Tour de France 2020

Flux RSS 215 messages · 16.657 lectures · Premier message par strohteam · Dernier message par mouloungoal

  • Je me sens un peu cocu ce soir : je suis fidèle depuis 20 ans au Tour de France, suivi 95% des étapes depuis 20 ans, et j'ai l'impression de tout louper comme un con chaque fois qu'il se passe un truc.

    2006 : je suis à Malte et suis avec un jour de retard le mano à mano Pereiro-Landis.
    2008 : je loupe la victoire à l'Alpe d'Huez de Sastre, pour une fois que l'Alpe d'Huez a joué un rôle
    2020 : anesthésié par Dr Roglic, grand maître d'un Tour assez lénifiant, je me réveille et peine à comprendre ce qui lui est arrivé.

    Heureusement j'ai aussi loupé d'abandon de Pinot en 2019, sinon je me serais direct jeté du balcon :((
  • En tout cas c'est sur que pogacar fait un beau vainqueur, à la pédale et malgré une équipe en bois... De belles attaques quand il le pouvait pour essayer de reprendre du temps après cette malheureuse bordure, et le clm parfait aujourd'hui.
    Voilà de quoi relancer la légende du tour de France ! J'espère que tout ce petit monde est réglo car ce serait dommage de gâcher un tel scénario...

    Il y a décidément une génération de jeunes très talentueux qui arrivent dans le peloton ! On risque d'attendre encore de nombreuses années avant de voir un français en jaune sur les champs...
  • ben justement à propose de français, avec ses "watt" des Pyrénées 2019 Pinot est bien plus fort que les slovenes de cet année, malgré le fait que tout le monde dit que ça roule plus vite et plus fort, et ce sans tomber dans l’interview torchon de Romain Feuillu (d’ailleurs ça aurait été intéressant de connaitre son point de vue sur aventure Vacansoleil ...)
    à part ça, hormis son talent et sa classe naturelle qui fait qu'il soit annoncé comme le grand champion, c'est surtout un sang froid et une zenitude hors du commun
  • Moi sa me fait plaisir car j'espère même si j'en doute que cela va faire changer les mentalités dans le peloton. Que l'on va arrêter de faire des équipes ou il ya quatre équipiers qui peuvent gagner le tour, qui contrôle tout et qui est complètement tourné sur un seul coureur . Quand je voit la fdj qui n'emmene pas démarre, qui marche sur l'eau actuellement, qui aurait certainement remporté au minimum une étape, en tout cas il aurait pas fait pire que ce qu'ils ont fait.
  • Enorme Pogacar, en tout cas il a été monstrueux ce gamin :)
    Pour les doutes, forcément qui en découlent, de quel vainqueur du tour depuis 50 ans (et même depuis toujours) peut on être réellement sûr qu'il l'ait fait à l'eau claire? En tout cas, j'ai aimé le culot de ce coureur. Et Roglic avait l'air bien plus humain dans la détresse de sa contre performance.
    Vivement un duel Bernal/Roglic/Pogacar l'an prochain
  • Trop content que le suceur de roues se soit effondré dès lors qu'il n'avait pas de roues à sucer dans une montée.
    J'espère vraiment que Pogacar est clean, mais je suis trop content de voir cette irrespectueuse équipe Jumbo voir tous ces plans être tombés à l'eau.

    Pourquoi je la traite d'irrespectueuse ? Pour plusieurs raisons:
    1. Pour conserver un maillot de la même couleur que le maillot jaune, alors que normalement, les équipes changent au moins légèrement les couleurs (sans demander de faire comme Once et d'aller du jaune au rose)
    2. Lors de ce tour, et pour des raisons inexplicables, ils ont interdit à quiconque de faire des échappées avec avance prises au départ, même si le premier coureur au général dans l'échappée était à plus de 30 minutes du leader. Au final, le grand gagnant de ces étapes à quasi été à chaque fois ... Pogacar (2 victoires d'étape en ligne).
    3. Ce principe de rouleau compresseur, sans attaquer pour faire des différences à la fin d'étape, cette preuve de suffisance, était vraiment chiant. Sans Pogacar, ce tour aurait été d'un inintérêt total.
  • mouloungoal1307391171.jpg
    Modifié par mouloungoal ·
    mouloungoal • 37 ans
    Sinon pour contre-balancer un peu l'euphorie générale, l'interview de l'ex-coureur Stéphane Heulot à Ouest France.

    Il nous parle notamment de Mauro Gianetti, ex-coureur professionnel, qui s'est mué en quelques mois d'équipier à celui de champion. En 1998, il fait un malaise sur le Tour de Romandie, puis reste 3 jours dans le coma à la suite de la consommation de PFC, le successeur de l'EPO.

    Après s'être retiré du peloton, il est de 2004 à 2008 directeur sportif de l"équipe Saunier Duval... qui doit se retirer du Tour de France 2008 à cause d'une affaire de dopage impliquant Riccardo Ricco, vainqueur de 2 étapes, et Leonardo Piepoli qui gagne au somment de Hautacam en compagnie de son équipier Juan José Cobo, après avoir lâché tous les favoris.

    Je vous laisse deviner dans quelle équipe du peloton il occupe auhjourd'hui le poste de membre du conseil d'administration et "team principal".... UAE, bravo!

    D'ailleurs Heulot n'égratigne par que UAE, mais aussi Jumbo Visma dont "80% du staff vient de l'équipe Rabobank de l'époque Rasmussen"...

    C'est bien, on devrait aussi proposer de réinsérer les "anciens" pédophiles comme encadrant en crèches ou Patrick Balkany comme ministre de la justice.

    Je retiendrai la première phrase de l'article de Heulot: « Le dopage est tellement ancré chez certains managers, comme Mauro Gianetti, qu’ils ne peuvent pas concevoir le cyclisme autrement… »

    Et je ne vous parle pas du taux de dopage positif chez les coueurs cyclistes Slovènes... "8 des 19 coureurs slovènes ayant évolué dans le World Tour (la première division du cyclisme) depuis dix ans ont été suspendus pour dopage, parfois avant ou après leur passage dans l’élite du cyclisme. Soit 42 % d’entre eux, une proportion énorme au regard de la faible efficacité de la lutte antidopage." (article Le Monde)

    Après chacun pense bien ce qu'il veut. On en apprendra probablement de belles dans 5 ou 10 ans.
  • J'ai les mêmes interrogations après la découverte de l'itinéraire de ces deux bonshommes, anciens de Saunier Duval. Comme écrit sur ce topic, on en saura plus dans les années à venir.

    Après tout, certains produits dopants sont indétectables aujourd'hui et deviennent détectables... après-demain ? :-/

    En tout cas, sacré numéro de Pogacar qui a renvoyé la Jumbo Visma et sa suffisance chez elle. Roglic aurait pu, et aurait dû, tuer le Tour dans les Pyrénées.

    Ce Tour se finit en eau de boudin côté français. L'an dernier, nous avions Julian Alaphilippe qui devient maillot jaune, le perd à la Planche des Belles Filles et le regagne, affirme son autorité dans le contre-la-montre et le perd à nouveau dans une étape neutralisée où il donnait tout. Thibault Pinot en forme, qui se pose en vainqueur potentiel dans le Tourmalet avant d'abandonner. Romain Bardet à la peine en début de Tour et qui termine avec le maillot à pois.

    Cette année, un nouveau maillot jaune d'Alaphilippe perdu... sur tapis vert ! Romain Bardet et Thibault Pinot qui abandonnent, les conséquences de chutes. 2 victoires d'étapes seulement, en première semaine : Alaphilippe et Peters.
    Le premier Français, Guillaume Martin, est 11e. Un progrès d'année en année puisqu'il avait terminé 23e, 21e et 12e sur ces trois premières participations.
    Très maigre bilan :(

    A noter que le dernier à avoir remporté trois maillots sur un Tour, si je ne m'abuse, n'est autre qu'Eddy Merckx en 1969 avec les maillots jaune, vert et à pois. Il aurait également remporté le blanc, s'il avait existé (création en 1975).
  • On apprend aussi aujourd'hui que les gendarmes ont perquisitionné mercredi dernier l'hôtel des Arkea-Samsic, ils visaient les Colombiens, en particulier Quintana, et les masseurs. J'imagine que pour obtenir l'accord du juge, ils devaient tout de même avoir de sérieux soupçons.

    La Colombie, qui au passage n'a pas grand chose à envier à la Slovénie quant au nombre de coureurs suspendus pour dopage ces dernières années.
  • lawknight a écrit, le 21/09/2020 11:44 :
    JRomain Bardet et Thibault Pinot qui abandonnent, les conséquences de chutes.

    Détail intégriste, Pinot n'a pas abandonné :-B
  • Aïe, je me suis emmêlé les pinceaux =;
    Mes excuses à l'intéressé.
  • tout le monde s'extasie sir le clm de Pogacar, mais Pinot a sorti plus de watt l'an dernier dans les Pyrenées que ce soit au Tourmalet ou au Prat d'Albi ainsi que lors de sa victoire d'étape au lacs de Covadonga lors de la vuelta 2018 :-'
  • AFP
    Enquête préliminaire ouverte sur des soupçons de dopage
  • Assez surpris par cette affaire. On tient à la faire passer pour 100% colombienne histoire de ne pas mêler les gentils bretons d'Arkéa-Samsic et notre Wawa national. Mais ça nous évoque les heures les plus sombres de l'histoire du cyclisme...

    Sinon même s'il y a eu Koren, Bozic, Durasek ou avant cela Valjavec, Stangelj ou d'autres vieilles chaudières des années 90-2000, tous les Slovènes ne sont pas dopés ("Je connais cette théorie" dirait l'autre). On a changé de génération, Pogacar pourrait être le fils de l'un d'eux.

    C'est un peu comme si on avait des doutes sur Bardet au moment où Ag2r a enchaîné les contrôles positifs (Mondory, Georges et un autre sans grade) : c'était "isolé", une dérive individuelle.
    Ou bien Preidler, équipier FDJ, pris dans le scandale austro-slovène Aderlass.

    gogic a écrit, le 20/09/2020 10:26 :
    Pour les doutes, forcément qui en découlent, de quel vainqueur du tour depuis 50 ans (et même depuis toujours) peut on être réellement sûr qu'il l'ait fait à l'eau claire?

    Sur les 50 dernières années, c'est bien simple : Thévenet, Hinault et Fignon :D
  • mouloungoal1307391171.jpg
    Modifié par mouloungoal ·
    mouloungoal • 37 ans
    kitl a écrit, le 21/09/2020 21:08 :
    Sinon même s'il y a eu Koren, Bozic, Durasek ou avant cela Valjavec, Stangelj ou d'autres vieilles chaudières des années 90-2000, tous les Slovènes ne sont pas dopés ("Je connais cette théorie" dirait l'autre). On a changé de génération, Pogacar pourrait être le fils de l'un d'eux.
    D'après cet article du Monde datant de septembre 2019, ce sont pas moins de 8 des 19 coureurs Slovènes (42%) ayant évolué sur le World Tour ces 10 dernières années qui ont été contrôlés positifs ou mélés au dopage. Et vu l'efficacté toute relative de la lutte antidopage, en particulier en Slovénie, ces 42% sont bien un minimum. Alors évidemment avec "seulement" 19 pros, ça fait effet loupe, mais tout de même.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.