Léonard Specht

Flux RSS 562 messages · 39.896 lectures · Premier message par samh · Dernier message par lepatron

  • zottel a écrit, le 2009-06-06 20:13:28 :
    Ginestet en a provisoirement plus rien à cirer du Racing. Il est clairement affecté: rien ne l'obligeait à se mettre en retrait, surtout à 70% du capital. Ca m'étonnerait qu'il calcule sur l'échec de Specht. Il reste uniquement parce que sinon, le Racing dépose le bilan.


    Je suis assez d'accord avec ce que tu dis, mais je mettrais un petit bémol.

    Peut-être qu'il en a un peu marre du racing, surtout qu'il avait d'autres chats à fouetter.
    Honnetement, je crois qu'il a fait le bon choix.

    Je ne dis pas que Ginestet n'a pas, à un moment donné, pensé que la vitrine du Racing pouvait lui servir, mais c'est somme toute légitime pour un homme d'affaire.

    Pour l'instant, il n'empêche que le bonhomme y a été de sa poche, alors qu'il n'était pas obligé de le faire.
    Lorsque Keller voulait imposer Afflelou, il aurait pu laisser faire.

    Je peux me tromper, mais je crois que Ginestet tient à ce club, et qu'il a pris la présidence, après y avoir renoncé, pour son bien.

    Qu'il ait fait des erreurs, notamment dans le choix des personnes est une chose avérée.
    Il l'a reconnu, et en a tiré les conclusions.

    A mon humble avis, il ne mettra pas de bâtons dans les roues de Specht.
  • zottel a écrit, le 2009-06-06 20:16:18 :


    J'allais ajouter: c'est incroyable cette propension à voir le calcul et le vice partout. Arrêtez la télé cinq minutes. Vous pouvez imaginer que c'est un être humain, qui en a pris dans la gueule, que des fois il ne calcule plus ?


    (+)
  • Je laisse le temps à M. Specht avant de me rejouir ou de pleurer...
    Ceci dit, je vois une bonne chose : si effectivement Rohr devient le nouvel entraineur, il y aura sans doute un meilleur rapport entre le president et l'entraineur qu'avec Ginestet et Furlan ou meme Papin... C'est un detail que j'estime etre important pour les recrutements, l'ambiance, etc.
  • J'aime beaucoup le personnage Specht, mais il m'a toujours semblé manquer singulièrement de poigne, surtout pour un poste comme celui-ci pour lequel avoir une grande gueule n'est pas forcément inutile.

    Sans vouloir refaire l'histoire, tout le monde sait qu'il serait allé au Mundial 82 s'il avait su un peu mieux se vendre.

    Mais je me réjouis quand même de voir un homme du sérail, et qui connaît le football, à la tête du Racing.
  • En tout cas la "reconversion" des anciens de '79 continue cette saison, après l'élection de Gemmrich à la présidence de la LAFA.

    Ce serait marrant de voir Gemmrich débarquer au Racing. Pourquoi pas comme manager (comme Ginestet le lui avait d'ailleurs proposé) ?
  • Modifié par sirius67 ·
    sirius67
    Moi je pense que c est bien d avoir un ancien joueur comme président il sera de quoi il parle . C est un bien pour le recrutement , l équipe , le choix de l entraineur mais moins bien pour le cote financier il sera lié a des actionnaires.
  • ah quelle bonne nouvelle la demission de ginestet on va ouvrir la bouteille de champagne, specht au moins il connait le club la region le foot pro il saura s'entourer des bonnes personnes je pense, mais j'espere qu'on le laissera libre ds ses choix
  • stepth a écrit, le 2009-06-07 03:32:29 :
    il saura s'entourer des bonnes personnes je pense


    Assurément. C'est déjà un ardent défenseur de J-M. Furlan... donc aucun doute là-dessus.
  • Léo est , pour ce que j'en connais , est discret . Mais étant DRH chez Lohr , il a du montrer un peu de fermeté , j'espère que de ce côté il a évolué car sinon il va se faire manipuler (Lohr étant son patron) .

    Bon comme dit attendons de voir .
  • Moi je suis confiant pour Specht, même si il est DRH chez Lohr, il lui faudrait quelqu'un pour l'aider sur les finances, c'est pourquoi je suis aussi un peu septique.

    Mais le fait d'être un ancien joueur peut être bénéfique...comme dit : Qui vivre, verra!!!
  • jean-marie1333519400.jpg
    Modifié par jean-marie ·
    jean-marie • 55 ans
    Sans argent personne ne fera rien de bon, Ginestet de voulais rien dépenser, et Specht ne peux rien faire non plus, tant qu'il n'y a pas des investisseurs ou repreneurs cela ne marchera pas, ils pourront mettre n'importe qui comme président cela ne sert à rien, le gros probleme c'est qu'il faut absolument des joueurs valables et cela coute assez cher, en plus le Racing se doit de remonter parmi l'élite et ne pas vegeter en L2 et pour arriver à nos fins, il faut un bon entraineur et surtout un bon recrutement, avec quel argent je ne sais pas ! Si Ginestet avait investi dans de bons joueurs on serait peut etre en L1 et il aurait (peut etre) recuperé sont argent en 2-3 saison dans le milieu de tableau de L1, mais bon, faut avoir le courage de le faire !
  • diogene a écrit, le 2009-06-06 23:43:47 :
    En tout cas la "reconversion" des anciens de '79 continue cette saison, après l'élection de Gemmrich à la présidence de la LAFA.

    Ce serait marrant de voir Gemmrich débarquer au Racing. Pourquoi pas comme manager (comme Ginestet le lui avait d'ailleurs proposé) ?


    Albert a bien assez de boulot à la LAFA déjà! ;)
  • jean-marie, quelques bons joueurs ne font pas une équipe. Il faut un coach approprié, et c'est pas avec un Furlan au mental de looser qu'on allait y arriver. Avec Papin, l'équipe ne payait pas de mine, mais elle a hérité de sa culture de la gagne et ça a payé
    L'entraîneur, poste clé...
  • diogene a écrit, le 2009-06-06 23:43:47 :
    En tout cas la "reconversion" des anciens de '79 continue cette saison, après l'élection de Gemmrich à la présidence de la LAFA.

    Ce serait marrant de voir Gemmrich débarquer au Racing. Pourquoi pas comme manager (comme Ginestet le lui avait d'ailleurs proposé) ?


    Je suis un peu de l'avis de Matteo sur Specht.
    Par contre l'Albert, il m'a l'air sacrément plus roublard (+)
  • Il peut pas faire pire que Ginette qui a franchement tout raté en dehors du recrutement de Papin...et encore à quel prix...cf Dugé...
  • diogene a écrit, le 2009-06-06 23:43:47 :
    Ce serait marrant de voir Gemmrich débarquer au Racing. Pourquoi pas comme manager (comme Ginestet le lui avait d'ailleurs proposé) ?

    Attention quand même au syndrome "France 98".
  • matteo a écrit, le 2009-06-06 23:01:03 :
    J'aime beaucoup le personnage Specht, mais il m'a toujours semblé manquer singulièrement de poigne, surtout pour un poste comme celui-ci pour lequel avoir une grande gueule n'est pas forcément inutile.

    Sans vouloir refaire l'histoire, tout le monde sait qu'il serait allé au Mundial 82 s'il avait su un peu mieux se vendre.

    Mais je me réjouis quand même de voir un homme du sérail, et qui connaît le football, à la tête du Racing.



    Tu fais erreur.
    Specht et Dropsy ont été " cassés " par bord auprès d'Hidalgo, c'est cela qui leur a coûté leur place.

    Il ne faut pas oublier que les deux étaient du côté de Gress dans le conflit qui opposait les deux hommes.

    Je reste d'ailleurs persuadé qu'avec Specht et Dropsy on aurait été champion du monde, surtout quand on sait que Janvion a joué stopeur et que l'autre brèle d'Ettori était dans les but.

    Specht est tout sauf un " mou ", c'est un homme intelligent et réfléchi qui n'a pas besoin de faire preuve d'esbroufe pour démontrer sa valeur.

    Pour ce qui est du soi-disant soutien que Specht accordait à Furlan, c'est une vue de l'esprit, fruit de l'imagination débordante des " journaleux " des DNA.

    Si c'était le cas, il s'appliquerait à garder Furlan qui, à n'en pas douter, ne demanderait pas mieux.
  • pitié, pas Gemmrich !! il est bien là ou il est, je préfère de loin voir Specht prendre la présidence !
  • esca4ever1148121697.jpg
    Modifié par esca4ever ·
    esca4ever
    bibi57 a écrit, le 2009-06-07 14:49:52 :
    Tu fais erreur.
    Specht et Dropsy ont été " cassés " par bord auprès d'Hidalgo, c'est cela qui leur a coûté leur place.

    Tiens jamais entendu ça, pourquoi est-ce que Hidalgo aurait écouté Bord ?!

    Je me souviens surtout que Dropsy et Specht avaient fait les frais de la défaite de la France aux Pays-Bas, faute de Specht, coup-franc de Muhren sur la barre qui rebondit sur Dropsy et but ! Il me semble qu'il y avait déjà eu ça contre la Tchécoslovaquie avec un coup-franc de Stambarcher de 40 mètres ou alors c'était une faute de Domenech ? Ca nous rajeunit pas tout ça...

    Specht
  • bowie-1-tt-width-300-height-384-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF.png
    Modifié par matteo ·
    matteo • 35 ans
    C'est vrai qu'on a souvent entendu ça, mais pourquoi Bord aurait-il eu l'oreille d'Hidalgo ?

    Le Racing était rentré dans le rang, et c'est ce qui a coûté sa place à Specht : s'il avait quitté le Racing plus tôt, sûr qu'il y allait.

    Je pense que Janvion lui aurait de toute manière été préféré : plus d'expérience internationale en club et en sélection. Mais il est aberrant qu'Hidalgo ait préféré Philippe Mahut à Léo dans la liste des 22.

    Quant à Dropsy, c'est un autre débat : s'il avait vraiment été au-dessus du lot, il se serait imposé. Malheureusement, avec tous ces gardiens de plus ou moins même niveau (Baratelli, Casta, Ettori, JPBD, Hiard, etc.), le fait de jouer dans un club du milieu de tableau l'a pénalisé.

    Cela dit, c'est vrai qu'il n'aurait pas fait pire qu'Ettori (qui s'est raté en 82, mais était loin d'être une "brèle").
  • Modifié par bibi57 ·
    bibi57 • 56 ans
    C'est pourtant l'asolue vérité.

    Il est vrai que le Racing évoluait alors en milieu de tableau, mais je ne pense pas que c'était pénalisant pour Specht et Dropsy, car à leur poste respectif ils étaient les meilleurs.

    L' " affaire " Bord-Hidalgo est réelle, c'est d'ailleurs Dropsy lui-même, fortement peiné par cette décision, qui en a fait état lorsque cela lui a été rapporté quelque temps après.
    Je ne connais pas les pratiques actuelles de Domenech, mais à l'époque il était fréquent que le selectionneur consulte les présidents et entraineurs des club au sujet des joueurs sélectionnables.

    Il faut se rappeler aussi la campagne de presse parisienne menée alors contre Specht et Dropsy au profit de Castadena, Baratelli, Ettori, Mahut et Lopez.
    Cette même campagne était d'ailleurs livrée en faveur de Lopez contre Tresor, et orchestrée principalement par l'équipe et France Football.
    Ces mêmes journaux ont plus tard " sali " Leboeuf , mais en vain, car Jacquet lui a toujours maintenu sa confiance.

    Il est vrai aussi que le match contre la Hollande a eu son influence, dans la mesure où la presse parisienne a largement critiqué Specht ( auteur du coup franc ), et Dropsy prenant un but gag.

    A l'époque, Janvion était peut-être un homme d'expérience, mais n'était plus titulaire à son poste de latéral dont Amoros avait à juste titre hérité.
    Janvion n'était pas un défenseur central de métier, et cela c'est malheureusement remarqué.
    En effet, Rummenige, sur une jambe, n'aurait jamais marqué son but en présence de Specht.

    Quand on pense qu'Hidalgo a emmené Mahut, qui n'a joué que le dernier match comptant pour la troisième place, au détriment de Specht, il est évident que ce dernier n'a pas été écarté sur des considérations sportives.
  • bibi57 a écrit, le 2009-06-07 14:49:52 :
    Pour ce qui est du soi-disant soutien que Specht accordait à Furlan, c'est une vue de l'esprit, fruit de l'imagination débordante des " journaleux " des DNA.


    J'aurais aussi aimé que ce fût une vision de l'esprit mais malheureusement non (source Lohraine)
  • Ce qui m'embête vraiment dans cette histoire de Specht c'est que visiblement ce dernier n'a pas l'intention d'abandonner son poste chez Lohr... J'espérais qu'avec cette histoire on gagnerait au moins un président à plein temps mais on ne semble pas se diriger vers ça. Dans ces conditions, le flou et la pétaudière on de grandes chances de ressurgir dès les premières difficultés.

    Après, je partage en grande partie l'avis de zottel, le désavantage du fort capital symbolique de Specht c'est que le Léo n'hésitera aucunement à envoyer bouler les supporters quand ça lui chantera. Il en a les moyens. Avec son statut, il pourra compter sur la fidélité de la presse régionale, de la frange âgée du public, des politiques et des gens qui ne s'intéressent pas trop au Racing mais un peu quand même. Je doute qu'avec Specht on puisse faire pression avec succès comme ça a été le cas pour le carré blanc ou le brassard de Paislaid.
  • Il ne peut pas abandonner son poste chez Lohr car il doit savoir qu'il ne restera pas longtemps à la tete du Racing.
  • UF5cszi1_400x400.jpeg
    Modifié par guigues ·
    guigues • 27 ans
    Spetch président de Strasbourg
    Léonard Spetch à la tête du RCS

    http://www.girondins.com/jcms_girondins/upload/docs/image/jpeg/sp...

    Le président Philippe Ginestet, en poste depuis 2005, a démissionné de son poste lors du conseil d'administration du club alsacien. Il a été remplacé par Léonard Spetch qui, outre son magnifique passage à Bordeaux entre 1982 et 1987 (trois titres de champions de France, a une longue histoire avec le RCS.

    Léonard Specht, 55 ans, ancien joueur de Strasbourg de 1972 à 1982, puis entre 1987 et 1989 puis entraîneur de Strasbourg de 1989 à 1991, et membre de l'équipe championne de France en 1979. Il a été élu à l'unanimité par le Conseil d'Administration.


    Tiré du SO des girondins ou je zonais par hasard.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.