Ils viennent de nous quitter

Flux RSS 1761 messages · 322.301 lectures · Premier message par rcsforever · Dernier message par lenain2jard1

  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 37 ans
    Au passage Hidalgo , en devenant sélectionneur a aussi fait en un sens de l'ombre à un autre alsacien... René Hauss

    Fin 1975, Kovacs doit quitter les Bleus un peu contraints et forcé, Ceaucescu l'ayant plus ou moins obligé à rentrer en Roumanie en raison de relations franco-roumaines plutôt baroques. Pour la succession, il fallait donc choisir entre la voie interne, incarnée par l'adjoint Hidalgo, et une recherche externe. Dans ce second cadre, il y avait un entraîneur français qui - fait rarissime - avait fait ses preuves à l'étranger en gagnant trois championnats de Belgique de suite et avait mis en place une très belle organisation à Sochaux, club qui faisait justement une excellente saison cette année là.

    Hidalgo n'avait quasiment jamais été entraîneur principal avant de prendre les Bleus. Dans l'autre sens, le handicap de Hauss était de n'avoir aucune sélection en tant que joueur, possible aussi que Peugeot ne l'aurait pas lâche comme ça.

    Bref, la FFF a choisi Hidalgo, paix à son âme.

    J'ai toujours pensé que sa réputation de sélectionneur anti-joueurs alsaciens (ou du Racing ce qui n'était pas tout à fait pareil) était usurpée et entretenue par une presse régionale assez chauvine. Peut-être justement parce que Hauss n'avait pas été pris ?

    Rouyer à la place de Gemmrich en 1978 c'est discutable mais pas scandaleux. Dropsy et Specht, mais aussi Six, ont été sélectionnés assez tardivement alors que les performances du club étaient franchement pas fameuses. Piasecki a surtout souffert d'un embouteillage inédit à son poste, 5 ou 10 ans plus tôt il aurait enfilé une trentaine de sélections sans trop de problème. Jouve et Novi étaient en fin de carrière. Les autres (Wagner, Marx, Domenech...) n'avaient objectivement pas le niveau international sur le plan individuel et furent pris par la grâce d'une excellente saison collective.
  • Par le passé j’avais déjà critiqué ici-même la non- sélection de Dropsy et Specht qui avaient faits toutes les qualifications et ce n’est que suite à la défaite en Hollande (rien d’infamant en fait) avec Dropsy qui a pris un but sur un ballon tapant la barre puis son dos (ballon qui aurait pu rentrer de suite) qu’Hidalgo les a écartés.

    Quand je pense que Janvion, un arrière latéral, s’est retrouvé stoppeur lors de ce mondial 82 et cet Ettori (le gardien... pour les plus jeunes :D ) qui ne faisait que la girouette lors du 3-2 où 3-3 lors de la prolongation contre l’Allemagne!!!X-(

    Pour le reste je lui dis bravo, mais ça, je l’ai toujours en Travers de la gorge... 38 ans plus tard.. put... 38 ans!!! :((
  • Certes le Racing avait terriblement régressé, mais un garçon comme Mahut venait de terminer 17è du championnat 1982 (17è du championnat 1980 aussi) avec Metz.

    Toutefois, je suis d'accord sur le fait que les critères de sélection étaient principalement basés sur la forme du moment : quand Nantes dominait, Hidalgo prenait plein de Canaris, quand c'était Strasbourg idem, en 1982 il y avait Ettori, Amoros, Couriol, Bellone qui venaient de gagner le titre avec Monaco.

    Le côté "On connaît Sakho ou Zouma qui jouent dans un club anglais de troisième zone, ils se sont fondus dans le groupe, donc on les reprend 3 ans après leur dernière sélection" n'existait pas vraiment.

    Je trouve qu'on est peu revenus sur la gestion du cas Larios en Espagne, qui n'était pas sur la feuille de match face à l'Allemagne. Il n'y avait pas de milieu de terrain sur le banc, ce qui a forcé Hidalgo à bricoler après la blessure de Genghini (Jean-Gini disait Thierry Roland).
    Larios a eu le malheur de coucher avec la femme de Platoche, mais il était alors en pleine possession de ses moyens et avait un gabarit à même de rivaliser avec les Teutons.

    M'enfin, on refait pas l'histoire...
  • Décès de Pierre Bénichou :(

    Journaliste puis chroniqueur sur Europe 1 et RTL. Il avait presque 60 ans de plus que moi et pourtant il fait parti de ceux qui m'ont fait taper des barres pendant des années à l'instar d'un Baffie. Un personnage inimitable avec qui c'est souvent quitte ou double, soit on est fan soit on déteste.

    Je le connais plus pour son côté humoristique que journalistique, mais je garderai en mémoire des moments de radio légendaires comme le jardin d'acclimatation ou la cathédrale de Rodez. RIP.
  • mouloungoal1307391171.jpg
    Modifié par mouloungoal ·
    mouloungoal • 36 ans
    Oh merde, moi aussi j'étais fan. Il faisait partie de la bande à Ruquier à la télé dans "On a tout essayé" et à la radio sur Europe 1 dans "On va s'gêner" puis dans les Grosses Têtes sur RTL (dont il avait déjà fait partie dans les années 90). Il avait été absent pas mal de temps la saison dernière, ce que j'avais interprété comme une possible maladie "grave". Mais il était encore présent dans les Grosses Têtes la veille du confinement, sans que rien ne laisse entrevoir cette fin si précipitée.

    Il va laisser un vide c'est certain. Adieu beau Pedro roi du tango, alias Bob du grand huit. Ta trompette va nous manquer. :((
  • Il n'y aura donc pas de suite à Turf
  • Pape Diouf, ancien Président de l'OM, est décédé du Coronavirus :((
  • Pfff , quel’ personnage . Avec un phrasé tellement unique .
  • Sale temps pour les footeux, sacré hécatombe en ce moment
  • Hidalgo est mort de vieillesse, il déclinait depuis plusieurs années.
  • Il avait eu l’idée de génie d’envoyer les minots de CFA disputer le classico au parc des princes pour protester contre l’absence des supporters .
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.