Sélestat Alsace Handball (SAHB)

Flux RSS 790 messages · 192.248 lectures · Premier message par alsacien2 · Dernier message par chrisneudorf

  • lloyd a écrit, le 2011-04-11 02:06:30 :
    Pour info, en cas de montée, les gros matchs (Montpellier, Chambery) la volonter des cadres du club est de les faire jouer au Rhenus.


    Bonne nouvelle si jamais ça se confirme car je compte bien faire le déplacement jusqu'au Rhénus.
  • La D1 est de plus en plus proche pour Sélestat qui s'est imposé à villeurbanne ce soir (22-24).
  • Yes ! (+) (+)
  • Si l'odeur de sapin persiste du coté de la Meinau on pourra toujours se consoler en allant supporter le Sélestat handball la saison prochaine!
  • Si ils montent, les gros matchs seront de toute façon sur Strasbourg apparemment :)-
  • Pourquoi ? Leur salle est toute neuve et peut tout de même acceuillir 2000 personnes!
  • Une histoire de partenaires, sponsors, visibilité, de thune.
  • C'est pas logique ..
  • Bah, tu sais, il n'y a plus de logique quand il s'agit de gros sou !
  • Oui, évidemment..
  • D'une manière plus générale, Sélestat montre une envie de s'ancrer comme le grand club alsacien de handball, en témoigne le changement de nom de SCS à SAHB.
    Pour faire opposition à ce qui se passe du côté de Mulhouse (MHSA), et avoir une "zone d'influence" (= joueurs potentiels, sponsors, fans...) plus large.

    Bref, ça ne me parait pas tellement déconnant.
  • Victoire (39-24) face à Angers ce soir pour Sélestat qui sera mathématiquement en D1 si Mulhouse ne s'impose pas à Vernon demain.
  • 10557166_796956650347389_5865621568550931687_n.jpg
    Modifié par alex.farnerud ·
    alex.farnerud • 22 ans
    Sélestat décroche son billet pour la D1, enfin une montée pour la région !!! :)- (+) la fierté de la région !!!
  • (+)

    Et Sélestat qui compte un point de retard sur Créteil à trois journées de la fin peut même essayer de chercher le titre à présent.
  • Le titre se jouera lors d'un duel aller retour début juin entre les deux premiers (Sélestat et Créteil donc) :-B
  • Exact et ces deux rencontres auront lieu les 4 et 11 juin pour être précis.
    Sinon le club commence tout doucement à préparer l'avenir:

    Sélestat retrouve la D1

    http://www.lalsace.fr/fr/images/37C02497-AF45-4C70-8F91-1FD635C85...

    Tandis que leurs coéquipiers achevaient le travail en pulvérisant Angers (39-24) le banc sélestadien composé quasiment des titulaires fêtait sa 18 e victoire qui propulse l'équipe en Ligue Nationale la saison prochaine. Christian Omeyer, tout à gauche, a d'ailleurs décidé de tirer sa révérence à la fin de la saison et passera directeur sportif à plein temps.

    À trois journées de la fin du championnat, Sélestat est désormais assuré de retrouver l'élite qu'il avait quittée deux ans plus tôt.

    Il a donc suffi de huit mois de gestation plutôt que les neuf que dure la saison de Pro D2 pour que le rêve devienne réalité. Le suspense a donc pris fin au terme de la 23 e des 26 journées après une nouvelle démonstration de force des Sélestadiens qui n'ont fait qu'une bouchée d'Angers (39-24) samedi soir dans une salle très chaude et quasiment pleine. Au coup de sifflet final, il ne manquait plus qu'un point à décrocher lors des trois derniers matches. Finalement, le coup de pouce est venu hier après-midi de Vernon qui, en battant Mulhouse, a mis fin à l'attente.

    Libéré d'un poids

    De la satisfaction du travail bien fait et d'une joie mesurée, la veille, on est alors passé dans la troisième dimension dès l'annonce du dernier résultat de la journée. Joueurs, dirigeants et supporteurs ont rallié la « Cervoise », le bar où ils ont l'habitude de se retrouver, pour fêter l'événement. Maintenant qu'ils sont certains de toucher au but, l'heure est à la décompression et à la fête.

    L'un des plus émus était le président Vincent Momper qui a payé de sa personne lorsqu'il a pris le relais du président Spatz, il y a presque deux ans, pour tenter de faire remonter le club au sein de l'élite où il a évolué pendant dix-huit ans. « Quand on voit deux années de labeur aboutir, on se sent libéré d'un poids énorme. Savoir que l'on a les deux pieds en D1 alors qu'il reste encore trois journées à disputer va nous permettre de préparer la suite dès maintenant. L'objectif consistera à bâtir une équipe capable de rester à ce niveau. Pour cela, on sait qu'il va falloir se renforcer. L'heure n'est pas à livrer des noms, ni des postes. Nous sommes conscients qu'il faudra consolider la base arrière pour tenir la distance à l'étage supérieur. Nous allons discuter avec les joueurs en fin de contrat et cibler du mieux possible ceux qui peuvent être susceptibles de nous rejoindre. Nous avons plein de contacts mais il ne faudra pas se tromper. »

    « Doubler les postes »

    Même s'il n'a pas encore prolongé son contrat avec le SAHB, Jean-Luc Le Gall devrait poursuivre sa route avec Sélestat où il était arrivé en 2008. « Nous allons discuter de cela dans les prochains jours. Mais je tiens avant cela à féliciter les joueurs qui sont parvenus à remplir l'objectif. Ce n'était pas évident car, en annonçant la couleur dès le début de la préparation, ils ont subi une pression qui n'était pas toujours facile à assumer. De plus, nous y sommes parvenus trois journées avant la fin du championnat. C'est exceptionnel pour un deuxième de la D2 car d'habitude le dénouement survenait moins tôt. Je tiens à féliciter ce groupe de quinze joueurs qui est passé à seize depuis l'intersaison avec Kevin Beretta. Sans oublier le 17 e, ce Francis Franck sans qui nous n'en serions peut-être pas là aujourd'hui grâce à sa pige extraordinaire à Villeurbanne. Je n'oublie pas non plus que nous avons une saison à terminer. J'aimerai notamment que nous restions sur ce bilan de quatre défaites et un nul en évitant de se relâcher. D'autant que se profilent aussi deux matches pour le titre à l'issue de la saison régulière. » Le travail en coulisses va désormais être aussi important que celui sur le terrain. Le coach a déjà logiquement entamé ses recherches sans qu'elles aboutissent à des touches concrètes. « Le groupe actuel est sérieux, possède un bon état d'esprit mais nécessite d'être renforcé par des compétences. Cette saison nous n'avons pas gagné contre Créteil et perdu à Aix et Nancy. Il faut que les n° 1 de cette saison à leurs postes soient doublés par des joueurs au moins d'égale valeur. Car notre budget ne nous permettra pas d'engager une star. »

    Christian Weibel (L'Alsace)
  • La belle saison du handball alsacien a donc une belle conclusion ! (+) :)
    Au passage, Christian Omeyer en profite pour prendre sa retraite (il est aussi directeur sportif du SCS, il le sera à plein temps).
  • Je n'ai vu qu'un match cette année et j'ai été vraiment emballé, une belle équipe, une belle salle avec une bonne ambiance (+)
  • Beau match, belle présentation, très bel hommage à Omeyer ... que demander de plus ?
  • Pro D2 : Sélestat battu par Créteil en finale aller

    L'US Créteil Handball s'est imposée de deux points ce soir en finale aller de Pro D2 face à Sélestat (30-28). Le match était sans réel enjeu, les deux équipes étant assurées de monter en D1 la saison prochaine. Pour autant, Sélestat, qui a fini en tête du championnat au terme des 26 rencontres, ne sera sacré champion de France de Pro D2 qu'en battant Créteil lors de cette finale. Les Bas-Rhinois devront donc l'emporter vendredi 10 juin à domicile pour la finale retour.

    L'Alsace
  • Deux premières belles signatures pour le SCS : le gardien Hongrois de Saint-Cyr Laszlo Fulop (un vieil habitué de la LNH) et Djordje Pesic, pivot ayant quelques matchs de ligue des champions au compteur.
  • J'ai eu des échos, et apparement le club risque de se casser la figure financièrement, je n'ai pas plus d'infos !
  • Le championnat commence samedi .....le SAHB de retour dans une nouvelle dimension !!

    http://www.sa-hb.com/lib/Une/2011-08/carrousel_bobo.jpg

    Deux ans après avoir perdu son rang parmi l'élite française, le SAHB a retrouvé sa place au sein d'une Ligue Nationale qui monte chaque année en puissance.
    Si deux années ne représentent quasiment rien sur l'échelle du temps, elles paraissent une éternité à l'aune du handball français. Durant ces vingt-quatre mois qui délimitent la relégation du SAHB en D2 et son retour à la table des quatorze meilleurs clubs de l'Hexagone, beaucoup de choses ont changé.
    « La Ligue est entrée dans une autre dimension, affirme l'entraîneur Jean-Luc Le Gall. Les équipes se renforcent et sont intrinsèquement plus fortes. Prenez l'exemple de Nantes. Il y a deux ans, ce promu se battait avec nous pour ne pas descendre et le voilà désormais européen. Voir des Espagnols rejoindre le championnat de France est également un signe. La densité de la LNH n'a rien à envier aux autres championnats européens, ni à qui que ce soit. »

    Un objectif : le maintien

    Comme la courbe des budgets des clubs continue allègrement de monter, le niveau de la compétition, désormais diffusée par Canal +, suit le même chemin. Après deux années de purgatoire, Sélestat y débarque donc sur la pointe des pieds, mais pas sans ambitions. Car si elles se bornent au maintien pour cette première année, l'envie d'être européen à moyen terme a été clairement affichée par les dirigeants de la nouvelle SASP.
    « On va faire partie des sept clubs qui lutteront pour éviter la descente, sachant que derrière Montpellier et Chambéry, cinq équipes sont en lice pour les accessits, estime le coach du SAHB. Nous nous sommes renforcés dans la mesure de nos moyens et nous allons tenter de rester sur la continuité avec un groupe qui s'est construit patiemment au terme de deux saisons à l'étage inférieur. Pour se maintenir, la marge est étroite et il faudra un investissement à 100 % de chacun pour y parvenir. Il faudra être concentré et bon. »
    Sur le parquet, l'équipe n'a plus rien à voir avec celle qui est descendue deux ans plus tôt. Seuls Salami, Jung et les rookies de l'époque (Eymann et Aman) portaient le maillot violet ! Question infrastructures, une nouvelle salle fonctionnelle de 2400 spectateurs offre un autre potentiel à Sélestat depuis janvier 2010. La réception des deux ogres du championnat, Montpellier et Chambéry, sera néanmoins délocalisée au Rhenus à Strasbourg pour pouvoir accueillir toutes les demandes et s'offrir une caisse de résonance.

    Un calendrier ardu

    Le coup d'envoi de la saison sera donné ce samedi au CSI de Sélestat qui accueillera une vieille connaissance, Créteil, l'autre promu de la Pro D2. Un match déjà très important à négocier. « Ce serait effectivement une bonne idée de remporter le match d'ouverture mais ce n'est pas pour cela qu'on va se maintenir, tranche Jean-Luc Le Gall qui voit au-delà de cette première échéance. Je constate surtout que nous avons une entame très difficile puisqu'on se rend ensuite à Tremblay avant d'affronter deux Européens (Saint-Raphaël et Nantes) et la réception d'Ivry précède les chocs contre Chambéry et Montpellier. Bref on affrontera des adversaires directs surtout dans la deuxième moitié du cycle. Il faudra donc être solides jusque-là. »
    De toute façon, le SAHB n'aura aucun match facile. Il devra aller au charbon chaque week-end.

    (Site officiel)
  • C'est un hommage à Thierry Henry l'affiche ?
  • Pourquoi Thierry Henry ? #-o
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.