Les cahiers du cinéma... (actualité du cinéma)

Flux RSS 4774 messages · 292.663 lectures · Premier message par conan · Dernier message par deadp00l

  • Pour revenir au thème du cinéma (troll gratuit par rapport à Star Wars), j'ai vu "Au Revoir Lá-Haut" de et avec Albert Dupontel.

    Très bon film, scénario qui grouille de bonnes idées, bon casting, belle photographie. Et comme dans tous les Dupontel, il arrive à fournir toute une panoplie d'émotions dérangeantes mais tellement familières. Aux confins du cynisme et de l'humour.

    Je recommande !
  • captainflirt1306402755.jpg
    Modifié par captainflirt ·
    captainflirt • 37 ans
    J'ai failli sortir plusieurs fois de la salle, tellement je me suis fais chier par moment.
    2h35 c'est long. Très long.
    Gags sur gags à l'américaine pas drôle et qui n'ont rien à faire là, scenario on s'en sort mais on ne sait pas comment mais on s'en fout complètement improbable, mythe de la force désacralisé, personnages légendaires ridiculisés... Harrison Ford a eu raison de crever dans le VII pour ne pas avoir à subir ça !
    Putain non mais sérieux Leila de l'espace...b-(
  • Je vais tenter rogue one.
    Sans conviction tellement les suites de star wars vues n'arrivent pas à exister à côté des 3 premiers.
    C'est d'une banalité affligeante doublé d'un jeu d'acteurs sans profondeur.
    Je passe les effets spéciaux nullissime....
  • rogue one est pour moi un bien meilleur film que ceux suivant la saga officielle. Un film sombre et violent. Une réussite.

    Par contre il faut arrêter aussi de sacralisé les premiers films de la saga. J'ai revu sous la pression des enfants l'épisode 4 hier soir. Excusez-moi mais il y a des moments assez navrant et par moment c'est joué comme un pied.
  • J'ai pu voir le dernier, contrairement à vous j'ai passé un bon moment et n'ai pas vu le temps long. Il y a quelques thématiques qui sont dans l'air du temps...

    Attention spoiler - cliquez pour afficher
    La quête d'identité / la démocratisation de la force / les guerres sans fin qui sont bien vaines / Les pertes humaines dans les conflits / le dégagisme ambiant des personnes et des mythes...


    Et puis cela n'a pas être pris au sérieux, l'humour était présent dans la première trilogie. Ca reste du soap opéra, pas de la guerre nucléaire.

    Attention spoiler - cliquez pour afficher
    Le côté obscur a toujours été risible et se fait bien moquer encore une fois, tu m'étonnes que la résistance s'en sorte à chaque fois avec des leaders aussi nazes.
  • roulian a écrit, le 03/01/2018 13:05 :

    Par contre il faut arrêter aussi de sacralisé les premiers films de la saga. J'ai revu sous la pression des enfants l'épisode 4 hier soir.


    Justement La guerre des étoiles (IV) et Le Réveil de la Force (VII) sont exactement les mêmes films. Le scenario est un copié collé sans saveur et sans intérêt autre que commercial. A la limite, ils auraient mieux fait de faire un reboot mais pour ça il faut des idées et n'est pas George Lucas qui veut.

    Le 1er du nom comporte quelques défauts notamment au niveau du jeu des acteurs et du scenario outrageusement manichéen, certes, mais ça reste une référence du cinéma tant les innovations techniques, les effets spéciaux et l'univers représenté ont alimenté à eux seuls l'histoire du 7è art (et pas seulement), tout en se référant à son patrimoine génétique : les peplums, les western, la sf et l'expressionnisme.

    La suite officielle made in Disney en ce sens n'apporte rien que des dollars et des parts de marché dans la concurrence avec les studio Marvel et DC qui ont depuis très longtemps déculotté Mickey et ses gentils petits canards à nœud-nœud, la 2è Gm et l'arme nucléaire étant passées par là...
    Star Wars n'avait pas besoin de ça. Disney ferait mieux de se consacrer à faire du Disney.

    A l'inverse, d'accord avec toi pour Rogue One. Le film apporte un vrai plus, se permet d'interpréter et d'explorer des thèmes de la saga en se les appropriant.
    C'est audacieux, grandiose et très réussi.
  • thespecialone1371764161.png
    Modifié par thespecialone ·
    thespecialone • 26 ans
    Pourtant Rogue One, c'est pas très Disney comme film dans le fond, ce qui me fait dire que tu dois sous-estimer le poids des équipes Lucasfilm et surestimer celui de Mickey sur l'univers SW actuel et les choix scénaristiques qui y sont faits. Soit-dit en passant, Marvel leur appartient aussi donc difficile de parler de déculotté.

    Perso, j'ai aimé l'épisode VIII car il a rempli les parties que j'attendais et que j'ai apprécié le développement fait des 3 persos les plus importants (Rey/Ren/Luke) entre autres.
    Il a défauts, dont une partie découle du VII et des choix d'Abrams, mais je fais partie de la frange qui ne voit pas d'insultes à la saga, que ce soit par rapport à la Force ou aux persos originaux. Ce Luke-là me paraît beaucoup plus profond et intéressant que celui imaginé par les bouquins de l'ancien UE par exemple, et Lucas semblait aussi vouloir aller dans cette direction si on en croît ses traitements.
    Pour la fameuse scène de Leïa, la mise en scène ratée ne rend pas service au choix fait, ce qui m'a étonné de la part de Johnson, qui est un très bon metteur en scène pourtant, et un fan de SW comme Edwards (le réal de Rogue One).

    D'ailleurs, j'aime beaucoup ce que fait Rian Johnson en général, et j'ai hâte de voir où il va vouloir aller avec SA trilogie.

    Edit : Mais oui, le VIII est un film clivant là où le VII se voulait beaucoup plus consensuel.
  • Selon mon humble avis, Star Wars 8 n'est pas un Star Wars : c'est juste un mauvais film. C'est incroyablement long, c'est complètement incohérent (vis-à-vis des autres épisodes de la saga), c'est bourré de séquences inutiles (sans spoiler, 2 personnages ne servent absolument à rien, et 40 bonnes minutes du film peuvent être effacées sans aucun problème) et c'est même cheap par moment. Et ça se permet même de déconstruire les quelques pistes excitantes ouvertes par un épisode 7 (qui, au final, est bien plus solide que cette horreur à l'humour Avengers omniprésent et agaçant). Bref, le film a réussi la prouesse de m'ôter l'envie de voir le 9. Respect.

    D'accord avec vous pour Rogue One ; un excellent film. Bien supérieur aux épisodes 7 et 8.
  • Je vous recommande vivement d'aller voir le film : « La surface de réparation » de
    Christophe Régin qui raconte l'histoire (d'une partie) de l'entourage des clubs de foot (en l'occurence le FC Nantes) et donc des joueurs de foot : les filles, les recalés des centres de formations, etc. (étonnamment pas les agents entant que tels).

    Un film vraiment réussi à tous points de vue, davantage pour les qualités de l'histoire que sa dimension sociologique.

    Je pense que toutes les personnes qui se rendent ici sur la Stub auront un intérêt pour ce film. Précision : on ne voit quasiment aucun moment de matches.

    Pour une critique parmi d'autres : ici
  • Vu Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance.

    https://ataria.tok-md.com/argazkiak/CBD/cache/three_billboards_ou...

    Malgré la thématique, c'est un film très bien équilibré entre la comédie et les passages plus sombres.
    Il est servi par un super casting (Frances McDormand, Sam Rockwell, Woody Harrelson,...) et a trusté les récompenses.
    Il ne restera peut-être plus longtemps à l'affiche, comme il est actuellement présenté dans la salle 9 du Ciné Cité.

    Vu également Gosthland, en avant-première au Festival de Gérardmer.

    https://www.mylene.net/uploads/tweets/59197.jpg

    Réalisé par Pascal Laugier qui avait tourné Martyrs, il plaira aux amateurs de films d'épouvante à grosse tension. On est saisi du début à la fin du film, et Mylène Farmer est au top dans son rôle. Le film a cartonné au festival.
  • Pour ma part, le film salvateur de ce début d'année : Ni juge ni soumise.
    Un documentaire à la sauce Strip-tease, la fameuse émission de télévision belge.
    Une confrontation avec la réalité qui, dans mon cas, m'émeut beaucoup plus que les fictions.

  • Salut Schillou, c'est cool que tu évoques ce docu. Je ne l'ai pas encore vu. Il est à l'affiche au Star pendant quelques jours.
  • Vu L'Île aux Chiens de Wes Anderson. Un bijou dans le style poético-nawak enfantin.

    La VF est top (+) (le gang de clébards doublés par Amalric, Attal et Girardot =P~)
  • Étonné que personne ne parle d'Avengers Infinity War, qui a écrasé la concurrence au box office mondial et se place 4e plus gros succès de tous les temps avec 1,9Mi $ de recettes :O

    C'est la synthèse de 22 films et plus de 10 années de travail sur les Marvel qui se fait ici, même si, scénario et recherche du profit obligent, il y aura une suite :-'

    J'ai passé un bon moment et la fin m'a scotché. N'ayant pas lu les comics sur Thanos, j'ai été surpris. On passe sur les incohérences du film relevées comme toujours par un odieux connard :D

    Il est en bout de course, et les arrivées de Deadpool 2 et Solo - A Star Wars story l'empêcheront sans doute d'arriver sur le podium et détrôner Star Wars 7 - Le réveil de la force et ses 2,069 Mi $ de recettes.
  • Vu First man le nouveau film du réalisateur star Damien Chazelle.

    C'est du très grand cinéma. J'ai beaucoup aimé.

    Si Gosling n'a pas l'oscar ce coup-CI, c'est à n'y plus rien comprendre;
  • Pareil, beaucoup aimé. Le film a beaucoup de qualité et ne donne pas l'impression d'une mauvaise SF de l'espace.
    Au contraire, quand ils montent dans leur fusée, on se demande comment ils ont pu aller sur la lune dans des poubelles pareilles.
    Pour moi, c'est l'anti Star Wars, où tout est magique. Dans First Man, tout est humain.

    Autre film vu et bien aimé : Bohemian Rhapsody



    Ceux qui aiment Queen et la musique en général seront comblés. Par contre, l'histoire reste approximative et exagérée, et les vrais sujets très peu abordés. Les personnages, même Freddy Mercury finalement, ne sont pas trop creusés psychologiquement.
    Bon on s'en passera pour un final du film juste jouissif.
  • Concernant Star Wars, ce qui avait plus à l'époque du premier film ("Un nouvel espoir") c'était justement le côté déglingué, de voir de la rouille, de l'huile sur les machines, du sable, des vieux droïdes, les Jawas sont des ferrailleurs, Han Solo vole dans un vieux coucou...

    C'était peut-être moins par choix que par nécessité certes, mais ça changeait de la SF US des années 1950-1960 qui nous montrait un monde futuriste brillante et aseptisé façon la série The Jetsons.

    Après Lucas et sa clique ont basculé du côté obscur du numérique pour le résultat qu'on connait...
  • Vu un film québécois "La chute de l'empire américain"



    Les Québécois sont assez réjouissants au cinéma, et il n'y vont pas avec le dos de la cuillère quand il s'agit de taper sur leurs amis américains ou sur le capitalisme en général, l'individualisme, la quête effrénée de l'argent.

    Ce film a un titre trompeur néanmoins, il n'y a pas vraiment de chute de l'empire, ni même rien qui puisse le fissurer, mais une décadence généralisée des valeurs au profit de l'argent roi. Ca reste une comédie agréable, où l'on peut ricaner sur certains personnages et situations.

    Le pitch du film ça serait un peu comme si @strohteam tombait sur des millions de dollars et ne saurait pas quoi en faire. Faut-il renier ses valeurs et sa philosophie personnelle ? L'argent peut-il mener au bonheur ? A vous de vous faire une idée en allant voir ce film ;)
  • J'étais en train de confondre ce film avec le déjà ancien "Le déclin de l'empire américain" du même Denys Arcand. Tabernacle !
  • Bon je remonte ce topic après 10 mois d'inactivité grâce à une des rares claques cinématographiques que je me suis prises, à savoir 1917 de Sam Mendes.

    Le thème (grande guerre) et la technique de tournage (plan séquence) m'ont fait plonger dans le film presque comme si j'y étais.
    C'est prenant, c'est haletant, c'est fort, bref je n'ai pas vu les 2 heures passer.
  • Comme 1917 (que je n'ai pas encore vu) est nominé aux oscars, je parlerai du recordman 2020 des nominations: Joker.
    Ben si Phoenix n'obtient pas l'Oscar du 1er rôle masculin, c'est que le vainqueuer aura été super-super bon, parce que la performance de Phoenix est super-bonne!
    Passer du fou rire, aux sanglots (et pas qu'une fois) je sais pas comment il a réussi à faire cela (+)
  • ...euh passer du fou rire aux sanglots ?... euh... tu sais pas comment il a réussi à faire cela ? Il est supporter du Racing, vindiou !
  • ... de la SIG tu veux dire!:D
  • Icaro-Deadpool-696x696.jpg
    Modifié par deadp00l ·
    deadp00l • 37 ans
    kitl a écrit, le 03/03/2019 12:11 :
    J'étais en train de confondre ce film avec le déjà ancien "Le déclin de l'empire américain" du même Denys Arcand. Tabernacle !


    Alors, si ca s'écrit bien comme cela, il faut le prononcer plutôt de cette façon :
    tabarrrrrnak (si tu es capable de rouler les R) :D

    en passant c'est une des choses que j'ai acquise le plus rapidement dès mon arrivée chez les caribous. Les insultes n'étant pas dirigé vers la personne à qui on parle, ca devient très léger (pour nous, pas pour eux :) )

    on a donc le calice (dire côlice), l'ostie (souvent abrégée en 'stie) et bien entendu toutes les combinaisons possibles "mon ostie de côlice".
    Et forcément ca se conjugue aussi, mais pour plus de détails, je vous réfère au très bon film : "Bon Cop, Bad Cop", qui a une scène durant laquelle tout est expliqué, le tout sur fond de hockey sur glace et le fameux déménagement des Nordiques de Québec au Colorado (qui plus est, on gagné la Coupe Stanley dès la première année dans leurs nouvelles couleurs, vraiment crève-coeur).

    Ce qui frustre encore, 27 ans après, tout le grand village de Québec et sa rivalité perdue avec Montréal (faites une recherche youtube "nordiques-canadiens vendredi saint) :D
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.