Thierry Laurey

Flux RSS 6559 messages · 1.115.798 lectures · Dernier message par domes

  • Les quelques maintiens étaient au Racing, autrement plus stable que les clubs de ligue 1 dans lesquels il a pu être annoncé.
  • C'est la comparaison avec Furlan qui m'a fait saigner des yeux.
  • spiterman67 a écrit, le 04/06/2021 12:32 :
    Pas d'accord. Je pense qu'il mérite mieux qu'un rôle de groom d'ascenseur. Ça c'est le rôle parfait pour un Furlan. Laurey mérite vraiment d'avoir un banc de L1.


    Si Nantes est pas trop con, ça leur permettrait de mettre les projecteurs ailleurs que sur des enterrements.
  • chrisneudorf a écrit, le 04/06/2021 17:57 :
    Pourtant pour l'instant sa carrière d'entraîneur se résume à faire monter les équipes et non pas être introniser en Ligue 1

    Assez incroyable de lire ça concernant un entraîneur qui a stabilisé en L1 un club revenu d'entre les morts et qui a battu le record de longévité à Strasbourg... Que dire des 68 précédents alors ?

    C'est bien là que TL aura péché in fine : le faire-savoir plutôt que le savoir-faire. Il a beau avoir fait des miracles au Racing, on ne retiendra que l'image du coach bougon qui soi-disant met le bus... (il suffit de faire le compte du nombre de buts par match avec TL et de comparer avec ses confrères pour tordre le cou à cette idée... mais les vieilles rengaines ont la peau dure...)

    C'est terrible comme cette dernière saison aura fait du mal à son image. On le voyait bien partir dans un club plus prestigieux pour continuer à grandir, aujourd'hui on l'envoie à Brest ou même en L2... Triste.
  • Surtout que cette dernière saison, bien que globalement ratée, est loin d'être catastrophique dans le résultat, et des circonstances atténuantes expliquent en grande partie cette contre performance.
    Il a quand même 4 très belles saisons avant ça à son actif.
    Autant je comprends cette envie de la direction de donner un souffle nouveau et de partir avec quelqu'un d'un standing un peu plus haut de gamme, autant je ne comprends pas ce manque d'objectivité au niveau des supporters sur le bilan de Laurey.
    J'espère que cela se limite au Stub et que la grande majorité des supporters ne sont pas dans ce cas.
    Laurey a été un excellent entraîneur qui a très largement le niveau L1. Je souhaite à Stephan de faire mieux, mais c'est très loin d'être gagné. On regrettera peut être Laurey plus vite qu'on ne le pense.
  • Oui je trouve aussi déplorable l'image tronquée qu'aura laissé Laurey auprès de (trop) nombreux supporters, confortés par le communiqué laconique du club...
    On ne mesure peut être pas encore (manque de recul) l'empreinte qu'il aura laissé au Racing, personnellement je le regrette déjà et j’espère que Stephan continuera son œuvre et nous fera progresser....L'avenir nous le dira
  • L'image tronquée vient de la dernière année, et pourtant quand nous avions 7 points après 12 matches la grande majorité des stubistes ne voulaient pas que Laurey soit viré, y compris moi.
    EN ce qui me concerne c'est plutôt la toute dernière partie de saison qui m'a déçu et fait comprendre qu'on était en fin de cycle. L'équipe était très bien revenue quasiment dans le ventre mou avant de repartir dans un mauvais cycle.
    Et franchement le communiqué "laconique" du club n' y est pour rien, d'autant qu'il a été complété par une interview très positive à son égard.
    Keller a même été jusqu'à dire qu'on ne pouvait pas faire mieux cette année (je me demande ce qu'il avait en tête d'ailleurs)

    Maintenant concernant son avenir, les recruteurs d'entraîneurs ne s'attardent pas sur "l'image", ils regardent les matches, le parcours, l'effectif et le style de jeu.
    Donc il trouvera un club qui correspondra à ça, à mon avis un club qui joue le maintien en L1 ou la montée en L2
  • Au contraire, nommer un entraîneur est un acte éminemment politique de la part de la direction d'un club, c'est un message envoyé aux supporters, aux suiveurs et globalement à tout l'écosystème de ce club.

    C'est bien là, malheureusement, qu'on voit que TL "n'a pas la carte". Quel serait le message envoyé en nommant un entraîneur bougon et amateur de charcutage de chevilles brésiliennes délicates ?
    Dans le même ordre d'idée, un Der Zakarian paye aussi son image de méridional à gourmette. Son MHSC était pourtant une des rares raisons de s'intéresser à la L1 ces dernières années. Ou encore le travail proprement extraordinaire de Kombouaré cette saison à Nantes.

    Globalement, je ne vois pas ce que TL ou Der Zakarian ont en moins que Dall'Oglio ou Battles. Mais il y a une différence fondamentale : ces derniers étant de jeunes entraîneurs, ils n'ont pas encore eu le temps de décevoir. Un peu comme J. Stéphan, d'ailleurs.
  • matteo a écrit, le 04/06/2021 22:31 :
    chrisneudorf a écrit, le 04/06/2021 17:57 :
    Pourtant pour l'instant sa carrière d'entraîneur se résume à faire monter les équipes et non pas être introniser en Ligue 1


    Assez incroyable de lire ça concernant un entraîneur qui a stabilisé en L1 un club revenu d'entre les morts et qui a battu le record de longévité à Strasbourg... Que dire des 68 précédents alors ?


    Parmi les 68, il y a eu Gress champion de France avec une belle carrière européenne derrière et Duguépéroux avec aussi une belle épopée européenne...

    Laurey a surtout eu la chance d'avoir un président intelligent, soucieux de travailler dans la durée et n'interférant pas dans le sportif. C'est, je crois, la première fois que cela arrive au club. Les entraîneurs précédents n'ont guère eu le temps de s'inscrire dans la durée, virés dès qu'une série de mauvais résultats arrivait. Je pense par exemple à Henryk Kasperczak, qui a fait remonter le Racing en L1 et à qui on n'a pas laissé le temps par la suite. A Roger Lemerre aussi qui a maintenu le club en L1 malgré un effectif très faible, remplacé ensuite par Jurgen Sundermann. Seul le tandem Weller-Duguépéroux aurait sans doute fait un beau parcours dans la durée, si Catherine Trautmann n'avait pas eu l'idée géniale de vendre le club à McCormack...

    Après, malgré les maintiens, la Coupe de la Ligue et la victoire contre Francfort (tout cela n'est évidemment pas négligeable!!), combien de matchs de championnat avec Laurey auront été qualifiés de "purges" par les stubistes! Laurey, comme tout le monde, a ses qualités et ses limites et je le vois effectivement comme un entraîneur du haut de tableau de L2 ou de club 15e à 20e en L1. C'est une simple appréciation personnelle.
  • Modifié par strada ·
    strada
    Je suis du même avis que Ninion, Laurey a un bilan correct sur les résultats autant par le fait d'être dans un environnement sain que par ses qualités propres. Je suis assez curieux de voir ce qu'il va faire sans un autre club, moins stable et patient.
    C'est aussi parce que l'environnement est sain au racing qu'on a pu faire signer Stephan, et je suis la aussi curieux de voir ce que Stephan va réussir.
    Je peux me tromper, mais je pense que Stephan va faire progresser l'équipe et que Laurey va moins bien réussir ailleurs que chez nous.
    Une derniere chose, je me pose la question , quel club de ligue 1 acceptera de ne travailler qu'avec des joueurs francophones ?
  • Je ne crois pas du tout que son comportement en conférence lui nuise auprès des supporters en général.

    Mais je pense qu'il a en gros la même image que Guion ou Moulin qui ont eu de très bons résultats avec leurs équipes d'Angers et Reims.
    L'un est à Caen en L2, l'autre attend comme TL qu'un club lui fasse signe.

    Qui aurait voulu de Guion ou Moulin au Racing ? pas grand monde je pense et pourtant ils sont loin d'avoir démérité
  • Ah ben si Laurey a moins marqué le club que Roger Lemerre, je m'incline.
  • Surpris par le Laurey bashing ambiant.

    Faut-il il rappeler qu’il a réussi à remplir pendant cinq ans les objectifs, les dépasser la plupart du temps, avec un effectif en transition de la nationale 1 à la L1 au début, un effectif moyen par la suite, obtenu un trophée, réalisé un parcours européen dont il n’a pas à rougir en tant qu’entraîneur bien au contraire (il n’est pour rien dans le comportement de délinquants de Francfort, la boulette de Mitro et la naïveté de Lienard…), un classement en progression constante (sauf la dernière année mais sans public et une prépa prometteuse foutu en l’air…).

    On stigmatise son caractère mais son caractère a été une de ses grandes qualités ! C’est son caractère qui lui a permis de tenir un groupe pendant cinq ans !
    Et malgré ça les joueurs ne l’ont jamais lâché ! Même à 10 contre 11 et lorsque les séries étaient négatives. . L’année du trophée en coupe il a continué à impliquer l’ensemble du groupe.

    Les problèmes de vestiaire relatés par le journal l’Alsace sont des épiphénomènes si l’on considère la durée de cinq ans de son mandat ; ils touchent tous les clubs !

    Tenir un groupe c’est sans doute la dimension du métier d’entraîneur qui est la plus difficile. Il l’a fait remarquablement ! (Et je dis ça alors que j’aurais bien voulu voir Prcic davantage après sa bonne prépa). Dans le football actuel avec la génération de footballeur d’aujourd’hui et dans le contexte de la faiblesse institutionnelle du Racing (par rapport au poids de l’institution dont bénéficient d’autres clubs au palmarès et au budget plus important) : heureusement qu’il a eu de la poigne !

    Après l’image qu’il renvoie en conférence de presse franchement, on en a un peu rien à foutre non ?

    Thierry (si tu m’autorises à te tutoyer), je n’avais pas encore eu l’occasion de le faire : merci, merci pour ton implication totale et vraiment bravo. Tu as marqué l’histoire du club.
  • Je rejoins complètement @ninion et ce n'est pas pour mettre Lemerre ou autre Papin au niveau de Laurey.
    C'est simplement qu'avec un Kita en président il ne passait pas l'automne 2017, 2019 ou 2020 lorsque le Racing était en fond de classement.
    C'est bien parce que le club l'a laissé tranquille qu'il a pu performer.
    En ce sens, je ne pense pas que des clubs instables comme Bordeaux ou Nantes sont faits pour Titi, ni les éternels lutteurs de maintien comme Brest et Reims (hors saison européenne avec des xG à en faire pâlir @jpdarky).
  • C'est pas forcément le fait d'avoir un Keller président qui explique la longévité de Laurey. C'est avant tout Laurey qui s'est construit lui-même sa statue du commandeur, en acquérant une légitimité par les résultats. Grâce à lui le club a franchi plusieurs paliers en beaucoup moins de temps qu'il en a fallu pour franchir le ruisseau du National, par exemple.

    Keller apprécie donner du temps au temps plutôt que se précipiter. Mais il avait de bonnes raisons de le faire tant que Laurey avait encore le feu sacré et qu'il ne s'employait pas à faire une politique de la terre brûlée.
  • Il avait le feu sacré parce qu'il avait un passé chez nous auréolé en 2017 d'une saison bien réussie de L2 puis en 2019 et 2020 des maintiens précédents et de la CDL.
    Justement pas sûr qu'un club dans lequel il arriverait cette saison en L1 le maintienne si le club est 20eme après 10journées.
  • Disons que quand on voit la valse des entraîneurs pour moins que ça, il paraît évident que dans de nombreux clubs TL aurait été remercié à l'automne 2019 ou à l'automne 2020, la pression était forte sur Keller.

    J'étais à chaque fois contre son licenciement et il paraissait tout aussi évident que Keller n'allait pas céder à la panique générale, donc je crois qu'il est quand même pour beaucoup dans la stabilité, même si effectivement il l'a fait en connaissance de cause en pensant que Laurey allait réussir à redresser la situation.
    Soit dit en passant, cela met un doute sur l’article des DNA car si la situation en interne avait été aussi chaotique, j’imagine que Laurey aurait été remercié dans ces périodes difficiles.

    Pour le reste j’approuve la position de Keller, il a répété que Laurey avait atteint tous ses objectifs, y compris la dernière saison. Je ne vois pas ce qu’il aurait pu dire de plus concernant un entraîneur dont il sentait qu’il était en fin de cycle chez nous.

    Bref je ne crois pas qu’il y ait un bashing anti-Laurey ambiant, simplement la grande majorité des stubistes, y compris les plus acquis à Laurey, sentent bien qu’il faut passer à autre chose.
    Il a ses limites, et à mon avis on le verra dans la suite de sa carrière.
    Mais il a été l’entraîneur qu’il fallait au Racing dans les 5 dernières années, et il doit être remercié pour ça.
  • L'intelligence de Keller, c'est de ne pas juger uniquement sur un bilan comptable, mais également de prendre en compte certaines question extra-sportives.

    Certes, cette saison, on était 20ème après 10 journées, mais on a eu une prépa tronquée, et pas par la faute de Laurey ou du staff.
    Plutôt que de remettre en cause l'entraîneur, il l'a soutenu dans le choix de refaire une préparation pendant les premières semaines de championnat, sachant que de toute façon, les résultats ne seraient pas immédiats.
    Sans cette option de sacrifier les premiers matchs pour refaire une préparation, le Racing aurait peut-être été 18 ou 19ème à la 10ème journée, mais également 19 ou 20ème à la fin du championnat. Et ça, keller, qui a été joueur pro, le sait parfaitement.
  • Selon Loïc Tanzi, il serait en contacts avancés avec le PFC
    Niveau ambiance dans le stade, ça va le changer
  • C'est une info du Parisien.
    Le Paris FC a un projet ambitieux et vise la montée en L1 à court terme, c'est plutôt un beau projet pour Laurey. Par contre, il devra composer avec l'interdiction de recrutement qui va peser sur le club, après la sanction liée à une magouille sur un transfert entre trois clubs pour un joueur obscur.
  • C'est bien pour lui de repartir sur un projet ambitieux de Ligue 2. Il se fera un peu oublié de la presse.

    Je pensais qu'il se prendrait un peu de vacances, avant de repartir au front.

    A voir aussi comment se passe sa relation avec le président du PFC, qui a l'air d'être un homme compliqué.
  • Je ne veux pas relancé le débat puisque la page est enfin tournée. Je trouve simplement que faire remonter des équipes en ligue 1 c'est dans ce rôle que Laurey est le meilleur et à son niveau. Ça correspond à son profil et sa mentalité avec des joueurs pas trop connu qui suivent le meneur d'homme qu'il est malgré tout. Pour ceux qui n'arrivaient pas à lire entre les lignes et voir sur le terrain et dans certaines interviews un raz le bol de nos joueurs qui ont sû rester pro et défendre notre club malgré tout. Et certains qui pleurait son départ et comment va t-on faire sans lui ? Bon vent
  • XB8bMTvI_400x400.jpg
    Modifié par father-tom ·
    father-tom
    J'espère qu'il déclinera. Il a le temps de voir des places se libérer en L1. Quitte à couper une année. Il a peut-être trop envie d'entraîner pour refuser mais c'est pas à la hauteur de ce qu'il mérite.

    On dirait vraiment que t'es en souffrance au moment de dire du bien de Laurey @roms68. "meneur d'homme qu'il est malgré tout". Le "tout" il est lourd de reproches.

    Pour moi, un joueur qui refuse de parler à un coach, c'est précisément un manque de professionnalisme. Qui fait ça dans son job avec son supérieur? Vous pensez qu'il se passerait quoi si c'était le cas?

    Quant au "comment on va faire sans lui?" : on aura la réponse bientôt. On a signé le golden boy J. Stéphan en pensant que tout sera plus rose, avec des départs massifs de fin de contrat, de possibles joueurs méga cadres, des pistes de recrutement façon "paris low cost" type Fila, Sithole, etc.
    Il y a un sacré défi...

    Et Laurey n'a pas été juste bon à nous remonter. On a vécu 4 ans en L1 par la suite, une stabilité rare pour un habitué des yoyo, avec des classements eux mêmes assez rares (j'entends 11èmes et 10èmes), 1 titre improbable. Et on le résume à une espèce de Furlan juste bon à monter des clubs en L1.

    Je trouve que certains oublient d'où l'on vient, oublient le passé du Racing, et s'imaginent des choses un peu folles sur les lendemains qui nous attendent.

    Et je dis cela en estimant vraiment que J. Stéphan, parmi les noms qui circulaient, c'était le meilleur (Garde ou Gourvennec, je tremblais vraiment). Je dis cela en croyant en notre cellule.
    Mais si on finit 12 ou 13èmes de L1 avec un maintien sans trop trembler, des émotions, des belles victoires, quelques matches réussis au milieu d'autres conformes à notre statut voire ratés (ou certaines purges inévitables, faites-vous y) : je serai soulagé. Objectif atteint.

    Mais certains me semblent vraiment planer en pensant qu'en remplaçant Laurey, on aura un franchissement de palier de dingue, avec du beau jeu en veux-tu en voilà.
    Faire au moins aussi bien vu le contexte, ce sera pas mal. Sachant que, rien que sur la saison écoulée, laborieuse, horrible, pétée par le Covid, sans public, avec un record de poteaux, on finit à 3 points de la 12ème place. A quoi ça tient...

    Laurey est parti pour éviter une année de trop = relégation, par une usure, des tensions nerveuses dans un climat général plus hostile, couplées à une envie de nouveauté. Pas pour s'imaginer jouer le Top 7, régaler avec la 4ème attaque, avoir une possession Guardiolesque, ou je ne sais quelle aspiration un peu étrange.
  • Tout pareil. Big up (+).

    On va espérer que ça va bien se passer. On va même rêver que ça va mieux se passer. C'est la finalité d'un pari sur l'avenir. J'aime trop mon club pour ne pas espérer que Stephan fasse mieux que Laurey. On va rapidement se rendre compte que ce n'est pas forcément évident de faire mieux avec les mêmes moyens et la manière en plus. On continue cependant d'y croire.
  • Il mérite quand même largement une équipe déjà en L1... le Paris FC, bof bof, pas fou, et puis le mythe d'un fameux second grand club à Paris, c'est pas gagné.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.