moisie de Thomasson

    40 minutes où l'on s'est simplement arrêté de jouer.

    Pourquoi ?

    Alors que les Graoully etaient au fond de la piscine entrain de battre le record d'apnée et qu'il fallait juste continuer à jouer, à porter la balle dans leur camp.

    Au lieu de ça ce fut un festival de transversales pourraves ( Lala s'en est donné à cœur joie ) et de jeu en profondeur stérile.

    Le constat est le même que l'an passé on est incapable de se révolter contre une équipe en place, et dire que c'était juste Metz.

    Je suis vénère comme rarement.

    Et le fait de jouer comme des sénateurs n'arrange pas les choses. On se prend pour qui sérieusement...

    Au niveau du jeu, trop de déchets, de la bonne volonté et quelques belles phases mais trop de mésententes.

    Lala pique ta balle bordel, ok c'est la vie plus belle action du match avec le but, mais Oukidja sort comme un sanglier, le gars est completement à l'horizontale....

    Carole, pourquoi tenter une frappe toute moisie alors qu'Ajorque est tout seul et attend le décalage ?

    Bref on ne va pas épiloguer, il nous faut clairement un ou deux joueurs et qui apportent une vrai plus value technique, assez des battants, des joueurs physique, avec du gaz, trop brouillions, on en a des caisses des types de ce profil.

    Côté Metz comme prévue une équipe vraiment claquée, et dire qu'ils ont failli gagner en fin de match, ça aurait vraiment été la honte suprême,

    Ce Délaine est vraiment pas mal par contre il a juste manger Lala en vitesse pure, c'est rare quand même.
  • Dur de faire une bonne 2ème quand t'es cueilli à froid par l'adversaire et la méteo... Surtout de développer notre foot dans les conditions. Mais ce n'est pas une excuse pour le jeu assez pauvre proposé sur la quasi totalité de la période. Lala n'est pas encore en forme visiblement et Bellegarde avait du mal aussi à se mettre au niveau Ligue 1 cette aprés midi. Contrairement à certains je n'ai pas trouvé Metz faible, ils ont certainements des atouts à faire valoir cette saison. Ils ont été un peu fragiles et on aurait du tenter bien plus de mettre ouki en difficulté pendant notre "domination" à ce moment du match. Bref match nul on a l'habitude contre eux à force. Reste à aller les battre chez eux la prochaine ca ne sera que plus savoureux.
  • jamal1391957708.jpg
    Modifié par jamal ·
    jamal
    androsz a écrit, le 11/08/2019 19:39 :
    Eh ben tu es bien gentil.

    Par où commencer ?

    Ah oui quand Thomasson dit qu'il faut continuer comme ça et en planter un deuxième et un troisième. Ça explique peut être le début de seconde mi temps en tongs.

    Soit c'est un manque de respect soit on est cramé, en tout cas c'est pas bon signe.

    23 : le but notre dernière action.
    66 : c'est la minute qu'il a fallu attendre pour voir un centre et une tête moisie de Thomasson

    40 minutes où l'on s'est simplement arrêté de jouer.

    Pourquoi ?

    Alors que les Graoully etaient au fond de la piscine entrain de battre le record d'apnée et qu'il fallait juste continuer à jouer, à porter la balle dans leur camp.

    Au lieu de ça ce fut un festival de transversales pourraves ( Lala s'en est donné à cœur joie ) et de jeu en profondeur stérile.

    Le constat est le même que l'an passé on est incapable de se révolter contre une équipe en place, et dire que c'était juste Metz.

    Je suis vénère comme rarement.

    Et le fait de jouer comme des sénateurs n'arrange pas les choses. On se prend pour qui sérieusement...

    Au niveau du jeu, trop de déchets, de la bonne volonté et quelques belles phases mais trop de mésententes.

    Lala pique ta balle bordel, ok c'est la vie plus belle action du match avec le but, mais Oukidja sort comme un sanglier, le gars est completement à l'horizontale....

    Carole, pourquoi tenter une frappe toute moisie alors qu'Ajorque est tout seul et attend le décalage ?

    Bref on ne va pas épiloguer, il nous faut clairement un ou deux joueurs et qui apportent une vrai plus value technique, assez des battants, des joueurs physique, avec du gaz, trop brouillions, on en a des caisses des types de ce profil.

    Côté Metz comme prévue une équipe vraiment claquée, et dire qu'ils ont failli gagner en fin de match, ça aurait vraiment été la honte suprême,

    Ce Délaine est vraiment pas mal par contre il a juste manger Lala en vitesse pure, c'est rare quand même.


    (y) Je pense qu'on pourra pas trouver une meilleur analyse de la rencontre et des problèmes qu'on risque de rencontrer sur la saison.
  • Un peu peur pour la suite de la saison au vue de notre incapacité à se révolter et de l’absence cruelle de percussion. Après je ne demande qu'à ce qu’ils me fassent mentir.
  • Point positif de ce derby catastrophique:
    Les clubs qui êtés intéressés par certains de nos joueurs ne le seront plus à l'avenir lol
    Un match Nul dans tout les domaines face à des metzains d'une nullité abylissale
  • Déçu et dégoûté (car c’est Metz).
    Cette mauvaise impression en première alors que l’on mène et qu’on les étouffe sans réussir à faire le break... et comme trop souvent on s’en fait reprendre sur quelques instants d’inattention. C’est rageant d’être meilleur mais de s’y mettre n’importe comment. Je suis presque soulagé de ne pas voir une défaite ... Enfin bon, on en était pas là non plus.

    Petit détail tactique. Hier la dernière séance de l’entraînement aura au moins permis de nous offrir le but. 20 min à bosser les centres côté gauche avec Thomasson à la réception. Au moins cela aura payé !
  • Si Metz et nul que dire de Strasbourg dans ce cas la, a vous lire on descend direct en ligue 2 la saison prochaine.
    Tu prends un but direct au retour des vestiaires c'est un manque de concentration, de plus le temps maussade voir très maussade de la seconde mi temps n'a pas aidé au spectacle.
  • Oui, on va mettre nos limites sur ce match sur le compte des conditions météo. On se consolera en nous disant qu'au moins on n'a pas perdu...
  • Cochon.png
    Modifié par piggly57 ·
    piggly57
    Match nul logique pour ma part, chaque équipe a eu sa mi-temps. Très étonné que Delaine n'ai pas prit un rouge, il n'y aurai rien eu à redire et pas besoin du VAR pour le voir.

    En tant que supporteur messin j'ai très mal vécu la première mi - temps tant je trouvais votre équipe plus forte que la nôtres. La deuxième mi-temps j'ai été surpris car je ne soupçonnais pas d'une part que Hognon pouvait faire du vrai coaching gagnant. Et d'autre part que les joueurs trouveraient les ressources pour rééquilibrer les débats et ils ont même faits beaucoup mieux que cela, ça démontre qu'il y a du caractère dans cette équipe.

    Concernant le RCS en deuxième j'ai eu aussi cette impression qu'ils ont levé le pied et qu'ils pensaient que le match serait facile sauf qu'ils ont oublié que le match n'était pas fini. Je ne suis pas inquiet pour vous, vous avez une belle équipe et je vous souhaites de rebondir dès le prochain match avec une victoire :)
  • Enfin l'arbitre et la météo ils ont bon dos mais on s'était arrêté de jouer en première mi temps alors que le temps etait encore bon.

    Ok la faute de Délaine est vraiment vilaine, c'est par derrière et en plus il annihile une occasion de but.

    Apres si il faut attendre que les Messins soient 10 pour les culbuter...
  • Tactiquement Metz a bien joué le coup en poussant dans les couloirs pour obliger nos latéraux à descendre à hauteur des trois centraux. C'est le souci de ce schéma : lorsque les cinq sont à la même hauteur on ne peut plus relancer sur les côtés et si l'adversaire presse correctement dans l'axe ça devient compliqué. Jouer à cinq trop bas augmente également le risque de mauvais alignements (cf le but messin ou le second contre le Maccabi).

    Le 3-5-2 est un schéma fait pour avancer et les trois centraux doivent gagner les duels lorsque les attaquants adversaires sont dos au but. En l’occurrence, ce match était un festival de duels perdus, notamment aériens, et nos latéraux, en plus d’être agressés dans les couloirs, ont joué avec le frein, avec l’idée de rester au contact des centraux pour les soulager dans les duels. Habib Diallo fait un bon match, mais bordel ils ont pas le droit de perdre autant de duels. Les duels perdus et les seconds ballons laissés au messin sont pour moi la raison principale de cette contre-performance. Accessoirement Koné doit arrêter avec ses transversales, j’ai failli foutre ma TV en l’air.

    Autre raison de cet échec selon moi, le cramponnage de nos joueurs. C’était déjà la même musique l’an dernier. Si je regarde les semelles des 22 joueurs en fin de match, je suis à peu près certain de trouver 8-9 moulés côté Racing, et le même nombre de vissés côté messin. Beaucoup de nos joueurs devaient gérer leur vitesse à l’approche des contacts. Cela semble anecdotique, mais cela explique certainement en partie tous ces duels perdus, ces retards sur les seconds ballons. Franchement quand je vois Zohi glisser sur son seul ballon exploitable j’ai envie de mettre des claques.

    Je trouve également que la circulation du ballon entre nos défenseurs axiaux beaucoup trop lente. Cela concerne surtout Mitrovic et Koné, même si Djiku n’est pas le tireur le plus rapide de l’ouest non plus. Martin, qui a été très propre dans sa circulation, avait aussi trop souvent un temps de retard au moment de lâcher le ballon. Notre jeu est basé sur les renversements de jeu et la circulation d’un côté à l’autre, et à cette vitesse là on ne dérangera personne.
  • Faut simplement revoir ses ambitions à la baisse, croire qu'on "écraserait" Metz et qu'on va naviguer facile à travers cette nouvelle saison de ligue 1(oui oui c'est un derby et tout le blabla) puis pourquoi pas gagner l'europa tant qu'on y est, c'est une ineptie. On a déja pu constater certaines lacunes et fautes d'inattention sur les 3 matchs officiels en barrages EL ca n'a rien de choquant le niveau qu'on a affiché en ce jour. Certains on levé le pied hélas et fait preuve d'un peu de suffisance mais cela arrive dans tout les clubs. Il faut que ceux qui ont décu aujourd hui se mettent au niveau et pour cela il reste bien assez de temps on constatera.
  • Ce message est une brève publiée par benjaminh68 :
    Le Racing a fait match nul 1-1 contre Metz, but d'Adrien Thomasson.
  • Vous êtes bien durs avec l'équipe.
    Metz a souvent carrément pas vu la balle. Alors je veux bien qu'on dise que c'était stérile mais on n'a carrément pas été en danger.
    Le but au retour des vestaires c'est ballot effectivement mais dans l'absolu on a été beaucoup plus dangereux même si après en terme de tirs et d'occase on a pas été trés probants.

    Coté joueurs j'ai été déçu par Bellegarde et Ajorque, les autres ça allait.

    J'aurais plutôt mis Da Costa qu'Ajorque

    Concernant Metz, je sais pas trop quoi dire. Il risquent d'avoir du mal s'ils jouent comme ça. Le match nul est quand même assez heureux.
  • Les passes ratées ont commencé à partir du but de Thomasson. Jonas Martin avait les boules, lui qui veut être ambitieux avec ce club.
    On va relever à juste titre la facilité et la rapidité avec lesquelles Metz se mettait en position de tir (que fait Djiku sur le dernier long ballon en cloche???).
    N'empêche, dans les bonnes périodes, quand Carole on fire de son côté, et Lala de l'autre, alternaient les montées dangereuses, on avait un aperçu de ce que pourrait faire ce Racing.

    Super match d'Oukidja au passage.
  • Quelqu'un connaît le motif de l'absence de Sissoko ? Le choix semble surprenant s'il est resté en tribunes ?
    On a manqué d'impact..
  • Un match qui ressemble à tout ceux de cette saison. Manque de lucidité dans la dernière passe, domination stérile, et l'adversaire qui peut en mettre 3 même si il ne touche pas le ballon du match.

    C'est tout de même quelque peu préoccupant pour la suite.
  • remetter a écrit, le 11/08/2019 20:22 :
    Tactiquement Metz a bien joué le coup en poussant dans les couloirs pour obliger nos latéraux à descendre à hauteur des trois centraux. C'est le souci de ce schéma : lorsque les cinq sont à la même hauteur on ne peut plus relancer sur les côtés et si l'adversaire presse correctement dans l'axe ça devient compliqué. Jouer à cinq trop bas augmente également le risque de mauvais alignements (cf le but messin ou le second contre le Maccabi).

    Le 3-5-2 est un schéma fait pour avancer et les trois centraux doivent gagner les duels lorsque les attaquants adversaires sont dos au but. En l’occurrence, ce match était un festival de duels perdus, notamment aériens, et nos latéraux, en plus d’être agressés dans les couloirs, ont joué avec le frein, avec l’idée de rester au contact des centraux pour les soulager dans les duels. Habib Diallo fait un bon match, mais bordel ils ont pas le droit de perdre autant de duels. Les duels perdus et les seconds ballons laissés au messin sont pour moi la raison principale de cette contre-performance. Accessoirement Koné doit arrêter avec ses transversales, j’ai failli foutre ma TV en l’air.

    Autre raison de cet échec selon moi, le cramponnage de nos joueurs. C’était déjà la même musique l’an dernier. Si je regarde les semelles des 22 joueurs en fin de match, je suis à peu près certain de trouver 8-9 moulés côté Racing, et le même nombre de vissés côté messin. Beaucoup de nos joueurs devaient gérer leur vitesse à l’approche des contacts. Cela semble anecdotique, mais cela explique certainement en partie tous ces duels perdus, ces retards sur les seconds ballons. Franchement quand je vois Zohi glisser sur son seul ballon exploitable j’ai envie de mettre des claques.

    Je trouve également que la circulation du ballon entre nos défenseurs axiaux beaucoup trop lente. Cela concerne surtout Mitrovic et Koné, même si Djiku n’est pas le tireur le plus rapide de l’ouest non plus. Martin, qui a été très propre dans sa circulation, avait aussi trop souvent un temps de retard au moment de lâcher le ballon. Notre jeu est basé sur les renversements de jeu et la circulation d’un côté à l’autre, et à cette vitesse là on ne dérangera personne.


    Top analyse !...
  • Match dans la lignée de notre fin de saison dernière et des matchs de coupe d'Europe ...animation offensive très pauvre , des grigris quand il faut jouer simple , des erreurs de concentration et cette incapacité à terminer correctement nos rares occasions ...
    Djiku , c'est une ( belle )boulette par match, pour l'instant sans conséquence , heureusement pour le reste du temps, il est plutôt bon
    Par contre Koné et Sels , toujours aussi impérials , ils sortent du lot

    Après la 60eme, beaucoup de joueurs étaient déjà sur les rotules ( Martin , Bellegarde ( étonnant) , Lala ( phase de reprise) , Lienard )

    Zohi confirme que c'est un coq sans tête pour l'instant ( comme Bellegarde d'ailleurs)


    Maintenant les questions qui tuent :

    - A t on un effectif suffisamment armés pour jouer sur les 2 tableaux ?
    L'inéxpérience de nos joueurs ( l'air de rien on a un effectif jeune ) peut être préjudiciable

    - Etait on en surrégime l'hiver dernier ?

    Après , çà reste un match de reprise et on a des joueurs qui feront des résultats contre les gros et à l'extérieur
    Mais j'avoue que notre fin de saison dernière m'a un peu refroidi, ce n'est jamais très bon de repartir avec les mêmes

    Bref on verra bien
  • Une entame ratée

    C'est l'heure de la reprise au stade de la Meinau avec un derby bouillant pour entamer cet exercice 2019/2020. L'équipe de Thierry Laurey, déjà en jambes de par son parcours en qualifications de Ligue Europa, reçoit un FC Metz douteux après une campagne de pré-saison mitigée.

    Cliquez ici pour lire la suite de cet article écrit par @lawknight
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.