Coronavirus

Flux RSS 219 messages · 21.922 lectures · Premier message par superdou · Dernier message par moderateur

  • Salut tout le monde, j'espère avant tout que vous allez bien.
    Comme d'habitude, les débats sont nombreux et de nombreuses prises de têtes/incompréhension.

    Si je peux apporter ma pierre à l'édifice, rapidement parce qu'il y a déjà eu plein de blabla lol:
    1/ Il y aura forcément un gros impact économique pour les TPE/PME et même les multinationales, il y aura donc un avant et un après...au moins pour elles.

    2/ "On" est beaucoup, je vois, à penser que toute décision prise par le politique se fait sur la base de l'économie et que c'est à revoir. Le stock de masque a été revu à la baisse, sur proposition de la cour des comptes...On a baissé le nombre de lits en réanimation au plus bas (de souvenir 6000 en France contre 25000 en Allemagne) juste parce qu'on privilégie l'ambulatoire à tout va et que ça coûte moins cher. L'Europe actuelle montre qu'il n'y a pas de décisions sanitaires (et politiques) européennes, juste économiques (relâchement des déficits à moins de 3%).

    3/L'Italie, parlons-en, au-delà des voyages, au moment de la décision du confinement les lombards et vénétiens sont partis se confiner ailleurs, propageant le virus à toute l'Italie beaucoup plus vite. Pareil pour l'Ouest du pays "assaillis" par les parisiens, régions dont on verra l'impact d'ici quelques jours...

    4/La société n'a pas bougé d'un iota, les mêmes "bonnes personnes" restent chez elles, les mêmes cons bravent les interdits et contestent toute décision parce qu'ils n'ont pas envie de "contraintes" dans leur vie/liberté de vivre...

    Bref, restez bien chez vous et sur le Stub c'est encore mieux :D
    Bon dimanche et la base...Allez RACING!!
  • ça me fait marrer ceux qui parlent d'un après.
    Selon eux:
    L'homme va arrêter de convoiter le bien d'autrui ( on n'a pas attendu le capitalisme pour piller )
    l'homme sera l'égal de la femme.. ( je vois pas en quoi la maladie changerai quelque chose mais bon on peut rêver )
    l'homme arrêtera d'interagir avec son environnement ( ou le polluer en d'autres termes )
    l'homme arrêtera de manger ce qu'il a toujours mangé.... ( on peut espérer que les steaks non bios artificiels arrivent à remplacer la viande animale mais à part ça.. )
    l'homme arrêtera d'échanger avec autrui ( quand on voit le contenu des sépultures de tout temps on trouve des objets de provenance diverse )
    l'homme arrêtera de voyager. ( idem .. faut voir d'ou on vient déjà )

    Pourquoi pas l'homme deviendra bon ?
    C'était pas le but du christianisme à la base.

    Bref tant mieux si les politiques de la santé infléchirons vers plus efficacité. C'était déjà le cas en Asie et on en voit des résultats positifs.
    Pour le reste elle a bon dos l'économie. On veut plus de service mais payer moins d’impôts.
    Moi je veux payer plus d'impôts pour une meilleure prise en charge de tous.

    Allez sur ce je retourne a mon confinement
  • La sortie de crise verra bon nombre de petites et moyennes entreprises fermer définitivement, et donc, augmenter considérablement notre taux de chômage.

    L'argent injecté en masse pour ne pas que tout s'effondre en Europe ou en France va provoquer une inflation assez forte, qui va automatiquement considérablement réduire notre pouvoir d'achat.

    Certaines réformes prévues par le gouvernement seront sans doute reportées sine-die car on n'aura pas les moyens financiers de les mettre en place. Il en va de même pour des dépenses moyennement urgentes (comme la réfection de la Meinau). Des économies drastiques vont devoir être faites pour les prochaines années.

    Pour le reste, je ne pense pas que les choses vont changer de façon durable, on retournera bosser, puis viendra le temps des vacances où on essayera de se changer les esprits, en France ou ailleurs à travers le Monde.
  • A mon tour de balancer mon analyse d'économiste du dimanche😁
    Après avoir baissé les taux d'intérêts au max, les banques centrales innondent les marchés de liquidités (cf quantitative easing) pour les maintenir sous respiration artificielĺe depuis un certain temps déjà.
    Tout cela a été permis par des cours du pétrole maîtrisés grâce à la production de non conventionnel (schiste aux USA et de bitumineux au Canada).
    Toutes les crises sont corrélées à l'explosion du prix du baril (voir 2008, qui est une crise de l'énergie qui débouche sur les subprimes).
    L'ampleur de la crise économique à venir dépendra donc ,comme d'habitude, du coût de l'énergie.
    Dans tous les cas c'est le pekin moyen qui passera à la caisse, cad vous et moi...
  • @superdou

    Oui l'argent injecté risque de créer une inflation assez forte, mais en France nous avons un smic indexé sur l'inflation donc nos salaires vont augmenter.

    L'inflation n'est pas forcement une mauvaise chose, ceux qui payent un crédit sur 25 ans seront d'accord avec moi (qui dit inflation, dit hausse des salaires mais le montant du crédit lui ne change pas!).

    Aujourd'hui personne ne peut prédire comment les choses se dérouleront, mais il va y avoir des changements .
    l’union européenne peut s’écrouler, les banques peuvent s'effondrer, les dettes des états pourraient être abandonnés.

    Mais il peut aussi y avoir du positif, les états peuvent gagner en autonomie, la recherche sur les Energies renouvelable pour éviter la dépendance aux grands exportateurs de pétrole peut s'intensifier, relocalisation, recherche, éducation...

    moi qui adore les livres je pourrais donner 10 000 façons de voir la sortie de crise (ou non!) ma préféré:

    Instauration prochaine de l’état d'urgence, flicage par smartphone , transmission des données de facebook,tweeter, délation entre voisin etc ...
    Prise de pouvoir des états par les leaders de la silicon valley, pensée unique, Cryptomonaie, puce rfid , eugenisme, clonage etc...



    Ce ne sont que des hypothèses, seul l'avenir nous dira quelles sont les marques laissées par le virus à notre model de civilisation.

    Peut être que nous reprendront notre routine en attendant la prochaine crise !
  • Mouais, le SMIC augmente, mais moins que les énergies, le tabac, les loyers, etc. sans parler de l'indice des agents de la fonction publique gelé depuis 11 ans :-'

    Un de mes professeurs en Faculté de Sociologie, spécialisé dans les conduites à risques et les comportements déviants, affirmait qu'il préfère être pessimiste pragmatique qu'optimiste béat.

    Je le rejoins là-dessus et ne peux m'empêcher de penser que le monde ne s'améliorera pas dans l'après-Covid-19.

    Croire que les gouvernements des états touchés vont mettre plus de moyens dans les services publics est une erreur. Il suffit de voir les montants alloués aux hôpitaux d'un côté et aux entreprises et banques de l'autre dans le plan de gestion de cette crise.

    Ils n'ont pas retenu la leçon de la crise financière de 2008. Pire, ils appliquent la stratégie du choc (lire l'ouvrage du même nom de Naomi Klein) pour revenir sur des acquis sociaux dans le monde du travail. Suivez l'actualité parlementaire, vous saurez à quoi je fais référence...

    Désolé pour la partie hors charte du stub =;
  • Allez moi aussi
    A la fin du confinement , les premiers impacts à court terme seront :

    - plus de divorces et ruptures
    - plus de femmes et enfants battues
    - plus de regard malveillant envers les asiatiques mais on continuera à acheter sur Alibaba...
    - moins de vacances pour les gens pour cette année ( suite congé imposé ...)
    - participation et intéressement à la baisse ( pour les boites qui en offrent )
    - plus de naissance dans 9 mois
    - hausse des impots locaux
    - moins d'embauche , voir des licenciements dans certain secteur
    - pas de hausse de salaire cette année

    Encore une fois mettre les moyens dans le service public ok mais qui va payer ? En France , on veut tout mais tant que c'est l'autre qui paie
  • lawknight a écrit, le 23/03/2020 18:05 :
    Mouais, le SMIC augmente, mais moins que les énergies, le tabac, les loyers, etc. sans parler de l'indice des agents de la fonction publique gelé depuis 11 ans :-'

    Un de mes professeurs en Faculté de Sociologie, spécialisé dans les conduites à risques et les comportements déviants, affirmait qu'il préfère être pessimiste pragmatique qu'optimiste béat.

    Je le rejoins là-dessus et ne peux m'empêcher de penser que le monde ne s'améliorera pas dans l'après-Covid-19.

    Croire que les gouvernements des états touchés vont mettre plus de moyens dans les services publics est une erreur. Il suffit de voir les montants alloués aux hôpitaux d'un côté et aux entreprises et banques de l'autre dans le plan de gestion de cette crise.

    Ils n'ont pas retenu la leçon de la crise financière de 2008. Pire, ils appliquent la stratégie du choc (lire l'ouvrage du même nom de Naomi Klein) pour revenir sur des acquis sociaux dans le monde du travail. Suivez l'actualité parlementaire, vous saurez à quoi je fais référence...

    Désolé pour la partie hors charte du stub =;


    Pour ceux qui n'aiment pas lire, regardez le documentaire du même nom, c'est tout aussi efficace ;)


  • Bien vu l'aveugle (avec les sous-titres si vous ne parlez pas anglais)
  • zvain a écrit, le 22/03/2020 13:34 :

    D’ailleurs une étude vient de démontrer que la pollution aux particules fines serait directement liée à l’explosion de cas dans le Nord de l'Italie. En effet, la consigne de « distance sociale » d’un mètre serait presque inutile dans des zones où le virus continue de vivre en voyageant dans des particules fines. Et en Lombardie et régions voisines, cette pollution est l'une des plus fortes en Europe. Triste lien de cause à effet


    Je ne reviens pas sur l'intégralité de ton propos car je assez en accord avec toi sur le sujet.

    Cependant, je pense que cette étude est un peu fumeuse. C'est la pollution ou le mouvement incessant des personnes qui propage le virus ?
    Car là où il y a beaucoup de pollution, il y a beaucoup de mobilité...
  • Salut à tous,

    A l'origine, j'avais décidé d'écrire quelques textes pour garder le lien avec la famille et les amis proches et les faire sourire un peu dans cette période particulière.

    Finalement, c'est devenu une chronique quotidienne et j'ai même eu la surprise d'être publié sur un blog littéraire: http://www.passion-bouquins.com

    Je les poste également sur mon stublog, donc si vous avez un peu de temps à perdre, voici les chroniques d'un confiné alsacien. Il y a 3 épisodes pour le moment.

    Acte#1: Les courses. https://racingstub.com/blogs/daikaran/18465-chroniques-dun-confine-alsacien-acte-1
    Acte#2: Mal aux dents. https://racingstub.com/blogs/daikaran/18466-chroniques-dun-confine-alsacien-acte-2
    Acte#3: Rien ne change. https://racingstub.com/blogs/daikaran/18467-chroniques-dun-confine-alsacien-acte-3

    Bon après-midi et portez-vous bien :)
  • zvain1318799508.jpg
    Modifié par zvain ·
    zvain • 34 ans
    Bele initiative @daikaran (+)



    captainflirt a écrit, le 24/03/2020 12:38 :
    zvain a écrit, le 22/03/2020 13:34 :

    D’ailleurs une étude vient de démontrer que la pollution aux particules fines serait directement liée à l’explosion de cas dans le Nord de l'Italie. En effet, la consigne de « distance sociale » d’un mètre serait presque inutile dans des zones où le virus continue de vivre en voyageant dans des particules fines. Et en Lombardie et régions voisines, cette pollution est l'une des plus fortes en Europe. Triste lien de cause à effet


    Je ne reviens pas sur l'intégralité de ton propos car je assez en accord avec toi sur le sujet.

    Cependant, je pense que cette étude est un peu fumeuse. C'est la pollution ou le mouvement incessant des personnes qui propage le virus ?
    Car là où il y a beaucoup de pollution, il y a beaucoup de mobilité...


    C'est sûr qu'il faut être méfiant avec ce genre d'études (c'est pour ça que j'emploie le conditionnel) mais ça me paraissait assez sérieux pour en faire part et poser ce débat sur ce possible lien. Comme tu le dis il y a peut-être d'autres raisons plus évidentes qui expliqueraient les lieux où il y a le plus de contamination. En tout cas il est connu que le nord de l'Italie est extrêmement pollué en particules fines (l'un des endroits les plus pollués d'Europe) avec un "nuage" stagnant bloqué contre les Alpes et qui rend l'air en général médiocre. Et c'est justement dans cette région qu'il y a eu une explosion de cas comparé à d'autres centres urbains et développés industriellement. Alors ça me paraissait intéressant de creuser mais peut-être est-ce que cela reste "accessoire" au final comme cause, à confirmer ou infirmer...

    Sinon je trouverais intéressant d'analyser un peu les méthodes qu'ont employé par exemple la Corée du Sud, Singapour ou Hong Kong, comparé à nos méthodes de confinement en Europe. Je ne cite pas la Chine car leur politique diffère davantage des trois pays cités par rapport à la France. Apparemment ces trois pays asiatiques n'auraient pas demandé de confinement mais ont choisi de tester systématiquement les habitants et de mettre immédiatement en quarantaine les personnes testées "positives" ou malades. Puis tracer ceux que les malades ont côtoyé avant. Avec des résultats, apparemment, bien plus efficaces qu'un confinement.
    Cela demande des moyens énormes mais ils les ont vraisemblablement (technologiques et sanitaires). Il y a également le comportement de la population : là-bas ils utilisent régulièrement des masques dès qu'ils sont malades ou connaissent des gens malades, ils désinfectent régulièrement les transports en commun, ils ne ne saluent pas de la même manière que nous...

    Bref quelques questions ouvertes : le confinement est-il une méthode d'une autre époque finalement ? Est-ce qu'on a été obligé d'employer cette mesure "par défaut" car il manque d'argent et de moyens dans le domaine de la santé en Europe ? Et est-ce que nos habitudes sanitaires et hygiéniques ont fait que les cas se sont développés plus facilement ?

    Autre point : j'ai été agréablement surpris de lire que du personnel soignant cubain était allé en Italie pour aider, des spécialistes qui avaient déjà aidé pour Ebola. D'où viennent ce savoir faire et ce "sens du sacrifice" cubain ? Il me semble avoir aussi lu que des Russes étaient venus aider les Italiens (virologues avec du personnel médical) : un super beau geste de leur part mais n'y a-t-il pas aussi propagation en Russie ?
  • Je rappelle que les pays que tu cites ( tu peux rajouter Taiwan voir le Japon ) ont connu les différents crise du SRAS, MERS , H1N1 et autre merde sur les 20 dernières années avec des morts chez eux

    Du coup, contrairement à nous qui voyions de loin ces crises , ils étaient préparés à faire du dépistage massif

    Leur méthode est aussi efficace parce qu'ils ont tracé les gens via une application sur leur smartphone ou bien par leur carte bancaire ==> juridiquement en France ce n'est pas possible ( sans compter que la plupart français auraient refusé que l'Etat ait accès à des données perso)

    Tu rajoutes à çà la discipline des asiatiques , on est malade on porte un masque , on respecte strictement les consignes des autorités etc...

    Et enfin je rappelle que l'offre de santé dans ses pays est à 90 % privé voir complétement privatisé

    Nous ( et j'en faisait partie ) , on se moquait de Bachelot parce qu'elle avait acheté trop de vaccin et de masques ...
  • zvain a écrit, le 24/03/2020 19:11 :
    Apparemment ces trois pays asiatiques n'auraient pas demandé de confinement mais ont choisi de tester systématiquement les habitants et de mettre immédiatement en quarantaine les personnes testées "positives" ou malades. Puis tracer ceux que les malades ont côtoyé avant. Avec des résultats, apparemment, bien plus efficaces qu'un confinement.

    Juste pour donner un ordre de grandeur, on évoque les sommes de 250 000 à 300 000 Sud-Coréens testés. Sur une population de 50 millions d'habitants.

    Les pays asiatiques ont effectivement d'autres standards, d'autres coutumes. L'utilisation de masques est habituelle (avec la pollution surtout), on a surtout affaire à des peuples disciplinés : la démocratie est arrivée très récemment en Corée du Nord et à Singapour et les Chinois attendent toujours.
    Pour l'anecdote, les Chinois crachent par terre et pètent sans gêne.

    Plus sérieusement, le SRAS et de précédentes épidémies ont permis de développer des bonnes pratiques. Un peu comme si des vétérans de la grippe espagnole de 1918 venaient former chaque foyer de France.
  • Citation:
    la démocratie est arrivée très récemment en Corée du Nord et à Singapour et les Chinois attendent toujours.


    :D
  • :)):)):))
  • captainflirt1306402755.jpg
    Modifié par captainflirt ·
    captainflirt • 39 ans
    On peut caricaturer les pays asiatiques, leurs habitudes d'épidémie, leurs mœurs sanitaires et sociales. Dans ce cas là, il faut aussi caricaturer les démocraties occidentales.
    De Trump à Johnson, en passant par les Pays-Bas, on voit bien que les réflexes ne sont pas les mêmes. En France, l'augmentation des paperasses, des discours ministériels contradictoires au sein d'un même gouvernement, sont largement amplifiés par le confinement (qui n'en est d'ailleurs officiellement pas un:o)).

    Si on caricature, regardons un peu dans le rétroviseur ce que nous avons fait. Un service hospitalier saturé (les hôpitaux de Mulhouse faisaient déjà la Une des journaux depuis décembre avec les grèves dénonçant le manque de moyens et les réformes), des auto-entrepreneurs en train de crever la gueule ouverte, des groupes du cac40 qui sont les seuls à tirer leur épingle du jeu car indispensables (énergie, grande distribution, internet, eau, etc) et qui peuvent en même temps prétendre aux mêmes avantages que les pme/tpe avec les dispositifs de chômage partiel, de report des cotisations, etc.
    Et la réponse à la crise économique de demain déjà annoncée en filigrane à venir, elle aussi puisée dans la caricature de nous-même : politiques d'austérité, désintégration du code du travail, annihilation du social, délitement, production de masse au mépris de l'environnement, post colonialisme au nom de l'économie de marché, reconstruction indispensable de l'Europe libérale, discours sécuritaires, mesures de restrictions des libertés individuelles. Voilà notre identité. La généralisation d'une France à 2 vitesses, la cristallisation des inégalités sociales (santé, éducation, logement, etc.), le repli sur soi, le confinement, la résignation.
    Voilà ce qui nous attend demain pour endiguer les pandémies. La caricature de nous-même.
  • Tu auras fort probablement raison pour la réponse à la crise éco

    Mais qu'est ce que tu proposes pour éviter tout ceci sans que le français ou les européens ralent ?
  • UF5cszi1_400x400.jpeg
    Modifié par guigues ·
    guigues • 38 ans
    zvain a écrit, le 24/03/2020 19:11 :
    Bele initiative @daikaran (+)

    Autre point : j'ai été agréablement surpris de lire que du personnel soignant cubain était allé en Italie pour aider, des spécialistes qui avaient déjà aidé pour Ebola. D'où viennent ce savoir faire et ce "sens du sacrifice" cubain ? Il me semble avoir aussi lu que des Russes étaient venus aider les Italiens (virologues avec du personnel médical) : un super beau geste de leur part mais n'y a-t-il pas aussi propagation en Russie ?


    La médecine c'est une spécialité cubaine version Castro, qu'il l'a largement exporté vers les pays frères depuis des décennies. Un peu dans le genre à Cuba on a pas de Pétrole mais on a des médecins. C'était aussi un des seuls moyens de faire rentrer des devises avec l'embargo.

    Quant aux conclusions à tirer sur cette épidémie, il me paraît hasardeux de voir au delà de ce qu'elle est une crise sanitaire avec certes des répercussions certes multiples. D'ailleurs tous les pays la prennent de plein fouet quel que soit leur système économique ou politique.
  • Je pense qu'aujourd'hui pour beaucoup de cubains, s'ils ont l'opportunité de partir à l'étranger et d'y rester, notamment un pays comme l'Italie en terme de climat, pays latin, y fonder une famille, etc.. ils n'hésitent pas. Parce que notre "crise passagère" de nos rayons de pâtes, eux la connaissent depuis des décennies sur l'ensemble des produits.
  • Notre civilisation a beaucoup de défauts aussi. Grâce au Coronavirus et au confinement on a enfin l'occasion de comparer. On s'y habitue à ne plus acheter (et produire) de choses inutiles. On observe que la pollution disparait. Quant à la démocratie, je ne suis pas sûr qu'on y soit vraiment si on regarde de plus près, surtout de la manière dont on traite les étrangers ou les faibles. Mais ça serait un trop long débat pour le stub.
    Sinon entre les climats cubain et italien, y a match... :D
  • Oui on se demande quand même comment on en est arrivé en France à devoir remplir un papier sur l'honneur à chaque fois qu'on sort promener son chien (ou soi-même) ou réglementer le nombre de mètres qu'on a le droit de faire autour de son domicile. Et encore pire surveiller les caddies des français et mettre des amendes à ceux qui achètent 5 bouteilles de coca ou des serviettes hygiéniques en les culpabilisant haut et fort devant tout le monde que "ce ne sont pas des produits de première nécessité". Alors qu'on peut toujours acheter tranquillement ses clopes au bureau de tabac et qu'il y a eu des élections y'a 10 jours.

    Sinon je plaide aussi coupable, je me souviens que je me "moquais" souvent (intérieurement bien sûr) des asiatiques qui portaient des masques. Bah maintenant je comprends pourquoi ils en portent et que c'est pas simplement par paranoïa ou exagération. Simplement une mesure d'hygiène qu'on devrait bien plus souvent adopter.
  • Comment en arrive-t-on là ? C'est tout con, on sait très bien que pas grand monde n'aurait respecté le confinement s'il n'y avait pas eu de limite ou de démarches un peu ubuesques à réaliser.

    Je pense que le respect est très hétérogène sur le territoire et que les « zones de non-droit » habituelles n'en ont encore moins à branler que d'habitude.
  • foot-france671334674517.jpg
    Modifié par foot-france67 ·
    foot-france67 • 28 ans
    Donc nous sommes condamnés à porter des masques jusqu'à la fin des temps ? à se cacher le visage ? à ne plus se serrer la main ?
    Pour moi c'est clairement le signe d'une société toujours plus aseptisé, toujours de plus en plus réfractaire à l'acceptation de la mort et de la maladie (sans doute lié à la perte d'influence des religions).

    On ira plus jamais voir un match de foot ? Tous les rassemblements de + 1000 personnes seront à terme interdit ? En tout cas voilà un nouvel argument répressif dans les mains des préfets, exemple :
    "Considérant que, nous sommes en hiver et qu'à cette période les maladies infectieuses sont plus nombreuses qu'à l'accoutumé blabla blabla
    Considérant que le stade de la Meinau peut accueillir 27 000 spectateurs
    Considérant qu'un regroupement important de personne est susceptible de favoriser la propagation de "x virus"

    Arrête
    - La limitation de la capacité du stade de la Meinau à 10 000 places jusqu'à nouvel ordre
    - l'obligation pour les spectateurs présent de respecter scrupuleusement une distance de sécurité d'un siège, sous peine d'amende de 135€ et de 4 mois de prison en cas de récidive
    ou
    - La fermeture jusqu'à nouvel ordre de tous les stades, salles, de capacité supérieur à 1000 places jusqu'à nouvel ordre

    ça sera comme ça chaque année à chaque épidémie de grippe du coup ou à chaque suspicion de nouveau virus ?

    Ces dernières semaines de lobotomisation de la société européenne vont avoir de grave conséquences... économique et sociétale aussi, désormais éternuer ou tousser dans la rue et les gens ont la même réaction que s'ils rencontraient un barbu crier "allah akbar".
    Par contre ces mêmes gens continueront de vous coller au cul à 130 sur l'autoroute hein, va comprendre la logique ...


    Puis un nouveau tour de visse sécuritaire et totalitaire se met déjà doucement en place.

    Déjà des députés se posent la question de tracer les téléphones des français pour détecter ceux qui seraient hors de leur domicile ou de leur lieu de travail.
    On modifie le code du travail, on va faire travailler des gens jusqu'à 60h par semaine, l'employeur aura tous les droits sur les congés ..
    Puis évidemment la quarantaine elle même, je ne veux pas vivre dans un monde où il faut justifier de devoir sortir son chien ..

    Pour déboulonner l'idée actuelle qui circule comme quoi le virus serait présent partout dans l'air, qu'on pourra l'attraper simplement en sortant dehors ou le propager en faisant un jogging ... la bonne blague.
    https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/surfaces-aerosols-le-coronavirus-survit-il-partout



    Ce que j'adore dans ces situations, c'est le caractère soi-disant "temporaire" mais qui deviennent de facto définitive ..
    Aujourd'hui tout le monde trouve normal qu'on ne puisse embarquer une bouteille d'eau dans un avion ..
    Aujourd'hui tout le monde trouve normal l'état d'urgence perpétuel depuis 2014 ..
    Demain on trouvera normal que chaque français se fasse implanter une puce électronique dans le corps ...

    Toujours plus de sécurité et toujours moins de liberté.



    Autre remarque, on parle des hôpitaux saturés.. en réalité il ne semble y avoir que celui de Mulhouse et d'autres en Alsace qui soient saturé, d'ailleurs ça fait 2 semaines qu'on ne voit que des images de celui de Mulhouse, forcément pas d'image de la situation à Bordeaux hein.
    Le pire étant qu'on apprend qu'il y a encore pas mal de lit disponible dans la région, notamment via le privé qui en a mis à disposition et qui se demande ce qu'attend l'Etat pour les réquisitionner ... non, on préfère mobiliser un A330 pour transporter 7 patients de Mulhouse jusqu'à l'autre bout de la France, ou quand le "public" veut montrer qu'il peut se débrouiller sans le privé, un scandale.
    https://www.huffingtonpost.fr/amp/entry/coronavirus-les-hopitaux-prives-veulent-etre-requisitionnes_fr_5e777307c5b6f5b7c5461687/?__twitter_impression=true
Discussion verrouillée.