Léonard Specht

Flux RSS 562 messages · 38.844 lectures · Premier message par samh · Dernier message par lepatron

  • piedsurterre, si tu écris en minuscule, cela sera beaucoup plus cool et plus lisible pour tout le monde, à mon humble avis ;)
  • C'est ce que je crois aussi! pauvre Specht #-o en plus il n'a pas un gros caractere :(
  • Pourtant, un DRH, comme il l'est dans une grosse boîte comme Lohr Industrie devrait être l'homme le plus respecté dans ce genre de situation.
  • Il doit etre assis entre 2 chaises, Specht c'était l'ami à Ginestet et également à Gress #-o
  • On ne sait pas tout sur ce qui se passe dans ce club alors dire qu'il faut que , qu'il n'a que , etc....
    Ce n'est qu'un employé et je ne sais pas s'il touche quelque chose pour ce job .
    Pour moi , je pense que c'est le gars le plus honnête ou correct dans cette affaire .
    C'est vrai qu'il a pris de gros risques avec Gress mais d'après ses interview son choix a été validé par le staff alors à lui de tirer dans le même sens .
  • Y a quelqu'un ????? b-(
  • Bordel et lui il ne serait pas un peu temps qu'il se fasse entendre ? b-(
  • Les seules fois où on l'entend prendre la parole c'est pour des conneries donc..
  • En meme temps il n'est pas parole d'Evangile... Le fait qu'il intervienne rajouterait un nouvel élément au problème...
  • Specht est au centre d'un champ de bataille, et pour l'instant, il regarde passer les boulets de canon envoyés de part et d'autres, avant de prendre position.

    Il faut dire que sa position n'est pas très enviable:
    - Il a choisi Gress comme entraineur, il se doit donc de le défendre
    - Il est Président délégué, autrement dit, il dépend de l'actionnaire majoritaire, Ginestet. Il ne peut donc pas défendre Gress.
  • oui, mais s'il a des couilles, il defendra Gress ou il partira avec ! :x
  • Mouais, manquerait plus qu'en plus d'un entraineur, on se retrouve sans Président.
    Du coup, pas d'entraineur, vu que c'est au Président d'en choisir un.

    Remarque que si c'est pour choisir JPP, autant effectivement qu'il parte ...
  • Non, Kientz president, Gress entraineur, Léo president d'honneur pour avoir choisi Gress :))
  • Il est temps qu'il assume sa fonction de président...

    Mais bon, choisir entre son pote de toujours, et l'actionnaire qui détient un paquet de parts, le choix doit pas être simple.

    Maintenant, soit il fait de la médiation, soit il tranche, c'est son rôle.

    Mais pour moi, l'histoire est courue d'avance. Gress va se réfugier derrière le "complot", et partir avec ce qui lui reste de dignité. A la Guy Roux, quoi.
  • J'ai juste envie qu'il démissionne. Cela permettrait peut être que les actionnaires se retrouvent face à une situation inattendue et surtout, qu'ils réalisent qu'ils doivent structurer le club.
    De toute manière Specht pour moi n'a pas les épaules pour occuper ce poste. Il est totalement incompétent dans ce domaine.

    Un sondage s'imposerait, non ?
  • samh a écrit, le 2009-07-29 05:50:24 :
    « On y arrivera »

    « Je ne peux pas laisser dire que cette équipe ne vaut rien »


    - Justement, de vives inquiétudes entourent le potentiel du Racing aujourd'hui. Partagez-vous les craintes des supporteurs ?
    - On est tous conscients que ça va être difficile. On ne se remet pas comme ça d'une relégation puis d'un échec dans la course à la remontée. De 20M €, le budget a pris un coup pour passer à 15 cette saison. Il faut le digérer. Mais toutes les décisions concernant l'effectif ont été prises à l'unanimité, avec intelligence, en se basant sur des critères tactiques et financiers.
    Je ne peux pas laisser dire que cette équipe ne vaut rien. Je lutte contre la sinistrose ambiante, parce qu'il n'y a pas lieu de paniquer. L'équipe sera compétitive.


    - Pensez-vous toujours que le Racing puisse jouer la montée ?
    - On y arrivera. Il faut travailler, encore et toujours, pour donner une bonne image du club. A Strasbourg, le potentiel est énorme. Il suffit d'une petite étincelle pour que l'engouement se propage. J'espère que l'on fera le plein contre Châteauroux.
    « Il faut que les Alsaciens aient confiance en nous »



    DNA


    Une semaine plus tard, le racing est censé jouer le maintien.
    Bref, Je comprend toujours pas sa nomination au poste de président.
  • chris681370350100.png
    Modifié par chris68 ·
    chris68 • 21 ans
    Ouais, soit sa déclaration est archi maladroite (mais alors encore plus que celle de Deroff en 2006) ou alors il s'est sciemment saboté et décrédibilisé en sachant que Ginestet revient au front. :-/
  • Ce qu'il y aussi, c'est qu'avec sa déclaration, en tant que président du Racing, me demande si un abonné lambda ne serait pas en mesure de réclamer remboursement de sa place pour tromperie sur la marchandise...
    On vend un abo pour la remontée, une semaine après le mec qui l'a vendu te sort "ah pas du tout ma bonne dame, z'avez mal lu, cette année c'est le maintien qu'on vise". :D
  • chris68 a écrit, le 2009-08-09 17:09:12 :
    Ouais, soit sa déclaration est archi maladroite (mais alors encore plus que celle de Deroff en 2006) ou alors il s'est sciemment saboté et décrédibilisé en sachant que Ginestet revient au front. :-/


    Panique à bord, à tous les niveaux, même le capitaine ne sait plus quoi dire... b-(
  • Capitaine? Sur le papier oui. Mais autrement je vois pas trop. Me demande à quoi il sert exactement. Là encore une erreur de Ginestet qui n'a pas assuré les arrières. Il aurait dû savoir que Specht n'était pas fait pour ce poste. :-w
  • UF5cszi1_400x400.jpeg
    Modifié par guigues ·
    guigues • 27 ans
    Selon toutes vraisemblances Specht est un président fantôme (fantoche ?), tiraillé entre quelqu'un qui décide et un autre qui fait l'équipe.

    Je suis persuadé qu'il a accepté pour le club, en véritable amoureux lui qui a mis de sa poche dans le Racing. Mais il n'est plus l'homme de la situation.
  • Président Fantoche ou fantôme?

    Alors que le feu se répand à tous les étages du RCS depuis samedi matin, le président Leonard Specht ne répond plus. Tout le week-end son téléphone a sonné dans le vide, entretenant un flou artistique dont un club en lambeaux aurait pu faire l'économie. Y-at-il un pilote dans l'avion? Il y a de quoi en douter. Le silence absolu que s'impose Leo Specht ressemble à s'y méprendre à une fuite de ses responsabilités. Pourquoi dès lors avoir accepté celles d'un poste aussi exposé et public? Ceux qui se demandent si l'ancien international est un president fantoche ont au moins la certitude qu'il est u n président fantôme. Le retour probable de Philippe Ginestet à la tête du club alsacien devrait apporter une réponse à leur interrogation.

    L'Alsace
  • C'est un fantoche et de toutes façons que devait il faire .
    Virer de suite Gress ? Il aurait pu faire une petite déclaration à la presse quand même .
    De plus je pense qu'il veut d'abord en discuter avec le staff , il ne prendra jamais de décision seul .
    Il semblerait qu'il y aura un nouveau président au RCS .
  • Specht parle et ne dit rien.

    Injoignable tout le week-end, le président Leonard Specht est finalement sorti de son mutisme hier matin en répondant aux sollicitations de notre consoeur de "France Bleu Alsace", Lucille Guillotin. Le taiseux ex-pro a refusé toute interview, mais autorisé la journaliste à reproduire ses rares propos sur les joutes verbales qui opposent Gilbert Gress et Philippe Ginestet depuis samedi. "Je n'ai pas envie d'entrer dans un conflit entre deux personnes, et je ne veux pas m'exprimer, parce que le patron c'est l'actionnaire majoritaire." On l'avait bien compris.

    L'Alsace
  • Je pense que dans l'idée de P. Ginestet, L. Specht n'était là que pour assurer l'intérim entre la direction qu'il assumait lui-même et la direction qui allait être mise en place par un éventuel repreneur, qui pouvait d'ailleurs confirmer L. Specht dans ses fonctions, sans que cela soit une obligation.
    Le repreneur étant sans doute P. Ginestet lui-même (il s'est sans doute rendu compte que le Racing, vu son état actuel vaut beaucoup moins que lorsqu'il s'en était porté acquéreur). Pour tenter de retrouver ses billes, il va reprendre la main et la direction du club, sauf si par miracle il arrive à céder rapidement le club au prix minimum qu'il a du se fixer.
    La nature peu expensive de Specht ne fait qu'accroitre cette impression de direction intérimaire. Il n'a à l'évidence pas l'étoffe pour affronter le microcosme (comme disait un homme politique) du football pro et au Racing en particulier, là où il est l'un des plus féroce.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.