Vélo club

Flux RSS 1584 messages · 140.126 lectures · Premier message par romeocrepe · Dernier message par strohteam

  • Thomas vient de faire une lourde chute au Tour de Suisse. Abandon évidemment, et sa participation au Tour de France est incertaine, cela dépendra des résultats des examens.
  • Ça n'a pas l'air bien grave, on le voit bouger l'épaule sur une vidéo juste après la chute et son équipe parle d'éraflures et d'une coupure à l'oeil.

    Il sera au tour mais sans momentum, tout comme Dumoulin qui s'est fait opérer juste après le Dauphiné. Le plateau des favoris est assez illisible du coup.
  • Décidément ce tour de France s'annonce de plus en plus indécis... Ça fait longtemps que ce n'était plus arrivé. Il n'y a pas vraiment de favoris, celui qui sera en forme au bon moment et qui pourra compter sur son équipe pour l'accompagner aura de fortes chances d'en sortir vainqueur. Ineos semble être de plus en plus affaibli. Les Astana avec Fuglsang ? Movistar avec leur trio ? Ag2r pour Bardet ? Lotto Jumbo ? En tout cas c'est l'occasion en or pour Pinot et Bardet. Mais Bardet doit retrouver la forme pour ce Tour, il a 3 semaines pour monter crescendo.
  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 37 ans
    Egan Bernal a sans surprise pris les commandes d'un tour de Suisse au plateau assez faible. Une accélération lui a suffi pour semer ce qu'il restait du peloton, avec 500 mètres de plus il bouchait même le trou sur le dernier échappé.

    Enric Mas est un cran en dessous, Aru aussi mais dans son cas c'est presque rassurant vu son début de saison.

    Et puisqu'on parle de Bardet, il se confirme qu'il est assez mal entouré cette année. Latour pas dans le coup pour le moment et Frank lâché du peloton avant même l'attaque du colombien. Il reste deux semaines mais pour l'instant c'est vraiment pas génial chez Ag2R.

    Par ailleurs, Dumoulin jette l'éponge, insuffisamment remis de sa blessure au genou.
  • Le podcast disponible sur l'équipe s'écoute et est même carrément sympa
    C'est sur un projet de tandem entre un journaliste
    https://www.lequipe.fr/Velo-mag/Stories/Actualites/Un-defi-en-tandem-ensemble-pour-gravir-des-montagnes/995964
  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 37 ans
    Après plusieurs années de relative stabilité le marché des transferts est très animé concernant les coureurs de grand tour. La grosse annonce de la journée c'est que Dumoulin rejoint Jumbo Visma après avoir trouvé un accord pour rompre son contrat. Les néerlandais auront une très grosse équipe en 2020 avec Kruijswijk, Roglic, Dumoulin, Bennett, Gesink et De plus qui vient de gagner l'Eneco tour... Hâte de voir s'ils vont mieux gérer leur hydre à trois têtes que la Movistar.

    Par ailleurs le jeu de chaises musicales qui était déjà annoncé se confirme : Nibali part chez Trek, il est remplacé par Landa chez Bahrain, lui-même remplacé par Mas chez Movistar. La Movistar perd aussi Quintana (Arkea a priori) et surtout Carapaz (Ineos).

    Bref il va falloir se lever tôt pour aller chercher la grosse armada Ineos et la solide escouade Jumbo l'an prochain sur les grands tours.

    Fort probable que certaines équipes se rabattent sur les classiques.
  • Bouhanni rejoint aussi Arkea-Samsic :-B
  • Bouhanni pouah j'aime pas du tout par contre quintana c'est intéressant, ineos gros coup avec carapaz par contre quel est son intérêt à lui car je pense qu'il va être utilisé comme coéquipiers de luxe... Du coup avec le départ de dumoulin sunweb va se chercher un nouveau leader aussi donc les chaises musical ne sont pas fini, d'autant que des poels ou kwiatkowski vont peut être vouloir être leader ailleurs.
  • Poels, effectivement...

    Kwiatkowski par contre n'est plus au sommet de sa forme, en tout cas sur les grands tour il n'a plus été la locomotive du train Sky, et s'est beaucoup plus vite laissé décrocher que les autres années... Il n'y a que sur Paris Nice qu'il a brillé comme équipier de luxe pour Bernal, mais de là à prétendre à une place de leader, c'est autre chose.
  • Ineos a fait un coup, mais ça peut aussi se retourner contre eux. Les grands champions ont souvent de grands ego, et je ne suis pas certain qu'avoir par exemple 4 favoris pour le tour (Froome, Thomas, Bernal, Carapaz), soit 3 anciens vainqueurs qui voudront le regagner et 1 jeune espoir qui voudra également le remporter, cela se passera aussi bien que ça. A un moment, certains devront se sacrifier pour les autres, et abandonner toutes ambitions personnelles. En sont-ils vraiment tous prêt ? J'en doute fortement.

    Parfois, il vaut mieux avoir un leader unique bien épaulé qu'un monstre à plusieurs têtes qui se bouffe lui-même.
  • Ineos/Sky a récemment réussi à gérer ses egos là. Je pense à cette année (Thomas avait vraiment l'air ravi que Bernal gagne) ainsi que les années précédentes où régulièrement froome s'était transformé en équipier de luxe.
    Ils n'ont pas l'air d'être trop des têtes de lard ces deux là.
    De plus, bien qu'ils aient été en manque de réussite (sur le giro notammen), ils peuvent très bien décider d'aligner Carapaz uniquement sur le Giro et/ou la Vuelta
  • Bla bla bla, croire que Thomas fait l'air ravi, non mais sérieux, ils sont payé une blinde par rapport aux autres, le patron il dit tu souris, ben tu souris.
  • Thomas est un équipier qui par sa forme, un concours de circonstance et au bénéfice de l'équipe la plus forte du plateau comme du marquage sur son leader a une fois gagné un grand tour.

    Carapaz c'est quasiment pareil. Les deux seront des équipiers, certes de luxe, mais des équipiers. L'equatorien remplace numériquement Poels qui partirait chez Bahrain.

    La stratégie d'ineos sera dictée par les parcours et surtout la convalescence de Froome. S'il y a ne serait-ce qu'une petite chance que Froomey gagne un cinquième tour il aura la priorité et ils n'auront aucun mal a fourguer le doublé Giro-Vuelta à Bernal. Médiatiquement c'est même total vendable : le dernier baroud du vieux lion afin d'égaler les quatre grands et Ratatouille qui serait le plus jeune de l'histoire à gagner les trois grands tours. Le storytelling est ficelé, l'attachée de presse et le CM en salivent déjà.

    Derrière Thomas et Carapaz iront aider l'un ou l'autre et combineront éventuellement Giro-Tour ou Tour-Vuelta dans un pool avec Sivakov, Thao Hart et Kwiatko.

    Je suis plus curieux de voir ce que la Jumbo va faire avec son effectif XXL. Dumoulin et Roglic dans la même bassine ça risque de faire quelques étincelles !
  • Le parcours du Tour 2020 est sortit aujourd’hui.
    Je ne suis pas encore rentré dans le détail mais cela s’annonce très costaud cette année. Des étapes de montagnes dès le début, avec en apothéose, un CLM à la Planche des belles filles la veille de l’arrivée. Beau clin d’œil à Thibaut Pinot.
  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 37 ans
    Comme d'hab on va plutôt en parler pour la clarté des échanges sur le vélo en général vs. le Tour
  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 37 ans
    La saison a commencé ce matin avec la première arrivée au sprint en Australie et déjà un bouquet pour Quickstep avec son nouveau sprinter Bennett.

    Je pense que les courses d'une semaine ne seront pas très excitantes en début de saison, les forces sont bien en place et il n'y a même pas la carotte des invites au Tour puisqu'ASO a déjà donné les cartons en privilégiant cette fois B&B à Wanty.

    En revanche sacrée campagne de classiques printanières devant nous avec Gilbert qui va tenter de chercher son 5ème monument de retour chez Lotto, Alaphilippe qui se lance au tour des Flandres, MVDP inclus cette année dans le line up de Paris Roubaix... Encore une bonne quarantaine de dodos avant le Het Volk =P~
  • Tu penses que Gilbert a encore les pattes pour gagner une classique ?

    Cette année, j’attends surtout la confirmation d'Alaphilippe. A-t-il digéré son année 2019 magistrale, va-t-il maintenir son niveau, l'augmenter encore ? Ou bien son TDF 2019 lui aura-t-il les ailes ?
  • Ben il en a gagné une l'an dernier, non ? Et une étape dantesque de la Vuelta à plus de 50km/h de moyenne.

    Je pense qu'il peut tout faire, il est pas cuit du tout, il est né en 1982 c'est plutôt un gage de qualité :)

    Après son objectif c'est Milan San Remo très clairement et ça dépendra si le Poggio peut être maintenu ou pas suite aux glissements de terrain en décembre. Si ça n'est pas le cas on aura une course de purs sprinteurs et c'est rapé pour lui. Mais si c'est un scenario comme celui qui a souri à Alaphillipe l'an dernier tout est possible !
  • mouloungoal1307391171.jpg
    Modifié par mouloungoal ·
    mouloungoal • 36 ans
    Petit message pour rendre hommage à Nicolas Portal, décédé hier à l'âge de 40 ans d'un arrêt cardiaque. En tant que coureur il débute chez AG2R en 2002, finissant notamment 3ème du championnat de France du CLM. En 2004 il gagne une étape du Dauphiné Libéré, sa seule victoire chez les pros. Il rejoint la Caisse d'Epargne en 2006, équipe avec laquelle il gagne le Tour de France 2006 avec Oscar Pereiro (après déclassement de Floyd Landis). En 2009, on lui diagnostique une arythmie cardiaque, ce qui le contraint à stopper la compétition pour 6 mois. En 2010 il fait une dernière année avec Sky, avant de mettre fin définitivement à sa carrière.
    Il devient rapidement directeur sportif de cette équipe Sky avec laquelle il gagne les Tours de France 2013, 2015, 2016, 2017 (avec Froome) et 2018 (avec Thomas). Il devient ensuite directeur sportif de l'équipe Ineos avec laquelle il gagne le Tour de France 2019 (avec Bernal).

    Il n'a jamais caché son envie de prendre en main un jour une équipe française pour tenter de faire gagner un coureur français sur le Tour... on aurait aimé voir ça.

    Tous les hommages mentionnent un homme disponible, gentil, humble, passionné... bref une grosse perte pour le cyclisme français et mondial.
  • Jolie victoire sur le GP Samyn du Haut-Rhinois Hugo Hofstetter (+)
  • A noter un documentaire sur Netflix consacré à la saison 2019 de l'équipe Movistar, qui a nécessité 8 mois de tournage au sein de la formation. Il met notamment en lumière les tensions entre Quintana et Landa lors du dernier Tour de France "on aurait dit une guerre civile dans l'équipe"). Plus d'infos ici.
  • desp.jpg
    Modifié par strohteam ·
    strohteam • 37 ans
    Je l'ai regardé, et si vous n'avez rien compris à leurs stratégies en 2019...
    Attention spoiler - cliquez pour afficher
    Ben eux non plus...


    C'est du Netflix canonique, très bien exécuté, mais ça tourne un peu à vide.

    C'est d'ailleurs frappant de regarder ce doc en parallèle avec celui sur Grégory car le dispositif est le même : éclairage, plans drones de routes de campagne, jingles anxiogène, même façon de cadrer les témoins, montage très similaire... Ils ont juste remplacé les corbeaux par un vélo dans les pastilles entre deux séquences mais c'est bien le même canevas du début à la fin.

    Et la victime c'est :
    Attention spoiler - cliquez pour afficher
    Mikel Landa
  • En postant mon message à caractère informatif, je me suis dit que @strohteam l'aurait forcément déjà vu et qu'il donnerait son avis sur le sujet, c'est fait. :D
    Merci pour ton retour. (+)
  • Belle initiative d'Eurosport de diffuser quelques friandises dans ces temps de sevrage : je suis tombé sur Paris-Roubaix 1991 et 1997 :x

    Victoire de Madiot puis de Guesdon, le premier étant d'ailleurs le directeur sportif du second. Le premier gagne en solitaire, le second dans un sprint à 8 en parfait outsider, trop occupés à se surveiller Museeuw et Tchmil ne l'ont même pas vu placer son démarrage ! Moncassin et Tchmil repris à l'entrée du vélodrome.

    Le côté fouillis propre à Roubaix est très perceptible :D Il n'y avait pas les incrustations avec les écarts, le nombre de kilomètres restants...on se rend compte du bond en avant dans ce domaine, avec dernièrement de nouvelles infos totalement inutiles.

    Patrick Chêne - Robert Chapatte puis Jean-René Godart - Thévenet aux commentaires, avec Thierry Blancot et Jean-Paul Ollivier sur la moto =P~

    Dans les deux cas, les habituelles revues d'effectif des divers groupes sont faits avec grand soin. Mais le vainqueur n'apparaît pas avant le final ! Cela confirme le truc, mieux vaut rester cacher.

    Toujours ce prisme franco-français, on recherche les chances tricolores. Louviot, Jalabert, Duclos-Lassalle et un gros focus sur Fignon en 1991 (il subit la course, court à contre-temps mais Patrick Chêne explique que les autres se méfient de lui, qu'il reviendrait sans peine devant s'il le voulait mais qu'il laisse les autres rouler), presque pas un mot sur Madiot qu'on découvre tout à coup alors qu'il ne reste plus que 5 mecs !

    Guesdon bien planqué tout au long de la course, passe totalement inaperçu. On relève les Cofidis avec Gaumont et Desbiens, les GAN de Moncassin, la force collective des Mapei...

    Ils vont passer du vélo vintage tout le mois d'avril ! L'Equipe aussi mais des trucs bien plus récents.
  • moi c'est surtout le giro 2005 et l'étape de Sestriere avec la premiere du finestre que je souhaite revoir =P~
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.