Stade Rennais

Flux RSS 162 messages · 36.839 lectures · Premier message par roykeane · Dernier message par pepito

  • guigues a écrit, le 08/11/2019 10:31 :
    1 peu comme nous Rennes se retrouve fort dépourvu après une coupe qui ne reflétait peut être pas exactement la forme à long terme de l'équipe. Et pourtant les bases rennaises sont beaucoup plus solides et le club est pour ainsi dire enraciné en première division.

    A méditer.


    Comme nous, ils se sont vu un peu trop beau mentalement. Pas forcément de manière consciente, mais au moins inconsciente.
  • Déclaration de Stéphan après la défaite à Dijon. Je vous laisse apprécier ^^ :
    " Ça doit être une grosse alerte pour nous, a-t-il ensuite expliqué avant de conclure. Ça m’agace beaucoup (prendre des buts comme ceux de samedi soir, ndlr) mais il n’y a pas que ça. D’autres choses m’ont agacé aujourd’hui, notamment le manque de valeurs affiché par l’équipe pendant toute la rencontre. Il y a beaucoup de choses à rectifier et une grosse remise en question à avoir. »
  • Dire qu'il y en a un qui n'y était allé que pour ça, il doit être déçu...
  • mouloungoal1307391171.jpg
    Modifié par mouloungoal ·
    mouloungoal • 36 ans
    Le Stade Rennais a décidé de se séparer de son président Olivier Létang, a annoncé vendredi le club breton.

    Au moment où le club a mis fin à 48 années sans trophée et pointe à la 3ème place de L1, ça laisse penser que c'est une raison extra-sportive. De là à imaginer qu'il a fricoté avec Salma... :D

    L'article complet de l'Equipe.
  • C'est totalement inattendu. Sacré surprise...
  • Exclu-Photos-Delphine-Wespiser-Miss-France-2012-digne-representante-de-l-Alsace-.jpg
    Modifié par echouafni ·
    echouafni
    ...en raison de tensions avec l'entraîneur Julien Stéphan.

    Des joueurs auraient même refusé dans un premier temps de s’entraîner...
  • On peut lire, ça et là, que Létang voulait virer Stéphan. La famille Pinault s'y opposant. D'où les possibles tensions entre l'entraîneur et le président, arbitrées par l'actionnaire. A raison, si tout cela est avéré. Virer un entraîneur aussi jeune, prometteur, et aussi tôt dans la saison au premier nuage, c'eût été complètement débile...

    Julien Stéphan mérite un peu de confiance et de pouvoir travailler sereinement, les résultats plaident pour lui. Il n'y a que Riolo et le bas-fond de l'analyse footballistique, pour parler d'escroquerie ou vouloir sa tête dans ce contexte.

    Il peut connaître un déclin mais pour l'instant, c'est du bon boulot.

    Virer Létang plutôt que le coach pas un choix illogique même les raisons sont à confirmer. Chacun va s'exprimer de toute façon.
  • Et l'Equipe annonce que Pinault rêverait de faire venir Wenger...
  • Decision très surprenante. Un des rares présidents qui a été ancien joueur, qui sait de quoi il parle et qui a fait du très bon boulot. C'est bien dommage, la compétance n'est visiblement pas un argument important. L'actionnaire est roi, Pinault peut faire son enfant gâté, c'est le fait du prince...
  • C'est génial. Rennes est un club encore plus dysfonctionnel que le Racing.. Au moment où ils arrivent enfin a faire fructifier leurs investissements et leurs bonnes ventes (Ben Arfa, Dembélé etc..) au bout de quelques années de schneck, ils se poignardent le cul pour rentrer dans le rang, à croire que l'ambition de bien faire leur a fait peur. Et c'est un multimilliardaire qui possède ce club!

    Merci pour les autres.
  • Le racing n'est pas dysfonctionnel, bien au contraire...
  • 53a951752c0ea.jpeg
    Modifié par father-tom ·
    father-tom • 37 ans
    A priori, la gestion du dossier Camavinga n'aurait pas plu à l'actionnaire. Je ne vois pas en quoi... il ne pourra pas etre retenu à vie et Rennes n'est pas le Real. Cela doit etre un ensemble...
    Virer Stéphan n'aurait pas été le signe d'une grande compétence.

    @takl faisait référence plus au passé je pense, 2005 notamment. Avec le ciel qui s'était obscurci après des jours heureux. Ou même plus tard, avec la descente aux enfers. Nous verrons aussi comment sera négociée la suite, après ces 3 belles saisons avec notre staff en fin de contrat, avant de conclure quoi que ce soit. La vie des clubs est faite de pages et de situation à négocier. Parfois très bien, il faut l'espérer, et parfois pas, selon certains choix vite payés. A Rennes, Létang a dû mal négocier certaines choses importantes aux yeux des actionnaires... Stéphan et/ou Camavinga ou autre chose. Difficile d'y voir qui se trompe. Les causes ne sont pas claires.
  • On peut douter de tout, mais pas de son Racing ! Le club roule et la pub a raison :)

    Il est difficile de voir pourquoi des gens qui ont un boulot (plaisant) dans un cadre de réussite et de stabilité le quitterait, même si tout est possible. Mais si cela devait advenir, nous avons un président dont l'une des caractéristiques majeures est de savoir s'entourer et d'inspirer la confiance.

    Quant à Rennes, la durée de vie des entraîneurs étant plutôt courte, peut-être le club n'a-t-il pas fait le bon choix, mais en effet, nous ne savons pas tout !
  • Je ne vais pas nier la réussite actuelle, depuis plus de 3 saisons, avec ces hommes en place. C'est un bonheur cette dynamique et la gestion actuelle. Étrange que tu tournes l'histoire autour de la volonté ou non (du staff si je comprends bien) de rester, sachant que nous ne savons même pas si le club a la volonté de le garder. On ne sait pas grand-chose des propositions ou pas, ou des positions de chacun.

    Savoir s'entourer, c'est effectivement clé, pour Rennes comme le Racing. Au Racing, Keller a eu le nez creux avec T. Laurey mais c'est un exercice très délicat. Même sous Keller, les entraîneurs n'ont jamais tenu aussi longtemps (Hasek, Kombouaré, Duguépéroux après la coupe de la Ligue). Là, on a un staff en place, un effectif : c'est la ligne droite. Changer des hommes, c'est un virage. Le risque de sortie de route est plus grand qu'en ligne droite.

    A Rennes, c'était audacieux de lancer Stéphan et ça a marché. Pourquoi changer très tôt dans la saison ? Surtout si le groupe adhère. C'était pourtant la position de Létang, même s'il clamait le contraire au CFC. Je comprends moins l'histoire sur Camavinga.... Qu'espèrent les actionnaires sur un tel dossier?
    Il y a peut-être encore d'autres raisons, ou c'était un ensemble.
  • Avatar_haring.jpg
    Modifié par spiterman67 ·
    spiterman67 • 52 ans
    Keller, depuis qu'il est président est un gage de stabilité. On ne va quand même pas mettre dans le même sac ses années de manager. C'est pas du tout le même rôle et positionnement par rapport au sportif.
    La difficulté en tant que Président, qui a été joueur, est de se mêler d'aucune manière du sportif. Letang à visiblement du mal avec ça et c'est en général une des sources principales de dysfonctionnement dans les clubs. C'est une des énormes qualité de Keller. Il est ancien joueur, il sait de quoi il parle, mais ne se mêle jamais du sportif. Avoir été joueur sous Gress est probablement un avantage pour comprendre cela.
  • Apparemment c'est lié à sa gestion des transferts, payés plus cher que prévu. Honnêtement le timing est complètement stupide, comment se tirer une balle dans le pied! Les rennais n'ont jamais été aussi forts et stables, étaient partis pour jouer en LDC, en tout y postuler. Ils auraient pu faire ce remaniement cet été. A moins qu'il y ait quelque bombe à venir (et que l'on ne sait pas aujourd'hui). Surprenant quand même!
  • Nous il n'y a rien à voir, puisque pas d'actionnaire puissant qui peut rompre la stabilité du club. Keller est le boss et c'est bien comme ça.
  • Mouais, si Keller mettait son nez dans le périmètre de Laurey ça ferait vite des étincelles aussi. Le problème de Rennes n'est pas tant l'actionnaire, mais le conflit larvé entre le président et son entraîneur.
  • Modifié par matteo67 ·
    matteo67
    Olivier L'étang est un dirigeant sportif très compétent, qui est venu au Stade Rennais pour professionnaliser un club trop longtemps géré à l'emporte pièce.

    Il a su installer le club breton à une place trop longtemps attendu par les supporters dans la hiérarchie du foot français.

    Le problème chez lui, c'est son caractère, une vraie gueule de con.
    De plus, il gère un club comme si c'était lui le patron, prenant des décisions seul, sans consulter personne, que ce soit le proprio, le directeur sportif, le coach.

    De fait, certains dossiers, comme celui de la prolongation d'Adrien Hunu qui traînait trop au yeux de Stephan, avait créé de frictions.
    L'entente entre le coach et son président était devenu délétère.

    Les conditions du recrutement de N'Zonzi, avec un salaire hors cadre pour le club, avait scellé l'avenir de Letang .

    Avec lui, le Stade rennais est devenu ambitieux, connait une des meilleures, voir la meilleure période de son histoire.

    Le timing semble mauvais pour une décision aussi grave.

    Si par malheur cette décision devait déstabiliser l'equipe, et de fait impacter la suite de la saison, ça fera du bruit.
  • A y réfléchir le remplacement du président n'est pas forcément le plus mauvais choix. S'il veulent faire évoluer le club, il faut une forte personnalité à la tête du sportif et un président non intrusif. Letang aurait probablement pourri la vie des son successeur aussi si l'entraîneur avait été remplacé. On voit bien à Lyon que le positionnement du président peut devenir un frein à l'évolution d'un club. En France rien ne se fait de bien, et de pérenne, sans un duo président-entraîneur parfaitement complémentaire et qui tient la route.
    Si vraiment l'ambiance était délétère, le timing est plutôt bon. Stephan à maintenant carte blanche pour bien finir la saison, et ils ont le temps de préparer la future organisation avant le mercato d'été.
  • Modifié par matteo67 ·
    matteo67
    Il n'y a pas de comparaison avec Aulas.
    Car lui, est président en étant actionnaire majoritaire.
    Et Lyon c'est vraiment le très bon exemple de développement d'un club en France.
    Exemple sportif et économique.

    Letang, était persuadé que le Stade Rennais devait évoluer dans son approche pour franchir un palier.
    Approche économique, structurelle et organisationnelle.
    Le club breton était avant son arrivée géré en bon père de famille.
    Ca l'avait stabilisé, mais pas fait évoluer.
    De fait, ces deux dernières années, Letang a dépensé des sommes assez importantes pour recruter, et augmenter la masse salariale.
    Quand on voit les résultats obtenus, on peut pas lui donner tort.
    Par contre, il est obligé de vendre deux ou trois joueurs chaque saison.
    C'est une gestion toujours compliqué, car pas toujours en phase avec ce que souhaite le coach.
    C'est pour ça, que le cas Hunu avait posé problème.
    En fin de contrat en 2020, Stephan souhaitait que le club le prolonge, alors que Letang voulait le vendre cet hiver.
    Finalement il a été prolongé, mais cette histoire a accentué la défiance entre les deux hommes.

    Stephan conforté, logiquement au vu des résultats, se retrouve en première ligne.
    Mais, il possède un effectif de qualité, et Letang n'y est pas étranger.
    Mbaye Niang, est un bon exemple.
    Stephan voulait absolument le gardet, Letang lui a donné satisfaction en y mettant les moyens.
  • Avatar_haring.jpg
    Modifié par spiterman67 ·
    spiterman67 • 52 ans
    Lyon n'est pas à prendre en exemple à titre de comparaison mais pour illustrer les limites d'un duo président-entraîneur dysfonctionnel. Autant Aulas à du mérite d'avoir fait de Lyon le deuxième club de France, autant il plafonne de par son ingérence systematique l'évolution de ce club au niveau international, quand ce n'est pas dans le championnat de L1. Pinault, en faisant le choix fort de virer son président à bien compris que malgré les réussites récentes il était un frein à l'évolution du club.
  • Aulas a fait l'été dernier la plus grosse bêtise depuis qu'il est président de l'OL.
    C'est à dire tenir compte de l'avis des supporters, en ne gardant pas Genesio.
    Le si peu charismatique mais si compétent Genesio.

    Le problème de Pinault, c'est pas d'avoir virer Letang.
    Ça peut se comprendre si il y a des divergences de points de vues sur la politique sportive et économique du club.
    Letang, c'est un ambitieux, trop ambitieux peut-être pour le président rennais, qui estime peut-être que si la gestion Letang apporte des résultats immédiats, elle met en péril l'avenir du club sur le long terme.
    C'est une vision comme une autre, sachant, qu'on est pas dans l'intimité du club breton.

    Le problème de cette décision, c'est le timing.
    Le Stade Rennais étant en bonne position pour se qualifier pour la première fois en LDC.
    De plus, le club n'a pas de difficulté économique.
    Les voyants n'ont jamais été autant au vert.

    Cette décision n'impactera peut-être pas la suite de la saison, mais c'est toujours courir un risque.
  • Le risque est en tout cas infiniment moindre que si la tête du sportif avait été coupée...
  • j'aime bien l'analyse de matteo67.....
    Le timing est peut être mauvais ....qui sait? Peut être pas ....Nous n'avons pas tous les éléments pour savoir ce qui se tramais en interne.Wait and see.
    C'était peut être le dernier moment pour préparer sereinement la saison prochaine, car même s'il devait y avoir Ligue des champions, ils ne feront pas (encore) mieux que nous cette année.C'est mon ressenti.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.