Tour de France 2020

Flux RSS 215 messages · 16.782 lectures · Premier message par strohteam · Dernier message par mouloungoal

  • Pour mardi on a déjà une palanquée d'assez bon grimpeurs largués au général dans des équipes sans leader en montagne et qui peuvent gagner en échappée : l'inévitable De Gendt, Dan Martin, Hermans, De Marchi, Zakarin, Kreuziger, Cataldo, Nieve, Calmejane s'il est en forme, voire Benoot sur ce qu'il a montré à Paris Nice.

    On peut même y ajouter Jungels, qu'Alaphilippe aurait peut-être intérêt à envoyer devant pour se décharger d'une partie du poids de la course.

    Si un bon coup avec quelques un de ceux-là part et neutralise les bonifications tout en laissant le jaune à Quickstep pas sûr que ça rafute entre leaders. Un pacte de non agression tacite pourrait assez facilement émerger pour préserver notamment les équipiers déjà rudement éprouvés.

    Si au contraire on a une échappée publicitaire à base d''équipiers Direct energie et autres B&B ou CCC et que le maillot jaune est en jeu ça castagnera évidemment beaucoup plus.
  • rage1140968864.jpg
    Modifié par rage ·
    rage • 35 ans
    rachmaninov a écrit, le 30/08/2020 16:40 :
    Ça peut m'intéresser ! Ça se passe où ?

    Ici
    https://fantasy.letour.fr/#/welcome
  • Belle 4ème place de l'alsacien Hugo Hofstetter aujourd'hui !
  • On a même eu droit à une petite minute alsacienne avec Voeckler et Jaja qui plaçaient le 68 et le 67 sur la carte :)
  • Victoire facile de Primoz Roglic.
    Comme attendu, Jumbo Visma a bien écrémé dans la montée finale.
    Dumoulin un peu distancé sur la fin, Bernal n'a pas bronché.

    Nos français ont essayés (Rolland, Martin) et ont bien tenus (Bardet, Pinot et Martin au RDV), mais cela ne suffit pas.

    J'ai bien peur qu'a moins d'un soucis technique ou une chute, ce sera Roglic le grand gagnant.
  • Donc sur cette première montée relativement peu sélective on a eu le droit au rouleau compresseur Jumbo, à un sprint montagne entre favoris et à une victoire de Roglic. Relativement décevant vu qu'il y avait un jaune à aller chercher mais j'imagine que ça n'était tout simplement pas possible en dehors de l'attaquounette de Pierre Rolland, qui l'a payée cash (1 minute à l'arrivée).

    A noter toutefois qu'Ineos n'a de nouveau pu prendre le manche à aucun moment malgré une tentative, les amochés Sivakov et Amador étant lâchés assez tôt. Kwiatko et Castroviejo ne faisaient pas le poids face à un WVA qui arrive à éliminer au train des purs grimpeurs (!) puis à au changement de rythme de Sepp Kuss. Gaudu qui ne lâche qu'à trois bornes de l'arrivée c'est presque une bonne nouvelle pour Pinot vu son état dimanche.

    Parmi les perdants du jour, Buchmann et Mas à 9 secondes, Valverde à 21 et la phalange colombienne d'EF où il y a encore un domino tombé Higuita qui perd 28 secondes. La cote du vieux Rigo Uran remonte en conséquence. Carapaz a perdu 28 secondes également et on continue à pas le voir (mais il a déjà fait le coup au Giro). Il nous reste donc 16 coureurs n'ayant pas concédé de temps dont quatre ayant annoncé ne pas jouer le général (mais on est pas obligé de les croire) + le cas Richie Porte.

    Je pense que dans le lot Pogacar est pour le moment le meilleur grimpeur, suivi de peu par l'excellent Guillaume Martin, mais Roglic est de loin le plus complet et le mieux entouré. Va falloir aller le chercher, surtout si la Deceuninck continue à lui faire le boulot pour garder le jaune d'Alaphilippe.
  • Déjà qu'ils attendent la dernière difficulté pour se montrer, maintenant c'est le dernier km.
    Pourquoi je m'obstine à regarder l'intégralité?!

    Alaphillipe est là pour le spectacle et absolument pas pour le général.
    Sinon nos français sont là. Martin sans complexe 3e, Bardet dans le groupe et Pinot.

    Pinot sans faire de bruit, en attente, en mode récup' après sa chute.
    Tout le monde se souvient qu'il était au-dessus des autres l'an dernier en haute montagne?
    Donc aucune raison de ne pas être devant et de ne pas faire mal à tout le monde.

    Roglic?! Pas envie de parler de ce gars. Qu'il termine après Pinot et je suis content.
  • Oui bon l'arrivée ultra roulante du jour n'était pas propice à du spectacle. Même les échappées n'étaient pas des vainqueurs potentiels hormis Benoot.

    De manière générale, j'ai l'impression que les lieux mythiques du passé ne sont plus adaptés aux schémas du cyclisme actuel. Orcières-Merlette c'était Ocaña en 1971 qui collait 5 minutes à Van Impe et 9 à Merckx, et aujourd'hui ils sont 50 à la flamme rouge...
    On va voir si le Vercors sera aussi décisif que dans les années 80, mais j'ai aucun espoir. Déjà que ça fait belle lurette que des Cancellara avalent le Tourmalet au train. Les coups de panache existent toujours, mais c'est souvent en marge du général.

    Deux remarques d'ordre extrasportif :
    - les arrivées à 17h30 c'est pour que le travailleur français puisse regarder l'arrivée après sa journée de labeur ? Les conditions météo du weekend ont joué puisqu'on frôlait les 18h, on a bien lambiné hier vers Sisteron, mais j'espère que ce sera un peu plus tôt car une fois la télé éteinte la journée est presque achevée :'>
    - France 2 incapable d'afficher le classement de l'étape et du général dans la foulée de l'arrivée ou même au début de Vélo club, ils sont sérieux ? On multiplie les interviews masqués et distanciés mais aucun point sur le sportif, dommage car autrement le commentaire est excellent. Même les parenthèses patrimoniales me plaisent (re-):'>
  • Curieux de voir au Mont Aigoual ou dans les Pyrénées si Jumbo-Visma est un rouleau compresseur comme l'était Ineos-Sky, ou "simplement" une très bonne équipe. L'arrivée du jour n'était pas sélective ou Jumbo-Visma n'était pas forte au point de faire un gros écrémage. L'équipe a parfaitement accompagné son leader Roglic, dont c'est la grande forme qui a permis de mettre une branlée à tout le monde au sprint. Il a bien récupéré de sa chute au Dauphiné.

    Pogaçar et Martin sont bien, également dans le prolongement de leurs prestations au Dauphiné.

    Carapaz était en préparation pour le Giro, au final il fait le Tour qui tombe avant (donc pendant la fin de ce qui aurait dû être sa prépa). Ça pourrait expliquer qu'il soit en retrait, au moins pendant la première phase de la compétition ...
  • Cette arrivée en sprint groupé était prévisible, vu le profil et la difficulté de l'ascension finale.
    La victoire de Roglic est logique dans cette configuration, il était le coureur le plus puissant du groupe.
    Cependant, son équipe de la Jumbo ne me fais pas si forte impression que cela. L'attitude de Dumoulin me semble assez étrange. Il donne l'impression de se désintéresser de la stratégie de l'équipe et mène sa course comme il l'entend. C'est peut être une faille du collectif qui pourrait s'ouvrir plus tard dans la course? En tout cas, on est loin du rouleau compresseur que pouvait être Ineos du temps de Froome, Ineos qui soit dit en passant semble complètement hors du coup. Il fallait voir la tête de Kwiatko et Castrojevo lorsque WVA mettait un train d'enfer, les pauvres ils étaient en souffrance...
    J'attends de voir les arrivées au grand Colombier et au col de la Lose avec impatience, ca ne sera pas la même histoire pour Roglic face à de vrais grimpeurs taillés pour ces cols exigeants.

    Côté Français de bonnes impressions, avec Pinot qui semble revenir en forme, un Bardet qui suit les roues, et surtout un Martin en feu. Je l'ai mis en bonne place dans mon prono de classement général, et je n'en démords sur le fait qu'il peut chercher un Top5 voir un podium, à conditions qui ne se crame pas à vouloir chercher absolument une victoire d'étape.

    Concernant les arrivées tardives, aux alentours de17h30, c'est le cas depuis l'année dernière il me semble. C'était une demande des diffuseurs, qui voulaient que le plus grand monde puisse profiter des arrivées d'étapes. Car à 16h30 rare sont les personnes déjà à la maison. Ca a fait grincer quelques dents dans le peloton, car les temps de récup sont raccourcis, et cela décale à plus tard les transferts, qui peuvent parfois être assez lointain.
  • Etape nulle à chier, avec 0 échappées. Je ne comprends pas, certaines équipes n'ont que le maillot à montrer, et ne le font même pas quand une telle occasion se présente.

    Par ailleurs, amateurisme pour l'équipe et pour le maillot jaune, qui prend un ravitaillement proposé à 17km de l'arrivée alors que la limite était à 20km de l'arrivée. 20 secondes de pénalités pour Alaphilippe qui perd le maillot jaune au profit de Yates.
  • Je n'ai pas regardé l'étape aujourd'hui, mais ça devait être bien soporifique... C'est clairement ce genre d'étape, et ce scénario sans aucune tentative d'échappée qui font que les parts d'étapes de plaine, promisent au Sprinters, se réduisent année après année. Clairement pas une bonne pub pour le cyclisme.

    Concernant la pénalité pour Alaf, une telle erreur me paraît bien gros... Plus besoin de contrôler la course pour les Quick Step demain...
  • Oui je suis assez d'accord avec toi, on dirait presque qu'ils ont provoqué sciemment la bourde. Sachant que ce genre de pénalité est toute de même rarissime, mais bon il ne devait pas faire trop chaud pour que les commissaires soient aussi inflexibles...

    Pas vu hormis le final, Van Aert confirme sa classe folle.
  • superdou a écrit, le 02/09/2020 19:00 :
    Etape nulle à chier, avec 0 échappées. Je ne comprends pas, certaines équipes n'ont que le maillot à montrer, et ne le font même pas quand une telle occasion se présente.


    Le peloton ne se met plus jamais en danger sur une course comme le Tour, ça fait deux-trois ans que les échappées sont condamnées d'entrée sur ce type de parcours.

    Avec la façon dont le sprint intermédiaire était positionné et l'inévitable accélération dans la vallée du Rhône la durée de vie potentielle d'une échapée purement publicitaire était brève. Typiquement les sprinteurs vont contrôler jusqu'à la course aux points puis éventuellement on laisse sortir mais avec les 2-3 minutes syndicales, la seule inertie d'un peloton où les équipiers replacent leurs leader pour ne pas se faire piéger va rattraper l'échappée. Zéro chance de réussite, faible temps d'exposition en semaine.

    Enfin je ne suis pas si sûr qu'il y aurait eu tant d'équipes candidates même avec une faible chance ou pour la pub. Si on enlève celles qui ont un leader au général à sécuriser, celles qui ont un sprinter et celles qui ont un maillot à défendre il reste qui ? CCC et à la rigueur Movistar. Tous les autres avaient besoin de leurs rouleurs pour assurer dans le final où placer un finisseur.
  • Tu sembles décidément avoir CCC dans le pif :D

    Bon de toute façon, même les petites équipes comme Vital Concept, Direct Energie ou Arkea gardent leurs forces pour des étapes plus propices aux attaquants. Le peloton est encore frais, le parcours en faux-plat descendant n'arrange rien. Rendez-vous demain dans les Cévennes, je mise sur des costauds type De Gendt revenus sur l'échappée matinale. Ce sera déjà plus intéressant vers Sarran, Puy Mary ou Lyon.

    Mais avant ça on se farcira Lavaur, la Charente-Maritime et Poitiers...
  • par contre, laisser le jaune à Yates ...
    il a beau dire qu'il e viens pas pour le général, mais maintenant qu'il en jaune et connaissant les capacité du type, si il y prends gout et s'en fait u objectif, bon courage pour aller lui le reprendre
  • Le Mont Aigoual est atypique par la longueur de son ascension : 34 km entre le pied au Vigan et l'arrivée au sommet. Après, son découpage en 3 sections entrecoupées de replats ou de brèves descentes atténue un peu la difficulté.

    La première partie dit Col des Mourèzes fait 6 km avec une pente comprise entre 4 et 6 %, ce qui pour des coureurs pros constitue davantage une rampe de lancement pour la suite qu'une grosse difficulté.

    Après 3 km de replat, on passe à la deuxième partie dite Col de la Lusette, qui sera clairement le nerf de la guerre : près de 12 km à plus de 7% de moyenne, avec deux km entiers à 11%. Si une défaillance surprise devait avoir lieu, ce serait sans doute sur cette portion.

    Puis, retour au calme avec 5 km de descente-plat, avant d'enchaîner la troisième partie, longue d'un peu plus de 8 km et incliné à 4% de moyenne. Cette portion ne sera vraiment pas sélective si le peloton n'a pas blindé pour écrémer dans la partie la plus dure qui précédait. On pourrait alors assister au même scénario de sprint qu'à Orcières ...
  • Je lis plusieurs commentaires de gens déçus de l'étape d'hier. C'est sûr qu'on préfère les étapes animées, mais je crois qu'il est inévitable que des étapes soient plus pépères que d'autre. Et cela ne date pas d'aujourd'hui. Depuis que je suis le cyclisme, cela a toujours été le cas. J'ai même l'impression que c'était pire au début des années 2000 où la 1ère semaine était une succession de sprints massifs en conclusion d'échappées publicitaires vouées à l'échec. Depuis une petite dizaine d'années, un réel effort a été fait par les organisateurs du Tour pour varier les profils d'étapes dans la première semaine (arrivées en côte, secteurs pavés, moyenne montagne...). A un tel point que les sprinteurs commencent à bouder le Tour.
    Mais cela reste du sport et non un divertissement scénarisé. Les coureurs sont humains, ne peuvent être à l'attaque tous les jours. Logiquement, les favoris peuvent parfois se craindre, ne pas trop savoir où ils en sont, être moins bien (comme Pinot qui se remet doucement de sa chute), garder des forces pour les 2 grosses semaines qui restent... Bref, le cyclisme, comme le foot et comme tous les sports, c'est parfois chiant à regarder. C'est le cas de tous les sports. Ceux que ça ennuie peuvent regarder du catch ou des séries TV ;)

    Maintenant, d'ici quelques jours, les organismes seront plus fatigués, et la course sera moins cadenassée.
  • Exact @rachmaninov. Il y a quelques années, j'ai l'impression qu'il y avait plus d'étapes plates ennuyeuse.
    C'est plutôt une bonne chose pour Pinot que cette étape était calme, ca lui laisse du temps pour se remettre.

    Concrètement, s'il y avait eu une échappé hier, cela n'aurait rien changé à la course. Elle aurait été reprise à 5 ou 10 km de l'arrivée.

    Il faut aussi prendre en compte qu'il y avait un risque de bordure dans le final. Les équipes de sprinteurs et les leaders du classement général voulant éviter de se faire distancer, cela a du aider pour neutraliser l'étape.
  • Aujourd'hui, j'ai hâte de voir si un coureur bien placé "va pouvoir" et "va vouloir" attaquer les Jumbo dans le col de la Lusette sinon je vois bien Alaphillippe regagner aujourd'hui !!!
  • les favoris au repos aujourd'hui #-o
  • Au final Yates a intelligemment laissé partir une échappée costaude mais pas trop dangereuse non plus qui lui a neutralisé les bonifs et qui a assagi la montée de la partie la plus dure à partir du moment où il était clair que Lutsenko avait de sacrée jambes. Des équipes comme Astana, EF et Cofidis ont eu raison de sortir un coureur du noyau autour du leader puisque personne n'a craqué. Emirates a du avoir des regrets avec Aru. On a toujours notre quinzaine de prétendants dont tous les favoris et la grande majorité des outsiders.

    J'y note la présence de Chaves qui n'a pas encore bougé une oreille et semble revenu à un certain niveau, à voir si on ne commencerait pas à avoir d'autres idées que les victoires d'étapes chez Mitchelton.

    Je ne sais pas dans quelle mesure les étapes des Pyrénées aideront à y voir plus clair, on semble parti pour une guerre d'attrition où tout le monde attend la troisième semaine.
  • Les Pyrénées ont de bonnes chances d'être escamotées, avec l'enchaînement Balès-Peyresourde qui n'est pas méchant puis dimanche deux cols usants avec énormément de vallées (dont celle de Jean Lassalle).

    J'espère quand même qu'on n'aura pas 10 coureurs dans la même minute pour le chrono de veille d'arrivée.

    On dirait vraiment une Vuelta de France, fin d'été, des paysages désertiques et pelés, justement trois pelés au bord de la route, mais sans les rebondissements.
  • Encore une étape de marquage entre les favoris...
    Personnellement je J'attendais pas grand chose de ces 2 premières arrivées au sommet. Ça c'est confirmé.
    Et je commence même à douter que la course s'anime dans les Pyrénées... L'enchaînement des cols n'est pas insurmontable, avec 2 arrivées en descente, surtout dimanche où il restera un petit bout de plat.

    J'ai bien l'impression qu'il faudra attendre les 2 derniers kilomètres du Puy Mary vendredi pro pour entrevoir une explication...

    En tout cas, Pinot dans son interview d'après étape ne semblait pas être en grande forme et ne donnait pas des nouvelles rassurantes sur sa forme... Coup du bluff ?? On verra ça peut être ce week-end...
  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 38 ans
    Bon ben j'aurais pas dû parler de Chaves, il a pris le coup de bordure avec Pogacar, Landa, Mollema et Porte.

    Belle étape coup de manivelle aujourd'hui, on va voir ce que ça donne demain, du coup Landa a des raisons d'attaquer pour faire plaisir à @jphilou ☺️
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.