Sélestat Alsace Handball (SAHB)

Flux RSS 790 messages · 192.256 lectures · Premier message par alsacien2 · Dernier message par chrisneudorf

  • Ca serait un beau gachi avec la nouvelle salle qui arrive dans un an, et à coté de ça le club commence à véritablement à se structurer comme un club professionnel.
  • Un peu trop tard d'ailleurs...
  • Cette équipe manque cruellement de cadres, et sa situation était prévisible depuis le début de saison.

    Le hand se joue beaucoup sur l'expérience, et quand tu attaques le championnat de LNH avec une équipe qui sort du centre de formation, faut pas t'étonner d'en prendre plein la tête.
  • La Bérézina du SC Sélestat a continué depuis les dernières interventions. Le club du Centre Alsace se situe en dernière position de la 1ère division, très loin de l'avant dernier. Il est donc condamné à se reconstruire sur de bonnes bases pour remonter la saison prochaine!

    Encore quelques matchs pour repartir la tête haute :
    18/04/09 : Istres - SAHB
    25/04/09 : SAHB - Dunkerque
    02/05/09 : Créteil - SAHB
    16/05/09 : SAHB - Tremblay
    23/05/09 : SAHB - Nîmes
    30/05/09 : Aurillac - SAHB

    A noter que la LNB (leur LFP à eux) organise le "final four" de la coupe de la ligue aux USA (à Miami) dans l'indifférence générale. :-&
  • Et c'est un truc important en Hand la Coupe de la Ligue ou bien un truc dont tout le monde se branle comme en foot?

    Quel intérêt de la jouer à Miami? :-/
  • La Coupe de la Ligue en hand' est presque aussi aimée qu'en football. Même si la gagner fait toujours plaisir, c'est pas un objectif de début de saison.

    L'intérêt de jouer à Miami ? Importer le handball aux US. Et ça marche trop bien ....
  • L'idée c'est pas vraiment d'importer le handball aux Etats-Unis, mais plus de créer l'évènement pour faire parler de la compétition en France. Et franchement, ça marche, les tours précédents ont été franchement plus médiatisés que d'habitude !

    Outre l'aspect purement sportif, l'objectif c'était de "partir à Miami", et je pense que ça attire plus l'oeil du quidam qui lit l'Equipe qu'un lapidaire "1/4 de finale de la coupe de la ligue de handball".
    Faire jouer le "final 4" à Miami, dans la salle des Heat, avec pom-pom girls et compagnie, c'était quand même une idée originale, même si le pari est ambitieux !

    Bref, une opération de comm' qui jusque là semblait pas mal, jusqu'au désistement de la plupart des sponsors (apparemment des sociétés qui ont fait faillite). Mais aucun engouement populaire vu que ce sport est inconnu, et surtout, d'après l'Equipe d'hier, il n'y a eu aucune communication locale autour de l'évènement... Au final les places ont été bradées (voire offertes aux français à l'ambassade) et on se retrouve avec une salle gigantesque totalement vide, pas terrible...
    J'ai quand même l'impression que la LNH s'est fait entuber dans l'histoire...

    Sinon, malgré la totale déconfiture du SCS (ou plutôt du "SAHB") cette année, il y a un sélestadien à Miami (l'arrire Victor Boillaud) dans l'équipe "All-Stars" qui va jouer ce soir. (équipe sans joueur du Top4 de la CdL donc ça laisse de la place ;) )
  • D'ailleurs ça n'a pas encore été cité, l'Alsace faisait écho d'une possible fusion du SCS, à l'image du MHSA :

    Alors qu'on s'était habitué à la nouvelle dénomination de SAHB (Sélestat Alsace Handball) peut-être devra-t-on de nouveau ressortir la précédente quand le club phare du handball alsacien s'appelait encore SCS pour Sport Club Sélestat. Poisson d'avril ? Pas du tout. Simple boutade plutôt à propos de la volonté de la lanterne rouge de la D1 de penser à son avenir en unissant son destin avec son voisin du sud, Colmar, ou celui du nord, Strasbourg. On pourrait alors reparler du SCS (Sélestat Colmar Strasbourg) !
    Sans illusion sur son avenir immédiat en D1, le club prépare déjà activement en coulisses la saison prochaine avec la ferme volonté de retrouver rapidement l'élite. Et pour y figurer durablement, le SAHB a émis l'idée d'une fusion avec un club et une ville voisine comme l'annonce son porte-parole Pascal Muller « Nous envisageons de nous allier à une importante agglomération de la région afin de nous imposer dans les prochaines années comme l'un des grands clubs français et européens. »
    Pour pouvoir fonctionner dans un univers qui demande de plus gros moyens que son budget actuel, Sélestat pourrait ainsi s'associer avec le Colmar (CHC) ou Strasbourg (La Robertsau). Dans les prochains jours, des rendez-vous avec les différentes parties prenantes devraient éclaircir les contours du projet.
  • Le vieux rêve du grand club alsacien, qui ne s'est jamais concrétisé à cause de vieilles querelles de clocher, serait il vraiment lancé ?

    Ce serait génial. L'Alsace est une grande terre de hand, mais ses forces sont disséminées aux 4 coins de la région.

    Attendons de voir, mais j'en salive rien qu'à y penser ! =P~
  • En tout cas autour de Mulhouse, le MHSA fait une saison plutôt moyenne, alors qu'ils étaient candidats annoncés à la montée... Pourvu que ça s'améliore l'an prochain, sinon il y aurait un sentiment de gachis, en voyant 4 clubs faire moins bien qu'un seul (l'ASCA avant la fusion)...
  • Istres tombe Montpellier !

    Istres a dominé Montpellier en finale de la Coupe de la Ligue (22-20).

    Dans une salle quasiment vide à Miami :o) , Istres a décroché le premier trophée majeur de son histoire en dominant les grands favoris de la compétition, Montpellier. Les Istréens se sont imposés 22-20. Grand artisan de la victoire, le gardien d'Istres, Vincent Gérard, a stoppé pas moins de 56% des tirs adverses. (Sport24.com)
  • La fusion entre le Sélestat Alsace Handball et le Colmar Handball Club est lancer.

    Citation:
    Le rapprochement se précise

    Marcel Bauer et Gilbert Meyer, maires de Sélestat et Colmar, se sont récemment rencontrés pour évoquer l'avenir commun du handball dans leur ville. S'ils sont tous deux favorables à un rapprochement. Les deux clubs doivent à présent se réunir pour tenter de définir un projet.


    Suite
  • Oula, rien n'est lancé hein. Ils évoquent juste une entrevue entre les deux maires des villes concernées. Le projet ne pourra pas se concrétiser immédiatement si il est accepté, étant donné le poids d'un tel dossier.
    Et la piste de La Roberstau avec Sélestat reste entrouverte tout de même.
  • Et pendant ce temps, la rétrogradation de Nîmes semble se confirmer...

    La Commission nationale d'aide et de contrôle de gestion (CNACG) de la Ligue nationale de handball (LNH) s'est une nouvelle fois prononcée en faveur de la rétrogradation administrative de Nîmes en deuxième division en raison de problèmes comptables. Le club gardois dispose de dix jours pour faire appel.
    (lequipe.fr)


    C'est d'autant plus dommage d'avoir laissé filer la saison...
  • Pour nous c'est plus une question de niveau que de motivation.
  • Quand je dis "laisser filer la saison" je m'exprime un peu mal, je veux dire qu'il y a des regrets à avoir, de ne pas avoir gagné quelques matchs pour accrocher l'avant-dernière place (dommage vu que pas mal de matchs ont été perdus de très peu)
    Et sur la fin de saison il y a apparemment clairement une démotivation de certains joueurs... (d'après ce que je lis dans la presse)
  • Moi j'ai toujours pas compris pourquoi ils avaient virer Berthier :-/
  • thomas68 a écrit, le 2009-05-13 22:39:45 :
    Quand je dis "laisser filer la saison" je m'exprime un peu mal, je veux dire qu'il y a des regrets à avoir, de ne pas avoir gagné quelques matchs pour accrocher l'avant-dernière place (dommage vu que pas mal de matchs ont été perdus de très peu)
    Et sur la fin de saison il y a apparemment clairement une démotivation de certains joueurs... (d'après ce que je lis dans la presse)


    C'est ça le handball ça se joue à trés peu des fois, et visiblement Sélestat n'avait pas le niveau cet saison.
  • Le SCS galère depuis des années au niveau :

    - du recrutement : c'est comme au foot, les meilleurs changent vite de club.. je pense notamment à Thierry O'meyer (qu'on ne présente plus...), Haykel M'Gannem, Seufyan Sayad, Issam Tej, ... malgré les bons éléments restés pendant quelques saisons dans l'équipe et quelques internationaux de passage, ces changements ne permettent pas de pérenniser l'équipe.
    Il ne faut pas oublier non plus que seuls les internationaux sont salariés du SCS, les 3/4 de l'équipe sont semi-pros et bossent à côté. Pas toujours évident d'avoir la patate pour le match du samedi soir quand on a bossé toute la semaine...

    - des finances aussi : 31 sponsors et pourtant c'est l'un des plus petit budget de D1... ça se passe de commentaires.

    //

    De manière générale, le handball n'est pas médiatisé en France et le sport n'est pratiqué que dans certaines régions (Paris et sa région, Alsace, PACA).

    Quand on a "de la chance" il faut que l'équipe de France de Handball arrive en finale des JO, de la Coupe d'Europe ou de la Coupe du monde pour qu'on en parle 5 minutes aux infos et que le match soit diffusé à la télé...

    Voila, j'ai passé mon coup de gueule O:)

    Pour info, cette année aura lieu la 16ème édition de l'eurotournoi de handball au Wacken à Strasbourg. Plus d'info sur http://www.eurotournoi.com/ .
  • Le SCS galère depuis des années au niveau :

    - du recrutement : c'est comme au foot, les meilleurs changent vite de club.. je pense notamment à Thierry O'meyer (qu'on ne présente plus...), Haykel M'Gannem, Seufyan Sayad, Issam Tej, ... malgré les bons éléments restés pendant quelques saisons dans l'équipe et quelques internationaux de passage, ces changements ne permettent pas de pérenniser l'équipe.
    Il ne faut pas oublier non plus que seuls les internationaux sont salariés du SCS, les 3/4 de l'équipe sont semi-pros et bossent à côté. Pas toujours évident d'avoir la patate pour le match du samedi soir quand on a bossé toute la semaine...

    - des finances aussi : 31 sponsors et pourtant c'est l'un des plus petit budget de D1... ça se passe de commentaires.

    //

    De manière générale, le handball n'est pas médiatisé en France et le sport n'est pratiqué que dans certaines régions (Paris et sa région, Alsace, PACA).

    Quand on a "de la chance" il faut que l'équipe de France de Handball arrive en finale des JO, de la Coupe d'Europe ou de la Coupe du monde pour qu'on en parle 5 minutes aux infos et que le match soit diffusé à la télé...

    Voila, j'ai passé mon coup de gueule O:)

    Pour info, cette année aura lieu la 16ème édition de l'eurotournoi de handball au Wacken à Strasbourg. Plus d'info sur http://www.eurotournoi.com/ .
  • les-aventures-de-tintin_84456_1.jpg
    Modifié par rachmaninov ·
    rachmaninov • 26 ans
    Que sont devenus Sayad et Feliho ?
  • Seufyan Sayad est je crois en Espagne !
  • gatien67 a écrit, le 2009-05-13 22:52:21 :
    Moi j'ai toujours pas compris pourquoi ils avaient virer Berthier :-/


    Entièrement d'accord ! car en plus il se plaisait dans la ville, il avait fait du bon boulot, il connaissait les jeunes.

    Je crois qu'il réussit bien à Tours actuellement ?
  • Et une victoire de Sélestat face au 3ème du championnat et unique tombeur du MHC, j'ai nommé Trembley.

    Fallait bien qu'après avoir presque battu des Paris, Créteil et Cie, y'en ait un qui tombe (+)

    A noter le bon article des DNA sur ce match :

    Citation:
    Faire et se faire plaisir
    Pas loin de l'un ou l'autre exploit depuis quelques semaines, face à Dunkerque ou à Créteil notamment, le Sélestat Alsace handball en a signé un d'envergure, hier soir, face à Tremblay. Rien de moins que le 3e du championnat, le seul tombeur de Montpellier cette saison.
    A force de rivaliser avec les meilleurs, il fallait bien qu'il y en ait un qui tombe. Le SAHB, ça lui ressemble assez bien, n'a pas choisi le plus simple. Venant à bout, hier soir devant un public qu'on imagine aisément comblé, de Tremblay, le troisième larron, la seule équipe à même, cette saison, de rivaliser avec Montpellier et Chambéry. La seule à avoir fait plier les Héraultais, c'est dire...
    Ça n'a donc pas été Dunkerque, le 4e, ni même Créteil dans son antre parisienne. Ça a été cette formation tremblaysienne, sa force de frappe et ce savoir-faire que personne ne conteste.
    Ils l'ont fait, et ils ne le doivent à personne d'autre qu'à eux. Pas à une prétendue faiblesse de leur adversaire, mais à eux, rien qu'à eux. A leur envie, leur volonté, leur courage, leur fierté, celle qu'on leur sait en cette fin de saison.

    0-2, puis
    une leçon de handball


    Pour preuve de cette supériorité sélestadienne, Tremblay ne fit illusion, et ce n'est pas rien, que durant deux minutes. Le temps de refroidir, non, juste rafraîchir, ces superbes supporteurs violets qui, une fois de plus, jouèrent les chauffagistes dans ce si beau gymnase Eugène-Griesmar quand il vibre comme ça.
    0-2 puis une leçon de hand donné à un des meilleurs de la classe. Le problème - ça n'en finalement pas vraiment un - est que, dans le 5-0 que signèrent alors les Sélestadiens (5-2 à la 7e'), il n'y a pas à en mettre un avant l'autre. Non, c'est ensemble qu'ils mirent le feu.
    De Motlik, dont on ne louera jamais assez le professionalisme (et le talent), à ce formidable combattant qu'est Huljina en passant par un Baran impeccable à la distribution, un Biloum impressionnant de réalisme ou un Salami formidable de combativité (il faut le garder celui-là, il a envie de rester), personne ne fut en reste.
    Il y eut bien quelques moments de moins bien, juste parce que Tremblay est... Tremblay.

    Un SAHB
    formidable de tout


    Loin devant pendant un bon quart d'heure (12-6), le SAHB concéda ainsi, sur quelques pertes de balle forcément inutiles, un 0-4 permettant aux Franciliens de recoller à deux longueurs (12-10, 15-13 à la pause).
    Sans doute cette pause-là servit-elle aux Bas-Rhinois qui revinrent aussi gonflés (dans tous les sens du terme, il y a des soirées où beaucoup de choses vous sourient) qu'ils le furent durant les trente premières minutes.
    Au bout du compte, et malgré un Mongin hors norme (dix buts, neuf après la pause) et un Bingo "bingo", le SAHB ne lâcha jamais rien.
    Ils se firent plaisir, ces Sélestadiens. Et ils en profitèrent pour faire plaisir à ceux qui ont, toujours et malgré tout, cru en eux. Si ce n'est à l'amorce du dernier quart d'heure, alors que les Alsaciens évoluaient en infériorité numérique (24-23 à la 47e'), jamais les joueurs de Stéphane Imbratta ne revinrent à moins de deux buts de leurs adversaires.
    Tschirret à droite, Salami encore et toujours à gauche, Motlik derrière, Biloum et Huljina alimentèrent ainsi le compte point d'un SAHB formidable de tout.
    Le temps n'est forcément et depuis longtemps plus aux regrets. Il est à demain. Et, au vu de ce que ce groupe-là a montré... hier, demain peut-être beau !
    A.V.

    Les chiffres du match


    Mi-temps : 15-13. Arbitres : MM. D. et T. Carmaux. 800 spectateurs environ. Sortis pour deux minutes : Huljina (34e'), Arnaud (47e') et Omeyer (60e') à Sélestat ; Bingo (25e' et 51e'), Zuzo (50e') et Prat (57e') à Tremblay.
    SELESTAT : Motlik (tout le match, 17 arrêts dont 2 pen.) et Girardin au but. Martin, Jung, Ramel, Huljina 5, Omeyer, Arnaud, Gallotte 2, Salami 9, Boillaud 3, Tschirret 3, Biloum 8 (2 pen.), Baran 3.
    TREMBLAY : Mias (1ere-30e, 6 arrêts) et Angelov (31e-60e, 9 arrêts) au but. Ugolin 2, Orjas 1, Zuzo 2, Ostertag 1, Stefanovic, Sall 5, Prat, Bordier, Manojlovic 2, Mongin 10 (1 pen.), Bingo 7, Bouakaz.
  • A noter que le visage de Sélestat prend forme pour la saison prochaine.

    Outre les départs déjà officialisés, forcéments inévitables après une relégation (Arnaud, Boillaud, Motlik...), c'est l'heure des arrivées et des reconductions de contrats.

    Le SCS a fait resigner des joueurs cadres tels Omeyer, Salami et Hujlina. De plus, il enregistre aujourd'hui l'arrivée de l'arrière gauche de la Robertsau Frédéric Beauregard.

    La base de l'équipe de l'an prochain prend forme, et le moins que l'on puisse dire, c'est que Sélestat sera un candidat très sérieux à la remontée immédiate.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.