[Arrivée] Olivier Dall'Oglio

Flux RSS 101 messages · 18.022 lectures · Premier message par nitro · Dernier message par tristan672021

  • Selon l'Equipe il serait en pôle. Inutile de s'enflammer mais ce serait évidemment un super coup. Le seul profil cité dans la presse qui apporterait une réelle plus value à Laurey.
  • Plus value du point de vue de l'esthétisme du jeu, certainement, du point de vue des résultats j'ai un doute. Mais je suis d'accord : c'est (avec la rigueur Stéphan) le seul nom qui fasse un peu envie parmi ceux qui tournent ces dernières semaines dans l'éventualité d'un départ de notre entraîneur recordman.
  • XB8bMTvI_400x400.jpg
    Modifié par father-tom ·
    father-tom • 38 ans
    Tout pareil que @constance. Ma préférence reste Laurey mais Dall'Oglio est en pôle aussi pour moi, suivi de Stéphan (même si je relativise quand même par rapport à l'emballement global).

    Garde et Gourvennec : juste pas possible. On ne va pas prendre un adorateur d'Alexandre Mendy parce que Le Graët en fait la pub non plus. Il fait déjà assez de mal comme ça Le Graët. Manque plus qu'un avis de Ménès encore puis on touche le fond.

    Sauf qu'il n'est pas libre Dall'Oglio en juin... donc à voir "comment" si vraiment Laurey part. Mais il a une idée de jeu à Brest, c'est vrai, même si ça dessert Brest parfois avec un classement qui reste tendu (mais un effectif plus limité ceci dit)

    Le plus dingue dans cet article, c'est qu'on a quand même sondé Laurent Blanc quand on était dans le creux en 2019. Et que le refus serait, poliment, une question de solidarité vis à vis de Laurey. Je pense que c'est le motif poli. Sinon le gros coup que ça aurait été Blanc au Racing. Tellement improbable et punk comme information.

    J'aurai quand même besoin de soutien psychologique quand Laurey partira car je le trouvais idéal à l'échelle du Racing en plus de sa personnalité et son caractère un peu chaud. Même si Dall'Oglio est le nom qui ferait le mieux passer la pilule. Rien qui dépasse jamais chez ODO. Marco doit adorer mais on va moins se marrer.
  • Ce message est une brève publiée par athor, via L'Equipe :
    Le Racing serait intéressé par Olivier Dall'Oglio pour le poste d'entraîneur, en cas de départ de Thierry Laurey cet été.
  • Pour mieux connaître l'entraîneur Dall'Oglio, je vous recommande vivement l'écoute de cet entretien.

    L'article de l'Equipe précise que son contrat a a priori été prolongé automatique jusqu'en 2022, mais c'était grâce au maintien acquis la saison dernière dans les conditions que l'on sait. A voir donc si l'opération est possible, mais ça reste vraiment un nom très séduisant pour succéder à Laurey.
  • Moi je ne suis pas aussi emballé que vous. C'est un profil très furlanesque.
    Souvent un bon début de saison puis ça fini par s'écrouler.

    Il semble avoir du mal à tenir son groupe dans la durée. En tout cas si vous faites un tour sur le forum de Brest, il est très loin de faire l'unanimité.
    D'ailleurs le maintien est encore très loin d'être acquis pour eux.
  • Oui mais d’un autre côté quel entraîneur en France fait en ce moment l’unanimité et cela en incluant les cylindrés plus importantes. Galtier, Kovac, Haise qui d’autres?
    Si au final la décision de fin de saison aboutie à un départ de Laurey, Dall’Oglio a le profil le plus interessant parmi les noms qui circulent
  • Pareil, pas convaincu par le profil.
    Outre le fait qu'il fasse du "beau jeu", je ne vois pas d'exploits dans les résultats de Brest, mais par contre, lorsqu'il se trouve dans une mauvaise passe, il n'arrive pas à remonter la pente.

    En gros, c'est un entraîneur avec une philosophie de beau jeu, qui ne semble pas prêt à remettre ça en question quand il y a un besoin de résultats. Le dernier qui était comme ça au Racing, c'était Furlan ...

    Moi, je n'aime pas ces entraîneurs dont le dogme du jeu est prioritaire au résultat. Je préfère les entraîneurs qui sont prêt à mettre le bus quand il faut, ou attaquer à fond quand c'est possible.

    Quant au fait qu'il soit sous contrat, je ne suis même pas certain qu'il finisse la saison avec Brest au vu des résultats actuels. Et même s'il la fini, il est loin d'avoir le maintien dans sa poche.
  • Aucun jugement objectif de ma part...simplement que l'institution du Racing est décorélée de son nom...on doit viser plus haut
  • XB8bMTvI_400x400.jpg
    Modifié par father-tom ·
    father-tom • 38 ans
    @superdou, tu lis des avis de supporters... en novembre, Dall'Oglio était adulé (sauf après une défaite), la hype dont on parlait partout y compris dans les médias, et là tu lis le forum quand ils sont plus dans le dur. Du coup ça grogne, ça peste. Ce sont des supporters qui réagissent avec le coeur, dans l'instant. Comme chez nous, certains voulaient la tête de Laurey quand on était lanterne rouge. Est-ce que cela en fait un mauvais coach?

    Dall'Oglio a juste un des pires effectifs de L1. A ranger parmi Nîmes, Dijon, Lorient... Sorti de Faivre, J. Lucas prêté, voire Perraud ou Honorat à la limite, c'est pauvre. Larsonneur a beaucoup déçu. Aucune anomalie qu'il joue pour le maintien. L'anomalie, c'était quand Brest était beaucoup plus haut.

    Maintenant, je suis comme toi. Je suis un pragmatique. Ecole Deschamps, Laurey, Galthié. On fait du beau jeu quand on peut mais solide, le résultat, on s'adapte. Jamais fan des dogmatico-romantiques, même s'ils ont la super côte.

    Dall'Oglio a pas mal de saison en L1 quand même, avec Dijon, puis Brest, a toujours assuré des maintiens avec des clubs pas super armés.
    Après, avec d'autres moyens, sait-il viser mieux qu'on peut l'espérer avec Laurey dans une saison plus "normale"?
    J'ai un doute qui me fera toujours préférer Laurey.
    Mais Dall'Oglio est vraiment le nom qui me plaît le plus.
  • Ce qu'il y a d'intéressant dans son profil, c'est qu'il veut grandir... donc même s'il y a une part de risque toujours, prendre Dall'Oglio comme successeur de Laurey ne serait pas le plus mauvais choix. Il a aussi prouvé, au delà de l'image du beau jeu, qui est une sorte d'étiquette un peu faussée, tant elle dépend de nombreux facteurs. Regardez Kovac par exemple, pestiféré au Bayern, raillé pour son jeu trop défensif, et à Monaco c'est tout l'inverse (pour le moment).
    Dall'Oglio donc connait MK, et ne me semble pas être un dogmatique à la Furlan. Réussir à performer comme le disait @father-tom à Dijon et Brest avec des effectifs taillés pour la L2 montre un certain pragmatisme.
    Franchirait-on un cap avec lui? Est ce que c'est mieux que TL? Je ne sais pas, seul l'avenir nous le dira, mais je préfère largement cette piste à celle d'un Garde ou d'un Gourvennec qui n'ont pas montré grand chose depuis des lustres.
    De toute façon, j'aimerai qu'on garde cette stabilité, et surtout qu'on évite de retomber dans les écueils de l'hystérie qui nous caractérisaient par le passé...
  • Si jamais vous voulez en savoir plus sur la philosophie de jeu et de coaching de notre ami ODO, So Foot lui a consacré huit pages d'interview dans son numéro de février 2021 (le #183 si je ne m'abuse). Autant dire que j'ai beaucoup beaucoup aimé ce que j'y ai lu.
  • Pas très emballé non plus. Il ne semble pas très enclin à ce remettre en question lorsque les résultats ne sont pas à la hauteur. Cela me rappel de mauvais souvenirs.
    Marrant aussi de voir que le jour ou le RCS affronte le QSG, l'équipe annonce le départ de Laurey...
    Quant à la liste de noms évoquées il ne manque plus que Gourcuff et la boucle est bouclé...
  • Pour moi si Laurey devait partir, ce serait le meilleur choix, c'est clair.

    Comme d'autres l'ont déjà souligné il a réussi de belles choses avec des effectifs de qualité très limite pour la L1.

    Pour ceux qui disent qu'il n'arrive pas à redresser la situation quand ça va mal, vous pouvez nous en dire plus ?
    Si c'est à Brest, il a effectivement une mauvaise période et alors ? Rien ne dit qu'il ne va pas redresser la barre prochainement. Laurey n'a fait que cela, alternant mauvaises périodes et périodes beaucoup plus fastes, chaque année.
    Si c'est à Dijon, c'était avec un Président qui n'a pas eu la même patience que Laurey, car il lui restait du temps pour redresser la barre.
  • athor a écrit, le 10/04/2021 08:02 :
    Pour mieux connaître l'entraîneur Dall'Oglio, je vous recommande vivement l'écoute de cet entretien.

    L'article de l'Equipe précise que son contrat a a priori été prolongé automatique jusqu'en 2022, mais c'était grâce au maintien acquis la saison dernière dans les conditions que l'on sait. A voir donc si l'opération est possible, mais ça reste vraiment un nom très séduisant pour succéder à Laurey.


    L'art et le foot
  • Il est créatif, ne manque pas d'idées, il aime le jeu. C'est clair qu'avec lui on ferait un pas considérable vers la construction d'un projet club qui se base sur un jeu assez codifié de l'équipe fanion. C'est plus facile d'intégrer des jeunes et de les former si toutes les catégories travaillent les qualités demandées pour intégrer l'équipe première (à l'image de la formation à l'Ajax, au Barça notamment). C'est sûr aussi qu'avec lui on va progresser en termes de jeu et c'est un ancien de la maison qui saura parfaitement s'intégrer.
    Malgré tout j'émet quelques limites tout de même. Sa conception du foot est, sur le papier, géniale. Mais pour faire un beau match il faut 2 équipes. En France je nous trouve assez fermé sur ça contrairement aux Allemands et Anglais (et Espagnols avant, aujourd'hui un peu moins). Si on codifie trop notre jeu, on s'expose à être contré par des équipes qui ne se préoccupent que du résultat. Automatiquement le niveau intrinsèque demandé aux joueurs augmente car sinon on va se faire manger. Et là-dessus, je trouve qu'il gère moyennement la chose, ses équipes luttant sans cesse pour le maintien en étant régulièrement en mauvaise posture. Leur jeu, si emballant au début, devient prévisible, anticipé et peine à être renouvelé. Pas sûr qu'on dispose d'un effectif (ok meilleur que ceux de Dijon ou de Brest j'en conviens) capable d'être imprévisible, créatif pour éviter l'immobilisme et le manque de réalisme.
  • Je ne le comparerais pas à Furlan, au contraire il arrive à faire avec Brest et Dijon ce que Furlan n'arrivait pas à faire avec Troyes (sans parler du Racing lol) : se maintenir en L1 avec des effectifs limités.

    Faut juste pas le voir (et nous voir) plus beau que la réalité : c'est un entraîneur de L1 qui a ses qualités, qui pourrait viser plus haut avec de meilleurs effectifs, mais qui dans ces circonstances afficheraient aussi ses limites. Avec le Racing, Laurey a réussi des choses qu'il n'aurait pas pu faire au Gazélec (faute de moyens), tout en butant parfois sur des obstacles.

    J'attends de voir la fin de saison de Brest, qui reste sur une mauvaise dynamique mais aussi sur un calendrier très difficile. Sur leurs 8 derniers matchs, ils ont joué Lille, Lyon, Monaco, Paris, Marseille et Lorient en infériorité numérique, ça n'aide pas. Ils sont quand même allés chercher un point contre Lille et Angers, puis une victoire contre Dijon. S'ils gagnent demain contre Nîmes, la cote de Dall'Oglio remontera sur les forums ...
  • Modifié par speedy67 ·
    speedy67 • 54 ans
    father-tom a écrit, le 10/04/2021 10:30 :
    @superdou, tu lis des avis de supporters... en novembre, Dall'Oglio était adulé (sauf après une défaite), la hype dont on parlait partout y compris dans les médias, et là tu lis le forum quand ils sont plus dans le dur. Du coup ça grogne, ça peste. Ce sont des supporters qui réagissent avec le coeur, dans l'instant. Comme chez nous, certains voulaient la tête de Laurey quand on était lanterne rouge. Est-ce que cela en fait un mauvais coach?

    Dall'Oglio a juste un des pires effectifs de L1. A ranger parmi Nîmes, Dijon, Lorient... Sorti de Faivre, J. Lucas prêté, voire Perraud ou Honorat à la limite, c'est pauvre. Larsonneur a beaucoup déçu. Aucune anomalie qu'il joue pour le maintien. L'anomalie, c'était quand Brest était beaucoup plus haut.

    Maintenant, je suis comme toi. Je suis un pragmatique. Ecole Deschamps, Laurey, Galthié. On fait du beau jeu quand on peut mais solide, le résultat, on s'adapte. Jamais fan des dogmatico-romantiques, même s'ils ont la super côte.

    Dall'Oglio a pas mal de saison en L1 quand même, avec Dijon, puis Brest, a toujours assuré des maintiens avec des clubs pas super armés.
    Après, avec d'autres moyens, sait-il viser mieux qu'on peut l'espérer avec Laurey dans une saison plus "normale"?
    J'ai un doute qui me fera toujours préférer Laurey.
    Mais Dall'Oglio est vraiment le nom qui me plaît le plus.

    Les dogmatico romantiques...
    Tu préfères donc les "dogmatico pragmatiques moule dtn française, seul le résultat compte, on joue pour ne pas perdre"...
    Ouaw, c'est bien ce moule qui fait que notre ligue 1 est souvent chiante à mourir, avec plein de coach, d'équipes frileuses ne prenant pas de risques, défendant bien et ne jouant que peu vers l'avant si ce n'est en procédant par contres (Angers, Reims, le Montpellier de Der Zakarian en étant de bons exemples).
    Certes il ne faut pas perdre de vue le résultat, mais à te lire il serait impossible d'y arriver par le jeu. Triste comme conception que tu as du football et qui est tellement française depuis la coupe du monde gagnée en 98, et encore plus depuis 2018.
    Tu ne kiffes donc pas le Liverpool de Klopp, le Real e Zidane, le Bayern de Flick, l'Atalanta Bergame, le Leeds de Bielsa, les équipes qui jouent pour gagner plutôt que pour ne pas perdre ?
    Perso je préfère voir le Bayern essayer de gagner, plutôt que le Psg qui fait le dos rond et attend de contrer.... Parce que la plupart du temps le Bayern, en jouant ainsi, gagne en le méritant. En alliant résultat et plaisir du jeu.
  • Dall'Oglio me semble avoir de belles idées, du potentiel et de l'ambition dans le bon sens du terme. J'aimerais le voir fonctionner avec un meilleur effectif. Il franchirait un cap avec le Racing, c'est un ancien de la maison et en fonction du recrutement il pourrait montrer de très belles choses au Racing.
  • La meilleure solution citée jusqu'à présent et de loin.
  • superdou1302423917.jpg
    Modifié par superdou ·
    superdou • 46 ans
    father-tom a écrit, le 10/04/2021 10:30 :
    @superdou, tu lis des avis de supporters... en novembre, Dall'Oglio était adulé (sauf après une défaite), la hype dont on parlait partout y compris dans les médias, et là tu lis le forum quand ils sont plus dans le dur. Du coup ça grogne, ça peste. Ce sont des supporters qui réagissent avec le coeur, dans l'instant. Comme chez nous, certains voulaient la tête de Laurey quand on était lanterne rouge. Est-ce que cela en fait un mauvais coach?

    Non, pas lu la réaction de supporters brestois, je regarde juste les statistiques en cours. Brest est en train de se casser la gueule. Et comme à son époque dijonnaise, Dall'Oglio ne semble ni vouloir changer de système, ni de philosophie de jeu. Il semble préférer mourir avec ses idées. Bref, c'est exactement comme Furlan à l'époque, et le résultat est le même, une fois dans une mauvaise dynamique parce que le style de jeu a été compris et les failles trouvées, il ne semble pas apte à trouver de nouvelles solutions.
  • Depuis leur match contre nous, la série de Brest c'est :
    2-2 contre le Racing
    2-1 contre Bordeaux
    0-0 contre Lille
    2-3 contre Lyon
    0-2 contre Monaco

    3-1 contre Dijon
    1-3 contre Marseille
    0-0 contre Angers
    0-1 contre Lorient

    Ok c'est pas brillant, mais pas non plus furlanesque et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils n'avaient pas le calendrier le plus facile.

    C'est pas pour défendre Dall'Oglio, d'ailleurs s'ils paument contre Nîmes ça deviendra vraiment inquiétant pour eux ... mais 4 défaites (dont 3 contre des gros) en 10 matchs, c'est rattrapable.
  • Et les 4 matchs précédents, c'est 4 défaites contre le PSG, Rennes, Reims et Metz.
  • Et une victoire 2-0 contre Nice ... Bref, pas une bonne série, mais rien de suffisamment rédhibitoire pour juger un coach là-dessus. C'est plus sa capacité à ne pas sombrer sur les 7 matchs qu'il lui reste qui va être jugée.
  • bowie-1-tt-width-300-height-384-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF.png
    Modifié par matteo ·
    matteo • 47 ans
    Interviewé dans Le Télégramme du jour. Il s'explique sur la mauvaise passe brestoise et dément les contacts avec Lyon que lui prête le journaliste.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.